Bienvenue à Sott.net
ven., 29 mai 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Cow

Elevage : la surconsommation d'antibiotiques chez les animaux pointée du doigt

Image
Le salon de l'Agriculture a fermé ses portes hier, et s'il a comme chaque année attiré des milliers de visiteurs, l'événement fut également l'occasion de nombreuses dénonciations concernant l'élevage. Outre les conditions de souffrance dans lesquelles vivent les animaux, le rapport annuel de l'Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV), a ainsi publié son dernier rapport, pointant du doigt les tonnes d'antibiotiques administrées aux bêtes, et leur impact sur la santé humaine.

En 2009, ce sont plus de 1.000 tonnes d'antibiotiques qui ont été vendues en France pour les animaux, indique le rapport cité par 20minutes.fr. Ce sont les porcs qui ingèrent le plus de médicaments. 44% des antibiotiques vendus leur étaient en effet destinés contre 22% pour les volailles, 16% pour les les bovins, et 8% pour les lapins. Une consommation d'antibiotiques qui après avoir augmenté de près de 13% depuis 1999, accuse une baisse de près de 4% par rapport à 2008.

Butterfly

La plante sacrée des incas vaincra-t-elle le géant Monsanto ?

L'amarante

Cette info n'est pas nouvelle, mais elle mérite que l'on y revienne un instant ...

L'amarante
© Inconn
L'amarante
Depuis très longtemps, diverses espèces d'amarantes sont cultivées pour l'alimentation en Asie, en Amérique et en Afrique. Ainsi, elle jouèrent un rôle alimentaire important dans les civilisations Mayas, Aztèques et Incas.

Depuis plusieurs millénaires, les graines ont été consommées grillées (comme le pop-corn) ou sous forme de farine tandis que les feuilles étaient cuisinées comme légumes verts.
Ainsi que l'explique D. Guillet : « La culture de l'Amaranthe fut à son apogée durant l'Empire Aztèque. Pour le peuple Aztèque, l'Amarante possédait une valeur nutritionnelle, thérapeutique et rituelle. »

Après la conquête espagnole du Mexique, leurs cultures furent interdites car elles servaient dans divers offices religieux Aztèques.

Du fait de cette interdiction et de la violente répression qui sévissait durant plusieurs siècles à l'encontre des jardiniers qui continuaient à cultiver cette plante, l'Amarante a depuis le XXe siècle, presque totalement disparu de l'alimentation mexicaine, alors même qu'elle entrait dans la constitution de très nombreux plats aztèques.

Cette plante fait reparler d'elle, et en bien en ce moment puisque de nombreux cas de récupération de gènes de résistance à l'herbicide Roundup venu de maïs OGM ont été recensés aux États-Unis d'Amérique.

La plante s'y est adaptée et s'est démultipliée grâce à ce gène dans les champs traités avec cet herbicide made in Monsanto !



Commentaire : Apparemment , il n'y a pas eu récupération de gènes. L'amarante aurait développé une résistance au Roundup. Voir cette étude en anglais intitulée, « le cas des Amarantes résistantes sont dues à une plus grande résistance»


Commentaire: Et en prime l'amarante s'avère être dépourvue de gluten.


Nuke

Situation d'urgence ! Un nouvel agent pathogène pour la science dans le soja et la maïs génétiquement modifié Roundup Ready

Traduction copyleft de Pétrus Lombard : AlterInfo

Rapport de l'ISIS du 21 février 2011

Un responsable scientifique de l'USDA (ministère de l'Agriculture zunien) envoie une alerte urgente au ministre de l'Agriculture, Tom Vilsack, à propos d'un nouvel agent pathogène des plantes dans le soja et le maïs génétiquement monstrueux * Roundup Ready, qui pourrait être responsable du taux élevé de stérilité et d'avortement spontané chez le bétail. -- Dr Mae-Wan Ho.
[* Ndt : Voir Roundup, le désastre absolu.]

Bande-dessiné critique à l'égard de Monsanto
© Madinin’ Art
Prière de diffuser largement et de faire suivre à vos élus

Une lettre ouverte a été publiée à la Farm and Ranch Freedom Alliance, fondée et dirigée par Judith McGeary pour sauver les fermes familiales en Zunie (1, 2). Cette lettre au ministre de l'Agriculture Tom Vilsack, écrite par Don Huber, professeur émérite à l'université Purdue, prévient qu'un agent pathogène, « nouveau pour la science, » a été découvert par « une équipe de scientifiques spécialistes des plantes et des animaux. » Huber dit que cela devrait être traité « d'urgence, » car capable d'entraîner « un effondrement des marchés d'exportation zuniens de soja et maïs, et des bouleversements importants dans les denrées alimentaires et le fourrage du pays. »

La lettre paraît avoir été écrite avant que Vilsack n'annonce sa décision d'autoriser sans restriction les plantations commerciales de luzerne génétiquement monstrueuse le 1er février, dans l'espoir de convaincre le ministre de l'Agriculture d'imposer à la place un moratoire sur la déréglementation des cultures Roundup Ready.

Le nouvel agent pathogène semble associé à de graves maladies omniprésentes chez les plantes, comme le syndrome de mort subite du soja et la nécrose de Goss du maïs, mais ses effets présumés sur le bétail sont alarmants. Huber se réfère à « des rapports récents sur le taux de stérilité de plus de 20% chez les génisses laitières, et de pas moins de 45% d'avortements spontanés chez les bovins. »

Cela pourrait être le pire cauchemar du génie génétique, contre lequel quelques scientifiques et moi mettons en garde depuis des années (3) (voir Genetic Engineering Dream or Nightmare, ISIS publication) : La création involontaire de nouveaux agents pathogènes par transfert horizontal de gène et recombinaison.

Huber écrit en conclusion : « J'étudie les agents pathogènes des plantes depuis plus de 50 ans. Nous assistons actuellement à une tendance sans précédent au décuplement des maladies et troubles végétaux et animaux. Cet agent pathogène pourrait contribuer à la compréhension et résolution de ce problème. Il mérite une attention immédiate avec d'importantes ressources pour éviter l'effondrement général de notre infrastructure agricole vitale. »

Smoking

La nicotine un anti alzheimer ?

Image
Au CHU de Créteil, l'application de patchs jusque-là réservés aux fumeurs en sevrage apaisent les patients souffrant de maladies neurodégénératives.

Longtemps le constat a fait l'objet d'une sorte d'omerta. Les études épidémiologiques, mesurant les effets à première vue désastreux du tabac, laissaient apparaître un insolite bénéfice : statistiquement, les fumeurs semblaient mieux protégés contre les maladies neurodégénératives, alzheimer ou parkinson. Or cela faisait désordre et risquait de brouiller le message anti-cigarettes. D'où une certaine gêne : mieux valait n'en pas parler. Pourtant, dès 1999, au nom de l'Assistance publique, le professeur Pierre Cesaro et le docteur Gabriel Villafane (service de neurologie, CHU Henri-Mondor de Créteil) déposaient une discrète demande de brevet revendiquant l'«utilisation de la nicotine à l'état pur comme médicament pour les maladies neurodégénératives, notamment la maladie de Parkinson, certaines épilepsies, et les démences séniles type alzheimer».

Notons la formulation prudente : «nicotine à l'état pur» - pas question de recommander aux malades (ou futurs malades, au nom de la prévention) de fumer comme des pompiers, avec les inconvénients des goudrons cancérigènes ! Dans leur demande de brevet, les deux spécialistes préconisent l'utilisation des patchs nicotiniques destinés aux gens qui veulent cesser de fumer.

Ambulance

L'air pollué provoquerait plus d'attaques cardiaques que la cocaïne

Image
D'après une étude réalisée en coopération par des chercheurs du Royaume-Uni et de la Belgique, la pollution aérienne provoquerait ainsi autant de risques que l'alcool, l'abus de café ou la fatigue physique sur le plan du risque pour notre coeur. La sexualité, la colère, la marijuana et les infections respiratoires peuvent aussi déclencher des attaques cardiaques dans une certaine mesure, mais rien ne vaut la pollution de l'air et un trafic routier dense pour vous donner un coup de pouce dans ce sens.

