Bienvenue à Sott.net
lun., 28 nov. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Boules de feu

Fireball 4

Côtes-d'Armor : une météorite tombée en baie de Saint-Brieuc

Image

Serait-ce une « goutte » de la pluie de météorites qui a paniqué la Russie en fin de semaine dernière ? Difficile de le savoir à cette heure.

Ces images ont été saisies ce samedi 16 février 2013 en fin d'après-midi du côté de Binic (Côtes-d'Armor) par une promeneuse. Cet OVNI incandescent est en train de chuter, comme le laisse à supposer la succession de clichés.
Image

Si vous aussi vous avez été témoins du phénomène, dites-le nous à notre adresse redaction.saint-brieuc@ouest-france.fr

Fireball 2

Chute de météore en Arabie Saoudite ?


La date et le lieu précis sont inconnus pour l'instant.

Fireball 5

De nouvelles images de la pluie de météorites en Russie

Vendredi, au petit matin, un météore se désintégrait au dessus de Tcheliabinsk, dans l'Oural (Russie), faisant pleuvoir sur cette ville d'un million d'habitants une pluie de fragments célestes. Immédiatement, la catastrophe, qui a fait près de 1200 blessés, a été largement relayée sur les réseaux sociaux et les témoignages vidéos et photos se sont multipliés.

Bolide en Russie
© YouTube
Selon les dernières informations fournies par le gouverneur de la région de Tchéliabinsk (Russie), la plus touchée, 1158 personnes au total, dont 289 enfants, ont été blessées, pour la plupart légèrement, par ce phénomène spectaculaire et sans précédent par son bilan humain.
Aujourd'hui encore, au lendemain de l'événement, de nouveaux enregistrements continuent de tomber.

Comet

Météorite russe : 30 fois la puissance d'Hiroshima

Image

Une simulation retrace les événements survenus le 15 février 2013 dans le ciel de Russie. Crédit : Animation courtesy of Analytical Graphics, Inc.

Les nombreuses observations réalisées ont permis aux scientifiques de la Nasa de reconstituer les circonstances exactes de la chute de météorite survenue le 15 février 2013. Une vidéo montre quelle était la trajectoire suivie par le petit corps céleste dont la taille initiale est désormais estimée à 17 m de diamètre.

30 fois la bombe d'Hiroshima

Les nombreuses vidéos montrant l'arrivée dans l'atmosphère d'un bolide, le 15 février 2013 à 3 h 20 mn 26 s (temps universel), ont permis de reconstituer sa trajectoire. Les effets observés, notamment le passage d'une onde de choc qui a causé de nombreux dégâts dans les villes de la région de Tcheliabinsk (vitres brisées, portes enfoncées et toitures effondrées) ont également permis d'estimer l'énergie libérée dans la haute atmosphère. Enfin, la luminosité du bolide au moment où il se désintègre a fourni une autre information quant à cette énergie.

Book

L'Histoire Secrète du Monde II, synthèse de la première partie sur l'Âge de Bronze

Cet article porte sur le dernier livre de Laura Knight-Jadczyk. C'est une synthèse des informations de la première partie de l'article du résumé de ce livre. Il est destiné à offrir une vision globale de ce qui est une toute autre approche de l'histoire de l'humanité.

La première partie du volume 2 décrit la fondation des religions monothéistes durant l'Antiquité. Les religions monothéistes actuelles sont en réalité la continuation des cultes sumériens, assyriens et babyloniens du Moyen-Orient. Ce qui permet de le déterminer est l'importance des comètes dans ces traditions.

Chronologie des âges sombres de l’humanité
© Inconnu
Chronologie des âges sombres de l’humanité

Fireball

Une boule lumineuse dans le ciel de la Californie

Des habitants de la Californie ont observé vendredi soir une boule lumineuse qui ressemblait à la météorite tombée la veille dans l'Oural, en Russie, a annoncé samedi la chaîne de télévision NBC.

Ce phénomène a été observé dans de nombreuses villes de la région, notamment à Newark, à Walnut Creek, à Saint Helena, ainsi qu'à Sacramento, capitale de la Californie.

NBC a diffusé une vidéo faite depuis une voiture qui roulait vendredi soir non loin de San Francisco. La vidéo montre un objet violant de forme sphérique émettant une lumière bleutée et évoluant en direction du sol. Visible pendant quelques secondes, la boule disparaît subitement sans laisser de trace.

Fireball 5

Un météore aperçu dans la région de la baie de San Francisco


Observation faite le 15 février 2012 dans la baie de San Francisco.
Image

Fireball 5

Un bolide explose au-dessus d'une ville russe : panique générale, dégâts matériels et des milliers de blessés

Traduction SOTT

Aujourd'hui, nous étions censés observer le « passage le plus proche de tous les temps » d'un caillou de l'espace d'environ quarante-cinq mètres de diamètre. Les agences spatiales gouvernementales, les « experts » et les médias conventionnels ont passé ces dernières semaines à nous rassurer : bien que pénétrant l'orbite de certains satellites, l'astéroïde 2012-DA14 frôlera la planète sans danger. Et en effet, c'est ce qu'il aura probablement fait au moment où vous lirez ces lignes. Mais pendant que les gens se concentraient sur cet astéroïde, le cosmos avait apparemment d'autres projets - l'impact réel d'un bolide différent et totalement inattendu... le même jour !

météore Oural Russie 15.02.2013
© Yekaterina Pustynnikova/AP/SIPA
Le fin panache laissé par un fragment entrant de comète/météore qui a explosé au-dessus de Tcheliabinsk, en Russie du Sud, le 15 février 2013.
À 8 h 45, heure locale, une grosse boule de feu est apparue dans le ciel bleu de la Russie du centre et du sud, illuminant de façon spectaculaire les alentours avant d'exploser avec une énorme détonation alors qu'elle se fragmentait près de la ville de Tcheliabinsk, située à l'est de l'Oural.

Meteor

Météorites : « Il en tombe plusieurs milliers de tonnes sur terre chaque année »

météore Oural Russie 15.02.2013
© Yekaterina Pustynnikova/AP/SIPA
Le fin panache laissé par un fragment entrant de comète/météore qui a explosé au-dessus de Tcheliabinsk, en Russie du Sud, le 15 février 2013.
Après « la pluie de météorites » observée en Russie, 20 Minutes fait le point sur ce phénomène avec un astronome...

Le ciel nous tombe sur la Terre, mais faut-il s'inquiéter pour autant ? Alors qu'une météorite vient de causer la panique -et pas mal de blessés- en Russie, 20 Minutes fait le point avec Jérémie Vaubaillon, astronome à l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCEE).

D'abord, qu'est ce qu'une météorite ?

Disons que c'est une sorte de caillou, qui se trimballe dans le système solaire et qui rentre dans l'atmosphère. A ce moment-là, selon leur composition, certaines peuvent se désintégrer totalement avant de toucher la terre. Celles-ci sont constituées de roches friables, comme de la roche volcanique.

Et celles qui ne se désintègrent pas ?

Dans ce cas, il s'agit de météorites ferreuses, qui ont moins de chance de se désintégrer. Il existe un exemple célèbre avec l'astéroïde 2008TC3, qui s'était écrasé au nord du Soudan. Chaque année, trois à cinq météorites tombent ainsi sur le sol en France métropolitaine. Et dans le monde, cela représente plusieurs milliers de tonnes. L'équivalent de 1.000 camions de 30 tonnes qui s'écrasent chaque année sur la planète.

Commentaire: Certes des milliers de tonnes de matière cométaire atteignent la Terre chaque année mais il s'agit essentiellement de poussière cométaire (cf. étoiles filantes).
En revanche ces dernières années ont vu une augmentation dramatique des observations de boules de feu :

Diagrams showing the dramatic increase in observed fireballs over the 2005-2012 period
© Sott.net
Diagramme montrant la dramatique augmentation des chutes de météores/fragments de comète observées entre 2005 et 2012. American Meteorites Society - AMS
Les boules de feu, a contrario des poussières cométaires, constituent une réelle menace même si elles se désintègrent avant d'atteindre le sol (cf. l'événement de Toungouska ou celui plus récent de Tcheliabinsk qui a touché la Russie).


Meteor

Météorite dans l'Oural : un évènement sans précédent qui a endommagé 3 000 immeubles

Selon un expert britannique interrogé par l'AFP, la météorite qui s'est désintégrée vendredi matin dans le ciel de l'Oural constitue un évènement sans précédent au vu du nombre de victimes et des dégâts qu'elle a causés.


Commentaire : « Sans précédent » de mémoire récente...


pluie de météorites
© Inconnu

Crash aérien, bombe, fin du monde, les habitants de la région russe de l'Oural ont tout imaginé vendredi matin lorsqu'ils ont observé une grosse lumière blanche apparaitre dans le ciel suivie de violentes explosions. Et lorsque les vitres des étages supérieurs ont explosé, une véritable panique s'est déclenchée.

« Tout d'abord, il y a eu une lumière, irréelle, qui a illuminé toutes les classes du côté droit de l'école. Ce genre de lumière n'existe pas dans la vie, seulement lorsque c'est la fin du monde, puis il y a eu une traînée de fumée comme avec un avion, mais dix fois plus grand », a déclaré au site d'information Lifenews Valentina Nikolaïeva, une des enseignantes d'un établissement de Tcheliabinsk où est apparu le bolide qui s'est désintégré partiellement dans le ciel donnant naissance à plusieurs fragments.