Bienvenue à Sott.net
mer., 16 oct. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Lemon

Scorbut en France : la mise en garde de médecins niçois

Des médecins alertent leurs confrères généralistes au sujet de cette maladie potentiellement grave qu'ils ont observée chez trois de leurs patients.

citrus, lemon, citron, orange
© Le Parisien
Il suffit de varier l’apport en fruits et légumes dans ses repas pour éviter une carence en vitamine C et donc un éventuel scorbut.
On pensait pouvoir le classer parmi les maladies disparues. Pourtant, le scorbut existe encore, assurent des médecins du service de rhumatologie du CHU de Nice (Alpes-Maritimes) dans un article paru récemment dans La Presse médicale.

Provoquée par une carence en vitamine C, cette maladie, longtemps appelé la peste des marins, est traditionnellement associée aux expéditions et aux grandes explorations du XVe au XVIIIe siècle : une partie des marins des voyages de Vasco de Gama, Magellan ou Jacques Cartier, privés de certains aliments pendants plusieurs mois, ont été décimés par la maladie, liée à un manque d'acide ascorbique présent dans les fruits et légumes. Mais la maladie existait bien avant cette époque. C'est même à cette affection que le roi Louis IX, devenu Saint-Louis, aurait succombé en 1270, a-t-on appris voilà quelques semaines.

Commentaire: Le problème des fruits est qu'ils contiennent beaucoup de sucre proportionnellement à la quantité de vitamine C qu'ils fournissent. Vous pouvez aussi prendre de la vitamine C directement pour améliorer votre santé. On peut en trouver sur le site Vitamax.bio. Les compléments alimentaires ne contiennent qu'une quantité de vitamine assez faible finalement.


Evil Rays

Les abeilles qui passent entre deux antennes 5G de Californie meurent les unes après les autres

Avant de faire cette vidéo, je ne savais pas que les abeilles mouraient entre ces deux antennes. Je me rend à cet endroit chaque semaine. Et presque chaque semaine, je trouvais une multitude d'abeilles mortes sur le sol où je me garais. J'ai vu de plus en plus de scientifiques et de médecins nous raconter en vidéo à quel point la 5G est mauvaise pour nous et qu'elle n'a même pas été testée sur l'environnement ou les personnes.
5G, bees
© Inconnu
Et même les sociétés de téléphones portables indiquent dans leurs contrats qu'elles ne sont responsables d'aucun problème de santé lié à la 5G. C'est un peu effrayant !

Et il y a quelques mois, j'ai réalisé que les abeilles mouraient entre les deux pôles. J'ai enquêté avant de supposer que c'était des pôles. J'ai cherché dans la propriété d'autres abeilles mortes. Mais en s'éloignant du rayon des antennes, il n'y avait plus d'abeilles. Je suis convaincu que les pesticides tuent les abeilles.

Brain

Alzheimer - Une étude de cas révèle comment le déclin cognitif peut être inversé

La maladie d'Alzheimer, qui est la forme la plus courante de démence, finit par entraîner l'incapacité d'accomplir les fonctions corporelles même les plus élémentaires, comme la déglutition ou la marche. En fin de compte, elle est fatale, car les options de traitement conventionnelles sont peu nombreuses et universellement inefficaces.
Alzheimer, Demenz
© Inconnu
En jaune, l'aducanumab, un anticorps monoclonal qui vise à éliminer l’amyloïde qui, sous ses formes solubles et insolubles, détruit les neurones dans la maladie d’Alzheimer. C’est le principe de l’immunothérapie passive.
Tout comme l'autisme chez les enfants, la maladie d'Alzheimer chez les personnes âgées a atteint des proportions épidémiques, sans qu'aucun ralentissement ne soit en vue. Au contraire, tout porte à croire que la tendance s'aggrave.

À l'heure actuelle, la maladie d'Alzheimer touche environ 5,8 millions de personnes aux États-Unis, [1] et les projections indiquent que la maladie y affectera un individu sur quatre au cours des deux prochaines décennies. D'ici 2050, les diagnostics d'Alzheimer devraient tripler [2,3].

Commentaire: Il est triste de constater que le système médical conventionnel continue de considérer les plaques bêta-amyloïdes comme le méchant, malgré l'absence de progrès en ce sens.

Fort heureusement, il existe encore des scientifiques — comme Bredesen aux États-Unis ou Joyeux en France — possédant suffisamment de conscience pour nous informer d'une autre réalité, et qui sont des penseurs qui obtiennent des résultats ouvrant ainsi la voie à la recherche dans le futur.

Une réalité nous permettant de récupérer une capacité certaine de jugement et d'action et nous donnant la possibilité de nous « réapproprier nous-même ». Une réalité portée par la connaissance, de celle qui nous fait comprendre que nous sommes les principaux influents et artisans du bon fonctionnement de cet organisme dont on voudrait nous déposséder.

À une époque où les États contraignent les citoyens jusque dans leur chair par toutes sortes de prophylaxies nuisibles — vaccination et médication délétères, nourriture et nutrition inappropriées — n'est-il pas possible d'affirmer qu'en regagnant la liberté de notre corps, c'est aussi celle de notre esprit et de notre âme que nous fortifions ?

Sott.net aborde le sujet du régime cétogène — notamment dans le cadre de la maladie d'Alzheimer et sans se restreindre à cette seule pathologie — depuis de nombreuses années. Et puisqu'il est toujours utile de perdre ses illusions et de gagner en connaissance objective :


Butterfly

Protégez vos gencives et votre cerveau avec la vitamine K2

Vous est-t-il déjà venu à l'esprit que la santé de vos dents reflète véritablement votre santé globale ? C'est le constat qu'a fait le Dr. Steven Lin, un dentiste qui favorise une approche holistique, et selon lequel une mauvaise santé bucco-dentaire est le résultat de problèmes qui affectent d'autres parties de votre corps.
gencives
© Inconnu
Selon le Dr. Lin, si les gens considèrent leur bouche comme le « gardien » de leurs intestins et font en sorte de maintenir un micro biome sain et équilibré, les résultats positifs se traduisent par une bouche saine ( dents et gencives comprises ), et par une meilleure santé globale.

Health

Agir sur le système immunitaire avant même qu'un cancer ne survienne serait possible

La réponse immunitaire s'active dès l'apparition de cellules précancéreuses à des stades très précoces. Malheureusement, cette réponse s'accompagne simultanément de la mise en place de mécanismes chargés de la bloquer, permettant la progression du cancer. C'est la première fois que la réponse immunitaire est décrite avec cette précision à des stades précancéreux, ici dans le cancer du poumon.
cells, cancer
© Inserm/Jerôme Galon
Visualisation en coloration multispectrale d’une sous-population de cellules immunitaires infiltrant une tumeur.
Ces travaux de l'équipe de Jérôme Galon, directeur de recherche Inserm au sein du Centre de recherche des Cordeliers (Inserm/Université de Paris/Sorbonne Université) à Paris, et de Céline Mascaux au sein du Centre de recherche en cancérologie de Marseille (Inserm/CNRS/Centre de lutte contre le cancer/Aix-Marseille Université), montrent que l'utilisation d'immunothérapies à des stades très précoces pourrait peut-être favoriser la prévention du cancer. Ces travaux sont parus dans Nature.

Fire

Notre-Dame et plomb : les autorités cacheraient des taux élevés dans des crèches, maternelles et écoles

Notre dame
© Inconnu
Notre Dame de Paris
Lors de l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019, près de 400 tonnes de plomb se sont répandues en poussière dans les environs.

« Après les accusations de dissimulations contre l'ARS et la préfecture », Médiapart met en cause la mairie de Paris dans de nouvelles révélations le 18 juillet.

Celle-ci aurait « sciemment menti sur les taux de concentration au plomb relevés dans les crèches, les maternelles et les écoles, exposant ainsi les enfants et le personnel au risque de saturnisme », selon ces révélations que relaie le Journal international de médecine (JIM).

Commentaire: Des accusations dénoncées par Aurélien Rousseau, directeur général de l'ARS Ile-de-France. Qui dit vrai ?


Music

La biologie de l'action de la musique et des sons dans l'organisme

C'est maintenant admis, la musique peut procurer une sensation de bien-être dans les moments difficiles. Elle peut même soulager des douleurs et guérir.
musique
© Inconnu
On commence à avoir une bonne idée des musiques efficaces et surtout des sons, qui composent ces musiques. Tous les sons, toutes les musiques ne procurent pas les mêmes effets. Mais comment la musique est-elle à même de produire ces effets ?

Agir sur les émotions

C'est une évidence, la musique agit sur nos émotions. Elle peut nous faire ressentir la tristesse, la mélancolie, la joie, le bonheur et même la peur ou la crainte, l'excitation, etc. Bref toute la panoplie des émotions que peut ressentir un être humain.

Mais les émotions ne sont finalement que le point de départ d'un acte biologique. Une émotion sera reliée à une production hormonale qui devient porteur d'un message, par exemple de bonheur ou de tristesse.

Commentaire:




Bullseye

Un biologiste ciblé pour avoir exposé le pesticide changeur de genre - l'atrazine - qui empoisonne l'Amérique

Tyrone Hayes
Le biologiste Tyrone Hayes est un professeur à l'Université de Californie avec un message important. L'un des pesticides les plus couramment utilisés en agriculture [NdT : interdit en France depuis 2003], l'atrazine, est responsable selon ses recherches, de la féminisation des amphibiens. Plus important encore, le produit chimique élimine efficacement les chromosomes mâles à un rythme alarmant, il suffit de niveaux trois fois inférieurs à ceux qui se trouvent actuellement dans notre eau potable. Ce n'est pas seulement le plomb et le fluor qui doivent nous préoccuper, mais un perturbateur endocrinien connu, créé par Syngenta, qui modifie complètement notre patrimoine génétique.

Hayes combat Syngenta depuis des décennies pour signaler les effets nocifs de l'atrazine. Ses articles scientifiques décrivent comment l'atrazine perturbe les gonades masculines, produisant des lésions testiculaires associées à une réduction du nombre de cellules germinales chez les poissons, amphibiens, reptiles et mammifères téléostés, et induit une féminisation partielle et/ou complète chez les poissons, amphibiens et reptiles. Ces effets sont forts (càd statistiquement significatifs), uniformes d'une classe de vertébrés à l'autre et spécifiques. La réduction des niveaux d'androgènes et l'induction de la synthèse d'œstrogènes - démontrée chez les poissons, les amphibiens, les reptiles et les mammifères - représentent des mécanismes plausibles et cohérents qui expliquent ces effets.

Evil Rays

La guerre de la 5G - L'homme vs la technologie

L'exposition aux champs électromagnétiques ( EMF ) et aux rayonnements radiofréquences (RF) représente dans notre monde moderne un danger de plus en plus important pour la santé.
cinc
© Inconnu
Le site internet 'Cellular Phone Task Force' (« Groupe d'étude sur les téléphones portables ») possède une longue liste de gouvernements et d'organisations qui ont émis des mises en garde ou interdit différents types de technologies sans fil, dans différentes circonstances, depuis 1993.

Syringe

Modifier l'ADN d'embryons humains pour éviter la surdité

En exclusivité, le New Scientist révèle que le biologiste russe Denis Rebrikov a l'intention d'utiliser la technique d'édition des gènes Crispr sur des embryons de cinq couples de personnes sourdes. Une annonce qui soulève de nouvelles questions éthiques.
biologie
© AFP / Gregor Fischer / DPA / dpa Picture-Alliance
Modifier l’ADN d’embryons humains pour éviter la surdité.
Modifier le génome d'embryons pour que les enfants en devenir n'héritent pas de la surdité de leurs parents. Voilà la promesse que le chercheur russe Denis Rebrikov a faite à cinq couples dont chacun des membres est porteur d'une surdité récessive, révèle le New Scientist.

Ce type d'affection signifie que tous les enfants de deux parents qui en sont porteurs seront eux aussi incapables d'entendre des sons. Ces couples n'ont donc pas pour option le diagnostic préimplantatoire d'embryons (DPI), une méthode qui permet d'éviter de nombreuses maladies génétiques sans avoir recours à la modification des gènes et qui consiste à repérer, après une fécondation in vitro, les embryons qui ne sont pas porteurs de la maladie afin de les transférer dans l'utérus de la femme.