Bienvenue à Sott.net
sam., 23 sept. 2023
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Dolines

Eye 1

Cyber-espionnage : Fanny le nouveau logiciel espion de la NSA dévoilé par Kaspersky Lab

Image
La société spécialisée en sécurité Kaspersky Lab a à trouvé l'origine d'attaques d'une complexité sans précédent infectant les disques durs de gouvernements, d'agences gouvernementales et de sociétés stratégiques. Un puissant outil de cyberespionnage, surnommé « Fanny », qui récolte de l'information dans des millions d'ordinateurs par le biais de logiciels malveillants installés secrètement.

Fanny : le nouveau ver de la NSA

Un rapport publié lundi par la firme de sécurité informatique russe Kaspersky n'a pas identifié la source de cette campagne de cyperpiratage, mais a mentionné certaines similarités avec Stuxnet, une cyberarme que beaucoup croient avoir été développée par les Etats-Unis et Israël pour contrecarrer le programme nucléaire iranien.

Kaspersky a indiqué que cette campagne « surpasse tout ce qui a été fait en matière de complexité et de sophistication », dans le domaine du cyberespionnage, et son utilisation remonte à aussi loin que 2001 par une équipe nommée « le groupe Equation ». « Le groupe Equation est probablement l'un des groupes de cyberpirates les plus sophistiqués au monde; et l'un des plus menaçants que nous ayons vu », mentionne le rapport.

Les manoeuvres d'espionnage utilisaient un ver que Kaspersky a surnommé « Fanny » qui infecte un ordinateur par une clé USB en exploitant deux failles pour syphonner de l'information d'ordinateurs au Moyen-Orient et en Asie, ajoute le rapport. Des preuves montrent que les développeurs de Equation et de Stuxnet « sont soit les mêmes, soit de proches alliés », poursuivent les chercheurs.

Snowflake

Résumé SOTT - Janvier 2015 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Image
« D'ici quelques années, les chutes de neige hivernales deviendront un événement très rare et excitant. Les enfants ne sauront pas ce qu'est la neige. »
~ Dr David Viner, senior research scientist à l'unité de recherche climatique (CRU) de l'Université de East Anglia, Angleterre, en Mars 2000.
« Ultimement, les enfants britanniques n'auront qu'une expérience virtuelle de la neige. Grâce à l'internet, ils pourront s'émerveiller des scènes polaires - ou éventuellement, "ressentir" un froid virtuel. »
~ David Parker, chef du Hadley Centre pour les Prédictions Climatiques et la Recheche à Berkshire, Angleterre, également en Mars 2000.
Le mois dernier, des quantités phénoménales de neige ont été déversées dans le nord et le sud des États-Unis, en Europe occidentale et dans le sud-est, au Moyen-Orient, en Chine occidentale et dans l'est de la Russie. L'Arabie saoudite et les déserts du sud-ouest étasunien ont été frappés par la neige pour la troisième année consécutive. Les journaux étasuniens ont apparemment abandonné le terme « vortex polaire » parce que des conditions arctiques s'étendant jusqu'au Golfe du Mexique sont devenues « normales ». Si il y a un endroit où vous devriez vous attendre à beaucoup de neige en ce moment de l'année c'est à - Moscou - au lieu de cela, les Moscovites ont profité du mois de janvier le plus chaud depuis 100 ans.

Les Grands Lacs d'Amérique du Nord ne sont pas aussi gelés qu'ils l'étaient à la même date l'an passé, mais ces « blocs de glace » sont réapparus au Michigan en janvier et les Chutes du Niagara sont encore une fois partiellement gelées. Jusqu'à un demi-million de personnes ont été affectées par la pire inondation que l'Afrique du sud-est ait connue depuis des décennies. Les Balkans ont été inondés pour la 5e fois en 20 mois et ont presque reçu les quantités de précipitations pour deux mois, soit 70 cm de pluie en une seule journée. La Sicile a été frappée par une quantité identique de grêlons. Parmi les spectaculaires observations de boules de feu en janvier, il y a eu la fragmentation d'une comète au-dessus de l'est de la Russie, et une autre météorite a transformé la nuit en jour à Bucarest en Roumanie.

Des « booms mystérieux » continuent à effrayer les gens (et les animaux) partout aux États-Unis. Nous suspectons que certains d'entre eux sont des ondes de choc provenant d'explosions de météorites, mais d'autres arrivent groupés et sont enregistrés par les sismomètres (malgré le fait qu'il n'y a pas de fractures de l'écorce terrestre connues). Ainsi, nous sommes probablement en présence d'une activité sismique générale et inhabituelle résultant d'une diminution de la vitesse de rotation de la planète. Cela serait également responsable de toutes ces activités volcaniques, parmi lesquelles les éruptions spectaculaires de janvier. « La terre est en train de s'ouvrir » s'est traduit par des dolines qui ont avalé des voitures qui roulaient, ceci en Floride et au Maryland.

Alors que vous regardez cette vidéo résumant les événements climatiques de janvier, gardez à l'esprit que nous avons dû exclure un grand nombre d'autres phénomènes inhabituels parce qu'ils font maintenant partie de « la nouvelle réalité ».


Bizarro Earth

Groenland : deux lacs se vident en quelques semaines

Image

En avril 2014, des scientifiques ont survolé un site du Groenland, où se trouvait auparavant un lac. En lieu et place du lac, ils y ont découvert un cratère (ci-dessus), indiquant que le lac s'était vidé. Crédits : Stephen Price, Los Alamos National Laboratory, courtesy of The Ohio State University.
Deux lacs du Groenland se sont vidés en quelques semaines, annoncent des chercheurs. Un phénomène qui pourrait être imputable au réchauffement.

On le sait, de nombreux lacs dits sub-glaciaires sont situés sous la glace du Groenland, dont le nombre et l'emplacement est très mal connu. Or, en survolant l'épaisse couche de glace du Groenland, deux équipes distinctes de chercheurs ont découvert l'existence de deux cratères, en lieu et place des lacs sub-glaciaires précédemment identifiés sur ces deux zones. En d'autres termes, ces deux lacs se sont intégralement vidés de leur eau, soit un volume total de plusieurs dizaines de milliards de litres.

Ces deux découvertes font l'objet de deux publications séparées, l'une dans la revue Nature, et l'autre dans la revue The Cryosphère.

Concernant le lac dont la disparition est relatée dans la revue Nature, il s'agit d'un lac de quelques 3 kilomètres de large. Il semble s'être vidé très rapidement, à raison de 216 000 litres par seconde, soit grosso-modo le volume d'eau hébergé par une piscine de 9 mètres sur 15. A la place de ce lac, il y a désormais un cratère de quelques 3.2 mètres de large.

Ice Cube

Résumé SOTT - Décembre 2014 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Voici le douzième épisode de notre série mensuelle 2014, la vidéo compile des images des « Signes des temps » de tout autour du monde au cours du mois de décembre 2014 - « des changements terrestres », des phénomènes météorologiques extrêmes et des bouleversements planétaires.

Image

Bizarro Earth

Une gigantesque doline s'ouvre de nouveau en Russie

Image
On croyait, à tort, que les portes de l'enfer avaient été définitivement détruites à Sunnydale. Mais le mal est plus résistant que jamais, et a désormais élu domicile en Russie. A nouveau !

Nous avions déjà découvert la porte d'entrée vers l'Enfer dans la ville de Mirny, une ville de la République de Sakha, qui apparemment, n'est pas venue toute seule. Une mine de potasse (terme trivial désignant plusieurs composés du potassium) située dans la région de Perm, en Russie, s'est effondrée, laissant derrière elle un gouffre gigantesque au milieu d'une ville abandonnée. Les images sont particulièrement impressionnantes et les mauvaises nouvelles ne s'arrêtent pas là... Une autre mine connectée se trouve quelques kilomètres plus loin et menace également de s'écrouler, emportant cette fois-ci maisons et habitants.

Un peu plus tôt dans la semaine, Solikamsk-2, propriété d'Uralkali, a été évacuée en raison d'un afflux soudain d'eau salée. Les responsables ont pris une excellente initiative car le sol est tellement instable qu'un gouffre conséquent de 20 à 30 mètres s'est formé. C'est là tout le problème, car Solikamsk-1 se trouve justement sous une ville habitée. A bien regarder ces clichés, il est clairement temps de mettre les voiles...
Image

Bizarro Earth

Une doline cause des dommages matériels en Floride

Une doline (affaissement de terrain abrupte aussi appelé Sink hole en anglais) s'est produit à Holiday en Floride. L'affaissement qui a atteint 4 mètres de profondeur a englouti une voiture et menace directement des habitations situées à proximité immédiate du phénomène.


Cloud Lightning

Résumé SOTT - Septembre 2014 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Voici le neuvième épisode de notre série mensuelle, la vidéo suivante qui compile des images des « Signes des temps » de tout autour du monde au cours du mois de septembre 2014 - « des changements terrestres », des phénomènesmétéorologiques extrêmes et des bouleversements planétaires.

Image

Cloud Lightning

Résumé SOTT - Août 2014 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Traduction : SOTT

Le huitième épisode de notre série mensuelle, la vidéo suivante compile des images des « Signes des temps » de partout dans le monde au cours du mois d'août 2014 - « des changements terrestres », des phénomènes météorologiques extrêmes et des bouleversements planétaires.

Image
© SOTT.net

Bizarro Earth

Un mystérieux cratère dans un lac de l'Utah

Image
Un mystérieux cratère a été découvert le mois dernier à Circleville, dans l'Utah. Prenant la forme d'un trou sous la surface de l'eau, son origine précise reste inconnue mais il pourrait être dû selon les scientifiques, à un phénomène de "sols rétractables".

De l'art martien à l'éruption volcanique en passant par l'explosion d'un gazoduc, toutes les théories y sont passées. Objectif : expliquer le mystérieux cratère sous-marin qui est soudainement apparu au beau milieu d'une étendue d'eau située dans le sud de l'Utah, aux États-Unis. Sur le moment, les scientifiques ont été très intrigués par le phénomène.

Désormais, des géologues estiment que l'explication est, en réalité, bien plus simple qu'elle n'y paraît. Selon eux, il serait apparu suite à un phénomène appelé "sols rétractables", où le remplissage fréquent du lac aurait causé un effondrement du sol, créant une petite éruption.

Bizarro Earth

Un lac de 24.000m2 disparaît du jour au lendemain en Chine

Image
Un lac, situé dans un site du patrimoine culturel chinois dans la province du Shanxi -en Chine du nord-, a complètement disparu du jour au lendemain sans raison apparente.

L'information a premièrement été diffusée sur le site web officiel du gouvernement local le 2 août. Le gouvernement du Shanxi a fait appel à des spécialistes pour enquêter sur le mystère et surtout remplir de nouveau le lac.

Situé dans le comté de Guangling dans le nord-est de Shanxi, le Temple du Dieu de l'eau ou Shuishentang est un temple datant de la dynastie Ming (1368-1644). Etabli au milieu d'un lac qui couvrait environ 24.000 mètres carrés, ce site pittoresque est protégé par l'Etat depuis 2006.
Image
Selon les résidents locaux, le lac a disparu du jour au lendemain et celui-ci ne s'était jamais tarie avant, selon Liu Zhong, directeur du bureau de gestion du site.