Bienvenue à Sott.net
mer., 19 jan. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Syringe

L'OMS reconnaît plus d'un million d'effets secondaires du soi-disant « vaccin » en Europe

Le plus grand flou règne sur l'ampleur exacte des effets secondaires du soi-disant vaccin. On doit à l'OMS et à sa base partagée par le centre d'Uppsala, la base VigiAccess, de donner quelques éléments d'informations un peu plus fiables que les éléments transmis par l'ANSM en France, et par quelques autres. On retiendra que cette base recense plus d'un million de cas d'effets secondaires pour la seule Europe, et pour la seule année 2021, du fait de la « vaccination » contre le Covid. Un chiffre qui sème le trouble sur la sincérité des chiffres en France.
Tedros Adhanom Ghebreyesus
© Christopher Black — World Health Organization — Handout via Reuters
Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, s'exprime lors de l'Assemblée mondiale de la santé à Genève, en Suisse, le 24 mai 2021.
Les effets secondaires du soi-disant vaccin (ou des soi-disant vaccins) contre le Covid constituent le grand tabou de la communication gouvernementale partout en Europe. Officiellement, le produit dit vaccinal nous délivre de la maladie et se révèle parfaitement sûr. Sauf que les chiffres officiels, les quelques chiffres qui percent, ne disent pas exactement cela.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Whistle

Pfizer rappelle tous les lots du médicament antitabac Chantix à cause de la présence d'agents cancérigènes

Cela ressemble à un gag. Pfizer, dont les gros actionnaires sont aussi les gros actionnaires de l'industrie du tabac, propose gentiment aux fumeurs de leur éviter le cancer du poumon qui les attend (promis, juré, certifié par des milliers d'études que personne n'a jamais lues), en leur vendant un produit miracle qui leur garantira ce cancer qu'ils n'auraient peut-être jamais eu s'ils avaient continué à se faire plaisir avec leur péché favori. Notons que, qu'il s'agisse de pousser les jeunes à fumer ou de les inciter à arrêter de fumer, les actionnaires de l'industrie du tabac sont toujours gagnants, d'autant plus que les hausses successives des prix du tabac, soi-disant pour inciter à stopper le tabagisme, compensent plus que largement le manque à gagner du fait de ceux qui arrêtent de fumer.

pfizer
Peu de gens sont capables de voir la lutte contre le tabagisme comme une arnaque, la propagande a été trop bien faite. Pourtant c'est bel et bien une manipulation à l'échelle mondiale avec la complicité volontaire ou non des gouvernements. Comme pour le Covidisme l'opération se veut sanitaire et joue sur les peurs de la mort. Pour ceux qui veulent voir le parallèle qu'il y a entre les deux ingénieries, les évidences sont là, à tous les niveaux, comme si la lutte contre le tabagisme n'était qu'une répétition du Covidisme actuel et de l'obligation vaccinale mondiale qui va avec. Et comme par hasard, ce sont les mêmes acteurs qui sont derrière ces opérations, utilisant les mêmes arguments (se protéger et surtout protéger les autres), créant des mini apartheid avec des règles spéciales pour la fréquentation de certains lieux ou pour se déplacer, etc...

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Covid-19 et vaccination expérimentale massive — Protégez-vous du pire grâce à ce protocole sanitaire


Commentaire : Maintenant que les soi-disant « vaccins anti-Covid-19 » sont effectivement obligatoires dans le monde entier, nous remettons à l'ordre du jour ce Protocole d'atténuation de ces produits expérimentaux empoisonnés nommés « vaccins » (publié pour la 1re fois le 4 janvier 2021 en anglais et le 5 janvier en français). Entre-temps, les pathocrates ont bien sûr interdit, ou à tout le moins largement entravé, l'accès à de nombreuses mesures de protection. Il existe toutefois des moyens de les obtenir, en élargissant vos recherches et en vous mettant en réseau avec d'autres personnes. Bonne continuation et bonne chance...


En mars 2020, j'ai écrit l'article « D'abord ne pas nuire - Si les soins de santé primaires restent fermés, le bilan pour les personnes âgées sera pire que celui du Covid-19 ». Ma prédiction s'est avérée exacte. Pendant cette période, la pseudo-réalité du Covid-19 a altéré les soins de santé primaires jusqu'à les rendre presque méconnaissables.
Protestations anti-vaccins Covid
© Inconnu
Au cours de ma dernière année de pratique, j'ai décidé de donner la priorité à tout ce qui pouvait mettre en danger la vie des patients ou qui concernait les soins de santé primaires, en laissant la bureaucratie ou les suivis liés à la « pandémie » (qui en réalité se compose de personnes ne présentant AUCUN symptôme, du tout) au dernier rang de mes priorités (et l'administration me l'a en général reprochée). Cela m'a fait prendre conscience non seulement des dommages causés à notre société, mais aussi de l'absurdité qui règne aujourd'hui partout.

