Les Maîtres du Monde
Carte


Padlock

Les lois antiterroristes, à l'assaut des droits démocratiques

Image
© Inconnu
Dans l'année qui marque 800 ans depuis la Magna carta de l'Angleterre, qui affirmait que les rois ne pouvaient pas simplement imposer leur volonté comme bon leur semblait et les hommes libres ne pouvaient pas être punis à moins de violer la loi du pays, le nouveau gouvernement conservateur britannique prépare un assaut massif sur les libertés civiles.

Les conservateurs sont prêts à adopter une nouvelle législation visant les « extrémistes » qui pose une menace fondamentale pour les opposants politiques du gouvernement et pour la classe ouvrière. L'affirmation selon laquelle la nouvelle loi vise tout simplement ou principalement des terroristes islamiques est un mensonge.

En vertu des dispositions de la législation, les autorités pourront punir quiconque fait preuve d'un comportement «nocif», allant de désordres publics à des menaces au fonctionnement de la démocratie. Des individus et des groupes sujets à des «arrêtés de perturbation par des extrémistes» et à des «arrêtés d'interdiction" seront obligés de donner à la police tous les documents qu'ils ont l'intention de publier, y compris sur les médias sociaux. On pourrait aussi interdire à des particuliers de participer à des rassemblements publics et de parler lors de manifestations ou protestations.

Snakes in Suits

Sommet de l'Otan : quand des hauts responsables malades se mettent à chanter « We Are the World »

Traduction : Marie-Ange Patrizio

Image
© Inconnu
C'est un mauvais rêve. Lors du sommet de l'Otan en Turquie, le commandeur Philip Breedlove a invité les ministres des Affaires étrangères à chanter avec lui « We Are the World ». Cette mascarade était d'autant plus pénible que l'œuvre avait été composée pour collecter des fonds afin de vaincre la famine en Éthiopie (1984-85) ; un terrible épisode de la Guerre froide.

Federica Mogherini, la « Lady Pesc » [1] qui représente la politique étrangère de l'Union européenne, prise bras dessous bras dessus par le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, chante « We are the world » (la chanson de Michael Jackson) avec lui et les ministres des Affaires étrangères l'Alliance. Avec cette scène emblématique (voir la vidéo ci-dessus) s'est conclu en Turquie le sommet de l'Otan, auquel Mogherini a eu l'honneur d'être invitée.

« L'Ue et l'Otan —a-t-elle déclaré— ont une nature différente mais partagent les mêmes valeurs ». Il y a des « défis autour de nous qui nous unissent », de l'Ukraine à la Libye. Est donc « extrêmement importante l'étroite, excellente coopération que nous avons entre Union européenne et Otan au niveau de la Défense et de la Politique étrangère, entre moi et le secrétaire général, et nos staff, qui se rencontrent régulièrement ».

Dollar

La pathologie de la riche famille blanche

Traduction: Nicolas Casaux

Image

Les portraits des ex-présidents George W. Bush, à gauche, et George H.W. Bush, son père, extrait de l’émission « l’art de la gouvernance : la diplomatie d’un président ». L’exposition des portraits des dirigeants du monde organisée par le plus jeune des Bush, se trouve à la bibliothèque présidentielle George W. Bush et au muséum de Dallas jusqu’au 3 juin.(AP / Benny Snyder)
La pathologie de la riche famille blanche est la plus dangereuse des pathologies des États-Unis. La riche famille blanche est maudite par trop d'argent et de privilèges. Elle est dénuée d'empathie, conséquence de vies entières de prérogatives. Son sens de loyauté est restreint et elle ne possède pas d'aptitude au sacrifice personnel. Sa définition de l'amitié se réduit à « que pouvez-vous faire pour moi ? » Elle est possédée par un désir insatiable d'accroître sa fortune et son pouvoir. Elle pense que la richesse et les privilèges lui confèrent une intelligence et une vertu supérieures. Elle baigne dans l'hédonisme et le narcissisme effrénés. Et à cause de tout cela, elle interprète la réalité à travers un prisme d'auto-adulation et d'avarice qui la rend délirante. La famille blanche et riche est une menace. Les pathologies des pauvres, lorsqu'on les compare aux pathologies des blancs riches, sont comme une bougie que l'on comparerait au soleil.

