Bienvenue à Sott.net
mer., 20 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Dolines

Fireball 3

Résumé SOTT - Novembre 2015 - Météorites, conditions météorologiques extrêmes et changements terrestres

Traduction : SOTT

Novembre 2015 a été un autre mois de phénomènes météorologiques extrêmes, avec plusieurs séries de tornades majeures aux États-Unis causant des dommages étendus de l'Iowa au Texas. Ces systèmes de tempête dévastateurs ont apporté des records de chutes de neige (ainsi que des records de quantité de neige tombée) en de nombreux lieux, avec Chicago qui a connu son mois de novembre le plus enneigé depuis « plus de 100 ans ». Plus au sud, l'État de l'Oklahoma est passé - en l'espace de deux semaines - d'incendies faisant rage à des tempêtes de glace. Ailleurs, le nord de la Chine a enregistré des records de froid et le Japon a connu ses plus lourdes chutes de neige pour un mois de novembre en plus de 60 ans.
boule de feu bangkok
© Sott.net
Un énorme météore explose dans le ciel de Bangkok, Thaïlande, 2 novembre 2015.
Dans l'hémisphère sud, les tempêtes « estivales » ont généré des grêlons géants qui ont transformé les rues en rivières de glace en Argentine du nord, tandis qu'une énorme tornade multi-vortex a détruit plus d'un millier d'habitations au Brésil. Les déluges d'octobre qui ont emporté voitures et maisons à travers le Moyen-Orient se sont poursuivis tout au long du mois de novembre, avec le Qatar qui a reçu plus que sa moyenne annuelle de précipitations pluvieuses en une seule journée. Certaines parties d'Israël, la Turquie, l'Iran, l'Arabie saoudite et le Yémen ont également été inondées par des pluies sans précédent. Pour le deuxième mois consécutif, d'intenses tempêtes de grêle ont créé des rivières de glace à travers le désert d'Arabie.

Arrow Down

Un gouffre géant engloutit une maison en quelques secondes au Bangladesh !

Bangladesh sinkhole
© John Wodden/Youtube)
Going...going...gone. The house as it sunk.

Commentaire : En l'espace de quelques secondes, la maison a été complètement engloutie par cette doline géante.



Cloud Precipitation

Résumé SOTT - Septembre 2015 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites


Commentaire : Veuillez noter qu'en raison du chaos climatique et planétaire qui augmente au fil des mois, nous ne pouvons montrer qu'une sélection limitée de la totalité de ces événements. N'oubliez pas de prendre en compte le fait que ces phénomènes
« localisés » se produisent simultanément sur toute la planète de multiples fois. L'ampleur de la destruction et l'impact sur la vie des gens en devient alors à peu près inimaginable.


Image
Peu importe la saison ou le climat « normal », actuellement, les véhicules, les maisons et les gens sont régulièrement emportés par des déluges, dans le monde entier. Oubliez « la pluviométrie moyenne d'un mois tombée en quelques heures » - le mois dernier, la pluviométrie moyenne de DEUX MOIS est tombée en un jour et transforma des parties du sud du Japon en mers intérieures. Aux États-Unis, l'état de l'Utah a connu sa pire crue soudaine jamais enregistrée, et toute la côte Est a été trempée jusque sous 30 cm de pluie. Ce mois-ci, nous avons aussi des extraits vidéos de déluges en Espagne, France, Italie, Grèce, Turquie, Norvège, Thaïlande, Taïwan, Chine, Sierra Leone et Nouvelle-Zélande.

Bizarro Earth

Royaume-Uni : un gouffre s'ouvre au beau milieu d'un quartier résidentiel (vidéo)

Des dizaines de familles ont dû être évacuées après la formation de cette doline, à St Albans, dans le sud-ouest de l'Angleterre.

Image
Un gouffre de 20 mètres de diamètre et d'une dizaine de mètres de profondeur s'est ouvert dans une rue d'un quartier résidentiel de la ville de St Albans, dans le sud-ouest de l'Angleterre, jeudi 1er octobre. Plusieurs familles ont dû être évacuées, et des dizaines de maisons se retrouvent sans eau, ni gaz, ni électricité.

Un autre petit trou était apparu il y a quelques jours à quelques pâtés de maisons, mais les services de secours avaient pensé qu'il s'agissait d'une fuite dans une conduite d'eau.


Arrow Down

Un trou géant a avalé un camping sur une plage australienne

C'est le samedi 26 septembre dernier que la plage de Rainbow Beach, dans le Queensland en Australie, a été le théâtre d'un effondrement de terrain spectaculaire. Quelques minutes auront suffi pour qu'un trou géant (doline) se forme et engloutisse toute une partie de la plage, sans faire de victimes.
doline Australie
© Youtube
En pleine période de vacances scolaires estivales en Australie, 140 campeurs présents sur la plage de Rainbow Beach, dans le Queensland en Australie, ont dû évacuer en catastrophe les lieux samedi dernier. La raison ? La formation d'une doline, un trou géant de 200 mètres de long sur 50 mètres de large, engloutissant la rive jusqu'à trois mètres de profondeur.

L'effondrement n'a fait aucune victime, mais des dégâts matériels sont à déplorer pour quelques-uns des campeurs. Ainsi, une voiture, un camion, une caravane ou encore plusieurs tentes ont sombré avec la rive. « Il y avait beaucoup de cris et de hurlements, puis une caravane a chuté dans le trou. C'était vraiment effrayant » déclare un campeur à une chaîne de télévision australienne. « Je pensais que nous allions y rester, c'était vraiment effrayant de voir à quelle vitesse les faits se sont déroulés, et comment notre camping a été avalé » a écrit une autre des personnes présentes sur la page Facebook dédiée à cette expérience.

Commentaire: Vous rappelez-vous de cette autre doline géante en Australie, en 2011 ? Dolines et sinkholes sont devenus de plus en plus fréquents ces dernières années : assiste-t-on à un véritable « éventrement » de la planète ?


Fireball 3

Résumé SOTT - Août 2015 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Image

Commentaire : Veuillez noter qu'en raison du chaos climatique/planétaire qui augment de mois en mois, nous sommes maintenant inondés de séquences vidéos et devons donc être sélectifs sur les événements à inclure. Dorénavant, s'il vous plaît, considérez que ces résumés vidéos sont de simples instantanés de l'image globale. En prenant en compte le fait que ces événements « localisés » sont multipliés plusieurs fois et se produisent simultanément sur toute la planète, l'ampleur de la destruction et de l'impact sur la vie des gens devient presque inimaginable.


Août 2015 a vu des déluges apocalyptiques de pluie et de grêle inonder les villes de la Chine jusqu'aux États-Unis, des orages électriques intenses griller les réseaux électriques et endommager les infrastructures, des tempêtes exceptionnellement puissantes détruire des récoltes et inonder de vastes zones de régions habitées.

Bizarro Earth

« On pourrait mettre une maison de 25 étages » dans ce gouffre sibérien

Image
L'origine des énormes cratères apparus dans la péninsule de Yamal ont suscité des dizaines de théories. On les attribue même à des extraterrestres.

De nouveaux gouffres continuent d'apparaitre de manière mystérieuse en Sibérie. La profondeur du cratère le plus important atteint 60 mètres. «J'étais très choqué quand j'ai vu ces gouffres pour la première fois. On peut y mettre une maison de 25 étages», a déclaré le correspondent de RT Vitaliï Bouzouev.

Les habitants pensent que ces gouffres sont une porte vers d'autres mondes.

Bizarro Earth

Le mystérieux cratère géant apparu en Sibérie est devenu un petit lac

Image
Le trou mystérieux apparu dans la péninsule de Iamal s'est transformé en un lac d'une profondeur actuelle de 50 mètres, a noté un scientifique russe, estimant que l'apparition de cette cuvette était probablement due à des explosions de gaz.