La campagne de vaccination a aujourd'hui concrètement commencé, tout comme la grippe hivernale saisonnière. Après un été et un automne sans aucun cas typique de Covid-19, les médecins renouent avec l'action. Certains viennent me voir pour des symptômes de la pneumonie Covid-19 que nous avons connue au printemps (et avant). Je soupçonne que les milliers de personnes qui ont déjà reçu les vaccins expérimentaux — approuvés contre le bon sens et les précautions élémentaires — sont liées à cette recrudescence. Par conséquent, et parce que je m'inquiète pour les millions de personnes qui envisagent de se faire vacciner — soit parce qu'elles croient que les vaccins Covid-19 les protégeront, soit parce qu'elles estiment n'avoir d'autre choix que de se les faire injecter — je me sens obligée d'écrire à nouveau.

Attention

Enquête sur 10 décès post-vaccinaux : lymphocytes incontrôlables, maladies auto-immunes extrêmement rares et fragments de métaux « non déclarés » dans les vaccins - les surprenantes découvertes d'une équipe de chercheurs allemands

Au cours d'une conférence de presse qui s'est tenue le 21 septembre, deux pathologistes allemands au long cours ont présenté les résultats de leurs investigations menées sur 10 décès en lien avec des vaccinations contre le Covid-19. Ce qu'ils ont découvert les a sidérés.

conférence de presse pathologistes allemands
© Inconnu
Le professeur Arne Burkhardt et le professeur Walter Lang, qui ont présenté leurs résultats lors d'une conférence de presse aujourd'hui, sont deux pathologistes avec de nombreuses années d'expérience à leur actif. Burkhardt a dirigé l'Institut de pathologie de Reutlingen pendant 18 ans, Lang a dirigé pendant 35 ans un institut privé spécialisé entre autres dans les pathologies pulmonaires. Avec d'autres pathologistes anonymes, ils ont enquêté sur dix décès survenus après vaccination contre le COVID-19. Les médecins légistes et les pathologistes qui avaient réalisé les autopsies leur ont fourni les tissus. Les défunts examinés avaient tous plus de 50 ans.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Les théoriciens de la conspiration avaient raison — Les injections anti-Covid-19 SONT empoisonnées et mortelles !

« Je vous propose une ultime démonstration de logique : si tous les habitants de la planète avaient le Covid et ne se faisaient pas soigner, le taux de mortalité mondial serait inférieur à un demi pour cent. Je ne plaide pas pour cela, car 35 millions de personnes mourraient. Cependant, si nous suivons les conseils de certains leaders mondiaux — comme Bill Gates qui a déclaré l'année dernière que « 7 milliards de personnes doivent être vaccinées » — alors le taux de mortalité sera de plus de 2 milliards de personnes ! ALORS, RÉVEILLEZ-VOUS ! C'EST LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE ! Nous assistons à un niveau de malveillance que nous n'avons jamais vu dans l'Histoire de l'humanité ! »

~ Dr Vladimir Zelenko, auteur du protocole de « traitement précoce » Zelenko qui a sauvé des milliers de patients atteints de Covid-19.
Note du traducteur : Voir notre article Injections de produits expérimentaux nommés « vaccins » anti-Covid-19 — Le Dr Zelenko met en garde contre un potentiel génocide planétaire ! qui contient la vidéo dans laquelle le Dr Zelenko s'exprime face à un tribunal rabbinique. Le passage en question est à 11:45 minutes. Chaque fois que le terme « vaccin » a été utilisé par l'auteur, il a été remplacé par un autre terme ou à tout le moins mis entre guillemets, sauf dans le cas de citations de tiers.
Mise à mort du troupeau !
© Unz.com
« Comment éliminer 7 milliards de personnes ? ... En les convainquant de supplier pour obtenir le poison qui les tue. »
Les autorités de la FDA savaient-elles que tous les précédents « vaccins » contre le coronavirus avaient échoué dans les essais sur les animaux et que les animaux « vaccinés » étaient gravement malades ou mouraient ?
— Oui, elles le savaient.

Savaient-elles que les précédents « vaccins » contre le coronavirus avaient tendance à « renforcer l'infection » et à « aggraver la maladie » ?
— Oui.

Le Dr Anthony Fauci savait-il que les « vaccins » contre le coronavirus avaient échoué à plusieurs reprises et avaient augmenté la gravité de l'infection ?
— Oui, il le savait. (Voir ici : Fauci sur la Facilitation de l'infection par des anticorps)

Les compagnies pharmaceutiques ont-elles mené des essais sur des animaux avant l'approbation de la FDA, qui auraient convaincu une personne raisonnable que les [soi-disant - NdT] « vaccins » étaient sans danger pour les humains ?
— Non, elles ne l'ont pas fait.

