Bienvenue à Sott.net
sam., 22 jan. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Ambulance

La pollution de l'air fait plus de 2 millions de morts chaque année

Plus de 2 millions de personnes meurent chaque année dans le monde, du fait de maladies causées par la pollution de l'air, selon une étude publiée ce lundi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Sur ces 2 millions, 1,3 million meurent suite à la pollution dans les villes, qui touche autant les pays développés que les pays en développement. En outre, indique l'OMS, 1,1 million de décès auraient pu être évités, si les normes avaient été respectées.

L'air pollué peut «pénétrer dans les poumons, entrer dans la circulation sanguine et provoquer des cardiopathies, des cancers du poumon, des cas d'asthme et des infections respiratoires», indique l'OMS, qui a compilé les données sur la qualité de l'air, fournies par 1.100 villes dans 91 pays. Selon ces données, 80 des 91 pays ayant transmis des informations à l'OMS, ne respectent pas les valeurs de référence de l'organisation internationale, en matière de pollution de l'air.

Health

Le bisphénol A serait toxique pour l'homme, même à faibles doses

Dans deux rapports publiés mardi 27 septembre, l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) juge nécessaire de remplacer "sans tarder" le bisphénol A

La ministre de l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, s'est aussitôt prononcée en faveur d'un "étiquetage systématique" des produits contenant du bisphénol A qui sont en contact avec les populations.

Le bisphénol A (BPA) va-t-il devenir aussi fâcheusement célèbre que le mercure, les PCB ou l'amiante en tant qu'exemple de produit chimique toxique pour l'homme ?

« Nous avons relevé plusieurs centaines de publications sur les effets du bisphénol A sur la santé animale et humaine, a indiqué mardi 27 septembre Dominique Gombert, directeur de l'évaluation des risques à l' Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), lors d'une conférence de presse. Avec notre comité scientifique, nous en avons décortiqué 70, et il en ressort que les effets sanitaires chez l'animal sont le plus souvent avérés. Chez l'homme, ils sont suspectés ».

Les effets délétères du BPA, notamment la perturbation des hormones sexuelles et métaboliques, sont plus sensibles pendant certaines séquences de la vie de l'homme : durant la période périnatale, où il peut nuire à la mère et au fœtus, et lors de la puberté des adolescents.

Display

Impacts négatifs de l'addiction aux jeux de rôle en ligne

Image
L'addiction aux jeux de rôle en ligne (dits massivement multijoueurs), tels que World of Warcraft qui 11, 5 millions de joueurs dans le monde, est liée à une moins bonne qualité de vie, selon une étude française publiée dans la revue BMC Psychiatry. Ces jeux sont particulièrement susceptibles de favoriser une dépendance car lorsque le joueur se déconnecte, le jeu se poursuit sans lui et il manque des événements.

Le psychiatre Emmanuel Haffen (CHU Saint-Jacques à Besançon) et ses collègues de l'Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ont mené cette étude avec 448 adultes sur des sites communautaires de jeux. Afin d'évaluer le risque de dépendance, ils ont adapté aux jeux en ligne une échelle utilisée pour l'addiction à des substances.

Arrow Down

USA: du bisphénol A dans des conserves

Des niveaux préoccupants de bisphénol A (BPA), une substance controversée, ont été découverts dans des boîtes de soupes et de pâtes pour enfants aux Etats-Unis, a affirmé hier l'association Breast Cancer Fund (Fonds contre le Cancer du sein).

La Fondation contre le cancer du sein (Breast Cancer Fund), une association qui lutte contre les causes du cancer liées à l'environnement, affirme qu'une moyenne de 49 microgrammes par kg de BPA ont été trouvés dans une dizaine de produits en conserve. "Chaque produit testé s'est avéré contenir du BPA, les produits Campbell "Disney Princess" et "Toy Story" montrant les taux les plus élevés", indique l'association qui a lancé la campagne "Des conserves, pas le cancer" pour obtenir des fabricants qu'ils cessent d'utiliser cette substance.

