Bienvenue à Sott.net
mer., 27 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Grande Étrangeté
Carte

Info

Roumanie: des oiseaux morts ivres

Des dizaines d'oiseaux retrouvés morts samedi à Constanta (sud-est de la Roumanie), suscitant des craintes d'une maladie mystérieuse, ont succombé aux effets de l'alcool, après avoir ingurgité du marc de raisins, a annoncé mardi l'autorité sanitaire-vétérinaire (DSVSA).

"Les étourneaux sont morts d'une intoxication éthylique", a déclaré le directeur de la DSVSA locale, Romeu Lazar, cité par l'agence Agerpres. Selon lui, la cause du décès a été déterminée après l'analyse du contenu du gésier des volatiles.

Butterfly

Un nouveau groupe d'oiseaux morts est tombé du ciel aux Etats-Unis

Chicago - Un nouveau groupe d'oiseaux morts et mystérieusement tombés du ciel a été découvert en Louisiane, dans le sud des Etats-Unis. Une hécatombe similaire s'était produite il y a quelques jours dans l'Etat voisin de l'Arkansas.

Environ 500 volatiles se sont effondrés dans la paroisse (équivalent d'un département français) de Pointe Coupée, a déclaré Olvia Watkins, du Service de la pêche et de la faune de Louisiane. La cause de ces décès reste inconnue. "Nous avons envoyé des échantillons à un laboratoire du Missouri et en attendons les résultats," a-t-elle expliqué.

UFO 2

Argentine : un ovni s'engage sur le "Dakar"

Image
Le 6 janvier dernier, un spectateur du ''Dakar'' a réussi à prendre une photo montrant un objet volant non identifié suivant les concurrents du célèbre rallye près de la ville de Victoria !

Alors qu'il photographiait le Camion NROS 804 et son pilote, il a remarqué la présence d'un OVNI dans le ciel, derrière le véhicule. La photo a été prise lors de la course ! On y voit distinctement un OVNI, derrière le camion, dans le ciel, avec une clarté étonnante.

Près du bivouac de Victoria, de nombreuses personnes affirment avoir vu des objets volants non identifiés à ce moment précis...

Question

MonkeyMan, New Delhi et panique...

Image
Nous somme en 2001 dans la ville de New Delhi en Inde. Plusieurs dizaines de témoins affirment voir un étrange animal mi-homme, mi-singe appelé MonkeyMan, bientôt la peur s'installe...

D'après les témoins il s'agirait d'une créature mesurant entre un mètre vingt et deux mètres trente. La créature ressemblerait à un singe, pour d'autre il s'agirait de quelqu'un déguisé en singe et portant des griffes en fer semblable à des couteaux. Certains témoignages parlent de grands yeux verts, certains rouges, dans tout les cas la créature n'aurait jamais laissé la moindre trace.

Cette créature possédait une agilité hors du commun, d'après ceux qui pensent à un homme déguisé, l'homme possèderait des sortes de ressort sous les chaussures. La créature sauterait de toit en toit avec une grande aisance et une très grande rapidité.

UFO

Un vaisseau mère à Lima au Perou ?


Les habitants de Barrios Altos affirment avoir assisté à ce qui pourrait bien être la première observation d'OVNI de 2011. Ayant la vidéo entre ses mains, un expert a déjà attesté l'authenticité de l'enregistrement fait maison.

Pumpkin

Charles Fort : philosophe des science et insoumis

Image

Charles Fort, 1920.
Charles Fort (1874-1832) est le premier chercheur « sérieux » sur les phénomènes paranormaux, sur les ovnis, etc. Mais il se singularise de ses descendants par son ton mordant, humoristique, provocant et, paradoxalement, sceptique. Pour lui, on ne peut rien prouver sur quoi que ce soit. Robert Benayoun a assez bien défini sa méthode : « la connaissance par l'absurde ». (...) Les hypothèses de Charles Fort paraissent à la fois totalement farfelues et pertinentes. Il s'amuse par exemple à faire ce qu'il appelle de la « Super-géographie », imaginant une « Supermer des Sargasses » d'où tomberaient, depuis l'espace, des poissons (explication proposée pour les pluies d'animaux). Il pense aussi que la Terre a été, par le passé, régulièrement visitée par des extra-terrestres et que nous sommes pour eux du « bétail ». « On nous pêche », écrit-il.

Dans le monde de la science, Charles Fort occupe une position comparable à celle des dadaïstes dans celui de l'art. On a parlé à leur sujet « d'anti-art », on a présenté Charles Fort comme « l'ennemi de la science ». Il partage en effet avec eux le goût de la provocation, de la dérision, une liberté totale de création. Charles Fort ne doit d'ailleurs pas être confondu avec l'ésotérisme ou l'occultisme. « Je ne crois rien de ce que j'écris ». Pour lui, la croyance n'a pas sa place dans la science, seule « l'acceptation temporelle » est envisageable (précisons au passage que la traduction de Robert Benayoum laisse à désirer, puisqu'il fait souvent dire à l'auteur « Je crois que... », là où il prenait au contraire soin d'écrire "I Think...", "my own acceptation...", mais jamais "I believe..."). De la même façon que les dadaïstes ont en fin de compte beaucoup apporté à l'art, Charles Fort semble être le précurseur d'une science en mouvement, prête à se remettre en cause à tout moment, sachant bien à quel point toute connaissance est relative. Il est cité dans le livre L'Énigme Vermeer de Blue Balliet.

Dans l'introduction du Livre des damnés, Charles se décrit comme un « intermédiariste ». « Nous vivons une quasi-existence » écrit-il, dans « un état intermédiaire entre le réel et l'irréel. » (Wikipedia)

Question

Elles marchent ! L'étrange histoire des oiseaux de Beebe

Image
© Inconnu
Un défilé de damnés.
Par les damnés, j'entends les exclus.
Contemplons ensemble un cortège composé de faits exclus de la Cité scientifique.
Guidés par les faits exhumés sous mes soins, des bataillons de données maudites marcheront au grand jour. Elles s'animeront sous vos yeux. Certaines sont blêmes, d'autres enflammées, d'autres encore proches de la décomposition.


Charles Fort, Le Livre des Damnés

Décomposition - c'est sur ce mot qu'ont résonné les premières heures de 2011 dans la ville de Beebe, en Arkansas : des masses de carouges à épaulettes en décomposition. Les premiers chiffres mentionnent environ 5000 oiseaux morts jonchant les jardins et les rues de Beebe.
En outre, à environ 200 km à l'ouest, à Ozark, en Arkansas, une centaine de milliers de poissons tambours ont été retrouvés morts le long de la rivière Arkansas.

Que se passe-t-il donc ?

En parallèle à l'hécatombe touchant les oiseaux et les poissons en Arkansas, le Chili a également connu une hécatombe de puffins fuligineux, retrouvés morts sur une zone de 10 km, dans la région de Colmuyao (Biobio). Cet événement est survenu dans la foulée d'un séisme de magnitude 7.0 dans la région de Santiago Del Estero.

Mise-à-jour 09/01/11 : il semble que l'hécatombe au Chili date en fait de mai 2010 et non de janvier 2011. Le phénomème de chutes d'oiseaux est récurrent au Chili.

D'autre part, de l'autre côté du continent sud-américain, au moins 100 tonnes de poissons morts - pour la plupart des sardines, des perciformes et des poissons-chats - ont été découverts sur les côtes brésiliennes, dans l'État du Paraná, depuis jeudi dernier [30 décembre - NdT]. Ces signes n'annoncent rien de bon pour 2011 !

Commentaire: Pour plus d'informations sur l'histoire secrète des interactions entre la Terre et les comètes et astéroïdes, nous conseillons au lecteur la série d'articles de Laura Knight-Jadczyk Comètes et Catastrophes - colonne de gauche sur la page d'accueil du site fr.sott.net.

Pour voir le nombre impressionnant d'hécatombes de par le monde sur une carte (avec liens vers des articles), cliquez ici.


UFO

Ovni triangulaire à Santiago au Chili





UFO

Les archives de la NASA révèlent des vidéos troublantes


Cette vidéo postée le 25 Décembre 2010 sur Youtube est en quelque sorte un best of des anomalies extraterrestres captées ( filmées ou photographiées) par les caméras sur les différentes missions pilotées par la NASA...

Et c'est absolument édifiant !

Arrow Down

Des dizaines d'oiseaux morts dans la région de Québec

Image
Plus de 80 oiseaux morts ont été retrouvés par des résidents de Saint-Augustin-de-Desmaures, à l'ouest de Québec.

Les citoyens ont raconté avoir trouvé les carcasses des petits animaux dans un secteur du 3e Rang. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) et le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) sont conjointement chargés de faire la lumière sur cette mystérieuse affaire.