Bienvenue à Sott.net
mer., 05 août 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Health

Hystérie - Pourquoi personne n'écoute l'expert mondial des virus qui dit qu'un traitement simple contre le Covid-19 existe ?

Les réactions à la vidéo mise en ligne le mardi 25 février par l'IHU de Marseille et intitulée à l'origine « Coronavirus : Fin de partie », annonçant qu'un traitement a été trouvé et démontré comme efficace contre le Covid-19, n'ont été que faiblement relayées par les médias, voire ont suscité de la suspicion de la part d'autres médecins interrogés.
Didier Raoult
© Inconnu
Le professeur Didier Raoult le 28 février 2020
Pourtant Didier Raoult, chercheur biologiste et professeur de microbiologie est considéré comme le premier expert mondial quant aux maladies infectieuses. Il a monté en 1983 son propre laboratoire, « l'Unité des Rickettsies », spécialisé dans la culture des bactéries intracellulaires, laboratoire qui comprend maintenant plus de 400 personnes. Le monde à l'envers ?

Après l'enthousiasme affiché par ce professeur, qui exerce depuis plus de 30 ans, on aurait pu s'attendre à une déferlante de titres annonçant la nouvelle, ou, à tout le moins, que ce traitement soit évoqué lors des points infos des journaux. Mais non, c'est quasiment silence radio. Alors pourquoi ?
expertscape, Didier Raoult
En fait il semble qu'il y ait plusieurs points qui aillent à l'encontre des intérêts des « maîtres du monde ».

Commentaire: L'empereur Pasteur est nu ! Ou la diabolisation des germes


Microscope 2

L'empereur Pasteur est nu ! Ou la diabolisation des germes

Désolé pour ceux que cela va lasser, mais je me sens encore obligé de commenter les derniers épisodes de la série « Apocalypse virale », tant ce mauvais feuilleton semble malheureusement faire perdre la raison à ceux qui n'y voient pas fiction. Cette semaine, les scénaristes ont fait très fort puisqu'ils ont totalement occulté la réalité rassurante - le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en Chine est en constant recul depuis 20 jours, le nombre de décès fléchit aussi - pour brandir l'épouvantail de la pandémie mondiale.

Louis Padteur
© inconnu
Portrait de Louis Pasteur par Albert Edelfelt, 1885
Pratique : quand les faits vous donnent tort, il suffit de détourner l'attention et de déplacer la psychose sous d'autres latitudes. Ainsi donc, l'ennemi tant redouté aurait atteint la Corée, l'Iran et - Ô horreur ! - l'Italie. Nous serions au bord d'une catastrophe sanitaire planétaire provoquée par le SARS-CoV-2, le nom insidieusement plus inquiétant désormais attribué au « nouveau » coronavirus venu de l'Est. Comptables macabres de cette invasion, les médias nous préviennent d'heure en heure que « le bilan s'alourdit » et que le pire reste à venir. Faut-il en rire ou en pleurer ?

En lisant les gazettes, j'ai pour ma part songé au conte « Les habits neufs de l'empereur ». Dans cette fable subtilement subversive, Andersen imagine un souverain subjuguant ses sujets au point qu'il pouvait parader dans le plus simple appareil sans que personne n'ose lui faire remarquer sa nudité. À part un petit garçon ingénu qui s'écria « le Roi est nu ! » et permit ainsi aux adultes de voir que le despote se promenait dévêtu. Avec le bon sens et les yeux lucides d'un enfant, nous pouvons pareillement réaliser que l'impériale médecine pasteurienne impose son paradigme alors qu'elle est ridiculement dénuée d'arguments convaincants.

Commentaire: D'autres journalistes ont remarqué une coïncidence avec le déploiement de la 5G en 2019 à Wuhan, puis en Italie. La science connaît les effets mutagènes de ces ondes sur l'ADN; elles peuvent provoquer des mutations de virus, sans peine, tout comme certains produits chimiques émis par la pollution atmosphérique. La grippe, qui est connue pour muter chaque année, est un des membres de la famille coronavirus,


Health

Coronavirus : « La chloroquine, traitement contre le paludisme, est la meilleure réponse à l'épidémie »

Selon Didier Raoult, professeur de microbiologie qui exerce à Marseille, la chloroquine, couramment utilisée contre le paludisme, pourrait permettre de traiter efficacement les pneumonies provoquées par le coronavirus Covid-19.

Didier Raoult
© Les Echos
Professeur Didier Raoult
Selon le site américain expertscape , Didier Raoult, qui exerce à Marseille, est le premier expert au monde en matière de maladies infectieuses. Il nous explique pourquoi la chloroquine, un médicament couramment utilisé contre le paludisme, coûtant peu cher et ne présentant pas de danger, pourrait permettre de traiter efficacement les pneumonies provoquées par le coronavirus Covid-19.

A l'appui de ses dires, les résultats d'une étude parue le 19 février dans une revue chinoise. Ils offrent un premier bilan de synthèse d'une quinzaine d'études thérapeutiques engagées par les chercheurs chinois pour tester l' efficacité de ce traitement anti-paludéen sur le coronavirus à l'origine de l'épidémie mondiale.

Vous avez évoqué la solution offerte par la chloroquine avec le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran. Comment a-t-il réagi ?

De façon très positive, car c'est un homme intelligent. Je pense qu'il a pris les mesures nécessaires pour faire descendre l'information à la direction générale de la santé afin que celle-ci se penche enfin sur la question. Cependant, le ministre m'a dit que personne avant moi ne lui avait encore parlé de la chloroquine, ce qui montre qu'il y a un problème, en France - en tout cas à Paris -, sur la façon dont sont abordées les maladies infectieuses ...

Vous-même, vous connaissez ce médicament depuis longtemps ?

Très longtemps ! Avec mon équipe à Marseille, nous avons été les premiers, dans les années 1990, à utiliser la chloroquine contre d'autres maladies infectieuses que le paludisme. En particulier, j'ai traité avec elle 4.000 patients atteints de deux infections par bactéries intracellulaires contre lesquelles nous ne disposions pas d'autres traitements : la fièvre Q et la maladie de Whipple.

Commentaire: Voir aussi :


Butterfly

Marcher sous la pluie est un médicament naturel : 5 bienfaits pour la santé

Centré constamment sur la vision, l'être humain se déconnecte souvent de ses autres sens, notamment celui de l'odorat. Pour apprécier l'environnement naturel qui nous entoure, nous sollicitons tous nos organes et nos sens ; les yeux pour admirer la beauté de la nature et les couleurs, l'odorat pour humer le parfum des arbres, l'ouïe pour écouter le chant des oiseaux ou encore le toucher subtil de l'air frais qui chatouille notre peau.
pluie
© Inconnu
Mais l'odorat éveille une sensation particulière chez l'être humain. L'odeur ou encore le son de la pluie en guise d'exemple seraient susceptibles de réduire le stress. Comment pourrait-on expliquer ce phénomène ?

Commentaire:






Health

Une intelligence artificielle a conçu un antibiotique surpuissant : c'est une première

La recherche fondamentale d'antibiotiques pourrait connaître un grand coup de boost grâce à l'IA. Le MIT a développé un algorithme de machine learning qui vient de faire ses preuves. C'est une première.


Commentaire : Le titre est un peu trompeur. Plutôt qu'une conception il s'agit d'une identification.


antibiotique
© Pixabay
Dans les deux boites du bas : la souche de la bactérie Escherichia coli face à un antibiotique existant. On voit qu’elle se développe sans problème car elle y résiste. Dans les deux boites du haut : cette même bactérie, face au nouvel antibiotique. La bactérie ne peut pas se développer. // Source : Collins Lab / MIT
Comment l'intelligence artificielle peut-elle se mettre au service de la santé ? Si la question se pose régulièrement au sujet du traitement des données médicales, ces nouvelles perspectives technologiques s'appliquent aussi à la recherche fondamentale, pour prévenir tout comme guérir certaines maladies. Le MIT vient d'annoncer, ce jeudi 20 février 2020, que l'une de ses intelligences artificielles a pu concevoir un antibiotique surpuissant.

L'élaboration d'antibiotiques nécessite de grandes équipes scientifiques, mobilisant beaucoup de ressources financières, sur une échelle de temps plutôt longue. Comme le relève le MIT, la conception de nouveaux antibiotiques se fait donc rare et ce sont bien souvent des dérivés de composés existants. « Nous sommes confrontés à une crise croissante autour de la résistance aux antibiotiques, et cette situation est générée à la fois par un nombre croissant de pathogènes devenant résistants aux antibiotiques existants, et par une [réduction des canaux consacrés] à de nouveaux antibiotiques dans les industries biotechnologiques et pharmaceutiques », estime Jam es Collins, l'un des concepteurs de l'IA.

Health

Avez- vous une trousse de secours pour animal de compagnie ?

Il est important de se préparer à toutes sortes d'urgences en cas d'accident d'un de vos animaux et de rassembler ( ou d'acheter ) une trousse de secours pour animaux. Optez pour une boîte en plastique transparente, ainsi vous trouverez plus rapidement les ustensiles dont vous avez besoin.
trusse
Pour une première trousse de secours certains produits sont indispensables et vous pouvez éventuellement d'autres. Pour sauver la vie de votre animal en cas d'urgence : Soyez préparé, restez vigilant, gardez votre calme, évaluez l'état de votre animal et tenez-vous prêt à répondre à quelques questions

Hearts

Soigner les états grippaux avec des méthodes simples et naturelles

Chaque année, l'hiver s'installe et avec lui toute une cohorte de symptômes allant de la fatigue à des états dits grippaux comme la fièvre, le rhume, la toux, la rhinopharyngite, la grippe saisonnière, la bronchite, etc. L'hiver est donc propice à certains virus, notamment ceux que l'on appelle les « virus respiratoires » qui se développent plus facilement dans un environnement froid et humide.

NOTE : Les informations contenues dans cet article sont à caractère purement informatif et éducatif. Elles ne sont pas destinées à remplacer un avis médical.
Soigner les états grippaux
© Inconnu
Parce que l'hiver s'accompagne de froid, de vent, de pluie, voire de neige, nous avons tendance à moins aérer nos habitats, peut-être aussi pour ne pas perdre la chaleur initiée par le système de chauffage. C'est une erreur, car l'air devrait y être renouvelé chaque jour, peu importe la météo et la température extérieure. Sauf peut-être par temps de brouillard, ou cette aération journalière devrait être plus limitée ; le brouillard tend en effet à maintenir à la surface du sol ce que les anciens appelaient les « miasmes », des particules de poussière, de pollution — surtout en ville — et tout ce qui peut y être contenu. Les anciens disaient aussi qu'il fallait éviter de rester dehors par temps de brouillard.

Nous sommes donc — de façon épigénétique — plus ou moins affectés par les modifications de notre environnement, que ce dernier se situe au niveau du macrocosme ou du microcosme. Soigner notre environnement extérieur immédiat — à défaut de vraiment pouvoir agir plus largement d'une manière ponctuelle — est tout aussi important que de soigner notre environnement intérieur. C'est vrai toute l'année, ça l'est peut-être encore plus en hiver.

Health

Coronavirus : les personnes qui ont déjà eu le virus pourraient être de nouveau infectées

coronavirus
Le bilan quotidien des décès dus à la propagation rapide du coronavirus a atteint un record en Chine jeudi, selon les autorités sanitaires, avec 43 nouveaux décès, dont 42 dans la province de Hubei, l'épicentre de l'épidémie.

Parmi les décès nouvellement signalés, 30 se sont produits dans la capitale de la province de Hubei, Wuhan, où le virus a été signalé pour la première fois selon la commission de la santé du Hubei. L'autre décès s'est produit dans la province de Heilongjiang, au nord-est du pays, puisque le bilan de jeudi a porté à 213 le nombre total de décès dans tout le pays, aucun n'ayant été signalé jusqu'à présent en dehors de la Chine continentale.

Un total de 1 982 nouveaux cas ont été confirmés sur le continent jeudi, portant le total du pays à 9 692, dépassant de loin celui de l'épidémie de Sars de 2002-2003, qui a tué près de 800 personnes dans le monde.

Plus de danse

Vendredi, des experts médicaux ont averti que les patients qui s'étaient rétablis du virus pouvaient être à nouveau infectés, et ont déclaré que les gens devaient éviter tout rassemblement de masse, même de danser dans les parcs et les places publiques - une activité populaire pour faire de l'exercice en Chine.

Commentaire: La réalité ou un moyen de maintenir la pression sur les gens pour qu'ils restent confinés ?


Health

L'Institut Pasteur parvient à mettre en culture le coronavirus, "une avancée majeure"

coronavirus

Un scientifique étudie des prélèvements effectués chez un patient soupçonné d'être atteint du coronavirus 2019-nCoV, à l'Institut Pasteur, le 28 janvier 2020 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)
Les chercheurs de l'Institut Pasteur à Paris sont parvenus à isoler et à mettre en culture des souches du coronavirus 2019-nCoV, une première en Europe qui représente "une avancée majeure" dans la recherche d'un vaccin et d'un traitement. "Toute une gamme de recherches sont rendues possibles" par le franchissement de cette étape, a expliqué Arnaud Fontanet, directeur du département de Santé globale de l'Institut Pasteur, lors d'une conférence de presse, vendredi 31 janvier. "Il s'agit d'un virus très difficile à isoler. Les Chinois ont réussi à isoler une souche, une équipe australienne y est parvenue cette semaine et nous sommes les premiers en Europe", a-t-il souligné.

Life Preserver

Le ministère russe de la santé identifie un trio de médicaments existants qui peuvent combattre le nouveau coronavirus chinois

vaccine, coronavirus
© Global Look Press / Christophe Gateau / dpa
Alors que les experts du monde entier cherchent un vaccin pour lutter contre cette nouvelle infection dangereuse, les responsables russes de la santé ont identifié un trio de médicaments existants pour combattre le 2019-nCoV chez les adultes.

Le nouveau coronavirus peut être combattu avec la ribavirine, le lopinavir/ritonavir et l'interféron bêta-1b, pensent-ils. Ces médicaments sont généralement utilisés pour traiter respectivement l'hépatite C, le VIH et la sclérose en plaques.

L'avis du ministère de la santé ne se contente pas de formuler des recommandations, mais décrit également le mode d'action des traitements et les quantités à prescrire. Ces directives sont destinées aux médecins des hôpitaux de tout le pays.

Commentaire: Pris dans les jours après l'infection ? Le problème ici est que l'infection par 2019nCoV est asymptomatique pendant une période qui varie de 2 à 14 jours.