Selon cette association, du bisphénol a été trouvé dans des proportions variables allant de 148 microgrammes par kilo pour une soupe au poulet "Disney Princess" de marque Campbell, à 10 microgrammes par kg pour des spaghettis Campbell. "Les enfants sont exposés tous les jours au BPA avec des produits qui cherche à les attirer avec leurs personnages préférés de dessins animés", indique l'association qui conseille, en attendant une interdiction, d'acheter des produits conditionnés autrement qu'en boîtes de conserve.

Health

Manger du chocolat noir améliore les performances physiques

Selon une étude menée par des chercheurs de la Wayne State University de Detroit, la consommation de chocolat noir en petites quantités aurait des effets bénéfiques sur la santé au même titre que l'exercice physique.

Les amateurs de chocolat noir ont enfin trouvé une excuse pour succomber à la tentation. Des scientifiques de la Wayne State University de Detroit ont en effet démontré que la consommation de cette friandise présente des effets bénéfiques pour l'organisme humain, de la même façon que faire de l'exercice. Cette conclusion étonnante a fait l'objet d'une étude publiée dans le Journal of Physiology.

Selon les travaux des chercheurs, un des composés du chocolat agirait comme stimulant des mitochondries, de véritables usines à énergie contenues dans les cellules du corps humain, de la même manière qu'une activité physique. Dans des propos recueillis par Slate, Moh Malek, membre de l'équipe de scientifiques explique le processus : "Les mitochondries produisent l'énergie qui est utilisée dans les cellules du corps humain. Plus de mitochondries signifie donc plus de travail effectué."

En effet, une des composantes liées à la réussite d'un exercice physique réside dans la capacité du métabolisme à fournir de l'énergie pour contracter les muscles. Une faculté que les chercheurs préconisent d'entrainer notamment en absorbant régulièrement de petites quantités de chocolat noir.

Attention

Des sels de bain qui lessivent complètement

Une nouvelle drogue dénommée "sels de bain "et très accessible provoque des dégâts si considérables sur la santé que les médecins sont très inquiets. Pendant ce temps, la vente continue, relate le New York Times.

Image
© DR
Au printemps dernier, le Dr Jeffrey J. Narmi n'en a pas cru ses yeux en arrivant au centre médical de Pottsville, en Pennsylvanie : des gens se présentaient aux urgences dans un état d'agitation et d'hystérie tel qu'une armée de professionnels de la santé avait dû intervenir pour les maîtriser. Ces personnes avaient pris une nouvelle drogue, appelée "sels de bain" (bath salts), et, pour quelques-uns, même des doses massives de sédatifs n'avaient pas réussi à les calmer.

Gear

L'Europe au service de Monsanto

Image
C'est un feuilleton les plus incroyables mais aussi l'un des plus significatifs de la construction européenne : la tentative de Monsanto d'imposer la commercialisation de ses produits à des Etats qui ne le souhaitent pas, avec l'appui des institutions européennes. Nouvel épisode.

Une méfiance légitime

Aujourd'hui, les autorités publiques en Europe suivent globalement leur population dans leur réticence à l'égard des OGM. Même s'il est vrai que les problématiques actuelles de manque de nourriture pour la planète imposent de ne pas se fermer à un progrès scientifique qui a permis au monde de considérablement augmenter sa production agricole, la prudence des gouvernements européens est parfaitement compréhensible sur ce sujet.

En effet, les Organismes Génétiquement Modifiés posent un double problème. Le premier est leur innocuité. Leurs partisans ont tendance à inverser la demande de la preuve en soulignant que leur dangerosité n'a pas été prouvée. Cependant, pour ce qui est de la sûreté alimentaire, il n'est pas difficile de comprendre que c'est bien la preuve de l'innocuité qui doit être apportée, naturellement après une assez longue période pour éviter d'affronter de fâcheuses conséquences à l'avenir.

Health

Les bienfaits de la vitamine D

L'insuffisance en vitamine D (< 75 nmol/l) est un problème médical commun (grossièrement un cinquième de la population mondiale) avec des conséquences sur la santé qui sont diverses. Nous allons en revoir quelques unes (en vrac, avec de nombreuses références pour ceux qu'ils veulent approfondir).

vitamin d
© inconnu

Butterfly

UE - Miel importé contaminé par des OGM : la Commission veut changer ses règles

Suite à la décision de la CJUE sur l'affaire Bablok [1], la Commission européenne a annoncé qu'elle allait mettre à l'agenda de la réunion des États membres du 22 septembre 2011 la question des importations de miel sur le territoire de l'Union européenne.

La CJUE a en effet conclu le 6 septembre 2011 que le pollen issu de maïs Mon810 n'est pas un OGM (car ne se reproduit pas), mais est bien un ingrédient issu de PGM. Or, il n'a jamais été autorisé en tant que tel. En conséquence, du miel, contenant même faiblement ce pollen, ne peut être commercialisé. Succinctement, la CJUE rappelle que le pollen de maïs Mon810 ne fait pas partie de la liste des produits couverts par une autorisation donnée selon la directive 90/220 et notifié comme produit existant selon le règlement 1829/2003. La tolérance zéro, pratiquée dans l'Union européenne, implique qu'il est impossible de commercialiser des PGM ou produits de PGM destinés à l'alimentation humaine non autorisés. La décision de la CJUE place donc la Commission européenne dans une position délicate. En effet, à la lecture des conclusions de la Cour, il apparaît clairement que la Commission européenne a, jusqu'à maintenant, mal interprété la législation européenne. La CJUE rapporte que la CE considérait que le pollen était un « constituant naturel du miel » et donc, à ce titre, ne méritait pas d'autorisation particulière, ni d'attention pour les contaminations au-dessous de 0,9%. Or, la CJUE a conclu que le pollen était « un ingrédient » en tant que tel [2]. La Commission européenne doit donc désormais mettre en place les contrôles nécessaires pour s'assurer que les miels importés ne contiennent pas de pollen GM non autorisé, c'est-à-dire ceux de maïs autorisés mais dont l'autorisation européenne formelle ne couvre pas le pollen (maïs Mon810 et T25 par exemple) ou de maïs non autorisés en Europe. La question se pose aussi pour les pollens de colza, de coton ainsi que de toutes autres PGM.

Family

Prolonger ses nuits de sommeil réduirait le risque de prendre du poids

Une étude parue dans un récent numéro de l'International Journal of Obesity révèle que dormir davantage a une influence positive sur le contrôle du poids. En effet, les petits dormeurs qui retrouvent un sommeil normal sont moins enclins à prendre du poids au fil des ans, démontrent les travaux menés par l'étudiant-chercheur Jean-Philippe Chaput (maintenant professeur à l'Université d'Ottawa), Jean-Pierre Després et Angelo Tremblay, de la Faculté de médecine, et leur collègue Claude Bouchard, du Pennington Biomedical Research Center de Baton Rouge en Louisiane.

Les chercheurs ont recruté 43 sujets qui dormaient moins de six heures par nuit et ils les ont suivis pendant six ans. Au cours de cette période, 23 d'entre eux ont vu leurs nuits de sommeil s'allonger pour revenir à la normale (de 7 à 8 heures), alors que les autres sont demeurés de petits dormeurs. Au terme de l'étude, la masse adipeuse et l'indice de masse corporelle de petits dormeurs avaient augmenté de 3,5 kg et de 2 unités respectivement. Chez les ex-petits dormeurs, devenus dormeurs normaux, ces augmentations étaient deux fois plus faibles. Pourtant, la consommation quotidienne de calories et la pratique de l'activité physique étaient semblables dans les deux groupes, notent les chercheurs.