Bienvenue à Sott.net
ven., 20 jan. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte


Water

Vivre plus longtemps et en meilleure santé ? Oui, grâce au jeûne et à une alimentation appropriée


Commentaire : On ne sera pas surpris de constater qu'à notre époque, le jeûne est une pratique controversée ; en France en particulier. Dans notre pays, le médecin, cramponnés à ses dogmes nutritionnistes comme le ténia à son intestin, nous parle même d'« hérésie ». Il faut savoir faire preuve de « bon sens alimentaire » clament les pontifiants condescendants ; et comprendre que si l'on désire jeûner, à la rigueur, bon et bien il faut le faire... en mangeant. Avec des jus de fruits, des bouillons de légumes..., à l'instar de ces braves, consentant à admettre que le régime paléo, c'est d'accord, mais pas longtemps et avec des céréales. Bientôt, n'en doutons pas, on reconnaitra les bienfaits du régime cétogène à condition qu'il soit sans gras. On pourra donc faire la différence entre les diètes ou les mono-diètes, très à la mode en ces temps de « détox » tout azimut, et le jêune ou jêune intermittent, qui permettent au corps d'enclencher des processus d'auto-guérison puissants. En l'occurrence, l'article ci-dessous nous parle de la mise en pratique du jêune intermittent, aux bienfaits pour la santé scientifiquement prouvés. On comprend d'autant mieux que nos ouvriers de la médecine moderne nos médecins conventionnels et les grands labos pharmaceutiques n'apprécient pas trop ces histoires de corps qui se guérissent tout seul ou de régimes qui soignent les maladies, tout à fait nuisibles au bon développement d'une clientèle inépuisable de malades indispensablement intoxiqués par une nourriture dégénérée et des médicaments qui empoisonnent plus qu'ils ne soignent.


© Inconnu
Le type et la qualité des aliments que vous consommez n'influencent pas seulement votre poids. L'alimentation a un effet sur votre métabolisme, sur la production d'insuline, sur la libération de leptine et sur une quantité d'autres hormones et d'équilibres chimiques.

Les scientifiques examinent également la façon dont le jeûne affecte la fonction cellulaire et mitochondriale, ainsi que la longévité. Ils ont découvert que les cellules de votre corps réagissent au jeûne de façon très similaire à la façon dont elles réagissent au sport. En d'autres termes, lorsqu'elles sont soumises à un stress - qu'il soit dû au sport ou au jeûne - la réaction crée des changements au niveau cellulaire, qui aident à prolonger votre espérance de vie. Pour commencer, le jeûne entraîne votre corps à utiliser les graisses plutôt que le glucose comme principale source de carburant, et brûler les graisses efficacement profite à votre santé au-delà de la perte de poids.

Bien que la recherche porte principalement sur le jeûne ou sur le jeûne intermittent, le nouveau terme parfois employé est le "Time Restricted Feeding" (TRF - temps d'alimentation restreint) qui préconise de limiter la plage horaire dans laquelle nous prenons nos repas, généralement à 6 à 8 heures.

Une combustion efficace des graisses favorise la santé

Les graisses sont un carburant bien plus propre que les glucides et génèrent beaucoup moins de radicaux libres. Le glucose est par nature un carburant « sale » car il génère bien plus d'espèces réactives de l'oxygène (ERO) que les graisses. Mais pour brûler des graisses, vos cellules doivent être saines et normales. Les cellules cancéreuses, par exemple, ne peuvent pas brûler de graisses et c'est pourquoi un régime riche en bonnes graisses est une stratégie anti-cancer si efficace.
On commence à réaliser aujourd'hui que les troubles mitochondriaux sont à la base de pratiquement toutes les maladies, et l'intervention en nutrition - pas seulement ce que vous mangez, mais également à quelle heure, et à quelle fréquence - est d'une importance capitale. En résumé, pour favoriser la santé mitochondriale, il faut une alimentation à base de vrais aliments, éviter de manger au moins 3 heures avant de vous coucher, et pratiquer le jeûne intermittent.

Life Preserver

Vous avez la grippe ? Voici des remèdes naturels pour vous guérir

La grippe classique est une maladie saisonnière qui apparaît chaque année, normalement lors de la saison hivernale, et tue des milliers de personnes annuellement dans le monde. Nous assistons depuis quelques temps à une recrudescence d'attaques de virus et à l'instauration d'alertes au niveau mondial. L'apparition d'un nouveau virus, appelé au départ de la "grippe porcine", rebaptisé dans un premier temps par certains pays "grippe mexicaine" (selon l'origine géographique de l'épidémie) et dont le nom finalement officialisé par l'OMS est son nom scientifique, A/H1N1, crée beaucoup de craintes dans le monde scientifique et la population internationale.

© Inconnu
Les remèdes naturels peuvent vous aider à passer au travers
Mais il ne faut jamais oubliér que la nature nous propose d'excellentes armes préventives et même curatives, à la portée de chacun. Nous vous proposons les ingrédients les plus efficaces, mais ce ne sont pas les seuls, la nature est généreuse et offre une profusion de remèdes aux nombreuses menaces et troubles de santé pouvant affecter l'homme ou l'animal.

Health

Le cancer peut être traité par la vitamine C à haute dose qui tue les tumeurs

La vitamine C : traitement efficace contre le cancer ? Une étude américaine de l'université de l'Iowa vient en effet éclaircir le rôle de cette vitamine dans la destruction des cellules cancéreuses. Car si d'anciens résultats avaient déjà soupçonné certains de ses bénéfices, les mécanismes d'action restaient à déterminer.

Efficace à de fortes doses

Des études antérieures ont déjà montré que des doses très élevées de vitamines C pouvaient nuire aux cellules cancéreuses, et de manière spécifique, sans abîmer les cellules saines. Mais pour atteindre ces importantes concentrations sanguines, la posologie est déterminante. Les scientifiques ont ainsi pu montrer que seule une administration par voie intraveineuse permettait d'atteindre ces niveaux (100 à 500 fois supérieurs à ceux induits par la voie orale habituellement utilisée).

Les chercheurs de l'université de l'Iowa testent actuellement cette nouvelle approche dans les essais cliniques : combiner des doses élevées de vitamine C par injection intraveineuse avec la chimiothérapie standard ou la radiothérapie. Les tests portent sur le cancer du pancréas et le cancer du poumon.

Bacon n Eggs

Ce que tout le monde doit savoir sur la nutrition

Il y a beaucoup trop de bêtises qui circulent sur la nutrition.Les gens ne semblent pas d'accord sur quoi que ce soit et essaient de donner un sens à tout.Cependant ... manger sain ne doit pas être compliqué si vous gardez certaines choses en tête. Voici 15 choses que tout le monde a besoin de savoir sur la nutrition.
© Inconnu
Se nourrir mais bien

1. La viande ne pourrit pas dans votre côlon.
L'un des mythes les plus ridicules au sujet de la viande, est qu'elle pourrisse dans votre côlon. Ceci est un non-sens absolu, maintenu par des gens qui veulent effrayer les autres pour ne pas manger de la viande. La vérité est que la viande se décompose par l'acide gastrique et les enzymes, puis elle est absorbée, la plupart du temps sous forme d'acides aminés et d'acides gras.

Commentaire: Lire aussi :


Hearts

Une condition physique et mentale optimale avec l'entrainement fractionné et le jeûne intermittent


Commentaire : Le sport, l'alimentation, la santé physique et la santé mentale sont étroitement liés : la (bonne) science nous le démontre tous les jours. Le temps des entrainements épuisants, inutiles et contre-productifs semble révolu ; celui des dogmes diététiques aberrants, également. Corps et esprit semble être les rouages d'une même "machine", et il ne semble plus possible de négliger l'un au profit de l'autre. Si les changements à mettre en place pour s'occuper au mieux de nous-mêmes peuvent sembler insurmontables, il n'en n'est rien. A une époque où le temps semble nous manquer pour tout, en particulier pour les choses importantes, ne suffirait-il pas de réorganiser son emploi du temps pour dégager, ici, 20 mn de pratiques sportives quotidiennes, là, 10 mn de travail méditatif sur la respiration, plus loin, quelques instants pour réfléchir à une nouvelle manière de se nourrir ? Ne serait-ce pas là un bon moyen de redécouvrir les vertus d'une culture de l'effort et de la volonté ? Vertus que notre société déliquescente semblent avoir oublié, aidée en cela par l'exemple de nos politiciens dégénérés à la conscience décrépite, de nos médias débilitants, amollissants, de notre science pervertie.

Aussi surement que la conquête de la liberté commence par concevoir l'idée même de son existence, les contingences physiques et les contraintes de la maladie ne sont-elles pas là, aussi, pour nous faire prendre conscience de tous ses aspects ?

© Inconnu
Si vous ne pratiquez pas encore l'entraînement fractionné, il est probable que vous perdiez énormément de temps dans votre salle de sport. C'est pour moi l'un des développements les plus importants de la science du fitness car vous pouvez en tirer bien plus de bienfaits pour la santé en moins de temps.

Mais j'ai récemment également commencé à évoquer les potentiels bienfaits pour la santé du jeûne intermittent et du fait de s'entraîner à jeun (c'est à dire sauter le petit déjeuner avant de vous entraîner.)

Lorsque vous faites du sport à jeun, cela oblige notamment votre corps à se débarrasser des graisses car les processus de brûlage des graisses de votre organisme sont contrôlés par votre système nerveux sympathique (SNS), et votre SNS est activé par l'exercice et le manque de nourriture.
La combinaison du jeûne et du sport maximise l'impact des facteurs et catalyseurs cellulaires (AMP cycliques et MAP kinases), qui forcent la décomposition des graisses et du glycogène pour en tirer de l'énergie.
Les preuves s'accumulent en faveur de cette méthode, et je pense qu'elle peut être assez bénéfique, à condition que vous ayez déjà opéré des changements de style de vie fondamentaux en ce qui concerne votre alimentation et votre activité physique. Associés, les exercices de haute intensité et le jeûne intermittent pourraient être une stratégie payante pour faire passer votre condition physique au niveau supérieur. Souvenez-vous que jeûner, ou faire du sport en étant à jeun, ne serait pas raisonnable si vous mangez principalement des aliments transformés, il est donc absolument crucial de modifier votre alimentation avant de vous lancer dans quelque type de jeûne que ce soit.

De même, lorsque vous entreprenez de réduire votre apport calorique, en pratiquant le jeûne intermittent ou simplement en sautant le petit déjeuner, il est essentiel d'éliminer les mauvaises calories, c'est à dire les hydrates de carbone (ceux qui proviennent des sucres et des céréales, c'est à dire des glucides NON végétaux).

Health

« Le discours dominant sur le cancer du sein se veut rassurant alors que c'est une pandémie »

À l'origine de l'interdiction du bisphénol A dans les plastiques pour biberons en Europe et dans tous les contenants alimentaires en France, le chimiste et toxicologue André Cicolella alerte sur la nécessité de refonder en profondeur l'industrie de la chimie. Telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui, elle menace selon lui l'espèce humaine sur le court, le moyen et le long termes.

© Mathilde Régis
André Cicolella au salon du livre et de l'alerte 2016 à la maison des métallos
Le Lanceur : Êtes-vous un lanceur d'alerte ?

André Cicoletta : Oui, dans la mesure où, de fait, je me suis retrouvé en position de lanceur d'alerte. Plus largement, je pense que toute personne peut être un lanceur d'alerte si elle mène son activité professionnelle en respect des grands principes. C'est le dysfonctionnement qui induit qu'on se retrouve dans cette position. Il faut inverser la logique : l'alerte devrait être le fonctionnement normal et ce n'est pas le cas.

Notamment chez les chimistes et les toxicologues ?

C'est un peu complexe à analyser, mais de vieilles habitudes sont prises, les référentiels sont obsolètes et pourtant de nombreux chimistes et toxicologues s'accrochent à ces derniers alors que la science d'aujourd'hui montre que ça n'a plus aucun sens. Le grand principe sur lequel l'activité économique devrait être fondée, c'est le principe d'Hippocrate pour la médecine, c'est-à-dire d'être avant tout attentif à ne pas nuire. Quand on conçoit un biberon en matière plastique, il faut utiliser la matière plastique la plus neutre possible. On ne prend pas, comme ça a été le cas, une hormone de synthèse, le bisphénol A, pour faire un polycarbonate comme matière plastique des biberons. Il faut remettre les choses sur leurs pieds. La logique consiste à faire des produits qui, par principe, ne doivent pas nuire à la santé humaine et à la santé de l'écosystème. C'est loin d'être le cas aujourd'hui.

Pills

L'utilisation de la pilule contraceptive liée à la dépression

© Melissa King, Shutterstock
Des chercheurs de l'Université de Copenhague ont montré une corrélation entre l'utilisation de contraceptifs hormonaux et le risque de dépression. Leur recherche a été menée auprès de 1 million de femmes, mais d'autres études seront nécessaires pour démontrer hors de tout doute le rôle de la pilule contraceptive dans cette maladie. Le journaliste scientifique Renaud Manuguerra-Gagné rend compte des résultats des travaux danois, publiés dans Journal of American Medical Association: Psychiatry.

Rose

Prenez soin de votre dos ou comment survivre un lumbago avec des traitrements naturels

Le lumbago, ou lombalgie, est une douleur dans les vertèbres lombaires, c'est-à-dire dans le bas du dos. Cette douleur peut être provoquée par diverses raisons. Le lumbago peut affecter les muscles, les ligaments, les nerfs et les disques intervertébraux. Les attaques de lumbago se caractérisent par une forte douleur qui s'accompagne d'une raideur et/ou d'une diminution des mouvements.

© Inconnu
Le lumbago
Ce phénomène peut durer quelques jours, mais parfois, il se transforme en maladie chronique ! La qualité de vie des personnes atteintes s'en voit extrêmement affectée. Nous allons donc vous expliquer ce qui peut provoquer cette affection, et nous vous présenterons également quelques remèdes naturels pour prévenir et soigner le lumbago.

Commentaire: Il est très important de prendre soin de notre dos, de notre colonne vertébrale, pour ne pas nous blesser. Souvent notre manque d'attention peut causer un lumbago. Découvrez la bonne manière d'attraper des objets posés sur le sol pour ne pas causer des dommages au dos :

© Inconnu
© Inconnu



Pills

Danger : attention à l'acétaminophène !

L'arrêt de fonction du foie est connu comme l'insuffisance hépatique aiguë. Il peut durer quelques jours ou plusieurs semaines et est plus fréquent chez les personnes qui n'ont pas connu de problèmes avec leur foie avant. Pourtant, il conduit à des problèmes de santé graves, comme une pression accrue dans le cerveau et des saignements excessifs. Cependant, il s'avère que la principale cause de cette condition est une surdose d'un médicament qui se trouve dans presque tous les ménages-acétaminophène !

© A. GELEBART/20 MINUTES
Ces médicaments qui rendent malade et qui tuent
Il est inclus dans de nombreux médicaments en vente libre que nous utilisons tous les jours, y compris Theraflu, Tylenol, Excedrin et NyQuil. Il est supposé être inclus dans presque tous les analgésiques et médicaments contre le rhume et a conduit à plus de 2.600 hospitalisations, 56.000 visites à la salle d'urgence, et environ 460 décès par an.

Commentaire: Pourquoi donc un ingrédient si dangereux est inclus dans certains médicaments ? Pourquoi, tout en sachant les décès que l'acétaminophène cause, les compagnies pharmaceutiques continuent, comme si de rien n'était, à l'inclure dans les médicaments ? Il est vraiment très important d'être bien informé avant de prendre un médicament, quel qu'il soit. L'information protège.

Lire aussi :


Attention

Les éclairages à base de LED pourraient être dommageables pour les yeux

Les ampoules LED (ou DEL), « qui ont désormais remplacé les ampoules à incandescence, pourraient-elles être dangereuses pour la vision ? La question mérite d'être posée car, chez le rat, certaines de leurs longueurs d'onde s'avèrent toxiques pour la rétine », selon une étude de l'Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) publiée dans la revue Neuroscience.

« Un mécanisme qui pourrait favoriser la dégénérescence maculaire liée à l'âge », souligne le communiqué de l'Inserm.

Alicia Torriglia et Behar-Cohen ont, avec leurs collègues, montré que, quel que soit le type d'ampoules utilisé, à incandescence ou LED, « l'exposition à une forte intensité lumineuse (6000 lux) durant 24 heures altère la rétine de rats dont la pupille a été dilatée ». L'analyse montre un état inflammatoire qui favorise la mort cellulaire (apoptose) des photorécepteurs impliqués dans la vision.

Commentaire: Il existe un programme Windows pour réduire la lumière bleue des écrans : f.lux