Le 5 octobre 2012, TEPCO publiait un extrait de 6 heures des vidéoconférence entre le siège et les divers sites, enregistrées lors de l'accident nucléaire de Fukushima Daiichi. Leur justification pour avoir tant tardé à publier une partie de ces enregistrements est qu'ils veulent « préserver des informations personnelles ». On peut d'ailleurs constater que des passages de la bande audio sont « bipés » ou carrément absents, et que de nombreuses parties des vidéos sont floutées.[1]

On notera également que TEPCO semble en premier lieu se soucier davantage de préserver ses investissements et la possibilité de remettre si possible ses réacteurs en exploitation par la suite que de la sécurité des êtres humains, employés et population.

« Bien que le Japon soit un pays de haute technologie, plutôt que les cartes de crédit, l'argent liquide est toujours très populaire, même lors d'achats et de ventes par correspondance. Toutefois on peut se demander pourquoi ils n'ont pas utilisé la carte de crédit de quelqu'un pour acheter une batterie ! Fallait-il envoyer quelqu'un avec du cash de Tokyo à Fukushima ? On n'est plus à l'époque médiévale. C'était le PIRE des scénarios et tout le monde, n'importe quel magasin leur aurait accordé une reconnaissance de dette pour sauver des vies. »

Vidéo traduite et sous-titrée par Kna


Note :
[1] Le bandeau flouté en haut de l'écran est de mon fait, pour masquer des infos météo ou autres.. Les masques gris inférieurs également, pour masquer le sous-titrage original gênant.