SOTT Focus:


Megaphone

SOTT Focus: De la mer Noire à la Méditerranée orientale, ne pas titiller l'ours russe

Les États-Unis n'auraient pas dû titiller l'ours russe. Il est maintenant bien réveillé : après l'Ukraine, les Russes vont probablement faire table rase des belligérants étrangers qui s'installent en Méditerranée orientale et en mer Noire.
ukraine syrie poutine
C'est ce qui se passe lorsqu'une bande de hyènes, de chacals et de petits rongeurs en haillons titillent l'ours : un nouvel ordre géopolitique voit le jour à une vitesse vertigineuse.

D'une réunion dramatique du Conseil de sécurité russe à une leçon d'histoire de l'ONU donnée par le président russe Vladimir Poutine, en passant par la naissance des Bébés Jumeaux - les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk - jusqu'à l'appel lancé par les républiques séparatistes à Poutine pour qu'il intervienne militairement afin d'expulser du Donbass les forces ukrainiennes de bombardement et de pilonnage soutenues par l'OTAN, tout s'est déroulé sans heurts, à la vitesse de la lumière.

Commentaire: Oui, la Russie en a assez de l'élite occidentale à deux visages, pour qui le droit international est un bâton avec lequel on peut frapper les autres pays sans le respecter soi-même, parce que l'élite occidentale se considère comme exceptionnelle. La Russie va maintenant montrer que les lignes rouges sont des lignes rouges et qu'elles seront renforcées si les efforts diplomatiques normaux restent vains.

Voir aussi en anglais :


Megaphone

SOTT Focus: Convoi de la liberté Canada : le monde choqué par la répression policière des manifestants

policier ottawa convoi
© Ed JONES / AFPDes opérations policières pour briser le Convoi de la liberté ont été lancées.
Vendredi 18 février, les autorités policières locales et fédérales d'Ottawa, capitale du Canada, ont lancé des opérations agressives visant à déloger le mouvement massif de manifestants contre les restrictions sanitaires mises en place par Justin Trudeau. À cette occasion, les forces de l'ordre ont eu recours à des gaz lacrymogènes et des chevaux.

De ces évènements, une image aura particulièrement marqué les esprits, celle où une femme âgée et handicapée semble se faire piétiner sous les sabots d'un cheval monté par un policier :

Hearts

SOTT Focus: Les Canadiens « d'un océan à l'autre » soutiennent leurs camionneurs

caminneurs 2022
Le mouvement « Convoi de la liberté 2022 » prend de plus en plus de l'ampleur et nous retrouvons des manifestations maintenant un peu partout au Canada. Les Canadiens de toutes les régions du pays soutiennent leurs « nouveaux défenseurs » de la liberté et expriment clairement leur joie, leur soutien et leur gratitude.

Hearts

SOTT Focus: Une partie du « gigantesque » Convoi de la liberté 2022 s'organise pour venir à Québec

convoi pour la liberté ottawa
Nous savons maintenant que le « Convoi pour la liberté 2022 » est arrivé à Ottawa. Cependant, le camionneur Luc Gervais nous révèle dans la vidéo ci-dessous que le convoi est tellement immense qu'il n'y a plus de place pour les accueillir à Ottawa.

Les camionneurs ont décidé de rouler en direction de Québec.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Hearts

SOTT Focus: Le « gigantesque » Convoi de la liberté 2022 en route pour Ottawa — Immersion en images et vidéos exclusives

Dans un précédent article que nous avons publié récemment, nous indiquions qu'un gigantesque Convoi pour la liberté s'était mis en route dimanche dernier à Vancouver pour rouler jusqu'à Ottawa.
convoi de la liberté
Puisque le Canada est un pays avec une immense superficie, et comme le dit si bien sa devise nationale « A mari usque ad mare » soit « d'un océan à l'autre », un convoi s'est également mis en route dans la partie est du Canada pour également se diriger vers Ottawa.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Cult

SOTT Focus: Les mensonges des médias et les rites sacrés de la secte des « vaccins » Covid

La couverture médiatique de la mort de Szilveszter Csollany montre que le fait d'être catalogué comme « anti-vaccin » dépend davantage de ce que l'on pense que de ce que l'on fait.
Szilveszter Csollany
© Inconnu
Traduction de l'image : Voir ci-dessous.
The Independent a fait une entrée précoce (et en force) dans la course au prix du « pire journalisme de l'année », en rapportant hier la mort de l'entraîneur de gymnastique hongrois Szilveszter Csollany avec le titre :
« Le médaillé d'or olympique anti-vaccin Szilveszter Csollany meurt du Covid, à 51 ans » [à gauche sur l'image - NdT]
Le problème flagrant de ce titre apparaît clairement trois paragraphes après le début de l'article :
« Alors que Csollany avait, selon le [journal hongrois Blikk] exprimé des opinions anti-vaccination sur les médias sociaux, le sextuple médaillé des championnats du monde avait été vacciné pour pouvoir continuer à travailler comme entraîneur de gymnastique. » [à droite sur l'image - NdT]
Le traitement journalistique est épouvantable, pernicieux jusqu'à en être criminel.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Megaphone

SOTT Focus: Canada : le « gigantesque » Convoi de la liberté 2022 en route pour Ottawa

Une manifestation monstre a lieu actuellement au Canada et cela dans le but de protester contre l'obligation vaccinale.
convoi pour la liberté canada
En effet, contre toute attente, ce ne sont pas les professionnels de la santé qui sont montés au front mais bien les camionneurs qui en ont ras-le-bol de « toutes les mesures » anti-Covid liberticides. Et selon ce que nous dit le journal Les Affaires1 en date du 24 janvier 2022, ce ne sont pas seulement les non-vaccinés qui manifestent : les vaccinés participent aussi à ce mouvement, ce qui explique la longueur du convoi.
Un groupe de camionneurs recueille des millions de dollars dans le cadre d'une collecte de fonds alors qu'il traverse le pays pour protester contre la vaccination obligatoire, même si la grande majorité des conducteurs de poids lourds a été inoculée.

Source : Les Affaires1

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

SOTT Focus: Covid — Sournois et radical, le CDC modifie le sens du statut vaccinal

À l'avenir, il faudra des rappels réguliers pour être « à jour », et le terme « complètement vacciné » ne sera plus utilisé.
La boucle infinie du vaccin
© The TelegraphLa boucle infinie du vaccin
Le Dr Rochelle Walensky, directrice du Centre américain de contrôle des maladies, a déclaré vendredi aux médias que le CDC compte « pivoter le langage » concernant les vaccins Covid19.

S'exprimant lors de la conférence de presse, le Dr Walenksy avait un message très clair qu'elle voulait indubitablement faire passer :
« Et ce que nous nous efforçons de faire, c'est de pivoter le langage pour nous assurer que tout le monde est aussi à jour avec ses vaccins Covid-19 qu'il pourrait l'être, qu'il devrait l'être, en fonction de la date de son dernier vaccin. Donc, en ce moment, nous pivotons notre langage. Nous voulons vraiment nous assurer que les gens sont à jour. Cela signifie que si vous avez récemment reçu votre deuxième dose, vous n'êtes pas éligible pour un rappel, vous êtes éligible à une mise à jour. Si vous avez droit à un rappel et que vous ne l'avez pas reçu, vous n'êtes pas à jour et vous devez recevoir votre rappel pour être à jour. »
(Voir la transcription du, et le briefing complet ici).

Il est assez clair que dire « à jour », et non « complètement vacciné », a été particulièrement souligné dans le mémo. Tout comme « pivoter le langage », mais qu'est-ce que cela signifie réellement ?

Eh bien, cela devrait être clair, cela signifie que les personnes qui étaient jusqu'alors « complètement vaccinées » seront bientôt « pas complètement vaccinées ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Clipboard

SOTT Focus: Fiches d'information sur le Covid — Les 30 données factuelles que vous DEVEZ connaître

Nous recevons beaucoup d'e-mails et de messages privés du genre « avez-vous une source pour X ? » ou « pouvez-vous m'indiquer des études sur les masques ? » ou « je sais que j'ai vu un graphique sur la mortalité, mais je ne le trouve plus ». Nous comprenons que ces 18 mois [article original publié en septembre 2021 - NdSott] ont été longs et que les statistiques et les chiffres à essayer de garder en tête sont très nombreux.
coronavirus
© Inconnu
Alors, pour faire face à toutes ces demandes, nous avons décidé de dresser une liste de tous les points clés et leurs sources d'information.

Voici les principaux faits et sources concernant la prétendue « pandémie », qui vous aideront à comprendre ce qui est arrivé au monde depuis janvier 2020, et à éclairer tous vos proches, amis et connaissances qui seraient encore prisonniers du brouillard de la Nouvelle normalité.

Sommaire

Partie I : « Les morts du Covid » et la mortalité
Partie II : Les confinements
Partie III : Les tests PCR
Partie IV : L'« infection asymptomatique »
Partie V : Les respirateurs
Partie VI : Les masques
Partie VII : Les « vaccins »
Partie VIII : Déception et prescience

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Cult

SOTT Focus: Les derniers jours de la secte du Covid

Ça ne va pas être joli, les amis. La chute d'une secte de la mort l'est rarement. Il va y avoir des lamentations et des grincements de dents, des baratins incohérents et fanatiques, des suppressions massives de tweets embarrassants. Il va y avoir un véritable tsunami de rationalisation désespérée, de négation acharnée, de transfert honteux de la responsabilité, et autres formes de mesures pour protéger ses arrières, dès lors que les anciens condottieres de la secte du Covid s'enfuiront à toutes jambes vers la jungle avant que les entièrement vaccinés avec des injections « efficaces et sans danger », rappel(s) compris, ne les attrapent.
Note du traducteur : La phrase qui précède se réfère au suicide collectif des adeptes de la secte du Temple du Peuple qui a entraîné la mort de 914 personnes. Le massacre de Jonestown a fait naître l'expression « don't drink the Kool-Aid » — utilisée par l'auteur de manière inversée dans le contexte des injections Covid (« Safe and Effective Kool-Aid ») — et qui fait référence à la limonade mélangée au poison présentée aux adeptes de la secte ; cette expression signifie « quoi qu'on vous dise, ne le croyez pas trop fort ».
Jonestown
© AP fileLa secte Jonestown ou Temple du Peuple
Oui, c'est vrai, comme vous l'avez sûrement remarqué, le récit officiel du Covid s'effondre enfin, peut-être démantelé à la hâte, voire en reconstruisant son historique, là, juste sous nos yeux. Les « experts » et les « autorités » reconnaissent enfin que les statistiques sur les « décès » et les « hospitalisations » liés au Covid sont artificiellement gonflées et totalement peu fiables (ce qu'elles sont depuis le début), et ils admettent que leurs « vaccins » miracles ne fonctionnent pas (à moins de changer la définition du mot « vaccin »), et qu'ils ont tué quelques personnes, ou peut-être plus que quelques personnes, et que les confinements étaient probablement « une grave erreur ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :