Bienvenue à Sott.net
lun., 12 avr. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Ciel étrange

Airplane Paper

« Chemtrails » : croyance ou réalité ? (Partie II)


Commentaire : Afin de pouvoir suivre cette analyse, voir d'abord la Partie I


Contrails
© Sott.net
Contrails (sillages d’avions) : le fait que les contrails persistent si longtemps est en soi un signe que quelque chose cloche, mais ça ne prouve pas qu’il s’agit de « chemtrails »
La théorie des chemtrails

Les chemtrails ou « chemical trails » seraient, selon les personnes soutenant cette théorie, les traînées de condensation persistantes que laissent les avions dans leurs sillages. Cette persistance serait purement artificielle et favorisée par l'introduction dans le kérosène de produits chimiques ou bien la pulvérisation de ceux-ci à l'aide de moyens d'épandages. Cette action secrète et planifiée à l'échelle mondiale aurait des objectifs multiples selon leurs partisans. Intoxication généralisée, dépopulation, provocations délibérées de famines ou encore moyen de pression envers les états récalcitrants.

Aux Origines de la théorie

Il nous est dit que c'est vers les années 1996 que les personnes ont commencé à observer la recrudescence dans le ciel des traînées de condensation[29]. De plus, elles semblaient persister de plus en plus longtemps. La même année, est paru en août un rapport s'intitulant : « Weather as a force multiplier : owning the weather in 2025 » ou « Le Climat comme un multiplicateur de force : posséder le climat en 2025 ». Ce rapport[30] a été réalisé selon les préoccupations de l'US Air Force afin d'examiner les possibilités futurs qui permettraient aux États-Unis de demeurer la puissance dominante dans le domaine aérien et spatial.

Cette étude, à but clairement militaire, fait référence à toutes sortes de technologies de contrôle du climat, y compris les techniques d'ensemencement de nuages afin de provoquer surcroît de précipitations ou d'autres phénomènes météorologiques. Sur la base de ce rapport, certaines personnes ont commencé à relier la récente augmentation de la multiplicité et la persistance des traînées de condensation à des expériences militaires de géo-ingénierie.

Commentaire: Suite dans la Partie III


Airplane Paper

« Chemtrails » : croyance ou réalité ? (Partie I)

Ma première confrontation à propos du sujet des Chemtrails s'est produite il y a de cela 3 ans. Sentant que la société ne tournait pas vraiment comme il le fallait, je m'étais lancé à la recherche d'informations afin d'en trouver les causes profondes. Je naviguais alors plus ou moins sereinement au milieu de la « complosphère ».
traînées de condensation
© Inconnu
Un jour, sur un site de « ré-information », je suis tombé sur un article alarmiste indiquant que les gouvernements et élites planétaires avaient secrètement planifié et exécutaient en ce moment même, et depuis quelques temps déjà, l'empoisonnement de la population par des épandages chimiques aériens. La principale preuve évoquée était la recrudescence et la persistance, ces dernières années, des traînées que laissaient les avions dans leurs sillages.

Étant relativement jeune au moment des faits, je n'avais pas le recul nécessaire pour pouvoir juger correctement cette affirmation. Malgré cela, j'ai fini par y croire naïvement, poussé par cette mouvance tous azimuts de « c'est forcément vrai car les élites veulent notre peau », alors que je n'avais aucune connaissance basique à propos de la météorologie ou de la climatologie.

Je m'étais donc forgé cet avis précipitamment et j'ai embarqué cette conclusion avec moi le reste du temps, étant heureux lorsque le ciel était plus ou moins clair ou étant embêté et médisant lorsque celui-ci était parcouru ne serait-ce que par une de ces traînées blanchâtres. Pendant ce temps là, un article était publié par-ci, par-là avec toujours le même refrain : « C'est chimique ! Ils nous empoisonnent ! ».