Arrow Up

Le quinoa, promu aliment de l'avenir

Image
© Thinkstockphoto
Cultivé depuis des millénaires dans les Andes, le quinoa, plante sacrée des Incas, est devenu aujourd'hui la star de l'alimentation "bio" en Occident, vanté comme "l'aliment de l'avenir".

La graine de quinoa, originaire de l'Amérique du Sud, constituait la base de l'alimentation des civilisations précolombiennes. Les Incas l'appelaient " chisia mama ", ce qui signifie en quetchua "mère de tous les grains". Elle était pour eux une plante sacrée et l'empereur incas semait tous les ans les premiers grains de la saison à l'aide d'un outil en or.

Commentaire: Avec l'amarante, le riz sauvage et le sarrasin (blé noir), le quinoa fait partie des seules (pseudo-)céréales ne contenant pas de gluten.

A contrario, blé, épeautre, sorgho, millet, avoine et riz contiennent du gluten à des taux variables.


Ambulance

Je vais vomir un peu et je reviens

Image
Le malheur est dans nos assiettes, car pour des raisons discutables, l'industrie alimentaire est prête à nous faire avaler toutes les couleuvres, pourvu que ça lui profite.

Au moment où le salon de l'agriculture ouvre ses portes, c'est l'occasion de faire le point sur ce que nous proposent nos ingénieux commerçants.

Lorsque vous allez acheter votre steack quotidien, pour ceux qui le peuvent encore, des surprises se préparent.

Tout le monde connaît (?) la pratique de la « remballe » qui consiste à enlever les parties périmées d'un morceau de viande afin de redonner à l'entrecôte une seconde jeunesse, et en broyant les parties enlevées, votre boucher « remballeur » en fait d'éventuelles merguez bien épicées. vidéo

Mais il y a pire.

Certains bouchers peu scrupuleux n'hésitent pas à nettoyer la viande avariée avec de l'acide sulfurique, tel ce marseillais mis en examen en 2007. lien

Family

Les sourires forcés mauvais pour la santé

Image
Des chercheurs américains se sont intéressés à la façon dont une bonne humeur forcée, dans le cadre du travail, peut influer sur la santé des individus. Leurs travaux leur ont permis d'observer un impact néfaste de cet effort quotidien.

Publiée dans l'Academy of Management Journal, cette étude a porté sur un groupe de chauffeurs de bus. Toute la journée, ils doivent se forcer à sourire, rester polis avec les usagers, mais aussi faire preuve de diplomatie. Les chercheurs ont alors observé les comportements des chauffeurs lorsqu'ils affichaient une bonne humeur de façade, puis lorsque leurs sourires étaient sincères, accompagnant des pensées positives.

Health

Le manganèse dans l'eau potable nuirait au développement intellectuel des enfants

Le manganèse contenu dans l'eau potable serait lié à des troubles du développement intellectuel, selon une nouvelle étude canadienne. Pour éviter tout risque, les auteurs préconisent donc de baisser de moitié le seuil de concentration en manganèse défini par l'OMS.

L'excès de manganèse dans l'eau potable serait-il dangereux pour le quotient intellectuel (QI) de nos bambins ? Selon un travail mené au Québec, à partir d'un certain seuil en tout cas, il y aurait une relation directe entre la présence de ce métal dans l'eau potable et certains troubles du développement intellectuel.

Maryse Bouchard de l'Université de Montréal rappelle qu'« à forte dose, le manganèse devient neurotoxique et peut entraîner des troubles évoquant la maladie de Parkinson : problèmes moteurs, déficit de mémoire, signes de dépression... »

Heart - Black

Comment le café joue-t-il avec notre coeur ?

Le café est une des boissons les plus consommées au monde. Plusieurs études ont porté sur le lien entre la consommation de café et les maladies du coeur, mais leurs résultats ne sont pas concluants. Dr Ahmed El-Sohemy, et son équipe de l'Université de Toronto ont récemment montré qu'une variation génétique influant sur le métabolisme de la caféine explique pourquoi le café peut faire augmenter ou diminuer le risque de cardiopathie chez une personne.