Bienvenue à Sott.net
mar., 30 nov. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Brain

La pussification de la jeunesse américaine aurait-elle été scientifiquement élaborée ?

Il y a eu beaucoup de débats ces derniers temps pour savoir quelle est la génération d'Américains la plus responsable des échecs actuels de la société américaine.
  • Les baby-boomers reprochent aux millennials d'être faibles, paresseux et d'avoir l'impression que tout leur est dû
  • Les millennials, eux, reprochent aux baby-boomers d'avoir ruiné le système avant même de les avoir mis au monde, alors que ces derniers profitaient des fruits d'une économie encore prospère
La vraie réponse est que c'est en partie la faute des DEUX générations, mais pas pour les raisons qui sont souvent invoquées.

nightmare
Le conflit entre les boomers et la génération « flocons de neige », les jeunes adultes de 2010 perçus comme prompts a être offensés et moins résilients, est un récit contrôlé qui évite délibérément les grandes questions en jeu. Oui, les nouvelles générations d'Américains ont été complètement choyées, mais je crois que cela fait partie d'un programme plus vaste, et les parents des baby-boomers y ont joué un rôle à leur insu et d'une façon stupide.

Dans la guerre de la quatrième génération, le concept consiste à détruire une nation ou une civilisation sans recourir à la confrontation militaire directe, du moins pas tout de suite. L'objectif est plutôt de déstabiliser la société cible de l'intérieur et de laisser les citoyens s'autodétruire. Ensuite, une fois que la population est dans un chaos suffisant, vous vous installez avec vos forces militaires et prenez le relais, rencontrant une résistance minimale en cours de route.

Cette stratégie peut également être utilisée pour miner et contrôler une population par son propre gouvernement ou par les élites au sein de ce gouvernement, comme moyen d'arrêter une rébellion potentielle contre la structure du pouvoir en place. En d'autres termes, utiliser le chaos contrôlé pour créer la panique et la faiblesse, puis s'emparer de plus de pouvoir pendant que les citoyens sont distraits et désorganisés.

Afin de créer le chaos et la panique dans une population, celle-ci doit être totalement non préparée à faire face aux événements de crise. Elle doit être mentalement douce et manquer de détermination, sinon elle risque de devenir autonome et provocante plutôt que craintive et facile à contrôler.

J'ai récemment étudié les méthodes de conditionnement psychologique utilisées pour préparer les gens aux scénarios de combat et de crise. L'expression « inoculation de stress » revient souvent. Dans certaines branches et unités de l'armée américaine, on insiste de plus en plus sur l'inoculation au stress (au-delà de l'entraînement de base) comme moyen de renforcer les soldats et leur force d'âme, de sorte que lorsqu'ils se retrouvent finalement dans une situation de combat où ils risquent de mourir, qu'ils ne paniquent pas et ne laissent pas l'adrénaline prendre le dessus sur leurs processus moteurs et leur faculté de penser.

Commentaire: Ce texte peut bien sûr, en grande partie, s'appliquer à la France tant elle reçoit les influences de la culture américaine.


Magnet

Anxiété, dépression, suicide... Le cerveau humain ressent le champ magnétique terrestre et est sensible aux changements cycliques de son activité

Le champ magnétique dans lequel notre planète est enveloppé fait office de boussole pour la navigation ou l'orientation de certaines créatures. Les oiseaux migrateurs, les tortues de mer et certains types de bactéries sont comptés parmi les espèces équipées de ce système de navigation intégré. Mais qu'en est-il des êtres humains ?
Champ magnétique terrestre
© Shutterstock
Notre cerveau pourrait être capable de s'adapter au champ magnétique qui entoure notre planète et la protège du rayonnement solaire.
Selon une étude publiée en 2019 dans la revue eNeuro, les êtres humains peuvent également ressentir le champ magnétique de la Terre. Les résultats de l'étude fournissent la première preuve directe, à partir de scanners du cerveau, que les êtres humains en sont capables, probablement grâce à des particules magnétiques dispersées autour du cerveau.

