Bienvenue à Sott.net
ven., 23 fév. 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

MIB

Vivre sans aucune morale: la mécanique du psychopathe

Image
© Le Soleil
(Québec) Le 21 juin 2006, le principal suspect dans la disparition de Julie Surprenant est mort d'un cancer du poumon à la Cité de la santé de Laval. Richard Bouillon avait 52 ans et il avait passé près du tiers de sa vie en prison pour une longue série de viols, d'agres­sions sexuelles et d'autres crimes commis depuis l'adolescence.

Bouillon était le voisin de palier de la famille Surprenant, à Terrebonne. Mais il a toujours nié avoir quoi que ce soit à voir avec l'enlèvement de la jeune femme de 19 ans, dont le corps n'a pas été retrouvé depuis 1999. Et il n'a jamais été accusé. Début 2001, le travail des enquêteurs de la Sûreté du Québec et la diffusion de sa photo à la télévision ont toutefois incité trois anciennes victimes de crimes sexuels à porter plainte contre lui.

À l'issue de son procès, deux ans plus tard, Bouillon a été condamné à purger six ans et cinq mois de prison et à être surveillé pendant 10 ans. Dans l'expertise psychiatrique que le juge avait demandée pour évaluer s'il devait être déclaré délinquant dangereux, la Dre Fugère, de l'Institut Pinel à Montréal, concluait que Bouillon était un psychopathe.

Commentaire: Lire la suite ici.


X

Les 12 raisons principales pour éliminer le gluten de votre diète

Le gluten est une protéine que l'on retrouve dans la plupart des grains et céréales consommés en Amérique et en Europe. La majeure partie du gluten consommée par vos clients provient des produits du blé, mais aussi de l'orge, du triticale, du seigle, de l'avoine et de l'épeautre. L'avoine est supposée être dépourvue de gluten, mais il arrive fréquemment qu'elle subisse une contamination croisée provenant du fait qu'elle est transportée dans les mêmes camions qui ont servis au transport du blé. Vous devez aussi savoir que les souches Américaines de blé ont la plus haute concentration en gluten au monde.

Vader

Le criminel en cravate a souvent un profil de psychopathe

Image
© La Presse
Les criminels en cravate sont-ils plus nombreux qu'auparavant? Chose certaine, les crimes financiers retiennent l'attention des médias et du public plus que jamais. En entrevue avec La Presse, le psychiatre Robert Hare, auteur de Snakes in Suits: When Psychopaths Go to Work, dévoile des détails troublants sur la psychologie des fraudeurs.

Stop

La maladie cœliaque et votre santé

Qu'est que la maladie cœliaque?
La maladie cœliaque est un trouble digestif qui endommage l'intestin grêle et qui entraîne une malabsorption des nutriments contenus dans les aliments. Les personnes atteintes de la maladie cœliaque sont intolérantes au gluten, une protéine contenue dans le blé, le seigle et l'orge.
Lorsque les personnes atteintes de la maladie cœliaque consomment des aliments ou utilisent des produits contenant du gluten, leur système immunitaire réagit en endommageant ou en détruisant les villosités - les petites structures, semblables à des doigts, qui recouvrent la paroi de l'intestin grêle. Normalement, les villosités permettent aux nutriments contenus dans les aliments d'être absorbés par les parois de l'intestin grêle pour passer dans le sang. Une personne dont les villosités ne sont pas saines risque de souffrir de carences, peu importe la quantité d'aliments qu'elle consomme.

Commentaire: Il est à noter que nombre de personnes sont intolérantes au gluten sans le savoir , étant donné la diversité des symptômes (outre les symptômes classiques) : fatigue, dépression, troubles digestifs, esprit « confus », aphtes, caries, migraines, carences diverses... Les chiffres avancés pour l'intolérance au gluten sont très certainement en-dessous de la réalité.
Les données concernant la prévalence fluctuent beaucoup, car le diagnostic de l'intolérance au gluten n'est pas simple. Les experts et les associations de malades estiment que de nombreuses personnes en sont atteintes sans le savoir, et que la maladie est plus courante qu'on le croit1.

La fréquence de la maladie dépend des régions du globe et de l'origine ethnique. Les populations caucasiennes (Europe, Blancs d'Amérique du Nord, Australie) sont les plus touchées, la prévalence oscillant entre 1 personne sur 100 et 1 personne sur 300 environ1,11. La maladie semble plus rare chez les personnes d'origine asiatique ou africaine.

Selon Santé Canada, 300 000 Canadiens pourraient être atteints d'intolérance au gluten, et de nombreux cas demeurent non diagnostiqués.

Diagnostic
Le diagnostic est souvent difficile et long à établir (12 ans en moyenne au Canada10), en raison de la grande variété de symptômes et du fait qu'ils ne soient pas du tout propres à cette maladie. Le médecin doit d'abord éliminer la possibilité qu'il s'agisse d'un problème digestif plus fréquent (par exemple, un syndrome de l'intestin irritable, une intolérance alimentaire ou une maladie inflammatoire de l'intestin).
Lien


Attention

Mise en garde sur les risques liés à la consommation du produit dénommé Solution minérale miracle (MMS)

Image
A la suite de cas d'intoxication signalés par des centres antipoison et de toxicovigilance impliquant un produit dénommé "Solution minérale miracle" (1), la Direction générale de la santé (DGS), l'Institut de veille sanitaire (InVS) et l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) mettent en garde les consommateurs éventuels sur les risques liés à la consommation de ce produit.

Ce produit "Solution minérale miracle" en vente sur différents sites Internet, est présenté comme "une découverte qui peut sauver la vie" et "la réponse au sida, aux hépatites A, B et C, au paludisme, à l'herpès, à la tuberculose, à la plupart des cancers et à beaucoup d'autres des pires maladies."

