Bienvenue à Sott.net
lun., 28 nov. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Attention

Entretien avec le Pr Luc Montagnier sur l'augmentation des cas de Creutzfeldt-Jakob liés aux injections anti-Covid-19

C'est à nouveau pour endosser le costume de « lanceur d'alerte » que le professeur Luc Montagnier est de retour chez FranceSoir. La première fois que le prix Nobel de médecine 2008 s'était rendu sur notre plateau, il avait expliqué que le virus du Covid-19 était issu d'une manipulation en laboratoire. La seconde, il avait averti que les [soi-disant - NdSott] vaccins contre le Covid-19 auraient de graves effets secondaires. Deux hypothèses balayées d'un revers de main par l'intelligentsia à l'époque. Depuis, le temps, l'analyse et l'information ont donné du crédit à ces analyses.
Pr Luc Montagnier
© Jacques Demarthon - AFP
Le professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, à Paris le 11 octobre 2010
Cette fois, le professeur de médecine, âgé de 89 ans mais « toujours actif intellectuellement » et prompt à donner son avis, surtout « s'il y a des vies humaines en jeu », alerte sur les liens entre les [soi-disant - NdSott] vaccins et des cas de maladies à prions.

« Mortelles et non curables »

De quoi s'agit-il exactement ? Le Pr Montagnier explique :
« Une maladie à prions est une protéine qui change de conformation. [...] La pathologie [intervient] quand la protéine prend une forme anormale. C'est une sorte d'aplatissement de la structure, ce qu'on appelle des Beta sheets. À ce moment-là, cette structure devient insoluble dans les cellules et ne fonctionnent plus. »
Pour le dire plus simplement, les maladies à prions se caractérisent par une dégénérescence du système nerveux central : « Elles sont mortelles et non curables ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Brain

Injections Covid et augmentation des cas de maladie de Creutzfeldt-Jakob et de morts subites chez les sportifs — Ces signaux de surmortalité qui devraient alerter !

Pourquoi des dizaines de sportifs succombent-ils à des crises cardiaques ? Pour la seule FIFA plus d'une centaine a minima, cinq fois plus qu'attendus. Pourquoi les cas de maladie de la vache folle explosent-ils ?
Maladie à prion
© Inconnu
Les statistiques britanniques sont les plus fiables mais celles de la DREES en France finissent par parler ; les décès Covid sont concentrés au sein de la population âgée de plus de 60 ans. Au Royaume-Uni, huit personnes sur dix sont injectées avec les produits anti-Covid-19, et en France c'est tout de même six sur dix... Pour cette classe d'âge, les non injectés représentent 8 % de la population britannique et 10 % en France. Hors soins précoces et hors effets secondaires, il est alors possible de calculer le bénéfice risque.

Plusieurs cas de maladie de Creutzfeldt-Jacob ont franchi la censure, et en France ceux de Mme Doyer, de Philippe, de Mme Lefevre et de trois autres personnes sot aujourd'hui connus...

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Pr Didier Raoult : « La politique vaccinale du monde est dirigée par Bill Gates »

raoult
Bruce Toussaint : C'est pas sérieux, l'OMS ?

Pr Didier Raoult : Ça dépend quoi. C'est complexe. C'est acheté beaucoup, beaucoup par Bill Gates, quand même. Beaucoup.

Bruce Toussaint : Bill Gates achète l'OMS ?!

Pr Didier Raoult : Beaucoup, oui.

Bruce Toussaint : Oulà ! On est sur un dérapage complotiste, là, professeur Raoult.

Pr Didier Raoult : C'est pas complotiste, c'est le financier majeur de l'OMS. Vous avez qu'à regarder, c'est votre métier.

[...]

Bruce Toussaint : Mais quel intérêt pour Bill Gates, pardon de revenir là-dessus, quel intérêt pour Bill Gates, dans tout ça ?

Pr Didier Raoult : Ah j'en sais rien, mais globalement, si vous voulez, la politique vaccinale du monde est dirigée par Bill Gates depuis une quinzaine d'années. D'abord par le Gavi, et maintenant directement par l'OMS.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Clipboard

Évolution sanitaire des pays les plus vaccinés au 14 novembre 2021 — Faits avérés d'après les chiffres OMS

Depuis plus de 18 mois, nos gouvernants et les médias complices nous rabâchent :
« le retour à la vie normale sera possible grâce au vaccin »,
« vous retrouverez vos libertés quand vous serez vaccinés »
« les non-vaccinés sont responsables de la poursuite de l'épidémie ».
vaxxxx
Mais aucune étude dans le monde réel n'a apporté le moindre début de preuve à l'appui de cette propagande marchande pro injection anti-covid.

Et l'analyse des données officielles de l'OMS (consultable à OMS covid dashboard) est très inquiétante. Aucun des champions de la vaccination n'est parvenu à éliminer le virus, ni à éviter de fortes reprises de l'épidémie et très peu ont totalement libéré leur peuple vacciné des mesures liberticides prétendument sanitaires imposées sans preuve scientifique de leur efficacité.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


USA

Aux États-Unis, les autorités sanctionnent sans preuve

usa covid
Ce qui est vrai aux USA l'est-il en France ?

Là-bas comme ici, l'immunité naturelle acquise suite à une infection est regardée comme peu fiable — lorsqu'elle n'est pas simplement ignorée — , ce qui sert de justification à la perte de droits de milliers de salariés. Là-bas comme ici, l'obligation vaccinale qui concerne certains métiers ou certains personnels s'applique aussi bien aux personnes guéries du Covid-19 qu'aux autres. En France, les soignants non vaccinés, par exemple, sont suspendus et privés de revenus mêmes s'ils ont eu dans le passé (plus de 6 mois) une infection au Covid-19 et en ont guéri.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Un conseiller de la FDA pense que les troubles cardiaques des nouveaux-nés proviennent des mères vaccinées

Récemment, le conseiller expert de la Food and Drug Administration (FDA) américaine, Steve Kirsch (photographie), qui, lors d'un avis de la FDA sur l'approbation de la troisième piqûre, a laissé entendre que les vaccinations tueraient plus de personnes qu'elles n'en sauveraient. Dans sa lettre d'information, Steve Kirsch aborde maintenant le fait que les unités de soins intensifs néonatals d'un hôpital américain seraient remplies de bébés souffrant de problèmes cardiaques. Les mères des bébés sont toutes censées avoir été vaccinées, selon la lettre qu'il a reçue.

kirsch
Un hôpital local pour enfants aux États-Unis rapporte que les trois unités de soins intensifs néonatals sont remplies de bébés souffrant de problèmes cardiaques. On peut se demander comment le CDC et la Maison Blanche vont minimiser les bébés souffrant de problèmes cardiaques.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


X

L'Allemagne avertit les jeunes adultes et les femmes enceintes de ne pas prendre le vaccin Moderna

Les mauvaises nouvelles pour Moderna ne cessent d'arriver.

moderna
Les régulateurs européens de la santé expriment une nouvelle vague de scepticisme quant aux vaccins à ARNm et à la question de savoir si les avantages pour la santé des jeunes adultes en bonne santé l'emportent sur les effets secondaires rares mais nocifs. Hier, c'était le régulateur français des médicaments qui conseillait aux hommes de moins de 30 ans d'éviter le vaccin Moderna.

Commentaire: Ci-dessous, petite chronologie récente de la saga Moderna. Ayez confiance, on vous dit !

Janvier 2021

La Californie interrompt les injections d'un lot de vaccins Moderna Covid en raison d'un « nombre d'événements indésirables plus élevé que d'habitude »

Les doses de Moderna Lot 041L20A sont soupçonnées de provoquer un «Nombre d'événements indésirables plus élevé que d'habitude» et devrait être mis de côté jusqu'à ce qu'une enquête appropriée puisse être menée, a déclaré dimanche le ministère de la Santé publique de Californie.

Mai 2021


Juillet 2021 :


Covid-19 : le vaccin Moderna autorisé pour les 12-17 ans dans l'Union européenne

L'Agence européenne des médicaments (AEM) a approuvé vendredi l'utilisation du vaccin anti-Covid-19 du laboratoire Moderna pour les jeunes âgés de 12 à 17 ans. Il devient le deuxième vaccin à être autorisé pour les adolescents au sein des 27 pays de l'Union européenne, après celui de Pfizer-BioNTech.

Août 2021 :

Le Japon retire de la circulation 1,6 millions de doses de Moderna soupçonnées de contenir un composant métallique qui « réagit aux aimants »

Plusieurs centres de vaccination ont signalé avoir trouvé des corps étrangers dans les doses.

« C'est une substance qui réagit aux aimants », a déclaré le responsable à Nikkei, ajoutant « Il pourrait s'agir de métal ».

21 octobre 2021 :

Covid-19 : le patron de Moderna invite à «vacciner les jeunes enfants»

«Il faut vacciner les jeunes enfants.» La prescription est claire. C'est Stéphane Bancel, dirigeant français de la société de biotechnologie américaine Moderna qui la signe ce mercredi dans les colonnes du Parisien-Aujourd'hui en France. Deux jours plus tôt, l'entreprise a annoncé avoir obtenu des résultats positifs pour son vaccin contre le Covid-19 chez les plus jeunes, après des essais cliniques menés sur 4 700 enfants âgés de 6 à 11 ans.

Au début du mois d'octobre, plusieurs pays scandinaves ont suspendu le vaccin Moderna pour les hommes de moins de 30 ans. Une étude associant la Finlande, la Suède, la Norvège et le Danemark a en effet établi un risque légèrement accru d'inflammation cardiaque pour cette population.

La France, par mesure de précaution, a décidé dans la foulée de suspendre l'utilisation du Moderna pour les troisièmes doses. «Il faut remettre l'église au milieu du village, tance Stéphane Bancel, aucun cas de myocardite n'a été rapporté chez les plus de 40 ans. Et chez les jeunes, on ne compte que quelques cas par million de vaccinés.» Selon lui, «l'intérêt de la vaccination» apparaît «nettement supérieur»dans un contexte de «pandémie mondiale» où «le but est de réduire les hospitalisations». Lundi, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a finalement approuvé l'administration d'une troisième dose du vaccin anti-Covid du laboratoire Moderna aux personnes âgées de 18 ans et plus.

27 octobre 2021 :

Vaccin Moderna suspendu pour les troisièmes doses

La HAS évoque en fait ici l'alerte lancée auprès de l'Agence européenne du médicament (EMA) par plusieurs pays scandinaves sur de possibles risques accrus de myocardites et péricardites liés à l'usage du vaccin de Moderna. Une étude scandinave associant la Finlande, la Suède, la Norvège et le Danemark a en effet établi que les hommes injectés avec le Spikevax de Moderna et âgés de moins de 30 ans avaient un risque légèrement accru de développer une inflammation du myocarde.

8 novembre 2021 :

Lire aussi nos deux articles FOCUS :

L'histoire de Moderna — Une entreprise en quête d'une « intervention miraculeuse de la Sainte Vierge »

Magouilles et Cie — Grâce au Covid-19, Moderna a obtenu son « intervention miraculeuse de la Sainte Vierge »


Syringe

Le docteur Rochagné Kilian lance l'alerte sur les D-dimères élevés associés aux injections « anti-Covid-19 »

Le docteur Rochagné Kilian, spécialiste en médecine d'urgence, dénonce l'augmentation inquiétante des niveaux de D-dimères chez les patients après avoir reçu un soi-disant « vaccin anti-Covid-19 ». Cette vidéo détaillée et bien référencée explique le phénomène de micro-coagulation et en quoi ce phénomène démontre le développement probable d'une maladie auto-immune.
docteur Rochagné Kilian, Ontario
© Inconnu
Le docteur Rochagné Kilian a été suspendue par L'Ordre des médecins et chirurgiens de l'Ontario. Trop en dire, lui vaut d'être mise à l'écart. Et pour cause, ses révélations en tant que professionnelle sont accablantes.


Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Myocardites et pseudovaccin antiCovid : un risque à ne pas courir

Laisserons-nous les enfants courir le risque d'atteinte cardiaque post pseudovaccin Covid pour sauver une sortie au resto ?
Ou même une inscription dans un club de foot ? Laissez-les jouer devant l'immeuble avec les copains ou courir les champs si vous êtes à la campagne. Rien ne vaut la santé, et on a vécu sans salle de gym avec équipements lourds pour COURIR, sans club payant !
fghj
Un adulte sympathique aidait les gosses dehors à faire des passes ... La coronafolie va bien se terminer et d'autant plus vite que nous ne céderons pas.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Hearts

La thérapie à la lysine interrompt la réplication du virus

lysine
Il semble que la lysine, un acide aminé essentiel que votre organisme utilise dans la production de protéines, puisse contribuer à prévenir ou à traiter les infections virales. Les virologues ont également suggéré que la lysine pourrait aider à prévenir ou à traiter le COVID-19.

Ces derniers mois, il est devenu évident que le COVID-19 ne peut plus être considéré comme une menace majeure pour la santé publique. Le virus est désormais endémique, à l'instar de la grippe saisonnière ou du rhume. Pourtant, pour continuer à mettre en œuvre la Grande réinitialisation (Great Reset) pour « reconstruire en mieux », les marchands de peur ont besoin que cette crise se poursuive.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :