Bienvenue à Sott.net
sam., 27 nov. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Arrow Down

COVID-19 en Islande (vaccinée à 71,5%) : la vaccination n'a pas conduit à une immunité collective, selon l'épidémiologiste en chef

Si les données montrent que la vaccination réduit le taux de maladies graves dues à la COVID-19 en Islande


Commentaire : Si les données montrent une chose, ce n'est pas que l'inoculation du produit expérimental nommé « vaccin » réduit les formes graves, mais que le variant Delta, même s'il est très contagieux, est très peu virulent et essentiellement inoffensif pour la majorité des gens de moins de 60-70 ans en bonne santé.


, l'épidémiologiste en chef du pays, Þórólfur Guðnason, affirme qu'elle n'a pas conduit à l'immunité collective que les experts espéraient. Au cours des deux ou trois dernières semaines, la variante Delta a dépassé toutes les autres en Islande et il est devenu évident que les personnes vaccinées peuvent facilement la contracter et la transmettre à d'autres, a déclaré Þórólfur lors d'un briefing ce matin.

islande
© Almannavarnir / Facebook
Þórólfur Guðnason
Les restrictions sociales actuelles resteront en place jusqu'au 13 août. Selon l'épidémiologiste en chef, c'est au gouvernement qu'il revient de décider des prochaines mesures à prendre en réponse à la vague actuelle d'infection. Les autorités sanitaires ont envoyé un mémorandum officiel au gouvernement pour lui faire part de leur inquiétude quant à la forte pression exercée sur le système de santé par le taux d'infection record actuel.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Megaphone

« Une erreur stratégique qui impacte l'avenir de l'humanité » : appel du Pr Luc Montagnier

Depuis le début de la pandémie, le professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, a fait plusieurs déclarations qui ont défrayé la chronique. L'un d'elles est sur l'origine « fabriquée » du virus et de ses insertions identifiées au travers de modèles mathématiques permettant d'identifier les ruptures d'harmonie attendue. Cette révélation a été confirmée dans une étude, revue par les pairs, écrite avec le mathématicien Jean-Claude Perez, puis sur le plateau de FranceSoir, ainsi que par de nombreux experts internationaux jusqu'à devenir une des hypothèses les plus probables et non plus une thèse complotiste comme nombre de médias mainstream l'ont représentée.

luc montagnier
Aujourd'hui, le professeur Montagnier lance un appel à la lumière de ses analyses et nombreuses conversations avec des experts de par le monde entier.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Pr Christian Perronne : « Le variant Delta ne tue personne ! »

Dans cet extrait live de LaUneTV (19/07), le professeur Christian Perronne rappelle que les produits ARNm ne sont pas des vaccins mais des injections expérimentales, et que le variant Delta ne tue personne, mais attaque les gens vaccinés pour entretenir l'épidémie en sélectionnant des variants. Il appelle les Français à résister à cette inoculation forcée.
perronne

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bomb

« Efficacité entre 19 % et 29 % » — Voici l'étude qui analyse les données réelles des produits expérimentaux nommés « vaccins » anti-Covid de Pfizer et Moderna

Une véritable bombe médiatique est lancée sur les produits expérimentaux nommé « vaccins » anti-Covid de Pfizer et Moderna, par le professeur Peter Doshi qui a analysé les données de la demande d'approbation des deux sociétés pharmaceutiques, constatant que leur efficacité est bien inférieure aux données publiées.
Au fur et à mesure que les jours passent depuis la sortie du produit expérimental de Pfizer nommé « vaccin » anti-Covid et maintenant également de celui de Moderna, apparaissent de plus en plus d'informations sur leur efficacité et sur les éventuels effets secondaires qu'ils pourraient avoir.
Produits expérimentaux de Pfizer et Moderna nommés « vaccins » anti-Covid
© Inconnu
Une véritable bombe a été lancée dans le British Medical Journal par Peter Doshi, un associé de l'université du Maryland chargé de recherche sur les services de santé pharmaceutiques ; auteur qui, dans un article daté du 26 novembre, avait déjà posé quelques réserves sur l'efficacité présumée du produit expérimental nommé « vaccin ».

À l'époque, avec les données en sa possession sur les deux produits expérimentaux nommés « vaccins » anti-Covid concernés [Pfizer et Moderna - NdE], le professeur Doshi avait pu déceler des différences évidentes avec ce qui était alors affirmé par l'ensemble de la communauté scientifique. Dans le British Medical Journal il avait fortement critiqué les vaccins Covid :
« Il y a un manque de transparence sur les données. Il n'est pas clair s'ils fonctionnent ou pas, et il n'y a pas eu suffisamment de personnes âgées, de personnes immunodéprimées et d'enfants scolarisés testés pour analyser leurs effets sur une période moyenne à longue. J'ai soulevé des questions sur les résultats des essais du vaccin Covid-19 par Pfizer et Moderna, car tout ce que l'on en connaissait était les protocoles d'étude réalisés par les firmes elles-mêmes et quelques communiqués de presse. »

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Butterfly

Il est temps de réveiller le médecin qui sommeille en nous

La notion du médecin qui sommeille en chacun est peu développée dans notre civilisation occidentale. Dans l'ère moderne, nous avons développé la technique la plus précise possible, la focalisation sur un objet et la spécialisation qui en découle.
erty
Il apparaît donc dans l'ordre des choses que dans la mesure où l'on ne peut pas devenir le spécialiste qui sommeille en nous, on préfère renoncer à approcher du médecin. L'être humain étant un micro-univers, on préfère en connaître certaines zones maîtrisables.

Et pourtant, notre être habite le tout, même si notre conscience semble enfouie dans l'inconscient, montre le "bout de son nez" dans le subconscient ou apparaît en pleine conscience. L'étymologie du mot conscience nous indique qu'il s'agit de la « connaissance en commun », vocable signifiant "naître avec".

Ainsi, quand la sagesse grecque nous enseigne : "Connais-toi toi-même et tu connaîtras les dieux et l'univers", la conscience aspire à se développer pour nous amener à cette état expansé, épanoui.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

L'étude de Pfizer sur la vaccination des enfants (12-15 ans) mentionne des effets neurologiques graves et des conduites suicidaires

Lors d'une des manifestations contre le pass sanitaire qui ont eu lieu à Paris le 31 juillet, un médecin qui a travaillé chez Pfizer a pris la parole pour évoquer la « vaccination » chez les enfants. Pfizer a réalisé une étude portant sur les effets du vaccin chez les 12-15 ans. Celle-ci fait état d'effets indésirables sévères graves, de type neurologique avec séquelles, de troubles psychiatriques et de conduites suicidaires.
Ce médecin a regardé dans le Vidal et a remarqué que tous ces effets n'y figuraient pas. Il a alors consulté le rapport européen qui a permis d'obtenir l'AMM en France : les effets indésirables graves y figurent toujours, mais ils sont masqués par des carrés noirs.

vaccin kid

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Biohazard

Le « vaccin tueur » au niveau mondial : 7,9 milliards de personnes

Ne nous faisons pas d'illusions, ce n'est pas seulement « expérimental », c'est aussi un « vaccin tueur » Big Pharma qui modifie le génome humain. Les preuves de mortalité et de morbidité résultant de l'inoculation vaccinale présentes (données officielles) et futures (par exemple, des caillots sanguins microscopiques non détectés) sont écrasantes.

injection
De nombreuses études scientifiques publiées indépendamment confirment la nature du vaccin à ARNm du Covid-19 qui est imposé à l'humanité dans son ensemble. L'objectif déclaré est d'appliquer la vaccination mondiale de 7,9 milliards de personnes dans plus de 190 pays, suivie de l'imposition d'un « passeport vaccinal » numérisé. Inutile de dire qu'il s'agit d'une opération de plusieurs milliards de dollars pour Big Pharma.

Le projet vaccinal intitulé COVAX est coordonné au niveau mondial par l'OMS, GAVI, le CEPI, la Fondation Bill et Melinda Gates en liaison avec le Forum économique mondial (WEF), le Wellcome Trust, la DARPA et Big Pharma qui est de plus en plus dominé par le partenariat Pfizer-GSK établi à peine quatre mois avant le début de la crise du Covid-19 début janvier 2020.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Sherlock

Le variant Delta ne rend pas les enfants plus malades !

Nous avons donc une étude britannique réalisée sur 470 000 enfants contaminés par le variant Delta qui donne un taux de survie de 99.995 % et malgré ça les autorités sanitaires et politiques continuent de terroriser les populations et rendre la vie insupportable aux enfants, notamment à l'école !

delta

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Des études israéliennes démontrent que la vaccination favorise la multiplication de supers contaminateurs doublement vaccinés et particulièrement contagieux

Israël constate que l'épidémie progresse plus vite dans les régions les plus vaccinées, pourquoi ? La France est le seul pays au monde à croire que les vaccinés ne contaminent pas.


Commentaire : Rappelons les récents propos du ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, que même l'AFP (c'est dire) s'est vue contrainte de « débunker » :
« Quand vous êtes vacciné, vous ne risquez pas de contaminer les autres, alors que si vous n'êtes pas vacciné, vous faites courir ce risque. »

vaxos
Des personnes vaccinées avec des charges virales importantes sont asymptomatiques et propagent la maladie sans le savoir. Non vaccinées, à charge virale comparable elles seraient alitées et non contaminantes.


Commentaire : « (S)elon le ministère, il y a 5 jours, sur les 143 hospitalisés, 58% étaient totalement vaccinés, 3% partiellement, 39% non-vaccinés. Si on regarde les nouveaux cas, plutôt que les hospitalisations, depuis le début de la vague en mai, 40% des nouveau cas sont vaccinés 2 doses . 1% des nouveaux contaminés avaient eu la covid avant, ayant des anticorps acquis par la maladie (72 cas sur 7 700 contaminés depuis le début de la vague, contre plus de 3 000 vaccinés 2 doses). Cela ne veut pas dire que la maladie est 40 fois plus protectrice que les vaccins, car il faut tenir compte du fait qu'il y a moins d'anciens malades que d'anciens vaccinés. Toutefois le pays recense 860 000 cas (ajouter les porteurs sains), soit 10% de la population, versus 60% de vaccinés, ce qui ramène le rapport non de 1 à 40, mais de 1 à 7. L'immunité à la maladie semble 7 fois supérieure à celle du vaccin. Je retiendrai donc un chiffre moyen de 40 à 50% de vaccinés dans les nouveaux cas, ce qui n'est pas rien pour juger de l'efficacité d'un vaccin, que l'on met en avant pour stopper ce variant ! »

Le variant delta en chiffres


Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Le CDC américain retire le test PCR parce qu'il pourrait ne pas être en mesure de distinguer le Covid de la grippe

Le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) des États-Unis, la plus haute autorité sanitaire du gouvernement américain pour le monitorage des maladies et en particulier des maladies infectieuses, a lancé une alerte de la portée d'un missile nucléaire contre le mur de caoutchouc du récit international sur l'urgence causée par le virus SARS-Cov-2 (que de nombreuses recherches scientifiques croient maintenant créé en laboratoire).
kjhyu
« Après le 31 décembre 2021, le CDC retirera la demande d'Autorisation d'Utilisation d'Urgence (EUA) auprès de la Food and Drug Administration (FDA) du kit de diagnostic RT-PCR en temps réel du nouveau coronavirus (2019-nCoV), le test introduit pour la première fois en février 2020 pour la détection du SRAS-CoV-2 uniquement. Le CDC fournit cet avis préalable afin que les laboratoires cliniques disposent de suffisamment de temps pour sélectionner et mettre en œuvre l'une des nombreuses alternatives autorisées par la FDA ».

Commentaire: Lire aussi :