Bienvenue à Sott.net
mer., 27 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Syringe

Vaccins à ARN, Obéissance et Eugénisme

Aryan race determination tests under Nazi Germany

Tests de détermination de la race aryenne dans l'Allemagne nazie

Comment: Ce qui suit est la 3e partie d'une série d'articles dont voici les liens :

1ère partie : Les preuves irréfutables de l'origine humaine du Sras-Cov-2
2e partie : L'ineptie des « vaccins » à ARN pour « traiter » le Covid-19

Le présent article fait également l'objet d'un chapitre du livre Mass extinctions, Evolutionary Leaps and Viral Information (à paraître)


Eugénisme

Le concept de sélection raciale n'est pas nouveau. Il y a 2500 ans, Platon promouvait déjà la reproduction sélective [1]. L'un des legs de la théorie fallacieuse du darwinisme est la réémergence de l'eugénisme à la fin du XIXe siècle [2]. Au début du XXe siècle, des politiques eugénistes étaient déjà largement appliquées aux États-Unis, au Japon, dans plusieurs pays européens et, bien sûr, dans l'Allemagne nazie, dont les programmes eugénistes s'inspiraient des politiques eugénistes poursuivies aux États-Unis [3].

En général, ces politiques consistaient à stériliser des individus « inaptes », dont les représentants des « races inférieures », et à stimuler la reproduction des individus « aptes », dont les représentants des « races supérieures ».

Mais les révélations sur les atrocités commises par les nazis pendant la Deuxième guerre mondiale n'ont pas mis fin aux programmes eugénistes. Des programmes documentés de stérilisations forcées étaient toujours pratiqués au XXIe siècle dans des régions comme la Californie [4], en Espagne [5] et au Pérou [6].

Toutefois, il existe une différence fondamentale entre les nazis et les partisans actuels de l'eugénisme : l'avènement de la génomique en général et de l'édition génomique [7] en particulier. Aujourd'hui, les scientifiques sont capables de modifier le génome humain et de transférer des gènes, de favoriser certains traits et d'en inhiber d'autres. La technologie actuelle permet le séquençage de la totalité d'un génome humain en 30 minutes [8] et la création de séquences génétiques entières. [9]

Dans certains cercles scientifiques, l'impulsion idéologique de créer une « meilleure » race est toujours forte. Par exemple, le professeur [10] et conseiller [11] du METI (Messaging Extraterrestrial Intelligence - protocole de post-détection de civilisations extraterrestres) à l'Université Johns Hopkins, Nathaniel C. Comfort, promeut publiquement l'eugénisme :
L'impulsion eugéniste nous pousse à éliminer les maladies, à vivre plus longtemps et en meilleure santé, à être plus intelligent et mieux adapté aux conditions de la société ; et les bienfaits sur la santé, le frisson intellectuel et les profits de la biomédecine génétique sont trop grands pour que nous puissions agir autrement. » [12]
En passant, c'est l'Université Johns Hopkins qui, via son Centre de recherche sur le Coronavirus, piste les cas de COVID-19 à travers le monde et fournit ses données aux médias et aux gouvernements. [13]

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gold Seal

Hannah Arendt — Le totalitarisme ou l'isolement et la solitude organisés par l'idéologie de la terreur

« Ce qui dans le monde non-totalitaire prépare les êtres humains à la domination totalitaire, c'est le fait que la solitude, une expérience autrefois peu habituelle dont on souffrait surtout dans certaines conditions sociales marginales comme la vieillesse, est devenue une expérience quotidienne... »