Le gouffre géant qui est apparu non loin du gisement de gaz Bovanenkovo exploité par Gazprom au nord de la péninsule de Iamal est en train de s'élargir, affirment des scientifiques cités une chaîne de télévision régionale. Ils ont en outre découvert d'autres cratères plus petits autour du lac situé au cœur d'une région stratégique pour ses ressources en gaz et en pétrole : le district autonome de Iamalo-Nénétsie.

Le cratère, découvert l'année dernière s'est peu à peu rempli d'eau au point qu'il est aujourd'hui devenu un lac. L'hiver et le printemps dernier, le niveau de l'eau a augmenté de 10 mètres et il va continuer à le faire, croient les scientifiques, selon le site internet de la région de Iamalo-Nénétsie.

«Je suis très surpris par sa taille, il est très grand !», a confié un reporter du journal japonais Asahi Shimbun, Terukhiko Nouse, qui accompagnait l'expédition scientifique, à la chaine de télévision locale avant d'ajouter : «Et le son d'un glacier qui fond ... Ce son me stupéfie».

Che Guevara

Manifestations contre Monsanto à travers le monde

Image
© Inconnu
Un demi-millier de personnes ont défilé à Ouagadougou contre Monsanto
De Paris à Ouagadougou et Rio, plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi contre le géant américain de la biotechnologie agricole Monsanto, et plus spécialement contre les OGM, pesticides et autres produits chimiques, dans le cadre d'une mobilisation mondiale.

Des appels à manifester avaient été lancés dans plus de 400 villes situées dans une quarantaine de pays. Lancée en 2013 par la mouvance Occupy, la Marche mondiale contre Monsanto se réclame "d'une dynamique citoyenne, autogérée par les groupes qui s'en emparent localement".

En Suisse, environ 2.500 personnes ont manifesté à Bâle et Morgues où Monsanto possède son siège pour l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient.

A Paris, de 2.000 à 3.000 personnes ont répondu à l'appel de collectifs citoyens et de nombreuses associations comme Greenpeace, le collectif "Alternatiba" ou "Stop Tafta". Les manifestants scandaient notamment "Vade retro Monsanto", "Monsanto non, ma santé oui" ou encore "Des OGM? on n'en veut pas !".

Bizarro Earth

Le « fléau » des dolines de la mer Morte

Image

Un cratère, ou «  doline  », apparu près du kibboutz d’Ein Gedi, en octobre 2014. ABIR SULTAN / EPA
Les hauteurs du kibboutz d'Ein Gedi offrent une vue inoubliable sur la mer Morte, étendue d'eau bleu cobalt ourlée de concrétions de sel et bordée d'escarpements rocheux. Mais Yehuda Roth est accoutumé à ce paysage qu'il a le loisir de contempler depuis plus de quarante ans. C'est un autre aspect du panorama qui retient l'attention de l'ingénieur hydraulique, habitant historique du kibboutz. « Regardez, dit-il en désignant un large périmètre s'étendant au pied des falaises. Avant, ici, c'était couvert de palmeraies, tout était vert. Aujourd'hui, la moitié de nos plantations de dattiers sont "kaputt". » Sur une parcelle se dresse tristement une rangée d'arbres laissés à l'abandon, carbonisés par le soleil.

A Ein Gedi, la phœniciculture - la culture des dattes - est directement menacée par les « dolines », ces trous qui s'ouvrent dans le sol à mesure que la mer Morte se retire. Le bassin aquatique le plus bas du globe s'assèche inexorablement, et la multiplication des cratères en est l'un des symptômes les plus alarmants. En reculant, l'eau laisse derrière elle un terrain truffé de poches de sel. Au contact de l'eau douce, celles-ci peuvent s'effondrer brusquement, avalant tout ce qui se trouve à la surface. En janvier, une portion de la route 90, le grand axe longeant la mer Morte côté israélien, s'est affaissée à cause d'une doline. La voie est maintenant fermée à la circulation en contrebas d'Ein Gedi, obligeant les automobilistes à un contournement fastidieux à travers les champs du kibboutz.