Bienvenue à Sott.net
dim., 05 déc. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Boules de feu


Meteor

Vie extraterrestre sur une météorite ?

Un scientifique de la Nasa affirme avoir trouvé des traces de vie extraterreste fossilisées dans les fragments d'une météorite, suscitant enthousiasme et scepticisme au sein de la communauté scientifique.

L'article de Richard Hoover, accompagné de photos prises au microscope de petites créatures ressemblant à des vers, a été publié vendredi dans le Journal de cosmologie américain.

Le scientifique a découpé en tranches des fragments de différents types de météorites, dites chondrites carbonées, susceptibles de renfermer de l'eau et des matières organiques, et les scrutées au microscope. Il a trouvé ce qui ressemble à des bactéries qu'il a appelées "fossiles autochtones" et dont il pense qu'ils proviennent non pas d'une contamination une fois que la météorite a frappé la Terre, mais bien de l'espace et d'organismes vivants contenus dans des comètes, météorites ou autres objets stellaires. "Les implications sont que la vie est partout et que la vie sur Terre pourrait venir d'autres planètes", écrit-il dans cette étude.

Blackbox

Est-ce qu'un ovni peut devenir une météorite?


Meteor

Un météore qui change de direction ?

Le 17 février 2011 au Brésil

Meteor

Les météorites frappant la Terre sans se scinder avant, plus nombreuses que prévu

Image
Il y a environ 5.000 ans, une petite météorite de fer s'est écrasée dans le sud-ouest de l'Egypte, créant un cratère de 45 mètres de diamètre dans la roche et le sable. Selon une nouvelle étude, des petites météorites comme celle-ci pourraient rester intacte lorsqu'elles plongent à travers l'atmosphère de la Terre. Et ce, beaucoup plus souvent qu'on ne le pensait. Cela signifie que ces objets seraient plus dangereux pour notre planète que prévu.

Alors que les petits cratères d'impact sont nombreux sur la Lune ou autres corps appartenant à notre système solaire, ils sont rares lorsque l'on observe la surface de la Terre. Seuls 15 des 176 cratères connus de notre planète mesurent moins de 300 mètres de diamètre. Mais cette particularité ne vient pas d'un manque d'objets se déplaçant à toute allure dans notre voisinage.

Beaucoup d'objets de petite taille se brisent lorsqu'ils chutent à travers l'atmosphère de la Terre : soit ils se désintègrent complètement, soit ils se scindent et créent des cratères multiples. De plus, ces cratères sont très rapidement masqués par l'érosion.

Meteor

[Vidéo] La lune frappée par un météore

Une sonde lunaire chinoise a filmé l'impact d'un météore sur la lune.




Alarm Clock

Oubliez le réchauffement climatique, nous sommes au bord de l'extinction !

Certaines des nouvelles les plus importantes viennent souvent de journaux locaux, d'histoires qui ne remontent ni en haut de la chaîne ni sur les circuits de nouvelles, les journaux principaux ou les nouvelles de réseau nocturnes. Ce peut être des nouvelles qui, à première vue, ne sembleraient pas avoir un impact national ou international. Le second regard et une bonne mémoire peuvent révéler que l'impact peut bien être tout à fait significatif.
Comète McNaught au-dessus de l'océan Pacifique en 2007
© S. Deiries/ESO
Comète McNaught au-dessus de l'océan Pacifique en 2007
L'autre jour un lecteur nous a envoyé un lien d'article qu'il a trouvé sur un autre site Web alt.news : Mauvaises nouvelles - nous avons dépassé notre « date d'extinction ».

Puisque nous avions parcouru la même histoire lorsqu'elle est sortie la première fois, nous avons pensé « Ouais ! Flashback ! » Après tout, avec toutes les discussions sur le réchauffement mondial, elle a servi à rappeler aux lecteurs que les niveaux de CO2 causés par l'homme ne sont pas tout ce qu'il y a concernant ce qui se passe ici sur la Grosse Boule Bleue aujourd'hui.

Commentaire: Nous avons posté hier un article D'Ivan Eland dans lequel il décare :
« Dépenser tout cet argent pour combattre une menace qui est aussi rare qu'une comète catastrophique frappant les États-Unis est peu sensé. Si la NASA était capable d'utiliser la même tactique d'alarme que DHS, peut-être que l'agence spatiale pourrait persuader le Congrès réticent de lui donner 1 milliard de dollars dérisoire (en comparaison) pour son programme Spaceguard Survey également absurde, qui suit à la trace les astéroïdes et les comètes qui ont une probabilité de tuer des Américains égale à celle les terroristes. »
Comme vous pouvez le voir dans l'article ci-dessus, M. Eland ne sait pas de quoi il parle. Mais combien de gens sur la planète le savent ? Combien de vos concitoyens savent que l'espèce humaine a dépassé sa date d'expiration ? Pensez-y la prochaine fois que vous verrez une étoile filante ou que vous lirez un article relatof à une boule de feu météorique...

Articles supplémentaires :

Le réchauffement climatique s'est arrêté
Un rapport du Pentagone sur le climat annonce un refroidissement global (première partie)
Un rapport du Pentagone sur le climat annonce un refroidissement global (deuxième partie)
Des experts disent que des pénuries de nourriture et de carburant sont imminentes à l'aube du nouvel Âge glaciaire
Vers un refroidissement climatique
Vers un nouvel âge de glace ?


Saturn

La NASA découvre l'assortiment de météorites livré par l'astéroïde

Image
© Illustration: Peter Jenniskens
Un exemple typique d'un reste de météorite lié à l'astéroïde 2008 TC3, avec une texture délabrée foncée
Une équipe internationale de scientifiques étudiant les restes d'un astéroïde qui s'est écrasé dans le désert Nubien en Octobre 2008 a découvert qu'il contenait au moins 10 types différents de météorites. Certaines d'entre elles contenaient les produits chimiques qui forment les blocs constitutifs de la vie sur Terre, et ces produits chimiques ont été dispersés dans toutes les parties de l'astéroïde par des collisions.

Des chimistes de l'Université de Stanford ont trouvé que différents types de météorite partagent la même signature distincte de PAHs (polycyclic aromatic hydrocarbons). Ces molécules organiques complexes sont distribuées dans toute la galaxie et se forment sur Terre à partir de combustion incomplète.

Une équipe de recherche du GSFC (Goddard Space Flight Center) de la NASA de Greenbelt, Md., a trouvé des acides aminés dans les fragments fortement chauffés de l'astéroïde, où toutes telles molécules devraient avoir été détruites. Les PAHs et les acides aminés sont considérés comme les blocs constitutifs de la vie.

Avant d'atterrir sur Terre, l'astéroïde d'environ 4 mètres a été détecté par un télescope du Catalina Sky Survey commandité par la NASA basé à l'Université d'Arizona à Tucson. Des heures avant sa destruction, des astronomes et des scientifiques autour du monde ont dépisté et scruté l'astéroïde. C'était la première fois qu'on observait un objet céleste avant son entrée dans l'atmosphère terrestre.

Meteor

Bolide en feu dans le ciel de la Serbie

Traduit par le Le Pouvoir Mondial
Image
Vranje, BELGRADE - Milan Jeličić de l'Bošković Astronomical Society Rudjer dit qu'un bolide a été vu dans le ciel au-dessus la Serbie la nuit dernière.

« Un bolide est une météorite lumineuse qui est plus lumineux que Vénus et qui est accompagné d'effets sonores qui sont créés quand il se désintègre, a-t-il expliqué. »

Selon lui, on ne pouvait rien voir de l'observatoire Kalemegdan en raison de conditions météorologiques défavorables.

Le correspondant Tanjug de l'agence de presse de Vranje a indiqué qu'une boule de lumière a été vue dans le ciel la nuit dernière à 19:32 dans plusieurs villes de cette partie du pays.