Ont-elles réalisé des essais cliniques à long terme pour établir si les [soi-disant - NdT] « vaccins » étaient sans danger ?
— Non, il n'y a pas eu d'essais cliniques à long terme [même pas à moyen ou court terme, le court terme, nous le vivons depuis décembre 2020 - NdT].

Ont-elles mené des études de biodistribution pour déterminer quelles sont les zones de l'organisme dans lesquelles la substance injectée se retrouve ?
— Oui, mais les données n'ont pas été rendues publiques.

Le contenu du [soi-disant - NdT] « vaccin » s'accumule-t-il en grande partie dans divers organes et dans la paroi du système vasculaire ?
— Oui, c'est le cas.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gift 3

J'ai triomphé du Covid et des covidistes... et retrouvé ma dignité !

Ça y est ! Je me suis enfin prouvé à moi-même et à ceux qui sont encore accessibles aux notions de vérité, de dignité, de force d'âme et d'indépendance d'esprit, que je ne parlais pas pour ne rien dire, que lorsque la réalité me rattrapait, je ne succombais pas à la panique et à l'hystérie, je ne retournais pas ma veste. Je peux le dire en toute modestie, j'ai subi l'épreuve de la réalité avec courage et détermination. Je n'ai pas cédé à la peur, à l'intimidation, à la propagande. Je suis fière de moi et je me sens à nouveau une personne humaine à part entière. Je peux marcher la tête haute et l'âme en paix.
fghj
© Radio Campus Angers
La colère qui m'habite depuis le début de la Corona-folie contre les criminels qui nous gouvernent pour le compte des multinationales est toujours là, mais les sentiments d'humiliation et d'impuissance, qui me minaient, m'ont quittée. Je me sens à nouveau libre, libre intérieurement, car j'ai passé l'épreuve du feu et je sais maintenant que :

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Heart

Toxicité du graphène : quel est l'impact sur la santé et comment lutter contre l'intoxication ?

graphene
Le graphène ne possède pas d'effet magnétique intrinsèque. Mais il peut avoir un effet magnétique induit en fonction de son environnement. Cela provient du mouvement des électrons. Il réagit par exemple à certains champs électromagnétiques.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Health

Les règles douloureuses sont-elles un effet secondaire des vaccins Covid ?

C'est un article du Britannique Daily Mail et non d'un sombre site conspirationniste. Bien entendu, le lien de causalité et d'imputabilité entre la vaccination et les troubles menstruels de ces 35.000 femmes ne seront jamais avoués ! Faut-il rappeler que ce chiffre peut être facilement multiplié par 10 étant donné le très faible retour de pharmacovigilance. De plus, comment imaginer une seconde que ceux qui ont autorisé ces injections de masse vont avouer et admettre qu'ils ont commis l'irréparable ! Ce n'est pas sérieux.

règles
Par contre, comment expliquer que ces troubles menstruels ne soient jamais mentionnés en France dans les retours de pharmacovigilance ? Comment est-ce possible ? Ce sont exactement les mêmes vaccins qui ont été utilisés dans l'Hexagone ! Ceci démontre encore une fois que les autorités mentent et qu'il ne faut surtout pas leur faire confiance.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Play

Vidéo — Quels sont les organes touchés par les injections massives de protéines Spike ? Réponse avec le Dr Ryan Cole : cœur, poumons, reins, ovaires, testicules, foie...

Dans cette vidéo doublée en français, le docteur Ryan Cole, pathologiste, présente les images des tissus humains lésés par la protéine Spike injectée par milliards par les soi-disant « vaccins » expérimentaux. Mais en sommes-nous vraiment encore au stade d'une expérimentation ? Ou s'agit-il d'autre chose ? Un génocide ? Une stérilisation forcée ?
Dr Ryan Cole
© Capture Odysee
La vidéo originale a été enregistrée par American Frontline Doctors le 27 juillet 2021 et la source de la vidéo doublée en français est Jeanne Traduction Odysee. Nous avons ajouté la transcription complète plus bas.

Nous proposons aussi à nos lecteurs une autre vidéo — publiée il y a un mois — sur le sujet du Dr Ryan Cole, vidéo qui n'est pas sous-titrée ou doublée en français ; vous la trouverez à la fin de l'article.


Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Témoignage d'un pharmacien : « On a l'impression aujourd'hui d'être des parias, on était hier des héros ! »

pharmacien témoigne
Ce pharmacien du Sud-Ouest craint les sanctions que pourraient lui infliger son Conseil de l'ordre et l'omerta qui pèse sur l'obligation vaccinale. C'est pourquoi il a préféré garder l'anonymat pour témoigner de sa décision de ne plus travailler à partir d'aujourd'hui car il refuse le vaccin.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :