Bienvenue à Sott.net
sam., 25 mar. 2023
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Syringe

Covid — Sournois et radical, le CDC modifie le sens du statut vaccinal

À l'avenir, il faudra des rappels réguliers pour être « à jour », et le terme « complètement vacciné » ne sera plus utilisé.
La boucle infinie du vaccin
© The Telegraph
La boucle infinie du vaccin
Le Dr Rochelle Walensky, directrice du Centre américain de contrôle des maladies, a déclaré vendredi aux médias que le CDC compte « pivoter le langage » concernant les vaccins Covid19.

S'exprimant lors de la conférence de presse, le Dr Walenksy avait un message très clair qu'elle voulait indubitablement faire passer :
« Et ce que nous nous efforçons de faire, c'est de pivoter le langage pour nous assurer que tout le monde est aussi à jour avec ses vaccins Covid-19 qu'il pourrait l'être, qu'il devrait l'être, en fonction de la date de son dernier vaccin. Donc, en ce moment, nous pivotons notre langage. Nous voulons vraiment nous assurer que les gens sont à jour. Cela signifie que si vous avez récemment reçu votre deuxième dose, vous n'êtes pas éligible pour un rappel, vous êtes éligible à une mise à jour. Si vous avez droit à un rappel et que vous ne l'avez pas reçu, vous n'êtes pas à jour et vous devez recevoir votre rappel pour être à jour. »
(Voir la transcription du, et le briefing complet ici).

Il est assez clair que dire « à jour », et non « complètement vacciné », a été particulièrement souligné dans le mémo. Tout comme « pivoter le langage », mais qu'est-ce que cela signifie réellement ?

Eh bien, cela devrait être clair, cela signifie que les personnes qui étaient jusqu'alors « complètement vaccinées » seront bientôt « pas complètement vaccinées ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Clipboard

Fiches d'information sur le Covid — Les 30 données factuelles que vous DEVEZ connaître

Nous recevons beaucoup d'e-mails et de messages privés du genre « avez-vous une source pour X ? » ou « pouvez-vous m'indiquer des études sur les masques ? » ou « je sais que j'ai vu un graphique sur la mortalité, mais je ne le trouve plus ». Nous comprenons que ces 18 mois [article original publié en septembre 2021 - NdSott] ont été longs et que les statistiques et les chiffres à essayer de garder en tête sont très nombreux.
coronavirus
© Inconnu
Alors, pour faire face à toutes ces demandes, nous avons décidé de dresser une liste de tous les points clés et leurs sources d'information.

Voici les principaux faits et sources concernant la prétendue « pandémie », qui vous aideront à comprendre ce qui est arrivé au monde depuis janvier 2020, et à éclairer tous vos proches, amis et connaissances qui seraient encore prisonniers du brouillard de la Nouvelle normalité.

Sommaire

Partie I : « Les morts du Covid » et la mortalité
Partie II : Les confinements
Partie III : Les tests PCR
Partie IV : L'« infection asymptomatique »
Partie V : Les respirateurs
Partie VI : Les masques
Partie VII : Les « vaccins »
Partie VIII : Déception et prescience

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Cult

Les derniers jours de la secte du Covid

Ça ne va pas être joli, les amis. La chute d'une secte de la mort l'est rarement. Il va y avoir des lamentations et des grincements de dents, des baratins incohérents et fanatiques, des suppressions massives de tweets embarrassants. Il va y avoir un véritable tsunami de rationalisation désespérée, de négation acharnée, de transfert honteux de la responsabilité, et autres formes de mesures pour protéger ses arrières, dès lors que les anciens condottieres de la secte du Covid s'enfuiront à toutes jambes vers la jungle avant que les entièrement vaccinés avec des injections « efficaces et sans danger », rappel(s) compris, ne les attrapent.
Note du traducteur : La phrase qui précède se réfère au suicide collectif des adeptes de la secte du Temple du Peuple qui a entraîné la mort de 914 personnes. Le massacre de Jonestown a fait naître l'expression « don't drink the Kool-Aid » — utilisée par l'auteur de manière inversée dans le contexte des injections Covid (« Safe and Effective Kool-Aid ») — et qui fait référence à la limonade mélangée au poison présentée aux adeptes de la secte ; cette expression signifie « quoi qu'on vous dise, ne le croyez pas trop fort ».
Jonestown
© AP file
La secte Jonestown ou Temple du Peuple
Oui, c'est vrai, comme vous l'avez sûrement remarqué, le récit officiel du Covid s'effondre enfin, peut-être démantelé à la hâte, voire en reconstruisant son historique, là, juste sous nos yeux. Les « experts » et les « autorités » reconnaissent enfin que les statistiques sur les « décès » et les « hospitalisations » liés au Covid sont artificiellement gonflées et totalement peu fiables (ce qu'elles sont depuis le début), et ils admettent que leurs « vaccins » miracles ne fonctionnent pas (à moins de changer la définition du mot « vaccin »), et qu'ils ont tué quelques personnes, ou peut-être plus que quelques personnes, et que les confinements étaient probablement « une grave erreur ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Black Magic

Totalitarisme et guerre psychologique pour le contrôle des esprits — Comment sortir de la transe hypnotique et de la programmation neurolinguistique

« Bien que cette science soit étudiée avec diligence, elle sera strictement réservée à la classe dirigeante. La population ne sera pas autorisée à savoir de quelle manière ses convictions ont été générées. Lorsque la technique aura été perfectionnée, chaque gouvernement qui aura été en charge de l'éducation pendant une génération sera en mesure de contrôler ses sujets en toute sécurité sans avoir besoin d'armées ou de policiers. »

~ Bertrand Russell, — The Impact of Science on Society (1951) [traduit en français en 1954 sous le titre Science, puissance, violence - NdT]
Cet article s'adresse à tous ceux qui se sont sentis frustrés [et qui pour certains continuent à l'être - NdT] en essayant de discuter du récit officiel du Covid-19 et de la réponse à la pandémie avec des membres de leur famille, des amis, des collègues de travail ou de parfaits inconnus, et qui ont constaté que toute discussion rationnelle était pratiquement impossible. Cet article s'adresse à ceux qui ont exprimé leurs inquiétudes face à la prise de pouvoir totalitaire des gouvernements, et qui ont constaté qu'une partie importante de la population était « envoûtée », et que leurs témoignages et leurs identités avaient été « recadrés » pour qu'ils correspondent au récit officiel.
circuits cérébraux, programmation neuro linguistique, lavage de cerveau, intelligence artificielle
© Inconnu
Depuis les sacrifices collectifs pour le bien commun ritualisés sous la forme de « réunions Zoom » entre des individus fragmentés [d'un point de vue psychologique - NdT] et des familles séparées par des « confinements », aux messages astucieusement vagues et en constante évolution sur « il faut arrêter la propagation » d'un virus qui présente un taux de survie de 99 %, cet article démontrera les tentatives de « recadrer » l'humanité en utilisant une nouvelle forme d'hypnose collective. Il décrira comment la pensée fondée sur le bon sens en est venue à être considérée comme excentrique jusqu'au morbide, en raison du fait qu'une partie importante de la population a été reprogrammée à l'aide d'une série de messages publics « incantatoires » qui induisent une transe hypnotique. Par-dessus tout, cet article cherchera à démontrer comment les sortilèges lancés au cours des deux dernières années peuvent finalement être rompus et les incantations inversées.

En dépit de l'abondance des thrillers d'espionnage hollywoodiens et des représentations caricaturales d'agences de renseignement anglo-étatsuniennes telles que le MI6 et la CIA qui protègent les citoyens, sauvent le monde ou domptent l'un de leurs agents devenu « véreux », la nature et l'étendue des véritables PsyOps — opérations psychologiques — des agences de renseignement sont rarement explorées. Les théories du complot abondent, mais elles ne sont pas nécessairement fondées. En revanche, les PsyOps et ce que l'ancien agent du KGB Yuri Bezmenov appelait la « subversion idéologique » sont bien réels, mais rarement discutés de manière significative.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bomb

C'est une bombe à retardement !!! Les données officielles indiquent que les personnes triplement vaccinées développent le syndrome d'immunodéficience acquise (Sida) à un rythme alarmant

Une enquête approfondie sur 5 mois de données officielles du gouvernement britannique publiées par l'Agence de sécurité sanitaire du Royaume-Uni semble confirmer les prédictions faites précédemment par The Exposé selon lesquelles la dose de « rappel » de Covid-19 donnerait un coup de fouet temporaire de très courte durée au système immunitaire de la population vaccinée avant de décimer son système immunitaire beaucoup plus rapidement que ce qui avait déjà été observé chez les personnes ayant reçu deux doses du vaccin Covid-19.
Sida Injections Covid
© Inconnu
En bref, les données officielles du gouvernement britannique suggèrent fortement que la population vaccinée contre le Covid-19 développe une nouvelle forme de syndrome d'immunodéficience acquise induite par le vaccin Covid-19.

L'Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) publie un rapport hebdomadaire de surveillance des vaccins, chaque rapport contenant quatre semaines de données sur les cas, les hospitalisations et les décès liés au Covid-19, par statut vaccinal. Pour notre enquête, nous avons analysé 5 de ces rapports de surveillance des vaccins publiés, contenant des données du 16 août 2021 au 2 janvier 2022, afin d'obtenir une image claire de l'effet des vaccins Covid-19 sur le système immunitaire de la population vaccinée, et voici ce que nous avons trouvé...

Commentaire: C'est à se demander si le virus du SIDA n'aurait pas été créé artificiellementcomme le Sras-CoV-2 — menant à certaines des recherches (voir Anthony Fauci, le tsar du SIDA aux États-Unis) ayant peut-être permis de mettre au point la protéine Spike injectée aujourd'hui chez des centaines des millions de personnes. Dans les années 80, le Sida c'était : peur mondiale, peur d'avoir tout contact physique avec des personnes inconnues, mais aussi avec les plus proches... Les prémisses de ce que nous vivons depuis près de deux ans à une échelle encore plus large...

Alors, le « Sida » peut-il avoir été LE « test »précurseur qui préparait l'arrivée du « Covid » et de tout ce qu'il implique pour les populations depuis près de deux ans, voire pour les années à venir ?

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Arrow Down

La chaîne d'approvisionnement est le talon d'Achille du mondialisme

Les perturbations dans la chaîne d'approvisionnement n'ont pas été résolues, et on ne sait pas quand elles le seront [si tant est qu'elles le soient un jour - NdT]. On peut constater les effets de ces perturbations dans nos commerces sous la forme de pénuries et de prix plus élevés.
Talon d'Achille
© Inconnu
Pourtant, la chaîne d'approvisionnement est un sujet peu familier à la plupart au-delà d'une connaissance superficielle. La plupart des gens pensent que la chaîne d'approvisionnement fait simplement partie de l'économie mondiale. Ce n'est pas tout à fait vrai. La chaîne d'approvisionnement EST l'économie mondiale.

Il n'existe pas un seul bien ou service de quelque nature que ce soit qui ne passe pas par une chaîne d'approvisionnement. Pas un seul. Si la chaîne d'approvisionnement mondiale est rompue, alors l'économie mondiale est rompue. Ce qui semble être de plus en plus le cas. Les dysfonctionnements de la chaîne d'approvisionnement vont s'aggraver. Ce qui est encore plus inquiétant, c'est que la mise en œuvre des remèdes prendra des années, voire des décennies.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Handcuffs

Le piège fatal de la civilisation de la machine

« On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l'on n'admet pas d'abord qu'elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure. »

~ Georges Bernanos
Je vais essayer de montrer dans cet article que la civilisation technique dans laquelle nous baignons n'est ni anodine, ni normale ni souhaitable parce qu'elle est le signe d'un formidable changement de paradigme pour l'homme qui lui sera fatal ; fatal parce que cette civilisation est un des signes les plus visibles du règne de la bête, autrement dit de l'Antéchrist.
Les Temps modernes

Les Temps modernes, célèbre satire et caricature de la civilisation de la machine de et avec Charlie Chaplin, sortie en 1936
Il ne s'agit pas seulement d'améliorer nos conditions de vie par le progrès technique mais d'adopter un mode de vie et de pensée qui impacte la direction même de notre vie, personnelle et collective, par ses implications philosophiques, morales, sociales, familiales, économiques et spirituelles ; en réalité c'est « un crime organisé contre l'esprit », selon la formule de Bernanos.

En ressort un nouveau type d'homme, discipliné par la machine, qui pense et agit dans le cadre d'une société antichristique « où l'or sera Dieu » (Bernanos) qui s'est substituée en un temps record à notre civilisation chrétienne. Laissons Bernanos à nouveau nous le résumer de façon saisissante (dans son livre La France contre les robots, écrit en 1945) :
« Nous n'assistons pas à la fin naturelle d'une grande civilisation humaine, mais à la naissance d'une civilisation inhumaine qui ne saurait s'établir que grâce à une vaste, à une immense, à une universelle stérilisation des hautes valeurs de la vie. »
Ils ont été plusieurs à entrevoir, à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, le terrible avenir que désormais la société des vainqueurs concoctait pour l'humanité. Georges Bernanos en 1945, Virgil Gheorghiu en 1949, entre autres, nous avertissaient des terrifiants développements qui paraissaient déjà inéluctables, tandis que Georges Orwell en 1947, dans l'autre sens, tentait de brosser les contours de cette civilisation de la machine, une fois à maturité 40 ans après.

Les relire aujourd'hui en 2021 est d'une telle acuité qu'on en reste saisi de stupeur.

Commentaire: Voir aussi les articles suivants : Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Megaphone

Tribune libre d'Akhenaton - Le maître et ses perroquets

Aujourd'hui, honnêtement, je pourrais me taire, je pourrais me cacher et espérer sortir de cette crise en n'ayant choqué ou déplu à personne, priant que je puisse enfin recommencer à vivre normalement et gagner ma vie... Mais non...

akhenaton

Et tous ceux et celles qui s'étonnent de mes positions clivantes en se disant « fans » du groupe IAM, vous avez sûrement dû vous arrêter à « je danse le mia » mais vous ne semblez pas connaître les positions que nous défendons dans de nombreux textes depuis 30 ans.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gold Seal

Ce que signifie VRAIMENT « vivre avec le Covid » et la prochaine étape dans le plan de la gouvernance mondiale

Pourquoi les médias se mettent-ils désormais à minimiser l'hystérie Covid qu'ils ont jusqu'à aujourd'hui entretenue ? Est-ce parce que la « pandémie » est vraiment terminée ? Ou s'agit-il d'un élément important du processus de manipulation des esprits [particulièrement accéléré depuis près de deux ans - NdT] ?
Vivre avec le Covid
© Inconnu
« Covid, je suis rentré à la maison ! »
Ces derniers jours, voire ces dernières semaines, nous avons assisté à une nette modification de l'attitude des médias mainstream face à la « pandémie » de Covid.

De nombreux exemples de ce que l'on pourrait qualifier de « dissidence » se sont produits, si les médias n'étaient pas aussi étroitement contrôlés. Mais, puisque les médias sont étroitement contrôlés, nous devons le qualifier de changement apparent du message.

Le Dr Steve James, consultant en anesthésie, a confronté le ministre britannique de la santé, Sajid Javid, sur la faiblesse de la science qui soutient les obligations vaccinales [anti-Covid-19 - NdT. Notez que cette confrontation a été diffusée sur Sky News :

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Footprints

Quand les cieux s'assombrirent — Des historiens ont identifié la « pire année » de l'histoire de l'humanité

La prochaine fois que vous pensez que votre vie est rude, imaginez ce qu'elle pouvait être quand une partie de la Terre a été plongée dans un cataclysme. Même une fois la catastrophe terminée, il s'en est suivi une décennie de douleur et de souffrance.
Ciel assombri
© Shutterstock
Vous vous réveillez un lundi matin sous un ciel sombre, lugubre et morose. Pour le 547e jour consécutif.

Dix-huit mois plus tôt, vous étiez un agriculteur laborieux prêt pour une nouvelle saison de récolte abondante.

Mais c'est alors que les cieux s'assombrirent.

Et ils sont restés sombres — jour après jour, mois après mois — du début de l'année 536 à 537 [après J.-C. - NdT]. Dans une grande partie de l'Europe de l'Est et dans toute l'Asie, le printemps a précédé l'été et l'automne a laissé place à l'hiver sans un seul jour d'ensoleillement. Le Soleil était masqué par un voile obscur et des millions de personnes dans les pays les plus peuplés du monde ont dû plisser les yeux, respirer un air étouffant et perdre presque toutes les récoltes sur lesquelles elles comptaient.

Il ne s'agit pas de l'intrigue d'une série télévisée dystopique ou d'une production fantastique de type « docufiction ».

Commentaire: Voir aussi : Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :