NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Les Maîtres du Monde
Carte


Map

La tournée d'Obama vise à renforcer le « pivot vers l'Asie »

Dans ce qui est la première étape d'une tournée en Asie, qui le mènera aussi en Corée du Sud, en Malaisie et aux Philippines, le président Barack Obama arrivera demain au Japon dans un contexte de confrontation avec la Russie à propos de l'Ukraine. L'objectif principal d'Obama est d'afficher son intention de poursuivre le « pivot vers l'Asie » qui cherche à assurer l'hégémonie américaine partout dans la région.

En octobre dernier, Obama avait annulé son voyage en Asie, y compris sa participation à deux sommets clé de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN), pour cause de fermeture du gouvernement à Washington. Sa décision d'entreprendre la tournée actuelle en dépit de l'escalade de la crise en Ukraine a pour but de rassurer les alliés américains que les Etats-Unis restent attachés à leur offensive diplomatique et renforcement militaire en Asie contre la Chine.
Airplane

Comment la police d'une banlieue de Los Angeles a espionné l'ensemble de sa population




Compton est une ville excentrée de la mégalopole de Los Angeles, en Californie, jeune, ouvrière,
violente, connue pour être le berceau du groupe de rap N.W.A. et de ses deux membres les plus éminents, Dr Dre et Ice Cube. Sa police municipale vient de s'illustrer en révélant avoir testé en 2012 un système de surveillance d'un genre nouveau, qui consistait à filmer la totalité de la ville grâce à une caméra de haute définition suspendue à un petit avion civil. Les habitants n'ont pas été informés.

"Nous avons observé la totalité de la ville de Compton durant les phases de vol. Nous pouvions zoomer sur n'importe quelle partie de la ville, suivre des voitures, voir les gens", explique Ross McNutt, concepteur de cette technologie et patron de la société Persistence Surveillance Systems, au Center for Investigative Reporting (CIR), une organisation à but non lucratif qui a révélé la tenue de cette expérience.

McNutt a participé, selon le CIR, à l'élaboration d'outils de surveillance de masse destinés à poursuivre des poseurs de bombes en Irak et en Afghanistan. Il s'est persuadé depuis que des caméras de surveillance à haute définition attachées à de petits avions civils devraient intéresser les forces de police américaines.
Dollar

TAFTA, Grand marché de dupes pour les Européens

Du TAFTA, Du TTIP, de l'APT ... Est-ce que la majorité des Français sait de quoi il s'agit ? Malheureusement NON. Alors qu'il s'agit d'un des sujets les plus important de notre époque et qui, s'il est conduit à terme, aura une empreinte écologique désastreuse avec l'impact correspondant qui en découlera sur notre vie quotidienne. Le grand marché transatlantique, c'est tout simplement le début de l'unification politique et économique des États-Unis et de l'Union Européenne sur fond d'ultra libéralisme. Même si le sujet commence à être évoqué, c'est à croire que les grands médias n'ont plus la possibilité d'éclairer les gens sur ce genre de sujets de manière critique et suffisamment détachée de toute influence financière ou politique.

Négocié depuis le mois de juillet 2013, il faut rappeler que TAFTA, accord commercial trans-atlantique ou Trans-Atlantic Free Trade Agreement (aussi connu sous le nom de TTIP, Transatlantic Trade and Investment Partnership ou Partenariat Transatlantique de Commerce et d'Investissement) est un Accord de Partenariat Transatlantique (APT) qui prévoit que les législations en vigueur des deux côtés de l'Atlantique se plient aux normes du libre-échange établies par et pour les grandes entreprises européennes et américaines, sous peine de sanctions commerciales pour le pays contrevenant, ou d'une réparation de plusieurs millions d'euros au bénéfice des plaignants. Ce projet d'accord commercial, entre l'Union européenne et les Etats-Unis, concerne des domaines aussi variés que l'accès aux médicaments, la sécurité alimentaire, l'agriculture ou le règlement des différents privés - publics. Les négociations qui se déroulent dans l'opacité, sous mandat de la commission Européenne, auxquelles le parlement Européen actuel ne s'est pas opposé, sont conduites par un petit groupe de fonctionnaires non élus et sont censées durer au moins jusqu'à fin 2014. Déni de démocratie au nom de la liberté des échanges économiques, marché de dupes pour une Europe « libérale » mais protectrice, problématiques de la crise écologique exclues au profit de la recherche désespérée d'une Croissance impossible, crime contre l'environnement, la santé caractérisent, entre autres, les négociations en cours.
Eye 1

Plan anti-Djihad : le retour du délit de visite de sites web ?

Mercredi, le premier ministre Manuel Valls présentera le plan anti-Djihad sur lequel il avait travaillé au ministère de l'intérieur. Parmi les mesures phares figurera une surveillance accrue des réseaux terroristes sur Internet, avec le risque d'une violation de la vie privée et de la liberté de communication.

Le premier ministre Manuel Valls présentera lui-même mercredi matin en conseil des ministres le "plan anti-Djihad" qu'il avait préparé lorsqu'il était place Beauvau, et qui sera porté par le nouveau ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve. A l'occasion d'un déplacement à l'Institut du Monde Arabe, le président François Hollande a déjà dévoilé l'ambition du plan, qui portera notamment sur la lutte contre l'embrigadement de jeunes combattants sur Internet.

"La France déploiera tout un arsenal, en utilisant toutes les techniques, y compris la cybersécurité", a ainsi expliqué François Hollande.

"Insistant en outre sur la «vigilance» dont les services doivent faire preuve face au «terrorisme via Internet» qui sert de «vecteur pour de nombreux recruteurs», Bernard Cazeneuve entend muscler davantage encore la surveillance du «cyberdjihadisme» et des sites extrémistes où s'entremêlent fantasmes, recettes explosives de petits chimistes ainsi que toute une logorrhée sur la mort en martyr", confirme Le Figaro.

Ce pourrait signer le retour du délit de visite régulière de sites internet terroristes, qui avait été proposé par des députés UMP dans le cadre de la loi relative à la sécurité et à la lutte contre le terrorisme du 21 décembre 2012. Le texte punissait de deux ans de prison et 30 000 euros d'amende "le fait de consulter habituellement un service de communication au public en ligne mettant à disposition des messages provoquant directement à des actes de terrorisme ou faisant l'apologie de ces actes au moyen notamment d'images montrant la commission d'infractions d'atteinte volontaire".
USA

L'Ukraine et le Grand Echiquier

Traduit par Résistance 71

Le ministère des affaires étrangères américain, au travers de sa porte-parole Jennifer Psaki, a dit que les rumeurs du directeur de la CIA John Brennan disant aux changeurs de régime de Kiev de "pratiquer des opérations tactiques" ou une offensive "anti-terroriste" dans l'Est de l'Ukraine, sont "complètement fausses". Ceci veut dire que Brennan a bel et bien donné ses ordres de marche (
NdT: en vertu de la règle bien connue édictée par le journalise Claud Cockburn: "Ne jamais rien croire tant que ce n'est pas officiellement démenti"...). D'ores et déjà, la campagne "anti-terroriste" avec sa belle petite touche rhétorique à la deubeuliou, a dégénéré en farce.

Ajoutez à cela les aboiements du secrétaire général de l'OTAN, l'épagneul danois Anders Fogh Rasmussen, jappant au sujet du renforcement militaire tout le long de la frontière Est de l'OTAN. "Nous aurons plus d'avions dans les airs, plus de navires sur l'eau et plus de promptitude sur terre."

Bienvenus dans la doctrine des Deux Larbins de la guerre post-moderne.

Payez ou gelez à mort

L'Ukraine est en banqueroute de quelque côté que l'on se tourne. La position constante du Kremlin ces derniers trois mois a été d'encourager l'UE de trouver une solution au marasme économique de l'Ukraine. Bruxelles n'a rien fait. Bruxelles pariait sur un changement de régime au profit de la marionnette poids lourd de l'Allemagne: Vladimir Klitschko, alias Klitsch le boxeur.

Le changement de régime s'est bien produit, mais orchestré par le "Khagnate de Nulands", une cellule néoconservatrice du ministère américain des affaires étrangères et sa secrétaire d'état pour les affaires européennes et eurasiatiques Victoria Nulands. Maintenant, l'option présidentielle est entre, qui d'autres, deux marionnettes des Américains, le milliardaire choco Petro Porochenko et "sainte Youlia" Timoschenko, ancienne premier ministre ulrainienne, reprise de justice et possible présidente. L'UE n'aura plus qu'à récupérer la facture (impayable). Là dessus entre en lice bien sûr le FMI, qui va envoyer les Ukrainiens à la trappe au travers de ses "ajustements structurels" à venir, ce qui aura pour effet de rendre bien pire la situation des Ukrainiens.
Eiffel Tower

Hollande et Fabius libèrent leurs zotages

Syrie quand tu nous détiens

Ouf ça y est, les zotages Français en Syrie ont été libérés !

Rien de tel qu'une bonne vieille libération d'otages pour vous remonter une cote taille basse, après une déculottée électorale. La popu-hilarité de Moi-Président pourrait même repasser au dessus de la ceinture selon les experts en pantalonnades.

Ainsi donc Edouard Elias, Didier François, Nicolas Hénin et Pierre Torres, sont rentrés sains et saufs. Faut dire qu'on avait convenablement briefé les ravissant. Défense de les égorger et de leur dévorer le cœur ! Monsieur Laurent le leur avait expressément interdit. Monsieur Laurent est responsable, il n'aime pas voir des gens coupables au couteau de boucher. Il n'aime pas verser le Sang. Il aime mieux le faire transfuser. Un humaniste consanguin monsieur Laurent.

L'homme du Quai et des Transfusions a également reconnu que les geôliers causaient français et que les otages « ont été traités très durement ».
Snakes in Suits

Affaire Morelle : une illustration parfaite de la Hollandie, entre passe-droits et déconnexion du pays réel



Coïncidence ou pas, la libération inespérée des quatre journalistes français arrive, au moment même ou François Hollande, et surtout son nouveau super Premier ministre Manuel Valls, sont visés par un scandale qui n'a pas encore de nom. Une affaire qui a déjà fait une première victime en la personne du conseiller même du président, sa principale plume, un dénommé Aquilino Morelle qui a été contraint de démissionner.


Selon le site Mediapart, qui s'est spécialisé dans le flingage sur commande de certaines personnalités, l'intéressé serait au cœur d'un conflit d'intérêt, pour avoir notamment travaillé pour des laboratoires pharmaceutiques, alors qu'il était rattaché à l'Inspection générale des affaires sociales. L'ancien conseiller de François Hollande et du groupe de communication Euro RSCG, accessoirement Young leader de la French American Foundation, s'en est défendu, arguant qu'il n'a cherché qu'à offrir ses services afin de faciliter le contact entre les bons interlocuteurs, au sein du comité économique des produits de santé. Que ces pratiques sont ainsi joliment enrobées. Cependant, selon le code pénal français, ces activités pourraient s'apparenter à une prise illégale d'intérêts.

François Hollande, qui n'est pas particulièrement connu pour son courage et sa franchise, était opportunément en déplacement lorsque le scandale a éclaté officiellement. Encore une coïncidence heureuse pour le président le plus impopulaire de la Ve République, qui continue de chuter dans les sondages, avec une cote de popularité à seulement 18%. Alors que dans le même temps, la côte de popularité de Manuel Valls atteindrait 58%, soit une différence de quarante points d'écart avec le président.
Propaganda

Vers la fin de la propagande états-unienne


Barack Obama parle bien. En réalité, le président Obama n’écrit pas lui-même ses textes et passe ses journées à lire sur des prompteurs des discours écrits pour lui. Pendant ce temps, d’autres gouvernent à sa place.
L'Empire anglo-saxon est basé depuis un siècle sur la propagande. Elle est parvenue à nous convaincre que les États-Unis sont « le pays de la liberté » et qu'ils ne livrent de guerres que pour défendre leurs idéaux. Mais la crise actuelle à propos de l'Ukraine vient de changer les règles du jeu : désormais Washington et ses alliés ne sont plus les seuls locuteurs. Leurs mensonges sont ouvertement contestés par le gouvernement et les médias d'un autre grand État, la Russie. À l'heure des satellites et de l'Internet, la propagande anglo-saxonne ne fonctionne plus.

Depuis toujours les gouvernants tentent de convaincre de la justesse de leurs actes, car jamais les foules ne suivent les hommes qu'elles savent mauvais. Le XXème siècle a été le théâtre de méthodes nouvelles de propagation d'idées qui ne s'encombraient pas de la vérité. Les Occidentaux font remonter la propagande moderne au ministre nazi Joseph Goebbels. C'est une manière de faire oublier que l'art de fausser la perception des choses fut développé auparavant par les Anglo-Saxons.

En 1916, le Royaume-Uni créa la Wellington House à Londres, suivie par la Crewe House. Simultanément, les États-Unis créèrent le Committee on Public Information (CPI). Considérant que la Première Guerre mondiale opposait des masses et non plus des armées, ces organismes tentèrent d'intoxiquer leur propre population tout autant que celles de leurs alliés et que celles de leurs ennemis.

La propagande moderne commence avec la publication à Londres du rapport Bryce sur les crimes de guerre allemands, qui fut traduit en trente langues. Selon ce document, l'armée allemande avait violé des milliers de femmes en Belgique, les armées britanniques luttaient donc contre la barbarie. On découvrit à la fin de la Première Guerre mondiale que l'ensemble du rapport était une supercherie, faite de faux témoignages avec l'aide de journalistes.
Info

Ukraine : une ville aux mains des séparatistes demande à Poutine d'intervenir

Le maire autoproclamé de la ville ukrainienne de Slaviansk contrôlée par des pro-russes a demandé dimanche à Vladimir Poutine d'envoyer des troupes russes pour protéger la population locale après une fusillade meurtrière le jour de Pâques.

"Nous vous demandons d'étudier au plus vite la possibilité d'envoyer des forces de maintien de la paix pour défendre la population contre les fascistes", a déclaré ce responsable, Viatcheslav Ponomarev, dans un appel au président russe Vladimir Poutine lu au cours d'une conférence de presse à Slaviansk.

Il a également annoncé avoir décrété un couvre-feu dans la ville totalement contrôlée par les pro-russes depuis plus d'une semaine.

Selon Ponomarev, la fusillade, qui a éclaté dans la nuit près d'un barrage érigé par des insurgés dans le village de Bilbasivka, à 18 kilomètres à l'ouest de Slaviansk, a fait cinq morts, trois militants pro-russes et deux assaillants.

Un photographe de l'AFP a vu deux corps de militants pro-russes déposés dans une camionnette.
Handcuffs

Reddition inconditionnelle des Palestiniens

israel-palestine map
Pour l'instant, il n'y a aucune chance de réunir une majorité pour un accord équi­table ; la voie vers l'Afrique du sud est ouverte.

L'exigence de recon­nais­sance d'un état juif par les Pales­ti­niens n'est pas une coïn­ci­dence ; il ne faut pas la prendre à la légère. C'est le moyen d'exiger que les Pales­ti­niens admettent leur défaite his­to­rique et recon­naissent le droit de pro­priété exclusive des Juifs sur le pays.

Aux yeux de la majorité au pouvoir il n'y a aucune dif­fé­rence entre les Arabes qui sont citoyens d'Israël et ceux qui sont rési­dents des ter­ri­toires [occupés, ndlt] , car la citoyenneté est vue comme une fiction légale qui peut être annulée. De toutes façons, elle est infé­rieure à l'affiliation nationale. Selon cette approche, la nation est une création de l'histoire ou une création divine  -  d'autres diraient une création de la nature  -  alors que la citoyenneté est arti­fi­cielle, produit d'une décision arbitraire.
Top