Bienvenue à Sott.net
dim., 12 juil. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Rose

L'origan, un antiviral de choc

origan
L'origan, dont le nom signifie « parure des montagnes », est une plante médicinale majeure. Origan vulgaire, compact, de Grèce, kaliteri, ou encore marjolaine des jardins : derrière le genre Origanum se cachent des profils botaniques et médicinaux bien différents. Très efficace contre les virus, leur puissance n'est en effet pas la seule marque de ces lamiacées.

Bulb

5 l d'alcool à 70° pour 20 euros - La formule pour se désinfecter les mains

Pr Philippe Brouqui

Pr Philippe Brouqui
Le professeur Pr Philippe Brouqui, Chef de pôle des maladies infectieuses à l'IHU Méditerranée-Infection indique l'ingrédient nécessaire pour se désinfecter les mains.

Health

Le professeur Didier Raoult fait le point sur l'infection du Covid-19

Pr Didier Raoult, Yanis Roussel,  IHU Méditerranée-Infection

Pr Didier Raoult, Yanis Roussel
Le Pr Didier Raoult et son étudiant en thèse de science expliquent ce qu'il en est des chiffres sur l'infection et le taux de mortalité du Covid-19. Didier Raoult explique également les traitements qu'il met en place.

Brain

Des chercheurs expliquent comment le portable et l'ordinateur provoquent le surmenage du cerveau

apple laptop computer
Des chercheurs japonais assurent que la surutilisation des smartphones et des ordinateurs provoquent le surmenage du cerveau ce qui peut ensuite entraîner une dépression ou une démence précoce.

La surutilisation des smartphones et des ordinateurs peut provoquer un surmenage du cerveau, entraînant démence ou dépression. Cette hypothèse a été avancée par l'étude de scientifiques japonais qui a été publié le 22 février sur le site Nikkei Style.

Le directeur de la clinique de la mémoire «Okumura», Ayumi Okumura, a indiqué au média que le nombre de personnes atteintes d'un trouble de la mémoire avait augmenté au cours des dernières années. Le plus souvent, ce problème est détecté chez les patients âgés de 30 à 60 ans.

Health

Sida : des chercheurs font une découverte majeure, un nouvel espoir face à la maladie


Commentaire : Ce n'est pas la première fois que l'on a une annonce qui assure avoir fait « une découverte majeure » quant à l'avancée dans le traitement du SIDA . Donc à prendre avec des pincettes. Wait and see.


Des chercheurs de Diaccurate, une société française de biotechnologies, ont trouvé la raison pour laquelle un patient atteint par le VIH voyait son système immunitaire s'effondrer.

blood, analyse
© Pixabay
Des chercheurs ont trouvé la raison pour laquelle un patient atteint par le VIH voyait son système immunitaire s’effondre.
Près de 38 millions de personnes dans le monde sont contaminées par le VIH, selon les dernières estimations de l'ONUSIDA. Un chiffre étourdissant. Alors, toutes les découvertes scientifiques sont une véritable avancée dans la lutte contre le Sida.

Mardi 3 mars 2020, des chercheurs de la start-up Diaccurate, hébergée au sein de l'institut Pasteur, ont fait une découverte majeure, à l'échelle mondiale : la cause de la paralysie du système immunitaire lorsqu'un individu est infecté par le VIH.

Car ce n'est pas le VIH qui tue. En effet, il s'attaque directement aux lymphocytes T CD4+, des globules blancs qui ont un rôle clé dans le système immunitaire. En nombre réduit, ils exposent l'organisme aux infections et aux cancers, pouvant entraîner le décès de la personne.

Commentaire: Source plus claire à propos de l'enzyme :
La découverte de Diaccurate est donc révolutionnaire : cette entreprise, issue de l'Institut Pasteur, a identifié l'enzyme à l'origine de la destruction des globules blancs, une protéine naturellement produite par l'homme. Mais quand elle est infectée par le VIH, c'est elle qui affaiblit les membranes des globules blancs.

Une enzyme pancréatique

« En fait, ce virus est particulièrement vicieux » explique Philippe Pouletty sur BFM Business. « On a montré qu'une enzyme, qui existe chez vous et moi, qui est une enzyme pancréatique utilisée dans la digestion des aliments, coopérait avec un fragment du virus VIH pour attaquer » les globules blancs.

Et le VIH n'est pas seul concerné. « Non seulement, ce mécanisme est impliqué dans le SIDA (...) mais ce cheval de Troie pourrait être également impliqué dans d'autres pathologies infectieuses, et certains cancers » explique Philippe Pouletty.

