Bienvenue à Sott.net
dim., 27 mai 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Family

Attention! Le stress pourrait provoquer des effets nocifs à long terme

Traduction française: Équipe Signes des Temps

Les effets du stress sur le corps à long et court terme se manifestent quel que soit l'âge. Lorsqu'il est déclenché de manière répétée, prolongée ou non anticipée, il devient alors pathologique. Les effets du stress ne touchent pas seulement l'homme, mais aussi les animaux. Cet article fait la lumière sur :

* Quels sont les ajustements fonctionnels qui sont responsables des effets à court terme du stress ?
* Quels sont les symptômes de stress post-traumatique ?
* Un malentendu avec le conjoint provoque-t-il du stress ?


Le stress est une réponse physiologique normale du corps à un environnement hostile. Les effets du stress affectent non seulement l'homme mais également les animaux. Le stress peut affecter les enfants, les adolescents et les adultes. Quoique les facteurs de stress sont différents selon les âges, le résultat reste quant à lui plus ou moins identique. Les effets du stress sur le corps peuvent être catégorisés en effets à court ou long terme, et ce, quel que soit l'âge. Lorsque le stress est provoqué de manière répétée, prolongée ou non anticipée, il devient pathologique. Les effets immédiats, éphémères ou les effets à court terme sont les réponses physiologiques normales alors que les effets différés, persistants ou à long terme du stress sont les réponses pathologiques.

Sun

La méditation peut aider à soulager la douleur

Image
© ©iofoto
Une nouvelle étude suggère que la méditation quotidienne permet de soulager la douleur.
Une étude présentée le 16 novembre 2010 à San Diego (Californie) lors du congrès annuel de la Société pour les Neurosciences suggère que la pratique de la méditation pendant une demi-heure chaque jour sur une période de quatre jours permet d'atténuer la réponse du cerveau à la douleur.

Les chercheurs ont réalisé des scanners du cerveau des volontaires qui pratiquaient la méditation. Ils ont découvert que l'activité du cerveau baisse dans les zones affectées à la partie du corps douloureuse et dans les zones responsables du relais de l'information sensorielle, et ce même lorsque la personne n'est pas en train de méditer. Au cours de l'étude, les volontaires ont rapporté une baisse de 40% de leur perception de la douleur quatre jours après avoir débuté un programme de méditation.

La méditation pourrait aussi réduire la douleur en rendant les sensations physiques moins douloureuses. "Cela dépend vraiment du contexte de la situation, de l'environnement", a déclaré Fadel Zeidan, l'auteur de l'étude, dans une interview avec le site scientifique LiveScience. "La méditation semble pouvoir atténuer ce type de réponse à la douleur".


Commentaire: Voici le lien pour un programme de méditation tout à fait exceptionnel.


X

Une circulaire scandaleuse adressée aux parents d'élèves

Image
Le Ministère de l'éducation nationale et le Ministère de la santé et des sports se sont unis pour envoyer une circulaire à tous les parents par l'entremise de l'école. Cette lettre est insérée dans le carnet scolaire et les parents doivent signer un Accusé de réception.

En voici le texte :

« L'épidémie de rougeole qui a débuté en France au second semestre 2008 s'intensifie depuis le début de l'année 2010 et touche l'ensemble du territoire près 40 cas déclarés en 2007 (600 en 2008, 1500 en 2009), et plus de 1000 cas ont été déclarés durant les 4 premiers mois de l'année. [...]

« La seule protection efficace contre la rougeole est la vaccination qui se fait en 2 doses espacée d'au minimum un mois. Le vaccin triple (contre les trois maladies rougeole-oreillons-rubéole) est remboursé à 65 % par l'Assurance maladie et à 100 % pour les enfants juqu'à l'âge de 13 ans.

« Dans ce contexte épidémique préoccupant, cette vaccination est d'autant plus recommandée, conformément au calendrier des vaccinations.

« Les services du Ministère de la santé et des Sports, en lien avec ceux, de l'éducation nationale, organisent une vérification du statut vaccinal de votre enfant.

C'est pourquoi il vous est demandé de fournir son carnet de santé ou de vaccination, sous enveloppe cachetée, à l'infirmier(ère) de l'établissement qui vérifiera s'il est correctement vacciné contre ces trois maladies. Un dépliant sur la vaccination rougeole-oreillons-rubéole, réalisé par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), est joint à cette vaccination.

Dans un second temps, si nécessaire, vous serez invité à amener votre enfant chez le médecin ou à vous rendre dans une structure en charge des vaccinations, afin de mettre à jour cette vaccination.

Nous vous prions d'agréer... »

Family

Australie : Enquête sur le vaccin anti-grippe après la mort d'une enfant

Image
© Inconnu
L’Australie est plus rigoureuse que la France en matière de vaccin.

Chaque jour, nous parviennent des nouvelles d'Australie où des parents, de plus en plus nombreux, racontent les "atroces expériences" vécues par leurs enfants après l'administration du vaccin contre la grippe saisonnière. Au point que le Pr Jim Bishop, responsable des services de santé du pays, a demandé aux médecins de ne plus administrer ce vaccin aux enfants de moins de 5 ans à la suite de plus de 250 rapports de sévères réactions.

Dans le Queensland, les autorités de Santé mènent une enquête sur la mort d'une fillette de 2 ans victime du vaccin anti-grippe.

Une mère de Perth, Marrisa Moir, a raconté à la ABC News Online comment son fils de 2 ans s'est mis à hurler dans son bain, quatre heures après avoir reçu le vaccin. "Son visage semblait figé, ses yeux hagards, puis il devint tout rouge. Je l'ai sorti du bain alors qu'il tremblait de manière incontrôlable, incapable de se tenir droit. Il entourait sa poitrine avec ses bras en continuant à crier." Lorsque sa mère arriva à l'hôpital de la Princess Margaret, le médecin diagnostiqua des convulsions fébriles dues au vaccin et avoua avoir observé plusieurs cas de ce genre depuis quelque temps.

Ambulance

Nos enfants sont les « animaux de laboratoire d'une expérience non contrôlée », selon un sénateur américain

Sur les 84 000 produits chimiques couramment utilisés aux Etats-Unis, moins de 1 000 auraient été évalués d'un point de vue sanitaire. Soit à peine 1%. Résultat : « 15% des enfants ont au moins un problème de développement », selon une étude récente...

Health

Les thérapies complémentaires améliorent la qualité de vie

Une nouvelle étude australienne montre que des thérapies simples, comme le massage, améliorent la qualité de vie et réduisent les symptômes dépressifs chez les patients atteints d'un cancer.

Sherlock

Grippe A/H1N1 : Conflits d'intérêts

Pourquoi le Comissariat interministériel « Influenza » et le Conseil supérieur de la santé refusent-ils de dévoiler la liste exacte et les déclarations d'intérêts des experts qui ont recommandé au gouvernement le choix exclusif du vaccin anti-H1N1 de GlaxoSmithKline ? Enquête.

Red Flag

Bill Gates finance l'autorisation de moustiques génétiquement modifiés afin de lutter contre la dengue

Traduit par la-matrice pour Conspipedia

Image
Il y a eu beaucoup de débat autour de l'autorisation en attente de la FDA (Food and Drug Administration, administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments) à propos du saumon génétiquement modifié qui arrive à maturité deux fois plus vite qu'un saumon naturel. Ses nombreux détracteurs l'avaient surnommé « Frankenfish » et avait déclaré qu'il endommagerait l'environnement marin naturel, en plus d'être potentiellement nocif à la consommation humaine. Tandis que ce débat se poursuit, il semble bien qu'un autre organisme vivant génétiquement modifié pourrait être autorisé à être relâché dans l'écosystème : il s'agit de moustiques génétiquement modifiés.

Le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies a dévoilé des programmes afin de lutter contre la fièvre de dengue et d'autres maladies transmises par les moustiques avec des moustiques génétiquement modifiés conçus pour les rendre stériles ou simplement les éliminer, comme l'a rapporté le service de nouvelles IRIN :

Family

Mal dormir serait associé à un risque accru de maladies cardiovasculaires

Image
© Inconnu

Les personnes qui dorment mal ou ne dorment pas suffisamment auraient un risque plus élevé de développer des réactions inflammatoires, facteurs de risque associés aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux, selon une étude présentée dimanche 14 novembre à l'American Heart Association Scientific Sessions de Chicago (Etats-Unis). Néanmoins, les auteurs de l'étude estiment que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si la qualité du sommeil est directement liée à la mortalité cardiovasculaire.

Pour parvenir à de tels résultats, les chercheurs ont analysé la qualité et la durée de sommeil de 525 personnes d'âge moyen. Verdict, les participants qui ont déclaré ne dormir que 6 heures maximum par nuit avaient des niveaux élevés de trois marqueurs spécifiques à ces réactions inflammatoires, par rapport à ceux qui profitent de 6 à 9 heures de sommeil par nuit.

Les scientifiques précisent que l'un des trois marqueurs est directement associé aux maladies cardiaques. Ainsi, les personnes qui présentent un niveau élevé du marqueur concerné, la protéine "C-réactive", auraient deux fois plus de risque de faire une crise cardiaque.

"La privation aiguë de sommeil peut conduire à une production accrue d'hormones inflammatoires et de modifications dans les fonctions des vaisseaux sanguins", concluent les principaux auteurs de l'étude.

Pills

Visiteurs médicaux et éthique médicale