Bienvenue à Sott.net
sam., 21 sept. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte


Doberman

Une maladie mystérieuse frappe des dizaines de chiens en Norvège

En Norvège, environ deux-cent chiens ont contracté une maladie mystérieuse ces dernières semaines. 25 d'entre eux ont perdu la vie, a indiqué ce lundi 9 septembre l'Institut vétérinaire norvégien. Tous les animaux présentent les mêmes symptômes: diarrhée, vomissements hémorragiques, affaiblissement fulgurant, a précisé l'institut. Sa cause n'a pour l'heure pas encore été établie.
perros
© Inconnu
«Cela ne veut pas nécessairement dire que c'est la même maladie car il existe beaucoup de maladies qui peuvent déboucher sur ce type de symptômes chez les chiens », a déclaré Asle Haukaas, porte-parole de l'institut vétérinaire.

Commentaire:




People

Surdouée et Asperger : bénédiction ou double peine ? Le mode d'emploi d'Emilie

J'ai plusieurs fois entendu qu'il n'existait pas de mode d'emploi pour me comprendre pourtant je me trouve paradoxalement plutôt simple dans mon fonctionnement. Pour aider ceux et celles qui auraient un quelconque intérêt pour ma petite personne, et que je remercie d'ailleurs, j'ai décidé d'écrire ce « mode d'emploi ». Puisse-t-il nous aider à mieux communiquer et à entretenir des relations plus harmonieuses.
image
© Inconnu
Moi c'est Emilie, j'ai 34 ans, et à première vue je mène une vie normale...A première vue j'ai bien dit ...

Commentaire: Lire aussi : Suggestion de lecture :
  • Le bizarre incident du chien pendant la nuit, Mark Haddon



Health

Votre crème hydratante peut transformer votre peau en « gruyère »

bad skin care, moisturizers
Les hydratants et autres produits peuvent faire autant de mal que de bien, surtout pour les personnes à la peau sensible. C'est le résultat de 45 ans de recherche sur le sujet, qui a commencé avec des plaintes de patients.

Visitez n'importe quelle pharmacie et vous trouverez un choix vertigineux de produits de soins pour la peau. Ce n'est pas surprenant explique Peter Elias, MD, professeur de dermatologie à l'UC San Francisco, car au moins la moitié des Américains, peut-être plus, ont une peau sensible ou une affection cutanée comme l'eczéma, la dermatite atopique ou la rosacée.

Internet est remplie d'avertissements terribles selon lesquels les agents utilisés dans les dentifrices, les shampooings, les cosmétiques et les produits de soins de la peau sont à l'origine de problèmes de santé.

"Ils m'ont dit qu'ils appliquaient des produits coûteux, mais qu'ils ne leur procuraient un soulagement que pendant une heure ou deux, et que leur peau était plus sèche que jamais", dit-il.

Elias n'était pas capable de leur dire ce qui se passait et il voulait le savoir.

Beaker

Phtalates, bisphénols, parabens : nous sommes tous contaminés !

Savon, gel douche, emballage, jouet... Des polluants dangereux cachés dans les produits du quotidien sont présents dans l'organisme de tous les Français, surtout les enfants, annonce Santé publique France. Quelles sont les pires sources d'exposition ?

soap, toxic
© Thanapol Kuptanisakorn - 123RF
Phtalates, bisphénols, parabènes, éthers de glycol, composés fluorés, retardateurs de flammes... Ces polluants du quotidien sont présents dans l'organisme de tous les Français, révèle Santé publique France dans le rapport Esteban* publié le mardi 3 septembre 2019. Pour la première fois, l'agence nationale a mesuré la présence de ces six principaux polluants auprès d'un échantillon composé de 1104 enfants et 2503 adultes. Elle a transmis un questionnaire à l'ensemble des participants sur leurs habitudes de vie, leurs consommations alimentaires et leurs caractéristiques (physique, ethnique...), puis a réalisé des prélèvements biologiques (urines, sérum et cheveux).

Bisphénols
  • Les bisphénols A, S et F ont été détectés dans quasiment tout le sous-échantillon (900 adultes et 500 enfants).
  • Les moyennes étaient de : 2,25 µg/g (bisphénol A), 0,44 µg/g (bisphénol S) et 0,26 µg/g (bisphénol F) pour les enfants ; 2,69 µg/g (bisphénol A), 0,53 µg/g (bisphénol S) et 0,31 µg/g (bisphénol F) pour les adultes
  • L'imprégnation par les bisphénols était plus importante chez les enfants que chez les adultes. Cette différence de niveaux peut s'expliquer par la consommation d'aliments pré-emballés (et notamment de poisson pré-emballé) plus fréquente chez les enfants. Cette exposition plus importante pourrait également être liée par exemple à une exposition accrue aux poussières domestiques ou à un poids corporel plus faible par rapport à leurs apport alimentaires, comparativement aux adultes.

Syringe

Le dernier livre des Délépine : Hystérie vaccinale, Vaccin gardasil et cancer : un paradoxe !

vaccins, gardasil
J'ai reçu il y a quelques jours un exemplaire de ce livre que je n'ai pas encore eu le temps de lire entièrement.

Je ne saurais trop conseiller de se procurer cet ouvrage de le lire et surtout d'en faire circuler le contenu.

Il n'y a pas d'urgence à prôner ce type de vaccins alors pourquoi les agences du médicament ont-elles accordé des AMM a vive allure comme s'il s'agissait d'un risque gravissime. Or l'on constate que le nombre des cancers du col utérin a singulièrement augmenté en proportion des populations les plus vaccinées...

9 mois de gestation pour obtenir l'AMM sur des études pivot de piètre qualité, c'est un record. Et en plus de la vaccination des filles, on milite pour celle des garçons. Pourquoi faudrait-ils qu'ils échappent au "grand marché" ?

Lemon

Scorbut en France : la mise en garde de médecins niçois

Des médecins alertent leurs confrères généralistes au sujet de cette maladie potentiellement grave qu'ils ont observée chez trois de leurs patients.

citrus, lemon, citron, orange
© Le Parisien
Il suffit de varier l’apport en fruits et légumes dans ses repas pour éviter une carence en vitamine C et donc un éventuel scorbut.
On pensait pouvoir le classer parmi les maladies disparues. Pourtant, le scorbut existe encore, assurent des médecins du service de rhumatologie du CHU de Nice (Alpes-Maritimes) dans un article paru récemment dans La Presse médicale.

Provoquée par une carence en vitamine C, cette maladie, longtemps appelé la peste des marins, est traditionnellement associée aux expéditions et aux grandes explorations du XVe au XVIIIe siècle : une partie des marins des voyages de Vasco de Gama, Magellan ou Jacques Cartier, privés de certains aliments pendants plusieurs mois, ont été décimés par la maladie, liée à un manque d'acide ascorbique présent dans les fruits et légumes. Mais la maladie existait bien avant cette époque. C'est même à cette affection que le roi Louis IX, devenu Saint-Louis, aurait succombé en 1270, a-t-on appris voilà quelques semaines.

Commentaire: Le problème des fruits est qu'ils contiennent beaucoup de sucre proportionnellement à la quantité de vitamine C qu'ils fournissent. Vous pouvez aussi prendre de la vitamine C directement pour améliorer votre santé. On peut en trouver sur le site Vitamax.bio. Les compléments alimentaires ne contiennent qu'une quantité de vitamine assez faible finalement.


Evil Rays

Les abeilles qui passent entre deux antennes 5G de Californie meurent les unes après les autres

Avant de faire cette vidéo, je ne savais pas que les abeilles mouraient entre ces deux antennes. Je me rend à cet endroit chaque semaine. Et presque chaque semaine, je trouvais une multitude d'abeilles mortes sur le sol où je me garais. J'ai vu de plus en plus de scientifiques et de médecins nous raconter en vidéo à quel point la 5G est mauvaise pour nous et qu'elle n'a même pas été testée sur l'environnement ou les personnes.
5G, bees
© Inconnu
Et même les sociétés de téléphones portables indiquent dans leurs contrats qu'elles ne sont responsables d'aucun problème de santé lié à la 5G. C'est un peu effrayant !

Et il y a quelques mois, j'ai réalisé que les abeilles mouraient entre les deux pôles. J'ai enquêté avant de supposer que c'était des pôles. J'ai cherché dans la propriété d'autres abeilles mortes. Mais en s'éloignant du rayon des antennes, il n'y avait plus d'abeilles. Je suis convaincu que les pesticides tuent les abeilles.

Brain

Alzheimer - Une étude de cas révèle comment le déclin cognitif peut être inversé

La maladie d'Alzheimer, qui est la forme la plus courante de démence, finit par entraîner l'incapacité d'accomplir les fonctions corporelles même les plus élémentaires, comme la déglutition ou la marche. En fin de compte, elle est fatale, car les options de traitement conventionnelles sont peu nombreuses et universellement inefficaces.
Alzheimer, Demenz
© Inconnu
En jaune, l'aducanumab, un anticorps monoclonal qui vise à éliminer l’amyloïde qui, sous ses formes solubles et insolubles, détruit les neurones dans la maladie d’Alzheimer. C’est le principe de l’immunothérapie passive.
Tout comme l'autisme chez les enfants, la maladie d'Alzheimer chez les personnes âgées a atteint des proportions épidémiques, sans qu'aucun ralentissement ne soit en vue. Au contraire, tout porte à croire que la tendance s'aggrave.

À l'heure actuelle, la maladie d'Alzheimer touche environ 5,8 millions de personnes aux États-Unis, [1] et les projections indiquent que la maladie y affectera un individu sur quatre au cours des deux prochaines décennies. D'ici 2050, les diagnostics d'Alzheimer devraient tripler [2,3].

Commentaire: Il est triste de constater que le système médical conventionnel continue de considérer les plaques bêta-amyloïdes comme le méchant, malgré l'absence de progrès en ce sens.

Fort heureusement, il existe encore des scientifiques — comme Bredesen aux États-Unis ou Joyeux en France — possédant suffisamment de conscience pour nous informer d'une autre réalité, et qui sont des penseurs qui obtiennent des résultats ouvrant ainsi la voie à la recherche dans le futur.

Une réalité nous permettant de récupérer une capacité certaine de jugement et d'action et nous donnant la possibilité de nous « réapproprier nous-même ». Une réalité portée par la connaissance, de celle qui nous fait comprendre que nous sommes les principaux influents et artisans du bon fonctionnement de cet organisme dont on voudrait nous déposséder.

À une époque où les États contraignent les citoyens jusque dans leur chair par toutes sortes de prophylaxies nuisibles — vaccination et médication délétères, nourriture et nutrition inappropriées — n'est-il pas possible d'affirmer qu'en regagnant la liberté de notre corps, c'est aussi celle de notre esprit et de notre âme que nous fortifions ?

Sott.net aborde le sujet du régime cétogène — notamment dans le cadre de la maladie d'Alzheimer et sans se restreindre à cette seule pathologie — depuis de nombreuses années. Et puisqu'il est toujours utile de perdre ses illusions et de gagner en connaissance objective :


Butterfly

Protégez vos gencives et votre cerveau avec la vitamine K2

Vous est-t-il déjà venu à l'esprit que la santé de vos dents reflète véritablement votre santé globale ? C'est le constat qu'a fait le Dr. Steven Lin, un dentiste qui favorise une approche holistique, et selon lequel une mauvaise santé bucco-dentaire est le résultat de problèmes qui affectent d'autres parties de votre corps.
gencives
© Inconnu
Selon le Dr. Lin, si les gens considèrent leur bouche comme le « gardien » de leurs intestins et font en sorte de maintenir un micro biome sain et équilibré, les résultats positifs se traduisent par une bouche saine ( dents et gencives comprises ), et par une meilleure santé globale.

Health

Agir sur le système immunitaire avant même qu'un cancer ne survienne serait possible

La réponse immunitaire s'active dès l'apparition de cellules précancéreuses à des stades très précoces. Malheureusement, cette réponse s'accompagne simultanément de la mise en place de mécanismes chargés de la bloquer, permettant la progression du cancer. C'est la première fois que la réponse immunitaire est décrite avec cette précision à des stades précancéreux, ici dans le cancer du poumon.
cells, cancer
© Inserm/Jerôme Galon
Visualisation en coloration multispectrale d’une sous-population de cellules immunitaires infiltrant une tumeur.
Ces travaux de l'équipe de Jérôme Galon, directeur de recherche Inserm au sein du Centre de recherche des Cordeliers (Inserm/Université de Paris/Sorbonne Université) à Paris, et de Céline Mascaux au sein du Centre de recherche en cancérologie de Marseille (Inserm/CNRS/Centre de lutte contre le cancer/Aix-Marseille Université), montrent que l'utilisation d'immunothérapies à des stades très précoces pourrait peut-être favoriser la prévention du cancer. Ces travaux sont parus dans Nature.