En plus de l'identification de ce mécanisme, Diaccurate a surtout mis en place un anticorps, qui pourrait neutraliser cette enzyme infectée. « Il pourra être dans 18 mois en essai clinique » assure Philippe Pouletty, qui indique que le premier essai sera probablement sur un cancer, avant de s'attaquer au SIDA.



Syringe

Trois études sur la vitamine C par voie intraveineuse approuvées pour le traitement du Covid-19

La vitamine C par voie intraveineuse est déjà utilisée en Chine contre le coronavirus Covid-19. Je reçois des mises à jour régulières car je fais partie du conseil consultatif médical et scientifique de l'équipe internationale de soutien médical aux épidémies par la vitamine C par voie intraveineuse en Chine.
Vitamine C thérapie contre le coronavirus
© Sott.net
Son directeur est Richard Z. Cheng, MD, PhD ; le directeur associé est Hong Zhang, PhD. Parmi les autres membres de l'équipe figurent Qi Chen, PhD (professeur associé, École de médecine de l'Université du Kansas) ; Jeanne Drisko, MD (professeur, École de médecine de l'Université du Kansas) ; Thomas E. Levy, MD, JD ; et Atsuo Yanagisawa, MD, PhD. (Professeur, Université Kyorin, Tokyo). Lire ici le protocole en anglais. Lire ici le protocole en chinois.

Rapport en direct de la Chine

Le Dr Richard Cheng, rédacteur en chef de l'édition chinoise de l'OMNS, nous parle de la première étude approuvée de 12 à 24 g/jour de vitamine C par voie intraveineuse. Le docteur appelle aussi spécifiquement à l'utilisation immédiate de la vitamine C pour la prévention du Covid-19.


Commentaire: Voir aussi les articles suivants : BFM-TV :

coronavirus, vaccin



Health

Des tonnes de vitamine C arrivent à Wuhan

Tractor trailer
Nous sommes tous d'accord pour dire que 50 tonnes de vitamine C constituent une mégadose. Nous pouvons également convenir que le transport par camion de 50 tonnes de vitamine C, directement à Wuhan, en plein milieu de l'épidémie de COVID-19, est une information.

Les médias ne rapportent pas cette nouvelle, ou toute autre nouvelle mégavitamine positive.

Appréciant la photo, mais ayant besoin d'une confirmation, j'ai consulté mon médecin correspondant en Chine, le Dr Richard Cheng. Il l'a confirmé, en disant "Cela a été rapporté dans les médias chinois il y a environ 2 semaines". Un autre traducteur a également vérifié de manière indépendante l'exactitude de la traduction.

DSM, au fait, signifie simplement Dutch State Mines, la société mère de DSM est Jiangshan Pharmaceutical Co. qui est basée aux Pays-Bas. La division chinoise a été reconnue comme une "entreprise chinoise avec une contribution exceptionnelle à la responsabilité sociale". Il existe une autre usine DSM en Écosse, qui fabrique également de la vitamine C.

Health

Hystérie - Pourquoi personne n'écoute l'expert mondial des virus qui dit qu'un traitement simple contre le Covid-19 existe ?

Les réactions à la vidéo mise en ligne le mardi 25 février par l'IHU de Marseille et intitulée à l'origine « Coronavirus : Fin de partie », annonçant qu'un traitement a été trouvé et démontré comme efficace contre le Covid-19, n'ont été que faiblement relayées par les médias, voire ont suscité de la suspicion de la part d'autres médecins interrogés.
Didier Raoult
© Inconnu
Le professeur Didier Raoult le 28 février 2020
Pourtant Didier Raoult, chercheur biologiste et professeur de microbiologie est considéré comme le premier expert mondial quant aux maladies infectieuses. Il a monté en 1983 son propre laboratoire, « l'Unité des Rickettsies », spécialisé dans la culture des bactéries intracellulaires, laboratoire qui comprend maintenant plus de 400 personnes. Le monde à l'envers ?

Après l'enthousiasme affiché par ce professeur, qui exerce depuis plus de 30 ans, on aurait pu s'attendre à une déferlante de titres annonçant la nouvelle, ou, à tout le moins, que ce traitement soit évoqué lors des points infos des journaux. Mais non, c'est quasiment silence radio. Alors pourquoi ?
expertscape, Didier Raoult
En fait il semble qu'il y ait plusieurs points qui aillent à l'encontre des intérêts des « maîtres du monde ».

