Bienvenue à Sott.net
mer., 27 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Beaker

Ces shampoings qui font grossir

Image
© inconnu
Il y aurait un lien entre l'exposition quotidienne aux phtalates présents dans certains produits cosmétiques et l'obésité infantile.

Vous vous énervez sur votre balance qui ne veut pas faire disparaître ces kilos qui vous embarrassent avant l'été malgré votre régime ? Regardez donc plutôt du côté de la composition de votre shampoing, de votre savon ou de vos produits de beauté !...

C'est ce que l'on peut déduire de l'étude menée par des médecins new-yorkais sur les "calories chimiques". Ils ont en effet conclu que les phtalates, présents dans 70 % des produits de beauté mais aussi dans les nettoyants ménagers, détraquent à ce point le système hormonal qu'ils en viennent à affecter le poids.

Commentaire: Voir aussi : Colorants capillaires : gare aux allergies


Pills

Les Américains accros aux neuroleptiques à cause des laboratoires

Les grands laboratoires pharmaceutiques ont rendu les Américains accros aux neuroleptiques, explique le journaliste James Ridgeway sur Al Jazeera.

En 2008, avec des ventes atteignant plus de 14 milliards de dollars, les neuroleptiques sont devenus la catégorie de médicaments la plus prescrite aux Etats-Unis, et ont ainsi dépassé ceux utilisés dans le traitement des taux élevés de cholestérol ou des remontées gastriques. James Ridgeway considère que l'explosion de la consommation est telle qu'elle semble indiquer une «psychose nationale massive».

Les neuroleptiques étaient auparavant réservés à un petit nombre de patients aux lourds diagnostiques psychiatriques (schizophrénie, bipolarité...) afin de traiter des symptômes graves tels que la démence ou les hallucinations.

Evil Rays

Imagerie médicale : la France en fait-elle trop ?

Image
© inconnu
L'autorité de Sûreté nucléaire (ASN) s'alarme : « l'augmentation des doses de rayonnements délivrées par l'imagerie médicale en France, devient préoccupante et doit être maîtrisée ». Elle appelle les « acteurs de santé à se mobiliser »... Sera-t-elle entendue ?

Dans leur rapport conjoint de 2010, l'IRSN et l'Institut de Veille sanitaire (InVS) soulignent que les doses délivrées aux patients - dans leur ensemble - ont augmenté de 47% par rapport à 2005. « Elles augmentent en France comme dans les autres pays développés, du fait de la contribution très large de l'imagerie médicale au diagnostic des maladies, à l'orientation de la stratégie thérapeutique et encore au suivi de l'efficacité des traitements », précisent-elles.

Commentaire: Tandis que les fabricants de scanners ont augmenté la précision des appareils, ceci a également entraîné une augmentation des doses reçues lors des examens. Ceci vient s'ajouter aux radiations reçues quotidiennement par la pollution des essais nucléaires, et maintenant de Fukushima.

Regardez la vidéo de cet article qui représente dans le temps les 2053 explosions nucléaires (connues) qui ont eu lieu entre 1945 et 1998 : A Time-Lapse Map of Every Nuclear Explosion Since 1945


Attention

Une maladie sexuellement transmissible désormais sans traitement

Image
© inconnu
Se manifestant par de vives douleurs au moment d'uriner chez les hommes et des risques de stérilité chez les femmes, la gonorrhée, plus familièrement appelée « chaude-pisse », se soignait facilement à l'aide d'antibiotiques jusqu'à ce jour. Mais une souche particulièrement résistante vient d'être détectée par des chercheurs suédois. Et celle-ci pourrait être beaucoup plus difficile à combattre. Cette découverte relance le problème de la surconsommation d'antibiotiques.

Bug

Les objets les plus sales de votre maison

Image
© RiaNovosti
Les microbiologistes de l'université de l'Arizona ont dressé la liste des objets domestiques les plus sales. Les résultats de leur étude sont stupéfiants: une planche à découper est ainsi 200 fois plus sale qu'un siège de toilette.

Pills

Le Multaq, médicament dangereux ?

Image
© Unknown
L'agence du médicament (Afssaps) recommande aux médecins "la plus grande vigilance" dans la prescription de Multaq (dronédarone), un médicament contre les troubles du rythme cardiaque, après l'arrêt d'un essai clinique visant à étendre son indication thérapeutique.

Heart

La méditation protège des crises cardiaques

Image
© SIPA
La relaxation serait plus efficace que certains médicaments destinés à traiter les cardiaques.
Les risques pourraient être réduits de moitié, selon une toute récente étude américaine.

Méditer ne permet pas seulement de rester zen. Cette technique de relaxation, pratiquée notamment dans le boudhisme ou l'indouisme, a une autre vertu. Elle réduit considérablement les risques d'attaques chez les cardiaques. C'est le résultat d'une étude clinique mis en ligne hier sur le site Archives of Internal Medicine.

Un échantillon de 201 Américains des deux sexes, âgé de 59 ans en moyenne et souffrant d'un rétrécissement des artères coronaires a été suivi durant neuf ans.

Tirés au sort, 50 % du panel a été incité à pratiquer la méditation transcendantale. L'autre moitié a participé à des séances d'informations et de sensibilisation à l'hygiène alimentaire ainsi qu'aux bienfaits de l'exercice physique. Résultat : les cardiaques du premier groupe ont été largement épargnés par les attaques mortelles et non-mortelles ( - 47 %).

Black Cat

Ces médicaments qui menacent de tuer les seniors

Image
© inconnu
De nombreux médicaments, largement consommés par les personnes du troisième âge, entraînent une dégénérescence cognitive, décuplant ainsi la mortalité des aînés. Selon les conclusions d'une étude anglo-américaine, les molécules incriminées, dont certaines sont disponibles sans ordonnance, seraient au nombre de 70.

Cult

Aspartame : l'indépendance des experts remise en question

Image
© inconnu
Après le scandale du Médiator, le dossier de l'aspartame révèle que les experts chargés des études sanitaires sont liés à des entreprises du secteur agro-industriel. La récente réforme du médicament s'appliquera-t-elle au secteur alimentaire ?

Commentaire: L'aspartame n'est rien de moins qu'un poison, tenez-vous en écarté.


Cow

Nouvelle étude sur une possible toxicité des OGM pour les animaux

CAEN - Une étude portant sur 19 OGM autorisés à l'importation pour l'alimentation en Europe relève des signes de toxicité sur les foies et les reins des animaux qui en ont consommé, ont affirmé vendredi ses auteurs.

Les scientifiques ont travaillé à partir de données fournies par les entreprises qui produisent ces 19 organismes génétiquement modifiés. Mais ils les ont compilées de façon plus poussée que les industriels, a expliqué Gilles-Eric Séralini, professeur à l'université de Caen et président du Conseil Scientifique du Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN).

Ces 19 OGM représentent plus de 80% de tous les OGM cultivés à travers le monde, précise le CRIIGEN dans un communiqué.