Bienvenue à Sott.net
mer., 08 juil. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Health

3 gestes pour se protéger des bactéries tueuses Escherichia coli

Image
© inconnu
Qu'est-ce que la bactérie Escherichia coli entéro-hémorragique (Eceh) ?

Cette bactérie fait partie des Escherichia coli producteurs de shigatoxines (STEC), qui sont des bactéries surtout présentes dans le tube digestif des bovins. Elles produisent des toxines qui empêchent nos cellules de synthétiser les protéines. Les infections causées par les STEC entraînent des manifestations cliniques graves : colites hémorragiques mais surtout le syndrome hémolytique et urémique (SHU) pouvant conduire à l'insuffisance rénale chronique ou aigüe. Les sérotypes les plus connus sont E. coli O157: H7, et plus récemment O104 :H4 à l'origine de l'épidémie qui s'est déclenchée en Allemagne.

Cow

Le lait de vache n'est bon que pour le veau

lait, milk
L'Homme est le seul mammifère à se nourrir du lait d'une autre espèce.

Pourquoi continuons nous à boire du lait à l'age adulte?

Le lait de vache est-il vraiment adapté au bébé et à l'Homme ?

De nombreuses recherches ont conduit les médecins, les hygiénistes, et les chercheurs, à soupçonner la nocivité du lait de vache et à le considérer aujourd'hui comme responsable de nombreuses pathologies.

La glorieuse réputation du lait de vache comme boisson fortifiante et reminéralisante par son calcium est entrain de chuter de son piédestal ancestral.

J'espère qu'après la lecture de cet article, vous détiendrez des arguments solides qui vous permettront de ré-estimer la qualité de vos choix alimentaires.

Commentaire: Le soja est toxique et donc fortement déconseillé. Il est d'ailleurs totalement inconscient de proposer du lait de soja à des bébés en remplacement du lait de vache - les deux sont extrêmement nocifs.

Voir : Omniprésence et discrétion d'un puissant allergène : LE SOJA

Idem pour le riz, qui contient du gluten (bien qu'en moindre quantité que d'autres céréales comme le blé ou l'orge). Sur la toxicité du gluten, voir notamment :
Intolérance au gluten et les dangers de ce poison, ou tapez "gluten" dans le champ de recherche du site.


Eye 2

NutriSmart : bientôt des puces RFID dans la nourriture ?


Après les gadgets et autres accessoires du quotidien, les tags RFID pourraient bien atterrir prochainement dans nos assiettes : c'est en tout cas un projet sur lequel travaille Hannes Harms, un élève ingénieur du Royal College of Art de Londres. Le concept, nommé NutriSmart, a des ambitions principalement diététiques.

Poser un aliment sur une assiette dotée d'un capteur RFID, puis lire des indications sur sa composition sur un ordinateur connecté : tel est le principe de base de NutriSmart, le projet conçu par un étudiant anglais nommé Hannes Harms. L'objectif : fournir au consommateur des informations sur la composition de l'aliment (dont l'apport nutritionnel) et offrir une traçabilité renforcée, en indiquant même le nombre de kilomètres parcourus par le produit avant d'arriver dans l'assiette.

Des ambitions nutritives et diététiques que Hannes Harms complète par un panel de possibilité plus technologique, comme la reconnaissance des aliments par un réfrigérateur équipé de capteurs, permettant par exemple de détecter la nourriture périmée. L'étudiant présente également un prototype de support intelligent capable de signaler au consommateur si l'aliment contient des éléments auxquels il est allergique.

Cow

Les moratoires des pays européens sur le maïs Mon810 sont-ils menacés ?

Fin mars, l'avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) rendait ses conclusions dans l'affaire opposant l'entreprise Monsanto au ministre français de l'Agriculture et de la Pêche. En cause : le moratoire français pris sur la culture du maïs Mon810. L'avocat général exprime dans ses conclusions un avis négatif sur la légalité de la mesure française, mais c'est la CJUE qui devra trancher cet été.

Evil Rays

Les portables, dangereux ? Certains le savaient depuis 1999...

Dans un rapport rendu public le 1er juin, l'OMS admet que les portables peuvent être dangereux, après avoir compilé des dizaines d'études sur le sujet. Pourtant, dès 2001, un livre américain révélait les dangers du portable. Son traducteur français a selectionné les bonnes feuilles de l'ouvrage pour Atlantico. Edifiant.