Commentaire: L'empereur Pasteur est nu ! Ou la diabolisation des germes


Microscope 2

L'empereur Pasteur est nu ! Ou la diabolisation des germes

Désolé pour ceux que cela va lasser, mais je me sens encore obligé de commenter les derniers épisodes de la série « Apocalypse virale », tant ce mauvais feuilleton semble malheureusement faire perdre la raison à ceux qui n'y voient pas fiction. Cette semaine, les scénaristes ont fait très fort puisqu'ils ont totalement occulté la réalité rassurante - le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en Chine est en constant recul depuis 20 jours, le nombre de décès fléchit aussi - pour brandir l'épouvantail de la pandémie mondiale.

Louis Padteur
© inconnu
Portrait de Louis Pasteur par Albert Edelfelt, 1885
Pratique : quand les faits vous donnent tort, il suffit de détourner l'attention et de déplacer la psychose sous d'autres latitudes. Ainsi donc, l'ennemi tant redouté aurait atteint la Corée, l'Iran et - Ô horreur ! - l'Italie. Nous serions au bord d'une catastrophe sanitaire planétaire provoquée par le SARS-CoV-2, le nom insidieusement plus inquiétant désormais attribué au « nouveau » coronavirus venu de l'Est. Comptables macabres de cette invasion, les médias nous préviennent d'heure en heure que « le bilan s'alourdit » et que le pire reste à venir. Faut-il en rire ou en pleurer ?

En lisant les gazettes, j'ai pour ma part songé au conte « Les habits neufs de l'empereur ». Dans cette fable subtilement subversive, Andersen imagine un souverain subjuguant ses sujets au point qu'il pouvait parader dans le plus simple appareil sans que personne n'ose lui faire remarquer sa nudité. À part un petit garçon ingénu qui s'écria « le Roi est nu ! » et permit ainsi aux adultes de voir que le despote se promenait dévêtu. Avec le bon sens et les yeux lucides d'un enfant, nous pouvons pareillement réaliser que l'impériale médecine pasteurienne impose son paradigme alors qu'elle est ridiculement dénuée d'arguments convaincants.

Commentaire: D'autres journalistes ont remarqué une coïncidence avec le déploiement de la 5G en 2019 à Wuhan, puis en Italie. La science connaît les effets mutagènes de ces ondes sur l'ADN; elles peuvent provoquer des mutations de virus, sans peine, tout comme certains produits chimiques émis par la pollution atmosphérique. La grippe, qui est connue pour muter chaque année, est un des membres de la famille coronavirus,


Health

Coronavirus : « La chloroquine, traitement contre le paludisme, est la meilleure réponse à l'épidémie »

Selon Didier Raoult, professeur de microbiologie qui exerce à Marseille, la chloroquine, couramment utilisée contre le paludisme, pourrait permettre de traiter efficacement les pneumonies provoquées par le coronavirus Covid-19.

Didier Raoult
© Les Echos
Professeur Didier Raoult
Selon le site américain expertscape , Didier Raoult, qui exerce à Marseille, est le premier expert au monde en matière de maladies infectieuses. Il nous explique pourquoi la chloroquine, un médicament couramment utilisé contre le paludisme, coûtant peu cher et ne présentant pas de danger, pourrait permettre de traiter efficacement les pneumonies provoquées par le coronavirus Covid-19.

A l'appui de ses dires, les résultats d'une étude parue le 19 février dans une revue chinoise. Ils offrent un premier bilan de synthèse d'une quinzaine d'études thérapeutiques engagées par les chercheurs chinois pour tester l' efficacité de ce traitement anti-paludéen sur le coronavirus à l'origine de l'épidémie mondiale.

Vous avez évoqué la solution offerte par la chloroquine avec le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran. Comment a-t-il réagi ?

De façon très positive, car c'est un homme intelligent. Je pense qu'il a pris les mesures nécessaires pour faire descendre l'information à la direction générale de la santé afin que celle-ci se penche enfin sur la question. Cependant, le ministre m'a dit que personne avant moi ne lui avait encore parlé de la chloroquine, ce qui montre qu'il y a un problème, en France - en tout cas à Paris -, sur la façon dont sont abordées les maladies infectieuses ...

Vous-même, vous connaissez ce médicament depuis longtemps ?

Très longtemps ! Avec mon équipe à Marseille, nous avons été les premiers, dans les années 1990, à utiliser la chloroquine contre d'autres maladies infectieuses que le paludisme. En particulier, j'ai traité avec elle 4.000 patients atteints de deux infections par bactéries intracellulaires contre lesquelles nous ne disposions pas d'autres traitements : la fièvre Q et la maladie de Whipple.

Commentaire: Voir aussi :