Bienvenue à Sott.net
mar., 26 juil. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Syringe

Vaccination : falsification des données prouvant les liens entre le ROR et l'autisme

Deux articles en un : tout d'abord la traduction d'un article paru le 29 juillet 2015 sur le site de Sharyl Attkinson, journaliste indépendante, qui a été la première à révéler au public cette manipulation des données par le CDC. Suit la traduction d'un appel lancé par la Weston A. Price Foundation, et qui revient sur les derniers développements de cette affaire.

Un scientifique de haut niveau travaillant au Center for Disease Control (CDC) a fait une déclaration sans précédent : ses collègues et lui ont se sont rendus coupables de fraude scientifique en occultant l'existence d'un lien significatif entre les vaccins et les cas d'autisme chez les enfants noirs.

Tout aussi ahurissant, le scientifique du CDC, le dr. William Thompson, déclare que les coauteurs de l'étude « ont prévu une réunion pour détruire les documents relatifs à l'étude. Les quatre coauteurs se sont réunis et ont amené une grande poubelle dans la salle de réunion, ont passé en revue toutes les copies papier des documents que nous avons estimés devoir écarter, et les ont mis dans une énorme poubelle. »

Malgré ce témoignage, que le dr. Thompson a fourni au député Bill Posey (Républicains, Floride), il y a peu de chances qu'une enquête sérieuse puisse voir le jour. Dans un environnement médiatique qui ne serait pas sous influence, ces allégations feraient les gros titres de la plupart des organes de presse et déclencheraient des enquêtes fédérales. Toutefois, les intérêts de la puissante industrie pharmaceutique sont puissamment représentés au Congrès et dans les médias, que ce soit par l'intermédiaire de lobbyistes, de la propagande, et des dollars de la publicité.

Sun

Le soleil a des bienfaits méconnus sur notre santé


Comment: En ce qui concerne les soi-disant effets délétères du soleil sur notre santé, on atteint de nos jours des sommets de propagande de la part des médias et de la médecine officielle, à l'instar du tabac. Des tartinades de crèmes solaires cancérigènes bloqueuses de rayons bénéfiques aux lunettes de soleil nocives pour nos yeux et notre porte-monnaie en passant par le cancer de la peau qui nous guette à chaque exposition estivale au terrible « effet cumulatif », on en est sûr : à notre endroit, le créateur a du se gourer ou de planète ou de soleil. Heureusement qu'on a les toubibs et les labos qui savent mieux, eux, ce qui est bon pour nous et leurs comptes en banque, accessoirement.

Comme le dit Fabio Marchesi dans son livre Les bienfaits de la lumière sur votre santé :
À quelle lumière nos ancêtres étaient-ils exposés ? À une seule, celle du soleil. Nous vivons aujourd'hui dans des ambiances ou non seulement les valeurs de l'intensité lumineuse sont extrêmement réduites mais en plus les longueurs d'onde mises en jeu sont très différentes de celle du soleil. Les lampes de notre éclairage artificiel ne produisent pas d'ultraviolet ; à travers les vitres de nos fenêtres il en passe des quantités presque dérisoires ; lorsque nous sommes à l'extérieur nous portons des lunettes qui les arrêtent et nous enduisant de crème qui comporte des filtres chimiques toxiques et empêche l'entrepôt de profiter de ses effets bénéfiques. (...)

En ce qui concerne les recherches sur les essais thérapeutiques de la lumière du soleil qui est gratuite, non brevetable et dont aucune entreprise ne pourrait tirer le moindre profit économique comparable, même de loin, à celui qui peut être dégagé en brevetant une nouvelle molécule, il existe fort heureusement une bibliographie aussi vaste qu'inconnu, datant même d'avant 1938, l'année de naissance de la pharmacologie moderne.

Aujourd'hui, bien qu'elles soient innombrables, les études sur les effets bénéfiques de la lumière solaire ultraviolette restent pratiquement inconnues non seulement des milieux médicaux mais également de la population elle-même. Ceux qui ont fondé leur richesse sur la découverte et l'utilisation de nouvelles substances chimiques ont un tel pouvoir économique, politique et commercial que bien souvent leurs multinationales financent et suscitent des travaux destinés à démolir et à ridiculiser toutes les recherches qui, d'une manière ou d'une autre, serait susceptible de constituer une menace pour le maintien de leur puissance de leur chiffre d'affaires.
Pour en savoir plus :

De récentes études menées par différents instituts de recherche du monde entier sont unanimes : les rayons du soleil ont de nombreuses vertus souvent ignorées. S'il ne faut pas abuser de ses rayons, il n'est pas forcément bon de les éviter à tout prix.