Commentaire: Accédez aux Partie II et Partie III


Top Secret

Une étoile mystérieuse au-dessus du Cap, Afrique du Sud

Une mystérieuse lumière verte a été observée et filmée par de nombreux habitants du Cap dans la soirée du samedi 28 novembre.

ovnis donuts
© DR
La mystérieuse lumière verte vue au Cap le 28 novembre.
C'est Twitter qui permet de mesurer au mieux l'importance de l'observation survenue en Afrique du Sud, au-dessus de la ville du Cap, le soir du samedi 28 novembre. En quelques heures, des centaines de personnes ont partagé images et témoignages d'une lumière verte immobile dans le ciel nocturne avec les hashtag #UFO: « Eh ! Attendez !! Quelqu'un d'autre a vu ce truc incroyable dans le ciel ou il n'y a que moi ? » questionne FoodBlogJHB tandis que KatlegoMaboe tweete: « OVNI au Cap. Est-ce réel ? Suis-je le seul a voir ça ? »

UFO

« OVNis donuts » dans le ciel de Bangkok ?

ovnis donuts
© DR
A gauche, le "donut" de l'espace filmé par l'ISS. A droite, les OVNIs prétendument aperçus à Bangkok à la fin du mois de novembre.
Au cours du mois de novembre, la station spatiale internationale a filmé des objets présentant une curieuse ressemblance avec des donuts. Des OVNIs similaires auraient aussi été vus à Bangkok, en Thaïlande, à la fin du mois.

Il s'en passe décidemment de drôles autour de l'ISS. Après le prétendu OVNI photographié par l'astronaute Scott Kelly, c'est la caméra de la Station spatiale qui aurait filmé à deux reprises des objets étranges en forme de donuts, ces beignets américains qui font le régal d'Omer Simpson.

Le premier de ces beignets cosmiques a été filmé début novembre et quelques secondes d'images ont été enregistrées. Puis, un autre donut est apparu le 23 novembre mais cette fois le flux vidéo diffusé en direct sur le site de la NASA a été brutalement interrompu et remplacé par un écran bleu ravivant une nouvelle fois les soupçons de censure à l'encontre de l'Agence spatiale américaine.

Gear

Refroidissement planétaire : Un étrange arc-en-ciel apparaît en Australie et à Toulouse

arc-en-ciel
© Paris Match

Dans l'Etat de Victoria en Australie, un étrange phénomène météorologique est apparu dans le ciel : « le trou de Virga ». Les internautes ont cru à une origine extraterrestre.


L'Australie est décidément un pays météorologiquement étrange. Un jour avant la sublime tempête qui a survolé Sydney la semaine dernière, un mini arc-en-ciel est apparu dans le ciel, écartant les nuages présents aux alentours pour former un trou dans le ciel.

Le phénomène, capturé par un membre de la communauté Reddit dans l'Etat de Victoria (Australie) a suscité l'émerveillement et le questionnement des internautes, qui ont commencé à émettre des propositions sur l'origine du trou. « C'est un vaisseau mère qui attend de se poser », proposait l'un d'eux ou « C'est un navire transparent », proposait un autre.

Commentaire: Un vrai signe des temps. La planète se refroidit.

Voir également : Des scientifiques Russes annoncent 100 ans de refroidissement climatique

Afin de mieux comprendre ce genre de phénomènes, nous vous invitons à lire l'ouvrage Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique, de Pierre LESCAUDRON, avec Laura KNIGHT-JADCZYK
ECHCC french
© Editions Pilule Rouge
Errements du Jet Stream, ralentissements du Gulf Stream, ouragans, tremblements de terre, éruptions volcaniques, bolides météoriques, tornades, déluges, dolines et nuages noctulescents sont en augmentation depuis le passage au XXIe siècle. La vision des partisans du réchauffement planétaire anthropique s'avère-t-elle juste ou est-ce que quelque chose d'autre, quelque chose de bien plus important, se déroule sur notre planète ? Alors que pour la science conventionnelle ces changements terrestres n'ont aucun rapport entre eux, Pierre Lescaudron applique les conclusions du paradigme de l'Univers électrique et les découvertes de la physique des plasmas pour suggérer qu'ils pourraient en réalité être intimement liés et dériver d'une seule cause commune : le rapprochement du « jumeau » de notre Soleil et de l'essaim cométaire qui l'accompagne. Grâce aux archives historiques, l'auteur dévoile une forte corrélation entre périodes d'oppression autoritariste et désastres naturels catastrophiques d'origine cosmique.

De par ses références aux recherches métaphysiques et à la théorie de l'information, Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique tente de manière innovante de réconcilier la science moderne avec la compréhension ancestrale que l'esprit humain et les niveaux d'expérience humaine collective peuvent influencer les phénomènes cosmiques et terrestres. Abordant un vaste registre de domaines scientifiques et comportant plus de 250 illustrations et de 1 000 sources, Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique s'offre sous un format accessible à tous ceux qui souhaitent comprendre les signes de nos temps.



Cloud Precipitation

Résumé SOTT - Septembre 2015 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites


Commentaire : Veuillez noter qu'en raison du chaos climatique et planétaire qui augmente au fil des mois, nous ne pouvons montrer qu'une sélection limitée de la totalité de ces événements. N'oubliez pas de prendre en compte le fait que ces phénomènes
« localisés » se produisent simultanément sur toute la planète de multiples fois. L'ampleur de la destruction et l'impact sur la vie des gens en devient alors à peu près inimaginable.


Image
Peu importe la saison ou le climat « normal », actuellement, les véhicules, les maisons et les gens sont régulièrement emportés par des déluges, dans le monde entier. Oubliez « la pluviométrie moyenne d'un mois tombée en quelques heures » - le mois dernier, la pluviométrie moyenne de DEUX MOIS est tombée en un jour et transforma des parties du sud du Japon en mers intérieures. Aux États-Unis, l'état de l'Utah a connu sa pire crue soudaine jamais enregistrée, et toute la côte Est a été trempée jusque sous 30 cm de pluie. Ce mois-ci, nous avons aussi des extraits vidéos de déluges en Espagne, France, Italie, Grèce, Turquie, Norvège, Thaïlande, Taïwan, Chine, Sierra Leone et Nouvelle-Zélande.

Bizarro Earth

Illinois: un immense nuage en forme de rouleau provoque des dégâts




Un énorme nuage de forme peu habituelle a été récemment filmé, planant au-dessus de la ville de Virden dans l'Illinois.

Selon les rapports officiels, ce nuage en rouleau a provoqué les phénomènes météorologiques violents qui se sont abattus sur la zone. La grêle et la pluie ont causé d'importants dommages aux lignes de chemins de fer et aux forêts de la région.

Fireball 5

Paul de Tarse s'est-il converti au christianisme après avoir vu un météore alors qualifié de « signe de Dieu » ?

Dans un récent article de la revue Meteoritics and Planetary Science, l'astronome William Hartmann estime que l'apôtre Paul s'est converti au christianisme après avoir vu un météore qui explosait dans le ciel et qu'il l'a pris comme un signe de Dieu.
Conversion de St Paul - Fresque de Michelangelo Buonarroti, 1542-1545
© Web Gallery of Art
Conversion de St Paul - Fresque de Michelangelo Buonarroti, 1542-1545
Ce chercheur a pris le temps d'étudier tous les faits et événements qui ont convaincu l'apôtre Paul de se convertir au christianisme. La plupart des faits et événements peuvent être expliqué par un météore qui aurait percuté la terre.

La version biblique sur la conversion de Paul

Selon la Bible, Paul n'était pas l'un des 12 apôtres de Jésus et il ne s'est converti qu'après la mort de Jésus. Il était sur le chemin de Damas en Syrie lorsqu'il a vu une lumière qui descendait du ciel. Cette lumière était tellement intense qu'elle a fait tomber Paul et que cette lumière était accompagnée par toutes sortes de voix qui parlaient à Paul. Les voix lui demandaient pourquoi il n'accueillait pas Jésus dans sa vie. Et toujours selon la Bible, Paul est resté aveugle pendant 3 jours et lorsqu'il a finalement été guéri, il s'est converti au christianisme. Et il a commencé à faire ses voyages autour du monde pour répandre la nouvelle religion.

Un simple météore

Dans son rapport au journal Meteoritics and Planetary Science, William Hartmann estime que si on considère tous les faits rapportés par Paul, on peut dire que celui-ci a vu un météore sur son chemin vers Damas. Le météore n'explique pas seulement la lumière intense, mais également les voix de tonnerre qui l'accompagnaient.

Commentaire: Et l'on peut élargir du christianisme aux deux autres religions majeures - toutes trois issues de l'Ancien testament - en émettant l'hypothèse de travail et de recherches que le judaïsme et l'islamisme contiennent également dans leurs textes des références indirectes à des événements de type météores/fragments de comète et qui sont présentés comme étant des actes de Dieu. Pour exemple,
[...] dans la Sourate 24.35, Allah est dépeint comme une étoile et la « Lumière des cieux et de la terre » - termes qui nous sont familiers dans les descriptions de comètes bien que, évidemment, nous réalisons que tout fut « astralisé » par les Grecs. (Laura Knight-Jadczyk, Les cornes de Moïse, L'Histoire secrète du monde - Tome 2, p.258)
Voir aussi l'article Selon Francesco Carotta, Flavius Josèphe était Paul de Tarse

Et :
[...] Josèphe décrit les années soixante [60-70 apr. J.-C.] comme une période de famine, d'agitation sociale, de détérioration institutionnelle, d'âcres luttes intestines, de guerres de classes, de banditisme, d'insurrections, d'intrigues, de trahisons, de bains de sang, et de dispersion des Judéens à travers toute la Palestine. [...] Il y eut des guerres, des rumeurs de guerre pendant presque dix ans, et Josèphe rapporte des présages, notamment une lumière brillant comme le jour en pleine nuit ! [...]
Cette lumière brillant comme le jour en pleine nuit nous est familière - Toungounska oblige. Josèphe donne plusieurs présages des malheurs sur le point de s'abattre sur Jérusalem et le Temple. Il décrit une étoile ressemblant à une épée, une comète, une lumière brillant dans le temple [...] des armées combattant dans le ciel, et une voix émanant du Saint des Saint annonçant « Nous partons d'ici ». (Josèphe, La guerre des Juifs, 6)
Ce fut d'abord, quand apparut au-dessus de la ville [Jérusalem] un astre semblable à une épée, une comète qui persista pendant une année... (Josèphe, La guerre des juifs, 6.3)
[...] Il se pourrait bien que les écrits eschatologiques du Nouveau Testament - la formation même du mythe de Jésus - aient été basés sur des événements cométaires de l'époque, y compris sur un souvenir de « l'étoile en Orient ». La destruction du Temple de Jérusalem pourrait bien avoir été un « acte de Dieu », comme rapporté par Marc dans son Évangile. (Laura Knight-Jadczyk, L'Onde - Tome 7, Annexe A)



Bizarro Earth

Ciel et pluies rouges en Chine


Un ciel rouge, suivi de pluies rouges et boueuses, ont suscité la surprise à Pékin en Chine, et dans une partie de la Mongolie.

Mercredi dernier en début d'après-midi, le ciel a viré au rouge dans une partie de la Chine et de la Mongolie : l'événement a été suivi d'une pluie rougeâtre et boueuse. Si les images du phénomène peuvent paraître apocalyptiques, cette couleur orangée rouge s'explique smplement... par une tempête de sable. Le phénomène est courant au printemps en Chine, mais celui-ci a été suivi d'une averses, d'où les pluies boueuses.

Il s'agit de la plus forte tempête de sable depuis 13 ans en Chine et les conséquences ont été importantes à Pékin : carambolages en série, coupures d'électricité et habitants obligés de porter des masques en extérieur pour respirer.

Bizarro Earth

Norvège : une pluie de vers de terre soudaine déroute les scientifiques

Image
Les météorologues et les biologistes Norvégiens sont totalement déroutés par une nouvelle pluie de vers de terre qui est tombé du ciel dans le sud du pays. Selon le quotidien norvégien The Local, le phénomène a été découvert par le professeur de biologie Karstein Erstad alors qu'il skiait dans les montagnes.

«J'ai vu des milliers de vers de terre sur la neige" at-il dit. «ils semblaient morts, mais quand je les ai mis dans ma main j'ai remarqué qu'ils étaient encore en vie."

On a d'abord pensait qu'ils avaient traversaient la couche de neige, mais on a rejeté cette idée, car la neige à cet endroit était épaisse de plus de 50 centimètres.

Ce n'est pas la première fois que le phénomène est signalé en Norvège. D'autres cas ont été signalés prés de Molde et de Bergen, toujours dans le sud du pays, ces dernières années. Selon Erstad, le phénomêne n'est pas nouveau, nos archives signalent des pluies de vers de terre dans la région en 1920.