Il s'agit en fait d'une solution de chlorite de sodium à 28 % qui, selon l'utilisation préconisée sur Internet, doit être mélangée avec un kit d'activation (de l'acide citrique à 10 %) pour produire du dioxyde de chlore. C'est à ce produit final que sont associées les allégations médicales citées plus haut.

Cookie

Sucre : effets méconnus d'un irrésistible poison

Image
Cette poudre blanche-là est parfaitement légale. Consommée avec une très grande modération, dans un régime sain, elle ferait peu de dégâts. Hélas, à raison de plusieurs kilos par habitant et par an, le sucre favorise de nombreuses maladies. Caries, diabète ? Certes. Mais des chercheurs le relient aussi aux troubles cardio-vasculaires, à l'ostéoporose, à l'entretien des inflammations intestinales, à la baisse immunitaire, au cancer.

Mais de quels sucres parle-t-on ?

La plus grande confusion règne. Elle vient sans doute du fait qu'en médecine on parle de « sucre » pour désigner le glucose nécessaire à nos cellules. « Nos cellules ont besoin de sucre », affirment médecins et diététiciens. Oui, mais la ménagère comprend « sucre blanc » : elle prépare alors de délicieux gâteaux à son mari ou ses enfants afin qu'ils aient « plus d'énergie »... et ne fait qu'aggraver leur pré-diabète! Les fabricants, ainsi que les puissantes agences chargées de promouvoir le sucre (blanc) ont, quant à eux, tout intérêt à entretenir cette confusion et à en minimiser les effets.

De fait, le glucose (et non pas le sucre) est le carburant qui permet à nos cellules de produire de l'énergie - les muscles et le cerveau, notamment, consomment beaucoup de glucose. Le glucose provient des glucides que nous ingérons. Ces glucides, qui devraient constituer 55 à 60 % de notre ration quotidienne, sont les principaux constituants des aliments suivants : légumes, algues (de mer et d'eau douce), fruits, céréales complètes (riz non poli, blé complet, etc.), et légumineuses (lentilles, fèves, pois chiches, haricots...). Notre organisme n'a pas besoin d'autres glucides ni d'autres « sucres » que de ceux-là.

Nuke

SmartStax : L'Europe va-t-elle autoriser un OGM sans évaluation scientifique ?

Image
Pour évaluer la dangerosité d'un OGM destiné à l'alimentation humaine, l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) se contente d'une étude de 42 jours effectuée sur des poulets. Une étude limitée à la qualité nutritionnelle des produits ! Sans gêne...

Cookie

Alimentation sans gluten : Marion Kaplan explique son importance


Commentaire : Voici une vidéo par Marion Kaplan, dans laquelle elle explique les dangers du gluten et l'importance d'éliminer cette substance de notre régime.



Cow

Une alimentation sans laitage : Pourquoi ?


Commentaire : Voici une vidéo par Marion Kaplan, dans laquelle elle explique les dangers des produits laitiers et l'importance de les éliminer de notre régime. Vivement recommandée.



Vader

La face sombre du blé : Nouvelles perspectives sur la cœliaquie et l'intolérance au blé

Traduction : Equipe fr.SOTT.net

blé
© Inconnu
L'omniprésence du blé et son statut révéré parmi les institutions tant laïques que sacrées, différencie cet aliment de tous les autres aliments consommés avec plaisir par les êtres humains. Pourtant, l'ascension sans égale du blé en tant que catalyseur de l'émergence de la civilisation n'est pas sans contrepartie. Si le blé a été le moteur de l'expansion de la civilisation et était glorifié comme étant un « aliment nécessaire », à la fois au sens physique (en anglais staff of life - bâton de la vie) et au sens spirituel (le corps du Christ), les cœliaques sont cependant la preuve vivante du côté sombre et moins connu du blé. Une étude de la cœliaquie peut aider à comprendre le mystère de l'homme moderne, qui mange chaque jour du blé et est l'animal le plus malade à avoir jamais foulé cette planète étrange qui est la nôtre.

L'Iceberg cœliaque

La maladie cœliaque (MC) était autrefois considérée comme une maladie extrêmement rare, limitée à des individus d'origine européenne. De nos jours, cependant, un nombre croissant d'études (1) montrent que la malade cœliaque touche également les Etats-Unis, au rythme d'une personne sur 133, ce qui représente plusieurs ordres de grandeur supplémentaires par rapport à ce qui avait été estimé jusqu'à présent.

Ces résultats ont poussé les chercheurs à visualiser la MC comme un iceberg (2). La pointe de l'iceberg représente le nombre relativement restreint de personnes dans la population mondiale présentant à première vue des symptômes cliniques menant au diagnostic de maladie cœliaque. C'est le cas classique de MC caractérisée par des symptômes gastro-intestinaux, la malabsorption et la malnutrition. Ce diagnostic est confirmé par une biopsie intestinale « standard ». La partie centrale immergée de l'iceberg est invisible pour le diagnostic clinique classique, mais pas pour les méthodes de dépistage sérologiques modernes comme le test des anticorps (3). Cette partie centrale est composée de la maladie cœliaque latente et asymptomatique ainsi que de l'intolérance au blé « hors intestin ». Finalement, à la base de cet immense iceberg se trouve approximativement 20 à 30 % de la population mondiale - ceux qui portent le locus HLA-DQ de susceptibilité à la maladie cœliaque sur le chromosome 6.(4)

"L'Iceberg cœliaque" pourrait bien non seulement représenter les problèmes et questions associés au diagnostic et à la prépondérance de la maladie, mais également souligner le besoin de changer la manière dont nous considérons non seulement la MC mais aussi la consommation du blé parmi les populations non cœliaques.