Une espérance de vie prolongée grâce aux rayons du soleil

Il est souvent recommandé de se méfier du soleil, et de l'éviter aux heures les plus chaudes de la journée en été. Le soleil n'est pourtant pas un ennemi, bien au contraire, ce dernier possède des vertus méconnues qui peuvent même prolonger votre espérance de vie. En effet, de récentes recherches ont prouvé que la lumière du soleil est bénéfique pour nous protéger contre l'obésité, les crises cardiaques ou encore les accidents vasculaires cérébraux.

Une étude dirigée par des chercheurs de l'Institut suédois Karolinska a récemment prouvé que le manque de soleil était aussi néfaste que le tabagisme sur la santé. En effet, cette étude, publiée dans le Journal of Internal Medicine, a permis de suivre pendant 20 ans les habitudes de 30 000 femmes suédoises. Les scientifiques ont constaté que les femmes s'exposant souvent au soleil avaient un risque de mortalité plus faible que les femmes qui ont évité le soleil. Il semblerait notamment que le manque de vitamine D soit un facteur aggravant pour les maladies cardio-vasculaires.

Bug

Maladie de Lyme : une bombe à retardement

C'est dans le village de Lyme, Connecticut, 2400 habitants, que fut pour la première fois, au début des années 1970, diagnostiquée la borréliose, une maladie infectieuse causée par une bactérie dont le vecteur est la tique commune, un acarien appelé ixode. Mais cette bactérie et donc son vecteur existait bien avant ce diagnostic puisqu'elle a été retrouvée chez l'homme d'Ötztal datant de 5300 ans dont la dépouille en parfait état fut retrouvée en 1991 dans les Alpes autrichiennes. La maladie de Lyme est l'une des pathologies transmises par des insectes suceurs de sang en plus forte croissance dans le monde occidental puisqu'on dénombre chaque année plus de 300000 cas aux USA et plus de 65000 cas en Europe occidentale. Ces estimations sont probablement éloignées de la réalité car le dépistage de la bactérie n'en est encore qu'à ses balbutiements et la maladie elle-même est souvent mal diagnostiquée.

La maladie de Lyme est provoquée par une bactérie dite spirochète, de la famille des tréponèmes, car elle ressemble à un tire-bouchon et est appelée Borrelia burgdorferi du nom de son découvreur Willy Burgdorfer en 1982. La bactérie, si on ne se traite pas préventivement après avoir été mordu par une tique, se développe lentement dans l'organisme et provoque, parfois des années plus tard, des cardiopathies sévères, des douleurs articulaires et éventuellement des paralysies faciales entre autres neuropathies et à l'extrême limite des méningites mortelles.

Cette bactérie a mis au point un système ingénieux qui lui permet d'échapper à la surveillance du système immunitaire et c'est la raison pour laquelle l'apparition des premiers symptômes, en dehors d'un érythème autour de la piqûre, est retardée.

Commentaire: Concernant la maladie de Lyme :


Eggs Fried

Une diète cétogène pour améliorer sa santé et maigrir

Un régime cétogène permet une perte de poids et une amélioration de facteurs de risque cardiovasculaire chez des patients en surpoids.

D'après une recherche italienne parue dans High Blood Pressure & Cardiovascular Prevention, un régime cétogène court peut améliorer la santé à moyen et long terme.

Le surpoids et l'obésité sont associés avec une augmentation du risque de diabète de type 2, de maladie cardiovasculaire, de cancer et de mortalité toutes causes confondues. C'est pourquoi une perte de poids peut avoir des effets bénéfiques pour la santé à court, moyen et long terme.

Ici, les chercheurs ont étudié l'impact à moyen et long terme d'une diète cétogène (pauvre en glucides) sur les facteurs métaboliques de 377 patients dont l'IMC était compris entre 27 et 37. L'objectif était de savoir si un tel régime pouvait être prescrit par des médecins pour réduire les facteurs de risque cardiovasculaire comme : IMC, pression sanguine, niveaux de lipides... Le régime testé était faible en graisses et glucides et contenait 1,2-1,5 g / kg de poids idéal en protéines.

Le groupe suivi pendant un an comprenait des hommes (âge moyen : 48 ans / IMC moyen : 32) et des femmes (âge moyen : 46 ans / IMC moyen : 31). Le régime était basé sur l'utilisation de formules contenant des protéines de lait, œufs, légumineuses comme des pois ou le soja, avec 15 à 18 g de protéines, 2 à 6 g de glucides et 3 g de graisses pour 100 calories.


Commentaire : Attention, le soja est connue pour entrainer d'autres problèmes. A éviter.


Health

Zika : premier cas de microcéphalie en Espagne

© REUTERS/Ueslei Marcelino
Ce bébé de deux mois est né avec une microcéphalie après que sa mère a contracté le virus Zika pendant sa grossesse, à Ipojuca, au Brésil, le 1er févier 2016

Un premier cas de microcéphalie, une malformation de la boite crânienne affectant les nouveaux nés, liée au virus Zika, a été diagnostiqué en Espagne. Il s'agirait du deuxième cas détecté en Europe. L'Organisation mondiale de la santé craint une infection de plus grande ampleur avec l'arrivée de l'été et le retour des moustiques.

La crainte d'une épidémie se renforce. Un premier cas de microcéphalie associé au virus Zika a été diagnostiqué chez une femme enceinte en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne. Le deuxième en Europe, après celui diagnostiqué en Slovénie en février dernier.

"Le fœtus présente plusieurs malformations", a indiqué l'agence régionale de la Santé dans un communiqué. "La malformation a été identifiée entre les dix-neuvième et vingtième semaines de grossesse", et inclut "plusieurs malformations, dont la microcéphalie". Selon la presse locale, la patiente aurait décidé de ne pas interrompre sa grossesse.

"Ces symptômes provoquent de grandes difficultés, mais n'induisent habituellement pas la mort du fœtus", a précisé la gynécologue Elena Carreras. Les autorités n'ont donné aucune indication sur l'identité de la patiente, afin de protéger sa vie privée.

Commentaire: Concernant le virus :


Attention

Endommageons notre cerveau avec le fructose...

Depuis plusieurs décennies le fructose, très facilement obtenu à partir de sirop sucré provenant de l'amidon de maïs, est utilisé « à toutes les sauces » par les grands groupes de l'industrie alimentaire qui ont clamé que ce sucre était totalement anodin pour la santé. De nombreux travaux émanant d'une multitude de laboratoires de biologie de par le monde indiquent maintenant clairement qu'il n'en est rien. Le fructose, utilisé en grandes quantités dans les sirops enrichis en ce sucre particulier, les HFCS, est toxique pour la santé pour plusieurs raisons que l'on peut expliquer dans le détail. Le fructose est considéré comme la cause majeure des désordres métaboliques tels que l'obésité et le diabète de type 2. De plus ce sucre favorise le développement de pathologies neurologiques et psychiatriques. L'augmentation des désordres métaboliques est liée à la consommation d'HFCS et son augmentation n'a jamais cessé depuis la fin des années 70. Aujourd'hui 15 % des enfants de moins de 15 ans en Chine souffrent de surpoids.

En étudiant la santé physique et cérébrale de rats et de souris, on s'est aperçu que les acides gras dits omega-3 avaient tendance à atténuer les effets délétères du fructose sur le métabolisme général et par exemple les troubles de la mémoire dépendante de l'hippocampe. Le but d'une étude pilotée par une équipe de biologistes de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) était de mettre en évidence les effets du fructose sur le métabolisme général commandé par l'hypothalamus et les troubles des facultés cognitives relevant de l'hippocampe et également de préciser l'effet « antidote » d'un acide gras omega-3, l'acide docosahexaènoique (DHA) avec des rats obligés de boire de l'eau sucrée avec du fructose correspondant à environ 2 litres de soda par jour pour une personne pesant 60 kg.

La figure ci-dessous illustre la stratégie expérimentale adoptée au cours de cette étude.

Commentaire: La métabolisation du fructose ne semble pas impliquer l'insuline. Cela pourrait être une bonne nouvelle. Il n'en n'est rien. Il incombe au foie de faire tout le travail, lui qui est déjà sur-sollicité par l'élimination des polluants endogènes ou exogènes de toutes sortes. Le résultat n'est pas brillant puisque cela participe à l'apparition de ce que l'on appelle une stéatose, ou foie gras, déjà favorisée par la consommation d'alcool et de graisses industrielles...


Hearts

Douleur : l'amitié serait plus puissante que la morphine

On le sait, l'amitié est excellente pour notre santé mentale, mais elle serait également un anti-douleur plus puissant que la morphine.

L'amitié présente de nombreux bienfaits pour la santé, des études ont déjà révélé que grâce à elle nos chances de nous remettre d'une dépression étaient multipliées par deux, qu'on était également 4,2 fois moins susceptible d'attraper un rhume, que plus l'on a d'amis moins l'on a de risques de contracter une maladie cardiovasculaire, etc. Mais les bienfaits de l'amitié ne s'arrêteraient pas là puisque selon une nouvelle étude britannique, elle permettrait également de lutter efficacement contre la douleur.

Une étude britannique montre le lien entre amitié et tolérance à la douleur

Des chercheurs de l'Université d'Oxford au Royaume-Uni ont mené une étude auprès de 1 100 personnes. Lors de leur étude ils ont analysé le nombre d'amis de chaque participant ( c'est-à-dire le nombre de personnes contactées au moins une fois par mois, mais moins d'une fois par semaine) puis leur tolérance à la douleur. En étudiant les résultats de cette étude publiée dans le revue Scientific Reports, les chercheurs se sont alors rendus compte que les personnes qui étaient le plus entourées, étaient également celles qui souffraient le moins. Les résultats de l'étude révèlent également que les personnes les plus stressées avaient des cercles d'amis plus petits.

Cow Skull

Zika : l'épidémie officiellement déclarée en Guadeloupe avec 2100 malades


Comment: Ou l'on apprend dans le même temps le premier décès lié au virus, enregistré à Porto Rico.

Reprise d'un commentaire précédent, avec modification.

Nous apprenons que Zika peut-être le déclencheur de certaines maladies, dans certaines conditions. Ils se trouve que ces maladies font aussi partie des effets secondaires générés par les vaccins, dont la cible privilégiée est le système nerveux central : épilepsie, schizophrénie, TDHA, autisme, syndrome Guillain-Barré. Il serait intéressant de faire un comparatif entre les campagnes classiques de vaccination des populations, les zones ou le virus sévit, et l'apparition des maladies mentionnées ci-dessus...


© afp.com/MARVIN RECINOS
Le moustique Aedes aegypti, insecte vecteur du virus Zika, photographié dans un laboratoire du ministère de la Santé du Salvador à San Salvador, le 7 février 2016
L'épidémie de Zika a été officiellement déclarée vendredi en Guadeloupe où près de 2100 malades ont déjà été recensés.

L'épidémie est officiellement déclarée en Guadeloupe. "On assiste ces dernières semaines à une accélération dynamique de la propagation du virus, c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de passer en phase épidémique", a déclaré le préfet Jacques Billant.

Des actions concrètes pour endiguer la propagation du virus

Cette annonce fait suite à la réunion jeudi du comité d'experts des maladies infectieuses et émergentes qui avait proposé le passage en phase d'épidémie en raison de l'évolution du nombre de cas. "C'est une réalité qui va se traduire par des actions concrètes", a ajouté le préfet. Les équipes sur le terrain vont être renforcées avec le recrutement de 160 agents de prévention sanitaire, par les collectivités, en contrats d'insertion financés à 95% par l'État.

Apple Red

Augmenter le risque de cancer et de crise cardiaque avec le régime végétarien


Commentaire : Le régime végétarien n'est pas bénéfique pour la santé, contrairement à ce que nous serine la propagande qui voudrait faire de nous des ruminants. Il y a une accumulation de preuves scientifiques nous montrant que le régime cétogène ou de type paléo nous convient certainement bien mieux. Ainsi, on pourra tirer de grands bénéfices des lectures suivantes :

© Istock
Sur le long terme, un régime végétarien rendrait l'ADN plus vulnérable à l'inflammation et favoriserait ainsi le cancer et les maladies cardiaques, selon une étude américaine.

Vous avez opté pour un régime 100% végétarien ? Attention, en stimulant la production d'acide arachidonique, ce type de régime pourrait augmenter votre risque, et celui de votre descendance, de maladies cardiaques et de cancer selon une étude de l'Université Cornell (États-Unis).

Ce risque serait accru par les mutations génétiques provoquées progressivement par le régime. Cette mutation stimulerait la production d'acide arachidonique, en lequel sont transformés les acides gras issus des plantes. Cela entraverait la production d'oméga 3, qui protège des maladies cardiaques, d'autant plus que le régime privilégie les huiles végétales au poisson et aux noix riches en cet acide gras essentiel.

X

Le film Vaxxed, exposant le lien entre vaccins et autisme, déprogrammé sous la pression des lobbies

Alors qu'il voulait projeter le film brûlot sur les dangers de la vaccination et ses conséquence sur l'explosion des cas d'autisme aux Etats-Unis et dans le monde, l'acteur et réalisateur Robert de Niro a fait machine arrière et a décidé, sous la pression des lobbys pro-Système, de renoncer finalement à la projection du film !


Vidéo : « Vaxxed, de l'étouffement de l'affaire à la catastrophe », la bande annonce officielle du film anti-vaccination que les participants présents au Festival du film de Tribeca ne verront finalement pas...

Une occasion manquée, une de plus, qui ne permettra pas d'alerter le public sur l'un des plus terribles scandales sanitaires de l'après-guerre !

Robert de Niro a un fils autiste, mais face aux pressions exercées par les lobbys pharmaceutique, il a finalement décidé de revenir sur sa décision de projeter le film controversé au festival de Tribeca [1].

Comme la France, les Etats-Unis sont confrontés à une baisse spectaculaire du niveau de vie depuis quelques temps, mais visiblement, il semble très difficile de remettre en question le Système de santé publique établi, de plus en plus coûteux et de moins en moins efficace, qui se goinfrent sur le dos de la populace comme jamais par le passé et qui comptent bien ici comme ailleurs verrouiller ad vitam leur domination et défendre leurs pré-bandes...

Circulez, y a rien à voir.

[1] Robert De Niro pulls anti-vaccination film from Tribeca film festival - The Guardian - 27 Mars 2016