La capacité à détecter le champ magnétique, appelée magnéto-réception, a été suggérée pour la première fois chez l'homme dans les années 1980. Mais les études menées ultérieurement sur le cerveau, à partir des années 1990, n'avaient pas permis de prouver cette capacité. Aujourd'hui, et grâce au développement de nouvelles techniques d'analyse des données, un groupe international de chercheurs a décidé de se pencher à nouveau sur la question.

En avril 2016 déjà, Joe Kirshvink — auteur principal de cette étude de 2019 et géophysicien à l'Institut de technologie de Californie à Pasadena — présentait les résultats de ses travaux au congrès du Royal Institute of Navigation, au Royaume-Uni, et affirmait que « les humains possèdent des magnéto-récepteurs fonctionnels ». L'équipe de chercheurs avait alors utilisé une cage de Faraday, plutôt qu'une chambre noire et silencieuse, comme dans l'étude de 2019. Cette découverte est également décrite dans la revue Science Magazine. Selon Joe Kirshvink, l'être humain possède bien un sixième sens, celui de ressentir le champ magnétique terrestre. Selon lui, la magnéto-réception pourrait bien constituer chez l'être humain le sens le plus fondamental.

Fireball

Augmentation spectaculaire du nombre d'astéroïdes à l'approche de la Terre en 2020

Avez-vous remarqué ? Il semble que les histoires d'astéroïdes qui s'approchent de la Terre soient cette année particulièrement d'actualité. Il n'en a pas toujours été ainsi. Autrefois, il y avait peut-être de temps en temps une histoire d'astéroïde sans qu'aucune n'ait jamais été préoccupante. Mais aujourd'hui, les astéroïdes passent près de notre planète avec une régularité effrayante, et plusieurs autres passages très remarqués auront lieu dans les prochaines semaines. [De fait, une augmentation spectaculaire d'astéroïdes dans le Système solaire intérieur s'est produite de 1999 à 2018, voir la vidéo plus loin dans l'article - NdT]
meteorite
Par exemple, un astéroïde qui vient d'être découvert le 18 septembre arrivera très, très, près de la Terre jeudi. Selon la NASA, il sera en fait plus proche de notre planète que beaucoup de nos satellites météorologiques...
Un astéroïde de la taille d'un camping-car ou d'un petit bus scolaire passera devant la Terre jeudi, a annoncé la NASA, passant à moins de 21 000 km de la surface de la Terre.

C'est beaucoup plus proche que la Lune et c'est même plus proche que certains de nos satellites météorologiques.
Cet astéroïde va passer à plus de 17 000 km/h, mais la bonne nouvelle, c'est qu'il est si petit qu'il ne constituera pas une menace sérieuse même s'il nous touchait.

Handcuffs

Bientôt dans votre ville : La réponse totalitaire de l'Australie au Covid crée un précédent pour tout dictateur en devenir

Les habitants de Melbourne sont prisonniers dans leur ville et risquent d'être détenus indéfiniment pour « pré-crime » et même de voir leurs enfants enlevés sur la base de statistiques Covid souvent inexactes. Combien de temps avant que cela ne se répète ailleurs ?
Australia Covid totalitarianism
© AFP / William West
La police de Victoria arrête un manifestant dans la banlieue de Melbourne
Les Américains seraient bien avisés de prêter attention à ce qui se passe en Australie. Le Premier ministre de l'État de Victoria, Dan Andrews, s'est lancé dans une course à la police pour rivaliser avec le Patriot Act, en présentant récemment un projet de loi qui donne au gouvernement de l'État le pouvoir de détenir préventivement des personnes « à haut risque », pour une durée indéterminée, dans des installations de quarantaine, sur la base de simples soupçons de non-respect des ordres d'auto-isolement.

Cette mesure est justifiée par l'utilisation de statistiques Covid-19 que même l'establishment médiatique qui aime bien la peur, a reconnu être probablement fortement exagérées, sur la base d'un test dont le créateur a, parait-il, été horrifié à l'idée de l'utiliser pour diagnostiquer une infection virale. Pourtant, le même establishment médiatique a adopté le verrouillage totalitaire décidé par Dan Andrews comme le modèle que les États-Unis devraient adopter.