Les familles riches et blanches ne manquent ni d'acolytes ni de propagandistes. Elles dominent nos ondes radio-télévisées. Elles imputent la pauvreté, la rupture sociétale, la violence urbaine, l'usage de la drogue, les abus domestiques et le crime à la pathologie des familles pauvres et noires — sans en connaître aucune. Elles prétendent que les familles pauvres et noires se désintègrent à cause de quelque défaut inhérent — vous pouvez alors lire entre les lignes que les blancs sont supérieurs aux noirs — un défaut que ces familles pauvres doivent réparer.

Si vous colportez ces bêtises racistes et simplistes, on vous donnera une colonne dans le New York Times. Faire de la lèche aux riches familles blanches rapporte toujours. Si vous êtes noir et que vous tenez ce genre de discours, les blancs riches déborderont de joie. Ils feront tout leur possible pour vous offrir une tribune. Vous pourrez alors devenir président, ou juge à la cour suprême. Vous obtiendrez peut-être une émission de télévision, ou un poste dans une université. Vous obtiendrez de l'argent pour votre fondation. Vous pourrez publier des livres sur le développement personnel. Vos films seront financés. Vous pourriez même être embauché pour diriger une compagnie.

Gear

L'Histoire contre les révolutions de couleur

Image
Nous sommes de plus en plus intéressés par cet évènement que fut la commémoration de la victoire de 1945, du 9 mai 2015 à Moscou et dans toute la Russie. Nous en avons déjà parlé à plusieurs reprises et dans diverses occasions. (Voir le 9 mai 2015, le 11 mai 2015, le
15 mai 2015, le 19 mai 2015, le 21 mai 2015.) Nous comptons encore développer notre réflexion car cet "événement", - c'en est un au sens le plus large et le plus haut du terme, - dépasse largement la crise ukrainienne et celle des relations Russie-bloc BAO, il dépasse largement le cas de la seule Russie même si la Russie est le centre du propos ; il concerne l'affrontement fondamental entre le Système et l'antiSystème et pose même des questions fondamentales de métahistoire et par rapport à notre "crise du sacré" spécifique.

Snakes in Suits

Des e-mails d'Hillary Clinton révèlent le double-jeu de l'occident concernant la Libye

Image
© REUTERS/ Mike Segar
Les pays occidentaux ont bien mené un double-jeu pendant le renversement du leader libyen Mouammar Kadhafi en 2011.

La correspondance de Hillary Clinton, alors Secrétaire d'État des USA, avec son collègue Sidney Blumenthal a révélé les plans peu glorieux de la Grande Bretagne et de la France concernant la division de la Libye. Dans une interview à Anissa Naouai, présentatrice de l'émission In the Now, Catherine Shakdam, spécialiste du Moyen Orient, estime que les partenaires de la coalition qui ont envahi la Libye poursuivaient leurs propres intérêts.

Suite à une fuite d'information, la presse a eu accès à la correspondance de Hillary Clinton, Secrétaire d'État des USA en 2011, avec l'un de ses proches collaborateurs. Les messages jettent la lumière sur la façon dont la Grande Bretagne et la France ont essayé de s'emparer de la "plus grosse part du gâteau libyen".

Bad Guys

TAFTA : sous pression américaine, l'Europe renonce à interdire les perturbateurs endocriniens

Traduction : Amis de la Terre

Image
© Inconnu
Suite aux pressions des responsables du commerce des États-Unis en vue de l'accord sur le TAFTA, l'Union européenne a renoncé à prendre des mesures règlementaires relatives aux perturbateurs endocriniens liés au cancer et à la stérilité masculine.

C'est ce qui ressort des documents qu'a obtenus le Réseau européen d'action contre les pesticides (PAN Europe). Les critères de l'Union européenne en projet auraient pu interdire 31 pesticides contenant des produits chimiques, perturbateurs endocriniens. Mais ils ont été abandonnés par crainte d'une réaction commerciale violente, alimentée par un lobby états-unien agressif.

Le 2 juillet 2013 au matin, une délégation de haut niveau de la Mission des États-Unis vers l'Europe et de la Chambre états-unienne du Commerce, rendait visite aux responsables du commerce de l'Union européenne, afin d'insister pour que les européens abandonnent leurs nouveaux critères pour mettre en évidence les perturbateurs endocriniens et ce, en faveur d'une nouvelle étude d'impact. A la fin de la journée, l'Union européenne avait cédé.

Magnify

Ces OGM bien planqués

Image
© DR
Les OGM par mutagénèse - Colza
Déjà présentes dans les cultures, les plantes « mutées » sont de vrais OGM. Elles échappent pourtant aux règlementations européennes et arrivent en force avec leur cortège de brevets et pesticides. De cette réalité émerge une vraie question : quel modèle agricole voulons-nous ?

Depuis 2008 et 2012 de nouvelles variétés de tournesol et de colza sont apparues en France. Leur particularité : elles ont été rendues tolérantes aux herbicides par la technique de mutation génétique ou mutagénèse. Lors de l'épandage, l'herbicide spécialement conçu pour la plante peut pénétrer dans ses cellules sans la détruire, alors qu'il tuera tous les végétaux alentour.

Des OGM direz-vous ? Oui ! Nous sommes effectivement dans le même scénario que pour les plantes transgéniques tels que le colza Round Up Ready de la firme Monsanto par exemple, ou le maïs TC1507 de Pioneer.

Bad Guys

Le canular des commémorations de guerre

Traduction : Résistance 71

Image
© Inconnu
"Ce sont toujours des rivalités pour des marchés et pour le droit à l'exploitation des nations arriérées en industrie, qui sont la cause des guerres modernes. On ne se bat plus en Europe pour l'honneur des rois. On lance les armées les unes contre les autres pour l'intégrité des revenus de Messieurs les Très-Puissants Rothschild ou Schneider, la Très Honorable Compagnie d'Anzin, ou la Très Sainte Banque Catholique de Rome..."
~ Pierre Kropotkine ~ "La Guerre", 1912.


Le jour national de la commémoration sert à se rappeler des soldats morts à la guerre. On nous dit que ceux morts à la guerre furent tués pour nous et notre liberté. Le général du corps des Marines Smedley Butler défia grandement ce point de vue. Il a dit que nos soldats sont en fait morts pour les bénéfices des banquiers, de Wall Street, de la Standard Oil (NdT : des Rockefeller) et de l'United Fruit Company (NdT : des frères Dulles). Voici un extrait d'un discours qu'il fit en 1933 :

Pistol

USA : la stratégie de la terre brulée en Europe et en Ukraine

Traduit par Élisabeth, relu par Diane

Image
© Inconnu
Ce qui se passe à une petite échelle pour l'Ukraine se passe à grande échelle pour l'Europe. Dans les deux cas, il s'agit d'un territoire que les USA veulent garder entièrement sous leur contrôle. Pour ce faire, tous les moyens leur sont bons, et si ça ne suffit pas, c'est la stratégie de la terre brûlée qui est employée : ce que nous ne pouvons pas contrôler nous-mêmes, nous le détruisons, afin que personne d'autre n'y ait accès.

Des Ukrainiens, soumis à ces épreuves, ont fait la prédiction que ceci allait bientôt se passer aussi en Europe. Eh bien, nous y sommes. Les USA n'ont pas réussi à établir un contrôle total sur l'Ukraine. Ce pays aux fortes divisions internes n'a pas comblé les desiderata des seigneurs d'une façon totalement satisfaisante. De ce fait, la destruction de l'Ukraine reste au programme des USA. Elle est déjà bien avancée.

Les USA n'ont pas réussi à établir un contrôle total sur l'Europe. Cette zone aux fortes divisions internes n'a pas rempli les desideratades seigneurs d'une façon totalement satisfaisante. Dans la guerre de propagande, l'unité des alliés transatlantiques était affichée, mais quand il est devenu clair que, sur ordre des Américains, les Européens devaient paralyser leur économie, l'obéissance de l'Europe s'est arrêtée.

USA

Washington cherche à renverser les gouvernements pro-russes dans les Balkans

Image
Washington cherche à renverser les gouvernements pro-russes dans les Balkans, y compris pour entraver les projets énergétiques profitables à la Russie, estime un expert autrichien.

Les Etats-Unis ont transféré leur politique "d'endiguement de la Russie" de l'Ukraine vers les Balkans, où ils s'efforcent d'éliminer toutes les forces pro-russes, écrit l'analyste politique Stefan Haderer dans les pages du quotidien Wiener Zeitung.

En Macédoine, l'opposition fait tout son possible pour renverser le premier ministre Nikola Gruevski. Selon M. Haderer, ce scénario ressemble étrangement à celui réalisé en Ukraine. Dans les deux cas, il s'agit de pays que l'on cherche à "européaniser" coûte que coûte.

"Il faut demander aux responsables politiques européens qui promettent d'accueillir la Macédoine, l'Albanie et le Kosovo dans l'UE à qui cela profite. Cela profite-t-il à leur populations bouleversées par les tensions interethniques et le terrorisme, à l'Union européenne qui ne survivra pas à l'adhésion de pays en crise ou bien aux Etats-Unis?", écrit l'analyste autrichien.