Bienvenue à Sott.net
lun., 27 mar. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Pills

L'utilisation de la pilule contraceptive liée à la dépression

© Melissa King, Shutterstock
Des chercheurs de l'Université de Copenhague ont montré une corrélation entre l'utilisation de contraceptifs hormonaux et le risque de dépression. Leur recherche a été menée auprès de 1 million de femmes, mais d'autres études seront nécessaires pour démontrer hors de tout doute le rôle de la pilule contraceptive dans cette maladie. Le journaliste scientifique Renaud Manuguerra-Gagné rend compte des résultats des travaux danois, publiés dans Journal of American Medical Association: Psychiatry.

Rose

Prenez soin de votre dos ou comment survivre un lumbago avec des traitrements naturels

Le lumbago, ou lombalgie, est une douleur dans les vertèbres lombaires, c'est-à-dire dans le bas du dos. Cette douleur peut être provoquée par diverses raisons. Le lumbago peut affecter les muscles, les ligaments, les nerfs et les disques intervertébraux. Les attaques de lumbago se caractérisent par une forte douleur qui s'accompagne d'une raideur et/ou d'une diminution des mouvements.

© Inconnu
Le lumbago
Ce phénomène peut durer quelques jours, mais parfois, il se transforme en maladie chronique ! La qualité de vie des personnes atteintes s'en voit extrêmement affectée. Nous allons donc vous expliquer ce qui peut provoquer cette affection, et nous vous présenterons également quelques remèdes naturels pour prévenir et soigner le lumbago.

Commentaire: Il est très important de prendre soin de notre dos, de notre colonne vertébrale, pour ne pas nous blesser. Souvent notre manque d'attention peut causer un lumbago. Découvrez la bonne manière d'attraper des objets posés sur le sol pour ne pas causer des dommages au dos :

© Inconnu
© Inconnu



Pills

Danger : attention à l'acétaminophène !

L'arrêt de fonction du foie est connu comme l'insuffisance hépatique aiguë. Il peut durer quelques jours ou plusieurs semaines et est plus fréquent chez les personnes qui n'ont pas connu de problèmes avec leur foie avant. Pourtant, il conduit à des problèmes de santé graves, comme une pression accrue dans le cerveau et des saignements excessifs. Cependant, il s'avère que la principale cause de cette condition est une surdose d'un médicament qui se trouve dans presque tous les ménages-acétaminophène !

© A. GELEBART/20 MINUTES
Ces médicaments qui rendent malade et qui tuent
Il est inclus dans de nombreux médicaments en vente libre que nous utilisons tous les jours, y compris Theraflu, Tylenol, Excedrin et NyQuil. Il est supposé être inclus dans presque tous les analgésiques et médicaments contre le rhume et a conduit à plus de 2.600 hospitalisations, 56.000 visites à la salle d'urgence, et environ 460 décès par an.

Commentaire: Pourquoi donc un ingrédient si dangereux est inclus dans certains médicaments ? Pourquoi, tout en sachant les décès que l'acétaminophène cause, les compagnies pharmaceutiques continuent, comme si de rien n'était, à l'inclure dans les médicaments ? Il est vraiment très important d'être bien informé avant de prendre un médicament, quel qu'il soit. L'information protège.

Lire aussi :


Attention

Les éclairages à base de LED pourraient être dommageables pour les yeux

Les ampoules LED (ou DEL), « qui ont désormais remplacé les ampoules à incandescence, pourraient-elles être dangereuses pour la vision ? La question mérite d'être posée car, chez le rat, certaines de leurs longueurs d'onde s'avèrent toxiques pour la rétine », selon une étude de l'Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) publiée dans la revue Neuroscience.

« Un mécanisme qui pourrait favoriser la dégénérescence maculaire liée à l'âge », souligne le communiqué de l'Inserm.

Alicia Torriglia et Behar-Cohen ont, avec leurs collègues, montré que, quel que soit le type d'ampoules utilisé, à incandescence ou LED, « l'exposition à une forte intensité lumineuse (6000 lux) durant 24 heures altère la rétine de rats dont la pupille a été dilatée ». L'analyse montre un état inflammatoire qui favorise la mort cellulaire (apoptose) des photorécepteurs impliqués dans la vision.

Commentaire: Il existe un programme Windows pour réduire la lumière bleue des écrans : f.lux


Microscope 1

C'est officiel, notre corps dispose maintenant d'un nouvel organe


La représentation numérique des petit et gros intestins et du mésentère associé. Crédit image : J Calvin Coffey / D Peter O’Leary / Henry Vandyke Carter.
Les caractéristiques anatomiques et fonctionnelles révélées dans une récente étude justifient aujourd'hui la désignation du mésentère comme un organe en tant que tel. Que faut-il savoir sur celui dont on a longtemps pensé qu'il n'était composé que de structures fragmentées ?

Le mésentère correspond à une cloison à deux feuillets tissulaires tapissant le péritoine et permettant notamment la fixation du jéjunum et de l'iléon (de l'intestin grêle) à la paroi postérieure de la cavité abdominale. Entre ses deux feuillets, on trouve les nerfs et les vaisseaux irriguant l'intestin grêle. Le mésentère, qui relie l'intestin à l'abdomen donc, était considéré depuis des siècles comme une structure fragmentée composée de plusieurs parties distinctes. Cependant, de nouvelles recherches menées par des chercheurs de l'University Hospital Limerick publiées dans The Lancet Gastroenterology & Hepatology suggèrent que le mésentère serait en fait une structure continue. Autrement dit, le mésentère serait bel et bien un organe et devra dès aujourd'hui être considéré en tant que tel.

Syringe

Une jeune femme développe un cancer de stade 3 après avoir reçu le vaccin contre le HPV

Le vaccin Gardasil contre le HPV a été mis sur le marché pour empêcher le cancer. Dans le cas de cette jeune femme, au lieu d'empêcher le cancer, le vaccin l'a provoqué. Les parents et les jeunes filles ont réellement besoin de comprendre les dangers que présente de vaccin. Pour les aider à comprendre, cette vidéo constitue une information des plus précieuses.


L'expérience a appris à cette jeune fille qu'il n'était parfois pas approprié de faire une confiance aveugle aux conseils médicaux actuels souvent basés sur la cupidité.

Pour son cancer, cette jeune femme a refusé la chimiothérapie et la radiothérapie qui lui avaient été proposées. En lieu et place elle a eu recours à des méthodes alternatives intensives. Dix ans plus tard, elle est là pour nous raconter son histoire !

J'ose espérer qu'un maximum de personnes pourront écouter son témoignage passionnant de 10 minutes !

Erin Crawford a fréquenté l'université de Louiseville qui avait réalisé un contrat avec Merck pour la recherche et le développement du Gardasil. C'est, par hasard, à l'université que le vaccin lui fut proposé. Elle a accepté de se faire vacciner pour se protéger du cancer du col de l'utérus.

Sun

La « respiration nasale alternée » pour soulager l'anxiété

Un sondage UCLA, publié en 2001, indique cependant que moins de 25% de toutes les personnes souffrant d'anxiété reçoivent un traitement pour cette affliction qui touche des millions de personnes. Les formes d'anxiété les plus courantes, par ordre de gravité, sont:
  • Trouble d'anxiété généralisé, caractérisé par l'inquiétude et le catastrophisme inutile;
  • Trouble obsessionnel compulsif, l'incapacité à contrôler les pensées ou les comportements non désirés;
  • Trouble panique, épisodes de peur intense qui font surface sans avertir et peuvent entraîner des symptômes physiques tels que la détresse abdominale et des palpitations cardiaques;
  • Syndrome de stress post-traumatique, qui se manifeste par une peur persistant longtemps après l'expérience d'un événement traumatique;
© Inconnu
Respiration Pranayama contre l'anxiété
Au cœur de la plupart des crises d'angoisse, cependant, est la respiration, ou l'absence de celle-ci. Lorsque vous êtes anxieux, la respiration naturelle est inhibée. Le diaphragme se fige, incapable de faire descendre l'air que vous inspirez, et ainsi vous ne laissez pas vos poumons se dilater complètement et se remplir d'air.

Commentaire: Vous pouvez lire aussi :


Magnify

A nous la liberté mitochondriale !


Commentaire : Le cirque médiatique qui empoisonne les esprits nous fait croire qu'il n'y a plus de réalité objective, que les faits sont sujets à interprétation, que tout est relatif, que tout est acceptable. Distorsion de la réalité qui rend bien difficile une appréciation impartiale de notre situation. Croyons-nous, par quelques efforts longuement menés, avoir acquis un peu de liberté, celle de l'esprit, que nous pensons être la plus importante, la plus indispensable, la plus inaliénable ? Ce n'est finalement pas suffisant. La science pointe du doigt ce corps que nous négligeons si souvent ; elle nous signale objectivement que ce dernier façonne nos émotions et notre état d'esprit. Elle nous prouve qu'un corps dysfonctionnel corrompt possiblement l'esprit le plus affuté. Plus certainement encore quand ce dernier n'a pas conscience de cet état de fait. Les implications de tout ceci sont très heureuses, malgré ce que l'on pourrait penser : un corps sain participe de beaucoup au bon fonctionnement de l'esprit. N'est-ce donc pas une bonne nouvelle que de savoir que les forces de l'un peuvent momentanément compenser les faiblesses de l'autre ? Qu'une stratégie globale engageant toutes les parties de notre être peut être appliquée en vue de la progression constante de notre quête de liberté ?


© Inconnu
Les mitochondries : vous ne savez peut-être pas de quoi il s'agit, mais elles sont essentielles à votre santé. Rhonda Patrick, PhD, est une scientifique spécialisée en recherche biomédicale qui a étudié l'interaction entre le métabolisme mitochondrial, le métabolisme aberrant, et le cancer.

Une partie de son travail consiste à identifier les biomarqueurs précoces des maladies. Les dommages à l'ADN sont par exemple un biomarqueur précoce du cancer. Elle essaye ensuite de déterminer quels nutriments pourraient aider à réparer les dommages à l'ADN. Elle a aussi étudié le fonctionnement et le métabolisme des mitochondries, qui est l'une de mes passions récentes. Le livre du Dr. Lee Know, « Life - The Epic Story of Our Mitochondria » (« La Vie - le récit épique de nos mitochondries »), est vraiment un bon livre d'introduction au sujet si vous souhaitez en savoir plus après avoir écouté l'interview. Les mitochondries ont une influence potentielle extraordinaire sur votre santé, en particulier sur le cancer, et je commence à croire qu'optimiser le métabolisme mitochondrial pourrait même être la base d'un traitement efficace contre le cancer.

Commentaire: Le sport, particulièrement de haute intensité, nous est très bénéfique :
Le corps humain a évolué en pratiquant des activités de haute intensité pendant de courtes périodes, et ce type d'activité semble être « inscrit » dans notre génotype. La recherche le confirme. Par exemple, une étude publiée dans le journal Cell Metabolism en 2012 a montré que lorsque des personnes en bonne santé mais sédentaires pratiquent des exercices intenses mais brefs, cela produit un changement immédiat dans leur ADN. L'exercice intensif génère des altérations structurelles et chimiques des molécules d'ADN de vos muscles, et cette activation génétique provoquée par les contractions entraîne la reprogrammation génétique de vos muscles pour les rendre plus forts (...) Le HIIT déclenche également la biogénèse des mitochondries, qui joue un rôle important dans notre longévité. En substance, en inversant la diminution de la masse mitochondriale liée à l'âge, vous ralentissez le processus de vieillissement.
Pour aller plus loin concernant le facteur oxygène, on pourra se pencher sur les travaux de René Jacquier et de son oxygénation bio-catalytique.


Che Guevara

La mort de Claire Séverac, une activiste qui dérangeait « l'establishment »

C'est avec stupéfaction mais aussi, bien entendu, avec une immense tristesse que nous venons d'apprendre le décés de notre collègue et amie CLAIRE SEVERAC, auteur des best-sellers remarquables « Complot mondial contre la santé » et surtout « La guerre secrète contre les peuples » , ouvrages terriblement gênants s'il en est pour le système mafieux en place!

© Google
Claire Séverac
Claire Séverac, collègue et amie de l'inoubliable Sylvie Simon, était également l'auteur avec celle-ci de l'excellent livre « La coupe est pleine. Nos enfants sont plus précieux que le CAC40 . Tout comme Sylvie, Claire Séverac s'était également très fortement mobilisée pour soutenir les victimes de l'innommable vaccination contre le papillomavirus (Gardasil et Cervarix) et dénoncer auprès du public dans de nombreuses vidéos cette arnaque sanitaire hors du commun...

Commentaire: La vie n'est pas facile pour les activistes et dans un monde où le mensonge est roi, ceux qui disent la vérité ou qui se battent pour une bonne et juste information ont tout contre eux. La censure et la propagande sont monnaie courante partout jusqu'à devenir loi. Et ceux qui luttent et vont lutter pour que la vérité soit vont devenir des hors-la-loi. C'est le monde à l'envers, le monde de Orwell, un monde bizarro...

Vous pouvez lire aussi :


Sun

Une meilleure immunité avec notre Soleil !


Commentaire : Encore une fois, nous avons la preuve que notre merveilleux Soleil n'est pas l'ennemi terrifiant que la science médicale moderne nous dépeint. C'est qu'il ne faudrait pas que les gens prennent un peu trop conscience des bienfaits miraculeux, salvateurs, libérateurs, prophylactiques, d'un air pur, d'une eau pure, d'une nourriture saine, d'une lumière naturelle. Non, ça ce n'est pas bon pour les médecins, les labos, les banques, le Système. Ce qui est bon pour nous, par contre, c'est la connaissance... éclairée :

© gorielov/epictura
Des faibles doses de lumière bleue produites par les rayons du soleil stimuleraient l'activité et la mobilité des lymphocytes T, des cellules clés du système immunitaire.

Le soleil est l'ami de nos globules blancs. Des chercheurs de l'université Georgetown (États-Unis) décrivent en effet dans Scientific report les bienfaits de ses rayons sur le système immunitaire. Une seule petite dose permettrait de renforcer les défenses immunitaires.

« Nous savons tous que le soleil apporte de la vitamine D, qui est suspectée de jouer un rôle dans l'immunité, relève le Pr Gerard Ahern du département de pharmacologie et physiologie de Georgetown. Mais ce que nous avons découvert est une toute autre action jouée par le soleil sur le système immunitaire. »