Ambulance

Bactérie tueuse : les cas graves se multiplient en Allemagne

Image

ARCHIVES. Des chercheurs sont engagés dans une course contre la montre pour tenter de trouver l'origine de la contamination.
Elle est rare, pratiquement inconnue, très virulente et agressive, très résistante aux antibiotiques et elle tue... Baptisée Eceh pour Escherichia coli enterohémorragique, nom de code O 104 H4, la bactérie tueuse qui sème la panique en Europe, crée bien des tracas aux chercheurs du monde entier qui travaillent sur elle. S'ils ont identifié la souche, ils n'ont toujours pas découvert l'origine de la contamination.

La région nord de l'Allemagne autour de Hambourg est au coeur du foyer de la contamination et les cas continuent de se mutliplier. En une journée seulement, entre mercredi et jeudi on est passé de 1400 à 2000 cas recensés et de 373 à 500 cas graves, c'est-à-dire qui entraînent des complications rénales.

Health

Bactérie tueuse : une combinaison de gènes jusqu'ici inédite

Image

MERCREDI 1ER JUIN, INSTITUT VETERINAIRE DE HANOVRE. Bactérie tueuse : un chercheur prépare des tests pour tenter d'identifier l'origine de la contamination.
AFP/CAROLINE SEIDEL
La souche d'Escherichia coli enterohémorragique (Eceh), responsable de 18 morts, dont 17 en Allemagne a été identifiée. D'après des recherches menées par des scientifiques allemands et chinois, la bactérie particulièrement résistante est «issue d'une combinaison de gènes jusqu'ici inédite», selon Holger Rohde, bactériologiste à l'hôpital de Hambourg-Eppendorf (UKE).

Commentaire: Serait-elle issue d'une bio-ingénierie ?


Nuke

L'irradiation des aliments

En France, la commercialisation de nombreux produits irradiés est autorisée : oignon, ail, échalote, légumes et fruits secs, flocons et germes de céréales pour produits laitiers, farine de riz, gomme arabique, volaille, cuisses de grenouilles congelées, sang séché et plasma, crevettes, ovalbumine, caséine et caséinates (additifs alimentaires). Les produits irradiés doivent porter la mention « traité par ionisation » ou « traité par rayonnement ionisant ».

Health

Comment la bactérie E coli devient-elle une bactérie tueuse ?

Three-dimensional computer-rendered E. coli bacteria
© iStockphoto/Sebastian Kaulitzki
Three-dimensional computer-rendered E. coli bacteria.
Plus d'un millier de personnes en Allemagne et en Europe ont été infectées en ingérant des aliments contaminés par un sous-type de la bactérie Eschericia coli appelé "entéro-hémorragique". On fait le point sur cette bactérie avec l'Inserm.

Commentaire: Tout ceci n'explique pas pourquoi ce sont uniquement les femmes qui tombent gravement malade.


Smoking

Les cigarettes électroniques se font allumer

Image

Les autorités incitent à la plus grande prudence © Robin Utrecht/epa/Corbis
C'est sous ce titre explicite que le Quotidien du pharmacien a annoncé la semaine dernière, en une, que les cigarettes électroniques étaient dans le collimateur des autorités sanitaires. Ce journal se demande même si elles ont bien leur place dans les officines. Et pourtant, à ce jour, quelques centaines de blouses blanches en proposent à leurs clients, "cédant à l'engouement croissant des consommateurs pour ce dispositif controversé, [qui] pourrait présenter certains risques pour la santé", précise le journal professionnel. Tout cela en raison de la composition du mélange inspiré par l'utilisateur, alors que leur aide réelle au sevrage tabagique n'est pas prouvée.

La question de leur innocuité s'est posée dès l'apparition des e-cigarettes, au milieu des années 2000. Saisie par la Direction générale de la santé, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) affirmait, en juillet 2008, avoir "examiné les conditions de mise sur le marché des cigarettes électroniques et effectué une première analyse des risques potentiels". Une évaluation toxicologique approfondie est toujours en cours et l'AFSSAPS, comme le ministère de la Santé, appelle les utilisateurs de ces produits à "la plus grande prudence". En clair, pour le Quotidien du pharmacien , "ils sont vivement déconseillés".

Commentaire: Après le Champix, une nouvelle preuve que les traitements de sevrage tabagique sont délétères pour la santé, alors que le tabac, lui, est bénéfique pour la santé : Fumer aide à prévenir le cancer du poumon