~ Hannah Arendt, Les origines du totalitarisme - 1951
Note du traducteur : Notons que tout en arrivant à la conclusion développée dans cet article, Hannah Arendt appréciait sa propre solitude. Nous ne sommes toutefois pas tous soumis au même « terreau » — l'esprit — et les « graines » — la connaissance — ne poussent pas partout de la même manière. Pour celles qui réussissent à se développer en dépit d'un terreau fragile, il en est un certain nombre qui ne résisteront pas aux événements extérieurs, et finalement, seule une petite quantité aura germé sur le bon terreau, développé des racines profondes et sera devenue robuste face aux aléas de la vie. Voir « La parabole du semeur », une parabole évangélique racontée dans les trois Évangiles synoptiques: Matthieu XIII, 1-23; Marc IV, 1-20, Luc VIII, 4-15.
« S'il te plaît, écris-moi régulièrement, sinon je vais mourir ». Hannah Arendt n'avait pas l'habitude de commencer les lettres à son mari de cette façon, mais au printemps 1955, elle s'est retrouvée seule dans un « désert ».
Autoportrait dans le camp (1940), par Felix Nussbaum.
© Neue Galerie New York/Getty Images
Autoportrait dans le camp (1940), par Felix Nussbaum. Nussbaum était un artiste éminent et admiré avant que les nazis ne prennent le pouvoir en 1933. Il a ensuite travaillé en exil et dans la clandestinité avant d'être assassiné à Auschwitz en 1944.
Après la publication de Les origines du totalitarisme, Hannah Arendt est invitée à donner une conférence à l'université de Californie, à Berkeley. Elle n'aime pas l'atmosphère intellectuelle qui y règne. Ses collègues n'ont pas le sens de l'humour, et le spectre du maccarthysme plane sur la vie sociale. On lui dit qu'il y aura trente étudiants dans ses classes de premier cycle : il y en a cent vingt dans chacune d'entre elles. Elle déteste être sur scène pour donner des cours tous les jours :
« Je ne peux tout simplement pas être exposée au public cinq fois par semaine — ce qui revient à dire que je n'échapperai jamais aux regards du public. J'aurais l'impression de devoir me chercher partout. »
Hannah Arendt trouve son oasis dans la personne d'un docker de San Francisco devenu philosophe, Eric Hoffer, mais elle n'est pas sûre de lui non plus : elle dit à son ami Karl Jaspers que Hoffer est « la meilleure chose que ce pays ait à offrir » ; elle dit à son mari Heinrich Blücher que Hoffer est « très charmant, mais pas brillant ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Covid-19 et vaccination expérimentale massive — Protégez-vous du pire grâce à ce protocole sanitaire


Commentaire : Maintenant que les soi-disant « vaccins anti-Covid-19 » sont effectivement obligatoires dans le monde entier, nous remettons à l'ordre du jour ce Protocole d'atténuation de ces produits expérimentaux empoisonnés nommés « vaccins » (publié pour la 1re fois le 4 janvier 2021 en anglais et le 5 janvier en français). Entre-temps, les pathocrates ont bien sûr interdit, ou à tout le moins largement entravé, l'accès à de nombreuses mesures de protection. Il existe toutefois des moyens de les obtenir, en élargissant vos recherches et en vous mettant en réseau avec d'autres personnes. Bonne continuation et bonne chance...


En mars 2020, j'ai écrit l'article « D'abord ne pas nuire - Si les soins de santé primaires restent fermés, le bilan pour les personnes âgées sera pire que celui du Covid-19 ». Ma prédiction s'est avérée exacte. Pendant cette période, la pseudo-réalité du Covid-19 a altéré les soins de santé primaires jusqu'à les rendre presque méconnaissables.
Protestations anti-vaccins Covid
© Inconnu
Au cours de ma dernière année de pratique, j'ai décidé de donner la priorité à tout ce qui pouvait mettre en danger la vie des patients ou qui concernait les soins de santé primaires, en laissant la bureaucratie ou les suivis liés à la « pandémie » (qui en réalité se compose de personnes ne présentant AUCUN symptôme, du tout) au dernier rang de mes priorités (et l'administration me l'a en général reprochée). Cela m'a fait prendre conscience non seulement des dommages causés à notre société, mais aussi de l'absurdité qui règne aujourd'hui partout.

La campagne de vaccination a aujourd'hui concrètement commencé, tout comme la grippe hivernale saisonnière. Après un été et un automne sans aucun cas typique de Covid-19, les médecins renouent avec l'action. Certains viennent me voir pour des symptômes de la pneumonie Covid-19 que nous avons connue au printemps (et avant). Je soupçonne que les milliers de personnes qui ont déjà reçu les vaccins expérimentaux — approuvés contre le bon sens et les précautions élémentaires — sont liées à cette recrudescence. Par conséquent, et parce que je m'inquiète pour les millions de personnes qui envisagent de se faire vacciner — soit parce qu'elles croient que les vaccins Covid-19 les protégeront, soit parce qu'elles estiment n'avoir d'autre choix que de se les faire injecter — je me sens obligée d'écrire à nouveau.

Attention

Enquête sur 10 décès post-vaccinaux : lymphocytes incontrôlables, maladies auto-immunes extrêmement rares et fragments de métaux « non déclarés » dans les vaccins - les surprenantes découvertes d'une équipe de chercheurs allemands

Au cours d'une conférence de presse qui s'est tenue le 21 septembre, deux pathologistes allemands au long cours ont présenté les résultats de leurs investigations menées sur 10 décès en lien avec des vaccinations contre le Covid-19. Ce qu'ils ont découvert les a sidérés.

conférence de presse
Le professeur Arne Burkhardt et le professeur Walter Lang, qui ont présenté leurs résultats lors d'une conférence de presse aujourd'hui, sont deux pathologistes avec de nombreuses années d'expérience à leur actif. Burkhardt a dirigé l'Institut de pathologie de Reutlingen pendant 18 ans, Lang a dirigé pendant 35 ans un institut privé spécialisé entre autres dans les pathologies pulmonaires. Avec d'autres pathologistes anonymes, ils ont enquêté sur dix décès survenus après vaccination contre le COVID-19. Les médecins légistes et les pathologistes qui avaient réalisé les autopsies leur ont fourni les tissus. Les défunts examinés avaient tous plus de 50 ans.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Les théoriciens de la conspiration avaient raison — Les injections anti-Covid-19 SONT empoisonnées et mortelles !

« Je vous propose une ultime démonstration de logique : si tous les habitants de la planète avaient le Covid et ne se faisaient pas soigner, le taux de mortalité mondial serait inférieur à un demi pour cent. Je ne plaide pas pour cela, car 35 millions de personnes mourraient. Cependant, si nous suivons les conseils de certains leaders mondiaux — comme Bill Gates qui a déclaré l'année dernière que « 7 milliards de personnes doivent être vaccinées » — alors le taux de mortalité sera de plus de 2 milliards de personnes ! ALORS, RÉVEILLEZ-VOUS ! C'EST LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE ! Nous assistons à un niveau de malveillance que nous n'avons jamais vu dans l'Histoire de l'humanité ! »

~ Dr Vladimir Zelenko, auteur du protocole de « traitement précoce » Zelenko qui a sauvé des milliers de patients atteints de Covid-19.
Note du traducteur : Voir notre article Injections de produits expérimentaux nommés « vaccins » anti-Covid-19 — Le Dr Zelenko met en garde contre un potentiel génocide planétaire ! qui contient la vidéo dans laquelle le Dr Zelenko s'exprime face à un tribunal rabbinique. Le passage en question est à 11:45 minutes. Chaque fois que le terme « vaccin » a été utilisé par l'auteur, il a été remplacé par un autre terme ou à tout le moins mis entre guillemets, sauf dans le cas de citations de tiers.
Mise à mort du troupeau !
© Unz.com
« Comment éliminer 7 milliards de personnes ? ... En les convainquant de supplier pour obtenir le poison qui les tue. »
Les autorités de la FDA savaient-elles que tous les précédents « vaccins » contre le coronavirus avaient échoué dans les essais sur les animaux et que les animaux « vaccinés » étaient gravement malades ou mouraient ?
— Oui, elles le savaient.

Savaient-elles que les précédents « vaccins » contre le coronavirus avaient tendance à « renforcer l'infection » et à « aggraver la maladie » ?
— Oui.

Le Dr Anthony Fauci savait-il que les « vaccins » contre le coronavirus avaient échoué à plusieurs reprises et avaient augmenté la gravité de l'infection ?
— Oui, il le savait. (Voir ici : Fauci sur la Facilitation de l'infection par des anticorps)

Les compagnies pharmaceutiques ont-elles mené des essais sur des animaux avant l'approbation de la FDA, qui auraient convaincu une personne raisonnable que les [soi-disant - NdT] « vaccins » étaient sans danger pour les humains ?
— Non, elles ne l'ont pas fait.

Ont-elles réalisé des essais cliniques à long terme pour établir si les [soi-disant - NdT] « vaccins » étaient sans danger ?
— Non, il n'y a pas eu d'essais cliniques à long terme [même pas à moyen ou court terme, le court terme, nous le vivons depuis décembre 2020 - NdT].

Ont-elles mené des études de biodistribution pour déterminer quelles sont les zones de l'organisme dans lesquelles la substance injectée se retrouve ?
— Oui, mais les données n'ont pas été rendues publiques.

Le contenu du [soi-disant - NdT] « vaccin » s'accumule-t-il en grande partie dans divers organes et dans la paroi du système vasculaire ?
— Oui, c'est le cas.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Snakes in Suits

L'humanité est-elle en marche vers l'extinction ? Notre guerre contre la Nature, la « pandémie » et le transhumanisme

Note du traducteur 1 : La première partie de cet article a été publiée sur Sott.net et concernait l'analyse du microbiome et du virome : « Notre espèce est génétiquement modifiée » — L'humanité est-elle en marche vers l'extinction ? Première partie : Analyse du microbiome et du virome.

Nous publions ici les deuxième, troisième et quatrième parties réunies.
Deuxième partie — Notre guerre contre la Nature

L'espèce connue sous le nom d'Homo sapiens est la seule sur cette planète qui cherche activement à s'éradiquer elle-même tout autant qu'à éradiquer son habitat. Tous les systèmes de soutien de la vie sur Terre — le sol, l'eau et l'air — sont en déclin, conséquence directe de notre activité économique actuelle, qui vise à extraire le plus possible de la Terre sacrée sans se soucier des conséquences qui en découlent.
Forêt
© Inconnu
En adoptant un paradigme économique aussi intolérable, nous ne respectons pas les limites écologiques ni les limites éthiques. Notre modèle économique axé sur la consommation, que nous avons conçu et dont nous sommes aujourd'hui esclaves, est à l'origine de carences perpétuelles : épuisement des ressources, perte de biodiversité et contamination par des substances toxiques, autant de facteurs qui causent des ravages perpétuels à l'ensemble de l'écosystème et à son environnement. Les méga-corporations continuent de propager l'idéologie de la croissance économique illimitée, qu'elles entendent tirer d'une planète aux ressources limitées et dont elles sont les seules à tirer un bénéfice financier. Leurs objectifs égocentriques se heurtent aux motivations généreuses des masses, qui privilégient le concept d'égalité des chances, y compris le droit égal de tous les humains à vivre dans un environnement sain. La quête incessante de profits par l'ensemble des milliardaires, au détriment du bien-être social de chacun, alimente la concurrence mondiale pour les ressources et provoque un holocauste écologique. En bref, nous assistons à une nouvelle forme de colonialisme imposée par la classe des prédateurs [qui sont aussi des parasites - NdT] à l'ensemble de l'humanité, alors que nous entrons dans ce que l'on appelle communément la sixième extinction de masse.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Cult

Le temps des assassins et l'hologramme Macron — Xavier Poussard répond aux questions de Rivarol

Entretien de Rivarol et Xavier Poussard paru le 8 septembre 2021 dans le numéro 3484 de Faits & Documents.

hjkl
Rivarol : L'affaire Epstein connaît un regain d'attention médiatique outre-Atlantique, alors qu'approche l'heure du procès de Ghislaine Maxwell. La presse française semble s'être curieusement mise aux abonnés absents depuis le début de cette affaire a priori très vendeuse pourtant...

Xavier Poussard (rédacteur en chef de l'indispensable revue Faits & Documents) : L'affaire Epstein - du nom du maquereau de l'establishment économique, politique, universitaire et artistique occidental - a été très médiatisée aux États-Unis et en Grande-Bretagne mais assez peu en France. Le sujet reste tabou chez nous, les réseaux de pouvoir ayant très efficacement étouffé le scandale.

Évoquons simplement deux faits pour illustrer notre propos :

1 — À l'été 2019, quand le Livre noir, c'est-à-dire le carnet d'adresses de Jeffrey Epstein, a commencé à circuler dans sa version non censurée sur Internet, partout dans le monde les journalistes ont listé factuellement les personnalités se rattachant à leur pays, les ont contactées et ont publié leurs explications. En France, pays dont deux des principaux protagonistes de l'affaire sont des ressortissants (Jean-Luc Brunel et Ghislaine Maxwell) le traitement de l'affaire s'est résumé à une dissertation du Monde sur « les névroses américaines » et à un article lunaire de L'Obs sur « l'honneur perdu de Ghislaine Maxwell ». Pourtant, comme chacun peut le constater en ouvrant le Livre noir à la rubrique « Island » - rubrique relative à la désormais fameuse « île de la pédophilie » -, c'est le nom de Madison Cox, époux, veuf et héritier de Pierre Bergé, et accessoirement coactionnaire du Monde et de L'Obs qui saute aux yeux. Madison Cox, paysagiste de son état, a-t-il contribué à l'aménagement de ladite « île de la pédophilie » ? Nous attendons toujours l'enquête des fins limiers de Médiapart et du Canard enchaîné...

2 — Dans la même veine, il est tout à fait anormal qu'une toute petite publication comme la nôtre ait été la première à révéler (trois heures avant l'AFP) l'arrestation de Jean-Luc Brunel à l'aéroport de Roissy en décembre 2020. Notons ici que Brunel qui passe pour avoir été un des principaux rabatteurs d'Epstein, vient de recruter Me Mathias Chichportich, un avocat à l'agenda très chargé puisqu'il assure déjà la défense de Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur accusé de viol...

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gold Seal

Dr Bryan Ardis & Me Reiner Fuellmich — Dépopulation, stérilisation et génocide par injections anti-Covid-19

Voici la vidéo doublée en français d'une réunion qui s'est tenue fin juillet entre notamment l'avocat Reiner Fuellmich et le docteur Bryan Ardis, et dont le contenu est, à nouveau, de grande importance. Cet entretien est par ailleurs à rapprocher de celui mené par le docteur Mercola avec le professeur Stephanie Seneff du MTI comme invitée, entretien que nous avons traduit en français et publié en début de semaine : Le lien entre protéine Spike et protéine à prion — Quels sont les effets des injections anti-Covid-19 ? Entretien exclusif entre Stephanie Seneff du MIT et le Dr Mercola.
covid vaccins
© Inconnu
Le docteur Bryan Ardis nous fait part de ses recherches quant au Remdésivir, présenté par Anthony Fauci comme un « médicament » soi-disant « miracle » qu'il a imposé comme étant le soi-disant « seul remède » pour soi-disant guérir du Covid-19 dans les hôpitaux des États-Unis. Le docteur Bryan Ardis évoque aussi les recherches qu'il a menées sur le protocole sanitaire en général et surtout sur la FDA qui savait TOUT des effets indésirables des injections expérimentales nommées « vaccins » anti-Covid-19 avant même que les produits ne reçoivent ne serait-ce qu'une autorisation de mise sur le marché conditionnelle.

Il parle aussi d'une nouvelle maladie qui a été repéré chez les enfants vers avril 2020. Il s'agit du syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique ou PIMS MIS-C en anglais celui-là même qu'ils ont appelé la maladie de Kawasaki soi-disant en lien avec le Covid-19. Selon le docteur Ryan Ardis, dès que les adultes ont commencé à être injectés, plusieurs centaines d'enfants avaient développé cette maladie avant même qu'aucun d'entre eux ne soit injecté, et au moment où la vidéo a été enregistrée, en juillet 2021, au moins 4 000 de ces enfants avaient développé un syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Août 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Un séisme de magnitude 7,2 a frappé le sud-ouest d'Haïti le 14 août, dévastant les infrastructures déjà fragiles des départements de la Grand'Anse, des Nippes et du Sud. Environ 7 000 maisons ont été détruites et près de 5 000 bâtiments ont été endommagés, notamment des hôpitaux et des écoles.
Résumé Sott Août 2021
© Sott.net
Les opérations de sauvetage ont été entravées par les routes et les ponts endommagés, et les efforts supplémentaires ont été stoppés par les inondations causées par la tempête tropicale Grace. Les derniers rapports font état de plus de 2 200 morts et 12 200 blessés.

Ida, le cinquième ouragan le plus puissant à frapper les États-Unis, a dévasté la côte de la Louisiane, causant des dégâts considérables dans les grandes villes comme celle de la Nouvelle-Orléans. Des vents violents et des pluies diluviennes, des chutes d'arbres et des inondations ont endommagé les infrastructures de base. Un million de foyers et d'entreprises se sont retrouvés sans électricité, et plus de 600 000 personnes n'avaient pas d'eau courante. Au total, l'ouragan a causé 50 milliards de dollars de dégâts.

Plus de 1 100 maisons ont été endommagées en Corée du Nord, des milliers de personnes ont été évacuées et des fermes et des routes ont été emportées après plusieurs jours de pluies diluviennes et d'inondations. Les autorités s'attendent à un impact négatif sur les approvisionnements alimentaires en raison des dégâts importants subis par les cultures.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Le lien entre protéine Spike et protéine à prion — Quels sont les effets des injections anti-Covid-19 ? Entretien exclusif entre Stephanie Seneff du MIT et le Dr Mercola

Voici la traduction en français réalisée en exclusivité par Sott.net de la transcription d'une interview de très grande importance menée en mai dernier par le Dr Joseph Mercola avec pour invitée le professeur Stephanie Seneff. Nous avons publié une autre interview de Stephanie Seneff menée par FranceSoir, qui dure une trentaine de minutes. Cette interview-ci dure une heure et demie et s'avère donc bien plus dense et précise que la précédente. Rappelons que Stephanie Seneff est chercheuse scientifique confirmée au MIT, et qu'elle y est affiliée de façon continue depuis plus de cinq décennies.

Vaccination
© iStock
Après avoir obtenu quatre diplômes du MIT (B.S. en biophysique, M.S., E.E., et Ph.D. en génie électrique et informatique), Stephanie Seneff a mené des recherches sur les réseaux à commutation de paquets, la modélisation informatique du système auditif humain, le traitement du langage naturel, les systèmes de dialogue parlé et l'apprentissage d'une seconde langue. Spécialisée dans la modélisation et l'analyse du système auditif humain pour améliorer la communication entre humains et ordinateurs, elle fait des recherches et publie également sur des sujets liés à la biologie et à la médecine.

Nous ajoutons que Stephanie Seneff a écrit un livre Toxic Legacy — How the Weedkiller Glyphosate Is Destroying Our Health and the Environment Héritage toxique — Comment le glyphosate désherbant détruit notre santé et l'environnement » qui n'a pas été traduit en français - NdT] ou Le Printemps silencieux de notre temps.

À noter aussi que depuis que les articles du Dr Joseph Mercola sont supprimés de son site Web après 48 heures, tout comme certaines de ses vidéos d'ailleurs, il reste malgré tout très souvent possible d'en trouver des Pdfs constitués par des lecteurs avisés — voir notre article consacré à ce qui précède Chasse aux sorcières : victime de menaces, le Dr Mercola est contraint de SUPPRIMER le contenu entier de son site Web - le fruit de 25 années de travail réduit en fumée.

La transcription en anglais de la vidéo (elle aussi « disparue » de mercola.com) qui fait l'objet du présent article peut être consultée ICI au format Pdf. La vidéo en anglais qui dure presque une heure et demie a également été sauvegardée sur Rumble ICI et sur BitChute ICI ; les deux sont inclues à la fin de l'article.

La personne qui a sauvegardé cette vidéo sur Rumble en donne la présentation suivante :
« Il s'agit de l'une des interviews les plus importantes jamais réalisées, qui passe au crible les aspects génétiques et microbiologiques des [soi-disant -NdT] « vaccins » anti-Covid-19, ainsi que les informations artificielles et génétiquement modifiées qui sont [par leur biais - NdT] transmises dans le corps humain ; de même, [nous verrons que - NdT] la transcriptase inverse, bien plus courante dans notre organisme, permet l'intégration d'ARN artificiels dans le génome humain.

Ils jouent à Dieu — et ces [soi-disant - NdT] « vaccins » anti-Covid-19 sont un moyen d'y parvenir.

En termes de maladie, c'est littéralement comme ouvrir une boîte de Pandore. Mais dans cette vidéo, on vous explique le contexte scientifique et médical de chaque composant, le pourquoi et le comment. Les dangers potentiels sont gravitationnels à tous les niveaux d'un point de vue médical — ils sont équivalents à une arme biologique.

Bien que cette interview utilise de nombreux termes scientifiques, je vous invite à l'écouter, car elle aborde littéralement les aspects les plus fondamentaux des [soi-disant - NdT] « vaccins » anti-Covid-19, l'intégrité biologique humaine et les conséquences négatives, voire les dommages pour la vie. Et nous le voyons déjà chez de nombreuses personnes...

Le contenu original n'existe plus chez Mercola, et est difficile à trouver ailleurs. »
Voici donc la traduction française de l'interview menée à la mi-mai 2021. Pour des raisons pratiques et pour gagner du temps, nous avons pris le parti de laisser le terme « vaccin » utilisé par le docteur Joseph Mercola et le professeur Stephanie Seneff. Il est bien entendu qu'il ne s'agit pas d'un « vaccin » stricto sensu, mais bien d'une expérimentation génique nommée « vaccin » pour soustraire de l'esprit des populations que cette expérience constitue une pratique illégale, à tout le moins.

Accrochez-vous et bonne lecture !

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :