Bienvenue à Sott.net
jeu., 09 déc. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Snakes in Suits

L'humanité est-elle en marche vers l'extinction ? Notre guerre contre la Nature, la « pandémie » et le transhumanisme

Note du traducteur 1 : La première partie de cet article a été publiée sur Sott.net et concernait l'analyse du microbiome et du virome : « Notre espèce est génétiquement modifiée » — L'humanité est-elle en marche vers l'extinction ? Première partie : Analyse du microbiome et du virome.

Nous publions ici les deuxième, troisième et quatrième parties réunies.
Deuxième partie — Notre guerre contre la Nature

L'espèce connue sous le nom d'Homo sapiens est la seule sur cette planète qui cherche activement à s'éradiquer elle-même tout autant qu'à éradiquer son habitat. Tous les systèmes de soutien de la vie sur Terre — le sol, l'eau et l'air — sont en déclin, conséquence directe de notre activité économique actuelle, qui vise à extraire le plus possible de la Terre sacrée sans se soucier des conséquences qui en découlent.
Forêt
© Inconnu
En adoptant un paradigme économique aussi intolérable, nous ne respectons pas les limites écologiques ni les limites éthiques. Notre modèle économique axé sur la consommation, que nous avons conçu et dont nous sommes aujourd'hui esclaves, est à l'origine de carences perpétuelles : épuisement des ressources, perte de biodiversité et contamination par des substances toxiques, autant de facteurs qui causent des ravages perpétuels à l'ensemble de l'écosystème et à son environnement. Les méga-corporations continuent de propager l'idéologie de la croissance économique illimitée, qu'elles entendent tirer d'une planète aux ressources limitées et dont elles sont les seules à tirer un bénéfice financier. Leurs objectifs égocentriques se heurtent aux motivations généreuses des masses, qui privilégient le concept d'égalité des chances, y compris le droit égal de tous les humains à vivre dans un environnement sain. La quête incessante de profits par l'ensemble des milliardaires, au détriment du bien-être social de chacun, alimente la concurrence mondiale pour les ressources et provoque un holocauste écologique. En bref, nous assistons à une nouvelle forme de colonialisme imposée par la classe des prédateurs [qui sont aussi des parasites - NdT] à l'ensemble de l'humanité, alors que nous entrons dans ce que l'on appelle communément la sixième extinction de masse.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Cult

Le temps des assassins et l'hologramme Macron — Xavier Poussard répond aux questions de Rivarol

Entretien de Rivarol et Xavier Poussard paru le 8 septembre 2021 dans le numéro 3484 de Faits & Documents.

hjkl
Rivarol : L'affaire Epstein connaît un regain d'attention médiatique outre-Atlantique, alors qu'approche l'heure du procès de Ghislaine Maxwell. La presse française semble s'être curieusement mise aux abonnés absents depuis le début de cette affaire a priori très vendeuse pourtant...

Xavier Poussard (rédacteur en chef de l'indispensable revue Faits & Documents) : L'affaire Epstein - du nom du maquereau de l'establishment économique, politique, universitaire et artistique occidental - a été très médiatisée aux États-Unis et en Grande-Bretagne mais assez peu en France. Le sujet reste tabou chez nous, les réseaux de pouvoir ayant très efficacement étouffé le scandale.

Évoquons simplement deux faits pour illustrer notre propos :

1 — À l'été 2019, quand le Livre noir, c'est-à-dire le carnet d'adresses de Jeffrey Epstein, a commencé à circuler dans sa version non censurée sur Internet, partout dans le monde les journalistes ont listé factuellement les personnalités se rattachant à leur pays, les ont contactées et ont publié leurs explications. En France, pays dont deux des principaux protagonistes de l'affaire sont des ressortissants (Jean-Luc Brunel et Ghislaine Maxwell) le traitement de l'affaire s'est résumé à une dissertation du Monde sur « les névroses américaines » et à un article lunaire de L'Obs sur « l'honneur perdu de Ghislaine Maxwell ». Pourtant, comme chacun peut le constater en ouvrant le Livre noir à la rubrique « Island » - rubrique relative à la désormais fameuse « île de la pédophilie » -, c'est le nom de Madison Cox, époux, veuf et héritier de Pierre Bergé, et accessoirement coactionnaire du Monde et de L'Obs qui saute aux yeux. Madison Cox, paysagiste de son état, a-t-il contribué à l'aménagement de ladite « île de la pédophilie » ? Nous attendons toujours l'enquête des fins limiers de Médiapart et du Canard enchaîné...

2 — Dans la même veine, il est tout à fait anormal qu'une toute petite publication comme la nôtre ait été la première à révéler (trois heures avant l'AFP) l'arrestation de Jean-Luc Brunel à l'aéroport de Roissy en décembre 2020. Notons ici que Brunel qui passe pour avoir été un des principaux rabatteurs d'Epstein, vient de recruter Me Mathias Chichportich, un avocat à l'agenda très chargé puisqu'il assure déjà la défense de Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur accusé de viol...

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gold Seal

Dr Bryan Ardis & Me Reiner Fuellmich — Dépopulation, stérilisation et génocide par injections anti-Covid-19

Voici la vidéo doublée en français d'une réunion qui s'est tenue fin juillet entre notamment l'avocat Reiner Fuellmich et le docteur Bryan Ardis, et dont le contenu est, à nouveau, de grande importance. Cet entretien est par ailleurs à rapprocher de celui mené par le docteur Mercola avec le professeur Stephanie Seneff du MTI comme invitée, entretien que nous avons traduit en français et publié en début de semaine : Le lien entre protéine Spike et protéine à prion — Quels sont les effets des injections anti-Covid-19 ? Entretien exclusif entre Stephanie Seneff du MIT et le Dr Mercola.
covid vaccins
© Inconnu
Le docteur Bryan Ardis nous fait part de ses recherches quant au Remdésivir, présenté par Anthony Fauci comme un « médicament » soi-disant « miracle » qu'il a imposé comme étant le soi-disant « seul remède » pour soi-disant guérir du Covid-19 dans les hôpitaux des États-Unis. Le docteur Bryan Ardis évoque aussi les recherches qu'il a menées sur le protocole sanitaire en général et surtout sur la FDA qui savait TOUT des effets indésirables des injections expérimentales nommées « vaccins » anti-Covid-19 avant même que les produits ne reçoivent ne serait-ce qu'une autorisation de mise sur le marché conditionnelle.

Il parle aussi d'une nouvelle maladie qui a été repéré chez les enfants vers avril 2020. Il s'agit du syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique ou PIMS MIS-C en anglais celui-là même qu'ils ont appelé la maladie de Kawasaki soi-disant en lien avec le Covid-19. Selon le docteur Ryan Ardis, dès que les adultes ont commencé à être injectés, plusieurs centaines d'enfants avaient développé cette maladie avant même qu'aucun d'entre eux ne soit injecté, et au moment où la vidéo a été enregistrée, en juillet 2021, au moins 4 000 de ces enfants avaient développé un syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Août 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Un séisme de magnitude 7,2 a frappé le sud-ouest d'Haïti le 14 août, dévastant les infrastructures déjà fragiles des départements de la Grand'Anse, des Nippes et du Sud. Environ 7 000 maisons ont été détruites et près de 5 000 bâtiments ont été endommagés, notamment des hôpitaux et des écoles.
Résumé Sott Août 2021
© Sott.net
Les opérations de sauvetage ont été entravées par les routes et les ponts endommagés, et les efforts supplémentaires ont été stoppés par les inondations causées par la tempête tropicale Grace. Les derniers rapports font état de plus de 2 200 morts et 12 200 blessés.

Ida, le cinquième ouragan le plus puissant à frapper les États-Unis, a dévasté la côte de la Louisiane, causant des dégâts considérables dans les grandes villes comme celle de la Nouvelle-Orléans. Des vents violents et des pluies diluviennes, des chutes d'arbres et des inondations ont endommagé les infrastructures de base. Un million de foyers et d'entreprises se sont retrouvés sans électricité, et plus de 600 000 personnes n'avaient pas d'eau courante. Au total, l'ouragan a causé 50 milliards de dollars de dégâts.

Plus de 1 100 maisons ont été endommagées en Corée du Nord, des milliers de personnes ont été évacuées et des fermes et des routes ont été emportées après plusieurs jours de pluies diluviennes et d'inondations. Les autorités s'attendent à un impact négatif sur les approvisionnements alimentaires en raison des dégâts importants subis par les cultures.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Le lien entre protéine Spike et protéine à prion — Quels sont les effets des injections anti-Covid-19 ? Entretien exclusif entre Stephanie Seneff du MIT et le Dr Mercola

Voici la traduction en français réalisée en exclusivité par Sott.net de la transcription d'une interview de très grande importance menée en mai dernier par le Dr Joseph Mercola avec pour invitée le professeur Stephanie Seneff. Nous avons publié une autre interview de Stephanie Seneff menée par FranceSoir, qui dure une trentaine de minutes. Cette interview-ci dure une heure et demie et s'avère donc bien plus dense et précise que la précédente. Rappelons que Stephanie Seneff est chercheuse scientifique confirmée au MIT, et qu'elle y est affiliée de façon continue depuis plus de cinq décennies.

Vaccination
© iStock
Après avoir obtenu quatre diplômes du MIT (B.S. en biophysique, M.S., E.E., et Ph.D. en génie électrique et informatique), Stephanie Seneff a mené des recherches sur les réseaux à commutation de paquets, la modélisation informatique du système auditif humain, le traitement du langage naturel, les systèmes de dialogue parlé et l'apprentissage d'une seconde langue. Spécialisée dans la modélisation et l'analyse du système auditif humain pour améliorer la communication entre humains et ordinateurs, elle fait des recherches et publie également sur des sujets liés à la biologie et à la médecine.

Nous ajoutons que Stephanie Seneff a écrit un livre Toxic Legacy — How the Weedkiller Glyphosate Is Destroying Our Health and the Environment Héritage toxique — Comment le glyphosate désherbant détruit notre santé et l'environnement » qui n'a pas été traduit en français - NdT] ou Le Printemps silencieux de notre temps.

À noter aussi que depuis que les articles du Dr Joseph Mercola sont supprimés de son site Web après 48 heures, tout comme certaines de ses vidéos d'ailleurs, il reste malgré tout très souvent possible d'en trouver des Pdfs constitués par des lecteurs avisés — voir notre article consacré à ce qui précède Chasse aux sorcières : victime de menaces, le Dr Mercola est contraint de SUPPRIMER le contenu entier de son site Web - le fruit de 25 années de travail réduit en fumée.

La transcription en anglais de la vidéo (elle aussi « disparue » de mercola.com) qui fait l'objet du présent article peut être consultée ICI au format Pdf. La vidéo en anglais qui dure presque une heure et demie a également été sauvegardée sur Rumble ICI et sur BitChute ICI ; les deux sont inclues à la fin de l'article.

La personne qui a sauvegardé cette vidéo sur Rumble en donne la présentation suivante :
« Il s'agit de l'une des interviews les plus importantes jamais réalisées, qui passe au crible les aspects génétiques et microbiologiques des [soi-disant -NdT] « vaccins » anti-Covid-19, ainsi que les informations artificielles et génétiquement modifiées qui sont [par leur biais - NdT] transmises dans le corps humain ; de même, [nous verrons que - NdT] la transcriptase inverse, bien plus courante dans notre organisme, permet l'intégration d'ARN artificiels dans le génome humain.

Ils jouent à Dieu — et ces [soi-disant - NdT] « vaccins » anti-Covid-19 sont un moyen d'y parvenir.

En termes de maladie, c'est littéralement comme ouvrir une boîte de Pandore. Mais dans cette vidéo, on vous explique le contexte scientifique et médical de chaque composant, le pourquoi et le comment. Les dangers potentiels sont gravitationnels à tous les niveaux d'un point de vue médical — ils sont équivalents à une arme biologique.

Bien que cette interview utilise de nombreux termes scientifiques, je vous invite à l'écouter, car elle aborde littéralement les aspects les plus fondamentaux des [soi-disant - NdT] « vaccins » anti-Covid-19, l'intégrité biologique humaine et les conséquences négatives, voire les dommages pour la vie. Et nous le voyons déjà chez de nombreuses personnes...

Le contenu original n'existe plus chez Mercola, et est difficile à trouver ailleurs. »
Voici donc la traduction française de l'interview menée à la mi-mai 2021. Pour des raisons pratiques et pour gagner du temps, nous avons pris le parti de laisser le terme « vaccin » utilisé par le docteur Joseph Mercola et le professeur Stephanie Seneff. Il est bien entendu qu'il ne s'agit pas d'un « vaccin » stricto sensu, mais bien d'une expérimentation génique nommée « vaccin » pour soustraire de l'esprit des populations que cette expérience constitue une pratique illégale, à tout le moins.

Accrochez-vous et bonne lecture !

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Le Canada peut-il de manière légale obliger sa population à se faire « vacciner » contre le Covid-19 ?

Mise en garde : Cet article ne constitue pas une opinion juridique ni un avis juridique. Son but est informatif dans l'espoir de susciter une réflexion chez le lecteur. Son contenu pourrait toutefois s'appliquer à d'autres pays selon leur constitution, leurs lois ou réglementations.

immunisation canada

Sources : https://web.archive.org/web/20080415035750/

http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/97vol23/23s4/23s4b_f.html
De plus en plus de Canadiens se posent des questions sur l'obligation « vaccinale » et se demandent fort pertinemment si le gouvernement fédéral pourrait imposer l'obligation de se faire injecter le produit expérimental nommé « vaccin » anti-Covid-19 contre le Sras-CoV-2 et tous ses variants.

Comme partout ailleurs, nous assistons au Canada à la valse des confinements, déconfinements, re-confinements, obligation du port du masque, abandon de cette obligation, retour de cette obligation... Bref les Canadiens sont de plus en plus confrontés à des mesure liberticides, des restrictions, des contraintes et des obligations instituées sous la menace.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Video

Le gouvernement du Canada annonce un financement pour créer en Ontario des sites d'isolement volontaire lié au Covid‑19 qui soient « sûrs »

Demain L'espoir est un film de science fiction réalisé par Stephen Tolkin en 1993. Voici son synopsis :
À New York, dans un futur pas très lointain, une peste ravage la population et fait des milliers de victimes. Pour arrêter la propagation de la maladie, le gouvernement regroupe les personnes contaminées dans des camps et les marque de la lettre P.
demain l'espoir
Le fléau en question est un virus du type HIV, et nous sommes dans les années où ce virus commençait à être connu et à susciter la peur au sein des populations.

À l'époque, nous pouvions dire que ce n'était qu'un film et que cela ne pourrait jamais arriver dans notre monde moderne.

Puis vint le Covid-19 et toute sa panoplie de mesures liberticides, de restrictions et de contraintes.

Au Canada, ce film de 1993 est en train de devenir la réalité de 2021. Voici ce que le gouvernement du Canada publiait sur son site en date du 13 août 2021 :

Commentaire: Voici le lien pour l'intégralité du film Demain l'espoir, disponible sur Youtube.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Eye 1

De l'eugénisme à l'hygiène sociale ou le contrôle mental comme moyen de gérer les masses

Dans cet article, on va revenir un peu plus en détail sur certains points abordés lors de l'émission avec Ariane Bilheran et Akina. Pour commencer, un retour sur le début des travaux scientifiques autour du contrôle de la société et des individus, initié par un courant 100 % eugéniste très en vogue dans les années 20, et rassemblé dans et autour de l'Institut Tavistock.
Painting
© Kim Noble
On va voir quelle est l'idéologie derrière tous ces travaux de recherche dont le caractère scientifique reste à démontrer. Une idéologie toujours présente en filigrane dans le discours ultra libéral, et plus que jamais d'actualité.
Note des éditeurs : A priori, l'émission avec Ariane Bilheran et Akina à laquelle l'auteur fait référence ci-dessus est la suivante :


Nous mettons aussi à disposition de nos lecteurs la même vidéo sur Odysee au cas où YouTube censure la première :


La sociologie comme outil de gestion de la société

Le contrôle des masses et de l'esprit des individus n'est pas nouveau : les religions par exemple s'en sont fait une spécialité depuis des siècles et déjà Platon allait sur ce terrain. Mais la formalisation de ce qui est devenu une véritable discipline "scientifique" remonte à l'entre-deux guerres avec les travaux de la Tavistock Clinic, en Grande-Bretagne.

La Tavistock Clinic
© Inconnu
1921 : La Tavistock Clinic

Avant les nazis, le concept de contrôle mental a été élaboré par la Tavistock Clinic créée en 1921. A cette époque de nombreuses cliniques spécialisées traitaient les adultes et les enfants, et la Clinique Tavistock (sous le nom de Tavistock Square Clinic for the Treatment of Functionnal Nerve Disorders ) s'est spécialisée dans le traitement précoce des enfants.

L'objectif était donc de traiter — et non soigner, un mot absent des études et rapports de l'époque — l'humain (enfant comme adulte mais avec des départements séparés) via la médecine, la psychologie, la sociologie en même temps. Une approche novatrice qui s'inscrivait dans le courant de pensée eugéniste, sur lequel on va revenir dans cet article.

Les premiers vice-présidents honoraires de la clinique étaient des gens aussi réputés que Sigmund Freud, qui était alors en Angleterre, HG Wells, Carl Jung[1], Cyril Burt, Julian Huxley et quelques autres.

La clinique Tavistock qui disait faire de la « nouvelle psychologie » issue principalement des théories de Karl Jung et Freud a été créée en 1921 par le psychiatre Hugh Crichton-Miller, qui a dirigé par exemple la Société Royale de Médecine ou la Société Britannique de Psychologie dans les années 30, et par Cyril Burt qui a été en contact avec les eugénistes dès ses études à Oxford et a notamment travaillé sur le caractère « héréditaire » du QI [2].

Commentaire: Voir aussi nos articles liés : Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Bill Gates, Elon Musk, Rockefeller... Les soi-disant « vaccins » à ARNm, l'eugénisme, la dépopulation et la montée en puissance du transhumanisme

Note du traducteur : Cet article nous semble essentiel, non pas parce que l'auteur développe des aspects du totalitarisme eugénique et transhumaniste en cours qui n'auraient pas déjà fait l'objet de publications antérieurs — voir à cet effet les différents liens que nous en donnons tout au long de la traduction — mais parce qu'il articule tous ces aspects d'une manière qui donne à voir l'image de l'agenda, qui est tout sauf humaniste sous couvert de l'être, selon une meilleure et plus large perspective. En bref, l'auteur connecte les points.

Bonne lecture.
Le déploiement mondial des [soi-disant - NdT] « vaccins » anti-Covid-19 à ARNm fait partie d'un programme bien plus vaste qui englobe l'eugénisme et le transhumanisme. Ce programme est financé et promu par un réseau d'institutions mondiales, de politiciens et de technocrates milliardaires.
transhumanisme
© Inconnu
En 1989, des chercheurs du Salk Institute en Californie ont publié une étude expliquant comment ils avaient mis au point un système de transfection par ARN qui pouvait « directement introduire l'ARN dans des tissus entiers et dans des embryons ». Cette étude est la première à avoir décrit le concept d'utilisation de l'ARN en tant que médicament et a permis de poser les fondements de décennies de recherches ultérieures dans ce domaine. La section « Discussion » de l'article indique que :
« La méthode ARN/lipofectine peut être utilisée pour introduire directement l'ARN dans des tissus entiers et des embryons (R.W.M., C. Holt et I.M.V., résultats non publiés), suggérant que la transfection de l'ARNm par les liposomes pourrait offrir une autre option dans la technologie croissante de l'administration de gènes eucaryotes, une option basée sur le concept de l'utilisation de l'ARN comme médicament. »
L'un des chercheurs du Salk Institute cités dans l'article est le Dr Robert W. Malone, un scientifique [biologiste moléculaire, épidémiologiste et spécialiste des maladies infectieuses - NdT] qui a récemment été censuré sur les médias sociaux [et dans les médias mainstream - NdT] pour avoir attiré l'attention sur les dangers possibles des [soi-disant - NdT] vaccins anti-Covid-19. On pourrait considérer qu'il n'existe aucun expert plus qualifié pour nous mettre en garde contre les dangers des injections d'ARNm que l'homme qui a contribué à mettre au point cette technologie. Néanmoins, Big Tech a décidé qu'il diffusait des « fausses informations », parce que, selon toute vraisemblance, ils en sauraient plus que lui sur le sujet.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Footprints

De l'empire britannique au IVe Reich ou le globalisme financier, véritable intégrisme commercial, comme origine des Guerres Mondiales d'hier et de demain

I°) Bref rappel du déroulé des séquences historiques depuis les Révolutions du XVIIIe siècle

Du point de vue politique, à partir des velléités impériales d'Olivier Cromwell (1599 - 1658), ce qui deviendra l'empire britannique a étendu son emprise sur le monde via le développement du système des banques centrales, du parlementarisme représentatif et du droit anglo-saxon (qui tourne autour des seuls axes commerciaux et maritimes). Il faut immédiatement rappeler que ce « droit anglo-saxon » s'était émancipé du principe de droit continental à partir de 1531 (naissance de l'Église anglicane sous le règne du Roi Henri VIII), transformant sa vocation initiale, qui était d'organiser les conditions de la vie en commun, en « arme de contrôle des populations » aux mains des puissants.

De l’empire britannique au IVe Reich
© Inconnu
Olivier Cromwell a initié le principe de Commonwealth, sorte de République commerciale universelle rattachée à la Couronne en utilisant sa boîte à outil faite d'anonymat, d'opacité, de théâtre politique (via le parlementarisme dit représentatif), afin d'établir les ferments de ce qui deviendra (est d'ores et déjà devenu !) l'hégémonie capitalistique et apatride de la haute finance anglo-saxonne. Précisons immédiatement que c'est donc bien le modèle capitalistique hollando-britannique qui s'est imposé, aux dépens du modèle rhénan de la cogestion et de ce qui aurait pu devenir le modèle français de la codécision (la participation).

C'est précisément ce rapport de force politique qui a généré l'obsession des tenanciers économiques à imposer une nouveau modèle impérial appelé « Gouvernement mondial » afin de réduire drastiquement l'humanité et de mettre en esclavage les rares survivants. Cet esclavage prendra la forme de la fusion des identités biologique et numérique, c'est-à-dire du contrôle des moindres actes et pensées des Hommes, ce qui n'a rien de commun avec toutes les tyrannies que nous avons historiquement connues.
Note des éditeurs : L'ouvrage de Nissim Amzallag, La Réforme du Vrai, est particulièrement éclairant sur ce qui précède mais aussi sur ce qu'il est advenu de la science depuis quatre siècles, cette « autorité d'une idéologie maquillée en savoir ».

Pourquoi parler de science ? Parce que c'est cette même « science » qui, depuis plus de quatre siècles, a permis de définir et d'asseoir les décisions prises quant à la route que nous avons suivie depuis, que ce soit en ce qui concerne la finance, l'économie, le commerce, les politiques, les guerres, la recherche, la médecine, le droit, les lois, etc. En lisant l'ouvrage, surtout si l'on a acquis au préalable des connaissances quant à la Réalité du monde dans lequel nous vivons, on ne peut que constater que TOUT est lié.

Ce sont ces mêmes décisions prises en s'appuyant sur cette « science idéologique » qui ont tracé la voie vers le globalisme devenu aujourd'hui une réalité, globalisme pour un contrôle absolu et un pouvoir total auxquels aspirent depuis plusieurs siècles les élites cachées au sein de la perfide Albion, aidés par leurs cousins d'outre-Atlantique et leurs plus proches atouts disséminés dans le monde entier.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :