SOTT Focus:


Megaphone

SOTT Focus: Ayez peur, un tireur fou rôde dans Paris

Donc voilà, après les tueurs fous aux États-Unis, Paris a la joie de profiter de ce mode d'opération innovant.

Image
Avez-vous entendu parler d'une pareille chose en France depuis la guerre ? Assurément non. Des attentats oui, mais un tireur fou sans revendication ? Il y a parfois des gens qui prennent en otage d'autres personnes, les menacent avec une arme pour un motif personnel mais une personne qui tire dans le tas et s'en va ? Des fusillades inédites se sont donc produites aux États-Unis et se répètent maintenant en France comme s'il y avait une épidémie. A noter qu'une tentative avortée a failli se produire dans un cinéma il y a quelque temps.

Les politiques considèrent dans leur ensemble que c'est la liberté de la presse qui était visée alors que personne ne connait les motivations du tireur. Surtout que la personne a également visé l'immeuble de la Société Générale. Quid s'il s'agit d'un « déséquilibré » ? Un déséquilibré qui aurait peut-être visé la presse pour que son geste ait une couverture médiatique assurée.

Imaginons que ce soit le cas. L'homme est un « déséquilibré ». Eh bien, il y a une explication possible à son déséquilibre. Je ne dis pas que cette explication est la bonne mais il faut que vous sachiez que cette explication existe.

Commentaire: Voir aussi :
La stratégie de la tension - Les explosions du marathon de Boston


Family

SOTT Focus: Vivre ou survivre

Quelques jours à peine nous séparent de la dernière catastrophe climatique en date, et l'horreur et le désespoir se sont emparés de milliers de personnes, les survivants du typhon Haiyan aux Philippines.
Typhon Haiyan, Philippines
© Inconnu
Depuis que l'homme enregistre les données climatiques, il semble que ce typhon (ou ouragan) de catégorie 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson, soit le plus puissant à avoir impacté la Terre. Peut-être s'agit-il d'un signe des temps, annonciateur parmi d'autres, du cycle environnemental dans lequel la planète et l'humanité - bien malgré elle - se trouvent à ce jour engagés, un de ces événements cycliques qui voit s'effondrer les empires, alors qu'ils semblent au faîte de leur puissance.

Il semble également que les catastrophes climatiques augmentent non seulement en nombre mais également en intensité. La liste des catastrophes environnementales qui suivent « sonnent » comme des prémices de ce qui attend l'humanité dans son ensemble. Bien que les moyens de communication se soient fortement accrus ces quinze dernières années et qu'ils pourraient expliquer pourquoi nous avons plus d'informations sur les divers et nombreux événements climatiques, les catastrophes environnementales augmentent, avec de fortes fluctuations. Par exemple, le nombre de catastrophes naturelles dans les pays pauvres a plus que triplé depuis 1980 et elles ont déplacé plus de quarante-deux millions de personnes.

Life Preserver

SOTT Focus: C'est officiel - il est temps d'abandonner les recommandations dangereuses consistant à limiter les graisses

Traduction : SOTT
« L'historique de la conviction nationale que les graisses alimentaires sont mortelles, et son évolution du statut d'hypothèse à celui de dogme, est de ceux dans lesquels les politiciens, les bureaucrates, les médias et le public ont joué un rôle aussi important que les scientifiques et la science. »

~ Gary Taubes
Bacon illustration
© Inconnu
Finalement, quelqu'un du monde conventionnel de la nutrition s'est décidé à énoncer l'évidence : Comité d'experts suédois : un régime pauvre en glucides est plus efficace pour perdre du poids. Les recommandations traditionnelles ne peuvent plus ignorer ce que les médias alternatifs disent depuis des années : les graisses animales sont bonnes pour la santé. Chaque personne dans le monde devrait saisir cette opportunité de réhabiliter notre alimentation ancestrale qui nous a vus prospérer en tant qu'êtres humains. Il est temps de tenir pour responsable l'aberration d'une alimentation qui s'est emparée de notre monde d'aujourd'hui, avec des aliments transformés et riches en glucides qui perpétuent le pire état de santé que l'humanité aie jamais connu.

Big Agra, Big Pharma et l'industrie alimentaire règnent sur une population affligée de démence, diabète, obésité, cancer, maladies cardiovasculaires, maladies auto-immunes, allergies, troubles respiratoires, problèmes digestifs et troubles de l'humeur qu'aucune recommandation conventionnelle ne peut guérir ou soigner de manière satisfaisante. Si l'on parvient à quelque chose, c'est au mieux à une très mauvaise qualité de vie nécessitant entre quatre à douze pilules par jour pour être maintenue et qui empoisonnent lentement même le plus résistant.

Au niveau mondial, les infirmières forment les diabétiques à des recommandations alimentaires qui ne font que perpétuer et empirer leur maladie. Vous connaissez peut-être l'argument suivant : « Quand vous calculez vos besoins en insuline, ignorez les graisses car elles n'élèvent pas l'insuline ». Vous avez là un énorme indice du remède ! Pourtant, le lavage de cerveau et le manque de pensée critique sont tels que les professionnels de santé ne reconnaissent pas la solution juste sous leur nez même s'ils l'énoncent eux-mêmes. Puis, un protocole insensé est conseillé où les gens doivent manger jusqu'à cinq fois par jour, avec des glucides à chaque repas, juste pour que l'insuline prescrite ne fasse pas chuter la glycémie à des niveaux dangereusement bas. La plupart des brochures et des recommandations données aux diabétiques sont écrites et publiées par les compagnies pharmaceutiques qui vendent ensuite cette même insuline prescrite. Imaginez si les gens savaient qu'ils ont seulement besoin d'éliminer les glucides pour que leurs besoins en insuline diminuent. Que dieu ne leur permette jamais de soigner leur diabète avec un régime pauvre en glucides !

Smoking

SOTT Focus: Fumer pendant la grossesse nuit à votre enfant : un mythe

Traduction : SOTT

Femme enceinte qui fume
© Inconnu
En 1999, il me fut demandé d'analyser les données sur les femmes enceintes et le tabagisme pour une grande compagnie d'assurance-santé. Ils faisaient une campagne pour que les femmes enceintes cessent de fumer et s'attendaient à trouver des données intéressantes pour soutenir leur argumentaire.

Je donnais des cours universitaires abordant le sujet. Les manuels déclaraient que fumer provoque la naissance de bébés prématurés en sous-poids. À cause de ceci, les bébés des mères fumeuses sont plus susceptibles de souffrir d'anomalies congénitales. Pour l'alcool, deux verres par jour étaient considérés sans danger mais pour le tabac il n'y avait pas de seuil d'innocuité. Je trouvais cela plutôt étrange. Vous fumez une cigarette pendant la grossesse et vous êtes plus susceptibles d'avoir un enfant souffrant d'anomalies congénitales ? Même pour un fanatique inconditionnel de la santé, c'est dur à croire.

Voici ce que je trouvai dans les données. Le poids moyen des bébés des mères fumeuses était de 3232 grammes. Celui des mères non fumeuses était de 3398 grammes. Cela fait environ 150 grammes de différence, ce qui n'est pas statistiquement significatif. Un poids de 3 kg à la naissance est un bon poids sain qui ne déclenche aucune alerte. Les bébés sont considérés en sous-poids s'ils font moins de 2270 grammes. 4,5 % des bébés de mères fumeuses étaient en sous-poids de même que 3,3 % des bébés de mères non fumeuses. La différence n'est pas significative. Il n'y a ici aucun indice de risque pour la santé causé par le tabagisme sur la base du poids.

Commentaire: Attention toutefois à la qualité des cigarettes. Ce sont les additifs utilisés qui semblent entrainer une dépendance au tabac.


Ambulance

SOTT Focus: La polio en Syrie, ou le « bio-terrorisme »

Après les sanctions économiques imposées par l'Occident, après la guerre civile pilotée, armée et financée par ce dernier, la Syrie fait face aujourd'hui à une épidémie de poliomyélite.
Vaccination contre la polio, Afghanistan
© Shehzad Noorani/UnicefPlus de 7,5 millions d’enfants ont été vaccinés contre la polio en Afghanistan en 2009
L'OMS a rapporté dix cas de poliomyélite et la plupart d'entre eux ont été recensés dans la province de Deir al-Zour, proche de la frontière irakienne. Selon The Daily Beast, il s'agit de bio-terrorisme par « accident », car l'épidémie aurait été importée par les djihadistes étrangers, et notamment des Pakistanais, alliés d'Al Qaïda.

Depuis que la polio avait été éradiquée en 1999, c'est la première fois que la Syrie connaît de nouveaux cas de cette maladie infectieuse aiguë, contagieuse, et très invalidante. Cette épidémie de polio fait craindre une contagion à l'ensemble de la région (Syrie, Liban, Israël, Jordanie, Turquie, Palestine) et afin d'éviter la propagation de la maladie, une campagne de vaccination est actuellement mise en place par Damas. Plus de deux millions d'enfants devraient être vaccinés. Dans un article publié par L'Express, on peut lire que « les dix enfants souffrant de la polio n'étaient pas ou peu protégés contre cette maladie grave. Plus de 100 000 enfants vivent dans la même région de la Syrie : tous doivent être vaccinés ou revaccinés, selon l'OMS ».

Map polio moyen-orient, Syrie
© Google Maps

Bomb

SOTT Focus: Irak, plus de dix années de chaos où le mortifère est roi

Avec au moins un million et demi de civils irakiens tués et plus de cinq millions de déplacés, c'est le « bilan » de l'invasion étasunienne, le « gendarme » du monde psychopathique qui s'arroge le droit par l'« obligation » d'envahir des pays souverains afin de les « libérer » d'une « dictature ».
vague d'attentats dans des quartiers chiites de Bagdad
© Mohammed Ameen/ReutersVague d'attentats dans des quartiers chiites de Bagdad
Ainsi que l'écrivait Paul Craig Roberts au mois de mars dernier, « On sait maintenant que la justification de l'invasion était un paquet de mensonges orchestrés par le régime néoconservateur de Bush dans le but de tromper l'Organisation des Nations Unies et le peuple américain. ». Les infrastructures sont en ruine, les orphelins sont légion et les veuves sont si nombreuses que la polygamie est de retour. « Ce que les criminels de guerre de Washington ont apporté, c'est la mort et la destruction d'un pays. »

Ces chiffres ne sont pas seulement des statistiques : il s'agit d'individus, comme vous et moi : des hommes, des femmes, des enfants, des familles entières décimées non seulement par la guerre elle-même, mais également par les sanctions économiques des États-Unis qui ont précédé la guerre en Irak. Ce qui reste de ces familles est encore aujourd'hui un peu plus détruit et sacrifié sur l'autel de la déraison dans une guerre de religion entre les chiites et les sunnites. La stratégie du chaos fonctionne à plein « régime », sans mauvais jeu de mots. Pas un jour ne se passe sans qu'une explosion ait lieu en Irak et que des victimes innocentes perdent la vie. La guerre « civile » - une guerre de religion - a pris le relais de la guerre étasunienne. Georges Stanechey, dans son article du 13 mars dernier, écrivait : « Méticuleusement organisée, financée, armée, pour en prolonger l'égorgement, l'épuisement, la mise à mort, l'agonie. Une moyenne de trois mille morts par mois. ».

Crusader

SOTT Focus: Radio Interactive SOTT - Qui était Jésus ?

Dans cette émission, les animateurs de la Radio Interactive Sott sont devenus bibliques, mais avec un fort penchant révisionniste.

L'idée qu'un homme du nom de Jésus-Christ, né d'une vierge, faiseur de miracles, trahi et crucifié et se déclarant le « Fils de Dieu », ait réellement existé durant l'Empire romain dans la région de la Palestine moderne, fait l'objet d'un long débat souvent houleux.

Les historiens et les archéologues maintiennent catégoriquement qu'il n'y a aucune preuve historique de l'existence d'une telle personne et les chrétiens, de leur côté, se contentent de savoir dans leurs cœurs que Jésus a vécu et est mort pour effacer nos péchés (ou nos dettes). Alors, qu'en est-il ?

Ce qui est nouveau, bien que ce ne soit pas précisément très connu (c'est le moins qu'on puisse dire), c'est qu'il existe des preuves qui suggèrent que les détails de la vie de Jésus-Christ ont en fait été piqués à un autre célèbre J.-C. de la même époque. Alors, sérieusement, qui était le premier ici ?


Transcription ci-dessous :

Introduction

Commentaire:

Révélations : Jésus était Jules César !
Francesco Carotta : « si le Jésus Christ historique était Jules César, cela créerait un problème aux Églises, aux athées, et à la politique des occidentaux au Moyen Orient »
Selon Francesco Carotta, Flavius Josèphe était Paul de Tarse
Le christianisme : une religion impérialiste et opportuniste d'origine Romaine
D'où vient le bonnet de Marianne ?


USA

SOTT Focus: « Je ne dis pas qu'elle méritait de se faire violer, mais... » : Daisy Coleman et la culture psychopathique made in USA



Image
Daisy Coleman: victime de la culture psychopathique made in USA
L'un des livres (dans la catégorie histoires vraies) les plus prenants que j'aie jamais lus est In Broad Daylight [en plein jour - NdT], de Harry N. MacLean, un compte-rendu authentique de la vie et de la mort de Ken Rex McElroy, un voleur, escroc et, plus généralement, pitoyable représentant de la race humaine, qui sévissait à Skidmore, Comté de Nodoway, Missouri, USA.

Avec force détails crus et choquants, MacLean expose la nature véritablement psychopathique de McElroy, qui intimida, terrorisa et maltraita ses femmes, ses enfants et la population locale pendant plusieurs années. La justice se faisait attendre, McElroy déjouant sans cesse les tentatives de la police locale de le prendre sur le fait et utilisant le système judiciaire pour s'en tirer à bon compte et ne pas avoir à répondre de son comportement monstrueux. Finalement, après le meurtre par balle du propriétaire d'un magasin du coin par McElroy, les gens de la ville, galvanisés, décidèrent de faire justice eux-mêmes, et McElroy fut abattu « en plein jour » dans une rue de Skidmore, alors qu'il était assis dans son camion. Personne ne fut jamais inquiété pour son meurtre. Peu de gens (voire personne) pleurèrent sa mort.

J'ai repensé à cette histoire récemment, car depuis quelque temps, une ville située dans le Comté de Nodoway, Missouri (non loin de Skidmore) et ses habitants font l'actualité.

En janvier 2012, Daisy Coleman, 14 ans, et une de ses amies (13 ans) sortent en douce de la maison de Daisy, à Maryville, Comté de Nodoway, vers 1h du matin. Elles rejoignent deux « athlètes » de leur lycée et montent dans leur voiture. L'un des « athlètes », Matthew Barnett, et son copain conduisent Daisy et son amie chez Barnett. Là, on donne à Daisy un grand verre d'alcool que les garçons appellent la « bitch cup » [tasse à salope - NdT] ; après, c'est le trou noir, Daisy ne se souvient de rien. Quelques heures plus tard, Melinda, la mère de Daisy, retrouve sa fille dehors, en état d'hypothermie, en train de gratter à la porte de la maison familiale. C'est en aidant Daisy à prendre un bain que Melinda remarque les rougeurs autour des parties génitales et des fesses de sa fille. « Ça fait mal », dit Daisy lorsque sa mère l'interroge sur ces rougeurs. Ensuite, Daisy fond en larmes.

Snakes in Suits

Flashback SOTT Focus: Complexes industriels du 21e siècle - 1re partie : Fascisme et marques déposées Führer™ du corporatisme

Traduction : SOTT

Premier épisode d'une série occasionnelle explorant l'amalgame d'intérêts politiques et financiers entre les législateurs du gouvernement et les plus grandes industries du monde.
Pour savoir ce qu'est réellement le fascisme et pourquoi nous devons le combattre et le détruire ici en Amérique, nous devons avant tout savoir ce que nous combattons, ce que sont vraiment les régimes fascistes et ce qu'ils font, qui finance et soutient le fascisme dans chaque pays (y compris les États-Unis en ce moment même), qui détient les nations sous de tels régimes et pourquoi les autochtones de tous les pays fascistes doivent être conduits vers un travail plus dur, moins d'argent, un niveau de vie réduit, la pauvreté et le désespoir, de sorte que les hommes et les grandes entreprises qui financent, subventionnent et possèdent le fascisme puissent devenir incroyablement riches.

- George Seldes, 1943

Beaker

SOTT Focus: Et le prix Nobel de la paix est décerné... aux fauteurs de guerre (encore une fois)

Traduction : SOTT

Siège de l'OIAC, La Haye, Pays-Bas.
© InconnuSiège de l'OIAC, La Haye, Pays-Bas.
Ce matin, j'ai failli recracher tout mon thé sur mon clavier quand j'ai lu que le prix Nobel de la paix avait été décerné à l'« organisme international de surveillance des armes chimiques », l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques (OIAC). Pardonnez mon cynisme, mais après que le va-t-en-guerre en chef Obama ait reçu la médaille en 2009, et la fourbe Union européenne l'an dernier, il me semble plutôt clair que la sélection du vainqueur de cette année soit à nouveau une déclaration politique en faveur de la guerre.

Ni la Syrie, ni le travail de l'OIAC avec les inspecteurs de l'ONU en Syrie ne sont mentionnés dans le communiqué de presse du Comité du Nobel. En fait, les États-Unis et la Russie sont épinglés pour leur non-respect des obligations du Traité. Toutefois, soyez tranquilles, CNN et tous les autres grands médias foireux en font tout un foin pour recentrer l'attention internationale sur le programme de « choc et stupeur », mené par les États-Unis, en Syrie.
CNN
Vendredi 11 octobre 2013

« Le prix Nobel de la paix a rallumé le projecteur mondial sur le conflit en Syrie.

Le Comité du prix à Oslo, en Norvège, l'a décerné vendredi à l'organisme international de surveillance des armes chimiques qui aide à l'élimination des stocks de gaz toxiques de l'armée syrienne, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Ses inspecteurs viennent tout juste d'entamer cette mission dans la zone de guerre active et le Comité norvégien du Nobel lui a décerné le prix pour soutenir la tâche ardue et dangereuse qui les attend. »