Commentaire: Ceux qui attendent placidement que tout « revienne à la normale » pourraient être surpris par la durée de leur peine de prison - les élites du pouvoir n'ont pas l'intention de céder les mesures de contrôle dont elles jouissent actuellement sans un retour en arrière MASSIF (liens sur des articles en anglais) :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Août 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Plus de cent mille personnes ont dû évacuer leur domicile californien en raison des incendies qui ont brûlé plus de six cent mille hectares. Les incendies se sont en peu de temps concentrés sur la baie de San Francisco et ont été causés par des « orages de foudre sèche » d'une intensité inhabituelle — un événement qui représente environ 11 pour cent de toute l'activité annuelle moyenne de la foudre dans tout l'État...
Résumé Sott Août 2020
© Sott.net
Non, il ne s'agit pas d'un « réchauffement climatique anthropique », comme le prétendent les médias, ni d'un « climat modifié par les élites », comme le prétendent certains médias alternatifs. Le climat mondial est en train de « s'effondrer », en partie parce que l'atmosphère même de la planète change.

Les conditions météorologiques extrêmes n'ont fait qu'aggraver l'exode des Californiens au cours de la dernière décennie. Environ cinq millions d'entre eux ont quitté l'État pour une perte nette de population de plus d'un million de personnes. L'État du Colorado a également été frappé le mois dernier par le plus grand incendie de son histoire. L'incendie de Pine Gulch a brûlé 57 000 hectares entraînant la perte partielle voir totale de pâturage pour le bétail qui suscite des inquiétudes à long terme pour les éleveurs.

En Algérie, plus de mille deux cents incendies ont dévoré près de 9 000 hectares de forêts. Le pays d'Afrique du Nord a ces dernières années connu des incendies de forêt plus fréquents, mais les causes en restent floues. Négligence ? Trafic de charbon ? Augmentation des impacts de foudre ? Qui sait, mais le fait est qu'il se passe là aussi quelque chose d'inhabituel.

Des précipitations diluviennes, qui se traduisent généralement par de fortes inondations, des glissements de terrain et des averses d'énormes grêlons ont continué en ce mois d'août à détruire des maisons, des infrastructures de base et des cultures dans le monde entier, et ont lourdement affecté la vie de dizaines de millions de personnes. Rien qu'en Asie du Sud, on estime que près de dix-huit millions d'entre elles ont subi les conséquences d'inondations records dues à la mousson. Près de sept cents personnes sont mortes et des milliers ont été déplacées. La Chine, le Bangladesh et l'Inde continuent d'être les plus touchés.

Depuis plus de deux mois, la Corée du Sud a inhabituellement été frappée par des pluies diluviennes, marquant la plus longue et la pire saison de mousson jamais enregistrée dans le pays. Tout récemment [le 7 septembre], le typhon le plus puissant de l'année a balayé la péninsule coréenne, si bien que le déluge ne devrait pas s'atténuer de sitôt.

Take 2

Documentaire « Covidences 2020 » — Les dommages collatéraux des mesures « sanitaires » au Québec

Ce documentaire, à la fois lucide et nuancé, rend compte de la folie qui s'est emparée du monde depuis que le Covid-19 a fait son apparition dans notre quotidien. Pour certains, les témoignages sont bouleversants. Des preuves en soi. Ces femmes (aucun homme n'a souhaité participer) témoignent de la perte d'êtres chers ; elles ont constaté des irrégularités, de la négligence, voire pire. Elles ont été confrontées à des directives insensées dans la gestion de ce qui nous a été vendu dans les premières semaines comme une pandémie. Gestion chaotique et arbitraire qui a naturellement fait naître des soupçons dès le début quant à la véracité de cette « pandémie ».
Covidences 2020
© Appel à la Liberté
Des recherches documentaires prouvent de façon catégorique que cette « pandémie » a été planifiée de longue date. Par qui ? Par, notamment, le complexe pharmaco-chimique (je vous recommande cette vidéo particulièrement éclairante du scientifique, Shiva Ayyadurai). Et qu'elle a été mise en œuvre par l'OMS, bras armé de l'oligarchie mondialiste ; élite occulte qui règne sur notre monde par l'argent et la terreur. Petit groupe de personnes qui n'a d'autre désir que celui de régner en maître absolu sur la globalité de l'humanité et de s'approprier l'ensemble des richesses de la planète (voir l'entretien de Spiro Skouras avec l'activiste Rosa Koire). Voir ici la finalité de l'agenda 21.

Génocide programmé : Event 201. Et pas seulement avec un vaccin, mais dans tous les domaines du vivant. Il faut lire l'incroyable travail d'enquête fait par Claire Séverac. Dans son livre La guerre secrète contre les peuples, elle a réuni toutes les preuves de ce génocide programmé par les psychopathes qui, grâce à l'argent (carte et vidéos pour bien comprendre l'ampleur du désastre), tiennent le monde entre leurs mains.

Biohazard

Examen par la FDA du vaccin Covid-accéléré d'ici octobre pendant qu'un million de micro-robots injectables dans le sang ont déjà été produits

Le commissaire de la FDA, le Dr Stephen Hahn, a annoncé qu'ils étaient sur le point d'examiner les vaccins-à-procédures-accélérées contre le coronavirus en vue de leur approbation avant les élections [américaines - NdT] de novembre.
nano-robots pour injection dans le sang
© PA
De minuscules robots microscopiques activés par laser peuvent désormais être injectés directement dans les flux sanguins humains. Ce robot microscopique dont la largeur équivaut à celle d'un cheveu humain est muni de « pattes » capables de se plier lorsqu'elles sont frappées par une lumière laser, créant ainsi un mouvement de marche.
Selon Arlene Weintraub, qui écrit pour FiercePharma, le vaccin Covid à ARNm de Pfizer sera prêt à être examiné par la FDA en octobre.
Le commissaire de la FDA Stephen Hahn, M.D., sortait tout juste d'une controverse sur l'autorisation d'utiliser d'urgence le plasma des convalescents afin de traiter le Covid-19 lorsqu'il a de nouveau fait des vagues, promettant cette fois sur Twitter que l'agence examinerait les vaccins contre le coronavirus avant l'élection de novembre. Et les dirigeants de Pfizer semblent être en phase avec ce calendrier, puisqu'ils s'efforcent d'achever la phase 3 des essais de leur vaccin.

Le docteur Nicholas Kitchin, directeur principal du groupe de Recherche & Développement sur les vaccins de la société Pfizer, a déclaré mercredi aux Centres pour le contrôle des maladies que le processus de l'essai clinique du vaccin Covid, BNT162b2, développé en partenariat avec BioNTech, est réalisé à plus de 50 pour cent.

Cette nouvelle fait suite à plusieurs commentaires publics du PDG de Pfizer, Albert Bourla, concernant le projet de la société pharmaceutique de faire approuver le vaccin par la FDA en octobre.

M. Hahn s'est exprimé sur Twitter en disant que les évaluateurs de l'agence sont « encouragés par l'augmentation rapide du nombre de candidats » [prêts à jouer les cobayes- NdT] pour les essais cliniques des vaccins Covid-19.

M. Hahn a également indiqué que le comité consultatif sur les vaccins se réunirait le 22 octobre.

~ Article complet
Comme nous l'avons déjà signalé sur Health Impact News Network [réseau qui contient Health Impact News, Medical Kidnap, Vaccine Impact, Coconut Health et Created4Health.org - NdT], les Globalistes s'efforcent depuis des décennies, sans succès, de développer un vaccin à ARNm qui n'a donc jamais été commercialisé.

La bande à Bill Gates, qui comprend notamment Anthony Fauci, Deborah Birx, l'actuel directeur du CDC Robert Redfield et le chef de l'Opération Warp Speed [Opération « vitesse vertigineuse », programme de l'administration Trump pour accélérer la mise au point d'un vaccin - NdT] Moncef Slaoui, ont tous travaillé ensemble pour tenter, sans succès là non plus, de développer un vaccin à ARNm contre le VIH.

La seule raison pour laquelle un tel vaccin non testé et risqué peut être aujourd'hui mis sur le marché repose sur l'autorisation de la FDA d'y recourir dans un contexte urgent de crise sanitaire qui exige qu'une « pandémie » soit en cours pour justifier la « mise en œuvre accélérée » de nouveaux médicaments et vaccins.

Attention

Les graves conséquences psychologiques pour les enfants obligés de porter le masque à l'école

Dans la lutte contre les maladies physiologiques, nous nous devons de ne pas souffrir de maladies mentales et sociales. La santé est une totalité psychophysique et un tout, et non une absence unidimensionnelle de maladie physique.
Port du masque chez les enfants
© Pascal Bonnière - La Voix du Nord
La lutte contre le coronavirus provoque un accroissement d'étranges formes de propagande officielle anti-pandémie, qui mettent constamment l'accent sur la « distanciation sociale », et afin de ne pas infecter nos proches, les autorités recommandent de nous en éloigner le plus possible.

Les élèves sont tenus d'aller à l'école avec un masque sur le visage et les éducateurs doivent également être masqués. Toutefois, les conséquences psychologiques associées au port du masque ne sont pas négligeables. Surtout pour les enfants et les jeunes.
Note du traducteur : Le risque c'est qu'ils arrêtent d'essayer de communiquer tout court ! Le masque change aussi la voix ce qui perturbe l'enfant. Les enfants ont absolument besoin de lire les expressions sur le visage de l'autre, et le port du masque l'empêche de voir et d'analyser ces mimiques. Il est impossible de ne pas considérer que le port du masque représente un danger dans la représentation à soi et aux autres que beaucoup d'enfants n'ont pas encore affirmé même parvenus à l'adolescence. Et bien que ce ne soit pas le sujet de cet article, que dire du danger pour la santé physiologique que représente le port du masque durant plusieurs heures ?
Dépersonnalisation

Dans une interview accordée à Pečat [magazine d'informations serbe - NdT] le 14 août 2020, la psychologue clinique Sofija Trivunac — qui a exercé en Occident pendant quatre décennies après avoir obtenu son doctorat aux États-Unis — souligne la gravité de ces conséquences. Tout en insistant sur le faible bénéfice des masques dans la protection contre les maladies — sans compter les masques médicaux plus efficients qui ne sont généralement pas accessibles aux gens ordinaires —, elle déclare :
Il s'agit d'un acte de soumission très concret qui enseigne aux enfants l'obéissance, mais aussi que la communication et la possibilité de voir un visage ne sont plus la norme. Quand un bébé naît au monde et jusqu'à ce qu'il parle, il a besoin, comme les primates, de cette image fondamentale du visage de l'autre — un sourire et des yeux — et voilà qu'ils annoncent déjà le port de lunettes. Ainsi, nos yeux et notre bouche qui constituent les deux plus grands canaux de communication dont dispose l'être humain dans ses rapports aux autres êtres humains et aux animaux sont « abolis ». Nous sommes brusquement arrivés à la situation suivante : celui qui ne porte pas de masque est catalogué comme un transmetteur d'infection ou comme un tyran, une personne qui résiste.
[...]
Je ne veux pas que la pathologie des personnes compulsives-obsessionnelles devienne dominante ni qu'elle se banalise.

Sherlock

Enquête Choc — Les vaccins ont-ils vraiment sauvé l'humanité ?

Depuis 1900, les taux de mortalité ont connu une baisse spectaculaire de 74 pour cent dans les pays développés, en grande partie grâce à une nette diminution des décès dus aux maladies infectieuses. Quelle part de cette baisse est due aux vaccins ? L'histoire et les données fournissent des réponses claires qui comptent beaucoup dans le débat actuel sur les vaccins, car la course pour trouver celui contre le Covid-19 nous pousse vers un vaccin qui pourrait être obligatoire pour tous [sans omettre les horreurs qu'il(s) pourrai(en)t contenir - NdT].
Clés et livre
© Inconnu
Depuis 1900, le taux de mortalité en Amérique et dans les autres pays du vieux monde a diminué d'environ 74 pour cent, ce qui a entraîné une amélioration spectaculaire de la qualité et de l'espérance de vie des Américains [et des occidentaux en général - NdT].

La question est simple : « Comment cela s'est il produit ? »

Pourquoi le taux de mortalité a-t-il diminué si rapidement ? Si vous écoutez les partisans de vaccins, la réponse est simple : les vaccins nous ont sauvés. Ce qui est fou dans ce récit, c'est la facilité avec laquelle on peut le réfuter par des données cachées à la vue de tous. Mais qu'il persiste en dépit des preuves qui attestent le contraire nous en dit long sur le monde dans lequel nous vivons et j'espère qu'il encouragera les parents à reconsidérer la véracité de bon nombre des récits qu'on leur a livrés sur les vaccins et à faire leurs propres recherches.

1970, Dr. Edward H. Kass

Le 19 octobre 1970, le Dr Edward H. Kass, de Harvard, a prononcé devant ses condisciples un discours lors de la réunion annuelle de la Infectious Diseases Society of America [la Société américaine des maladies infectieuses est une association médicale représentant des médecins, des scientifiques et d'autres professionnels de la santé spécialisés dans les maladies infectieuses, association que le Dr Edward H. Kass a cofondé en 1963 - NdT], association qui l'amènerait probablement à quitter cette même profession aujourd'hui [s'il était encore vivant ; il est décédé en 1990 à l'âge de 72 ans d'un cancer des poumons - NdT].

Commentaire: Les deux articles suivants viendront compléter le sujet présenté dans celui-ci : Rockefeller, roi du pétrole, a en effet entrevu une manne financière supplémentaire par l'usage de l'or noir dans l'élaboration et la mise en place des médicaments chimiques. Manne financière, mais aussi soif de contrôle, ces remèdes chimiques aux effets indésirables si nombreux — et pour cause — étant aujourd'hui très largement utilisés dans le monde entier... Un soupçon d'eugénisme au passage, peut-être ?

Voir aussi via le champ de recherche de Sott, tous les articles relatifs aux vaccins ou encore les articles suivants parmi les plus récents :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Juillet 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Alors que le minimum solaire se renforce, tous les phénomènes électriques augmentent en quantité et en intensité, et le globe terrestre a enregistré un autre mois de quantités records de précipitations qui se sont déversées un peu partout, et qui ont affecté des millions de personnes et détruit des récoltes dans le monde entier.
Résumé SOTT juillet 2020
© Sott.net
L'est de l'Asie semble avoir connu le pire, avec des pluies de mousson extrêmes et les inondations subséquentes qui ont provoqué la mort de centaines de personnes en Chine, au Japon, en Corée du Sud, au Népal, au Bangladesh et en Inde.

La Chine continue de lutter contre les pires inondations depuis des décennies. Le niveau d'eau de 433 rivières est supérieur à la ligne de démarcation des inondations, et 33 d'entre elles ont atteint des niveaux records. Des pluies diluviennes ont frappé 27 des 31 provinces du pays, et ont affecté plus de 37 millions de personnes et entraîné jusqu'à présent la mort ou la disparition de 141 personnes.
east asia
La Corée du Sud continue de subir la mousson la plus humide de son histoire récente, au moins 15 personnes sont mortes et plus de 1 500 autres ont été évacuées. Environ 1 300 maisons auraient été submergées ou enterrées lors de glissements de terrain dans tout le pays, et 1 000 routes et ponts ont été détruits ou endommagés.

Des pluies torrentielles et des inondations ont depuis le mois de mai continué de ravager l'Assam, en Inde, entraînant la mort de plus de 100 personnes, affectant 2 à 3 millions de personnes dans 27 districts et détruisant des récoltes. Plus de 2 400 villages ont été submergés.

Au Yémen, et après deux semaines de pluies abondantes, des inondations soudaines ont emporté des maisons, des fermes, des routes, des lignes électriques et des conduites d'eau. Au moins 14 personnes sont mortes et des milliers d'autres se sont retrouvées sans abri.