Bienvenue à Sott.net
mar., 18 jan. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Health

Analyses sanguines post-injection : l'inquiétude grandit

Pour ce 15ème numéro de "Science en Conscience" pour ReinfoCovid, Jérémie Mercier reçoit le médecin généraliste luxembourgeois Benoît Ochs, membre du collectif ReinfoCovid Luxembourg que l'on peut retrouver sur ce site : https://www.expressis-verbis.lu/?lang=fr

ochs

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


2 + 2 = 4

Covid-19 : une étude britannique publiée dans la revue médicale « The Lancet » affirme que les vaccinés transmettent autant le variant Delta que les non-vaccinés

Selon une équipe de chercheurs britanniques, la vaccination ne limite pas la propagation du variant Delta, la charge virale étant similaire chez les vaccinés et les non-vaccinés. Pour les auteurs de l'étude, la vaccination n'est «pas suffisante».

vaxxx
Après avoir examiné 602 cas au Royaume-Uni, les chercheurs de l'Imperial College de Londres et de l'Agence de sécurité sanitaire britannique (HSA) ont conclu dans leur étude, publiée dans The Lancet le 29 octobre, que «bien que les vaccins restent très efficaces pour prévenir les maladies graves et les décès dus au Covid-19, les résultats suggèrent que la vaccination n'est pas suffisante pour prévenir la transmission du variant Delta dans les ménages avec des expositions prolongées».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Hearts

Tout savoir sur le glutathion, détoxifiant et antioxydant majeur

fruits
Le glutathion est une protéine naturellement produite par l'organisme. Il s'agit plus précisément d'un tripeptide, composé de trois acides aminés : l'acide glutamique, la cystéine et la glycine. Son action antioxydante puissante intervient pour ralentir le vieillissement cellulaire et limiter notamment les dommages du stress oxydatif.

Commentaire: Lire aussi : Le seul antioxydant dont on ne nous parle jamais, le glutathion

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Pfizer confirme que les personnes vaccinées contre le COVID peuvent transmettre des protéines de pointe et nuire aux personnes non vaccinées

Une nouvelle étude a confirmé que les personnes qui ont été vaccinées contre le COVID produisent des protéines de pointe excessives capables de passer la barrière hémato-encéphalique et de causer des dommages irréparables au cerveau. Les documents de Pfizer préviennent que les personnes vaccinées excrètent en fait ces protéines de pointe excessives, ce qui expose les personnes non vaccinées à des risques...

contagion
LOS ANGELES, Californie, 3 mai 2021 (LifeSiteNews) - Dans leur dernière note d'information, les America's Frontline Doctors (AFLDS) ont mis en garde contre la capacité des protéines de pointe issues des vaccins expérimentaux de thérapie génique COVID-19 à :

1.) traverser la "barrière hémato-encéphalique" en provoquant des dommages neurologiques,
2.) être "excrétées" par les vaccinés, provoquant des maladies chez les enfants et les adultes non vaccinés, et
3.) provoquer des saignements vaginaux irréguliers chez les femmes.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Heart

Huile de noix de coco : cette huile de cuisson est un puissant destructeur de virus et antibiotique ...

Coconut oil
Vous avez sans doute remarqué que depuis environ 60 ans, la majorité des responsables de la santé et des médias vous expliquent que les matières grasses saturées sont mauvaises pour la santé et entraînent une foule de conséquences négatives, comme un taux de cholestérol élevé, l'obésité, les maladies cardiaques et la maladie d'Alzheimer.

Pendant ce temps, au cours de ces mêmes 60 années, les taux américains de maladies cardiaques, d'obésité, de cholestérol sérique élevé et de maladie d'Alzheimer ont grimpé en flèche par rapport à nos ancêtres, et même par rapport aux sociétés primitives modernes utilisant les matières grasses saturées comme aliment de base.

Saviez-vous que plusieurs études sur les populations des îles du Pacifique, qui tirent de 30 à 60 % de leur apport calorique total intact de l'huile de noix de coco entièrement saturée, ont toutes montré des taux de maladies cardiovasculaires presque inexistants ?

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

L'omerta sur les vaccins se fissure

omerta
© inconnu
Une fois n'est pas coutume, nous allons vous présenter deux vidéos pêchées sur You Tube, vidéos tirées d'une émission de CNews, un des phares de la TV système, avec son animateur vedette, Pascal Praud.

Je vous vois déjà reculer d'effroi en vous disant « mais qu'est-ce qu'il leur prend au SF de vouloir nous relayer la propagande de CNews ». Tenez bon pourtant et allez jusqu'au bout car ces vidéos montrent que l'omerta sur le danger des vaccins est en train de se fissurer. La première est le témoignage d'un mari dont la femme subit des effets collatéraux mortels du vaccin ARNm anti-covid, la deuxième est la réaction de Martin Blachier à ce témoignage.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Health

Une effrayante vague de surmortalité en Europe et aux États Unis... et ce n'est pas la Covid

La comparaison de la surmortalité toutes causes confondues et des décès Covid met en évidence de surprenants écarts. Entre 40 et 60% des décès excessifs hebdomadaires ne seraient pas dus à la Covid. Alors, de quoi meurt-on dans cet Occident survacciné ? La presse n'en parle pas, pourtant cette épidémie tue plus que la Covid.

surmortalité
Les statistiques officielles cacheraient elles la moitié des décès Covid? Les effets secondaires des vaccins seraient ils l'explication ? Abonnez vous au blog car la censure veille...

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Décès récents chez les jeunes en Angleterre et au Pays de Galles

L'augmentation de la mortalité masculine chez les 15-19 ans devrait être étudiée.
youth
Preuves directes de la mortalité

Les données de mortalité pour l'Angleterre et le Pays de Galles de l'ONS (Office for National Statistics - NdT) du 1er mai 2021 au 17 septembre 2021 montrent un excès significatif, en particulier dans la tranche d'âge des 15-19 ans. Selon le scénario de référence choisi, cet excès pour les 15-19 ans se situe entre 16 % et 47 % au-dessus des niveaux attendus (voir tableaux 1 et 2). Les décès dus au COVID-19 étaient trop peu nombreux pour expliquer l'excès. Un nombre disproportionné de cette mortalité excessive concernait des hommes. On s'attendrait à une certaine variation due au hasard, mais une augmentation de cette proportion est suffisamment importante pour ne pas être écartée sans une enquête plus approfondie.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Clipboard

L'Afrique, test géant pour la chloroquine. Comparaisons des mortalités Covid entre l'Afrique et l'Europe

« On ne sait jamais le jour où son voisin devient fou ».

Vieux proverbe africain
chloro
Depuis le début de la crise, les gouvernants et les médias occidentaux tentent de nous faire croire que leur stratégie sanitaire « confinement — pas de traitement — tout vaccin » est la meilleure et la seule possible.

Mais certains pays africains par choix et/ou nécessité ont fait autrement et s'en sont plutôt bien trouvé. Nous analysons ici l'évolution du Covid dans différents pays africains selon leurs stratégies.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Health

Un médecin effectue un test sanguin et immunitaire avant et après une vaccination contre le COVID, les résultats alarmants le motivent à partager cette vidéo

Le Dr Nathan Thompson a été sollicité par un patient qu'il suit depuis longtemps et que nous appellerons M. Smith. M. Smith a été contraint par son employeur à se faire vacciner contre le COVID-19. M. Smith et le Dr Thompson ont un long passé en commun, car le médecin a aidé son patient à changer son mode de vie et à éliminer son diabète de type 2.
thompson
Parce que M. Smith a tout un historique de tests sanguins en guise de référence pour son système immunitaire sain, et parce qu'il a été obligé de se faire vacciner contre le COVID-19, le Dr Thompson et M. Smith ont décidé de réaliser des tests sanguins de comparaison après le premier vaccin et après le deuxième vaccin pour voir si/comment les analyses de sang du patient étaient affectées par le vaccin. Le médecin déclare : « Les bras m'en sont tombés après avoir vu les résultats des tests sanguins après la deuxième injection ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :