Changements Terrestres
Carte


Snowflake Cold

Russie : précoces et fortes chutes de neige

Des chutes de neige importantes pour la saison touchent actuellement la Russie, et pas uniquement en Sibérie ou dans l'Oural, mais aussi dans la région de Moscou.

Même si la période est maintenant propice à la neige dans une bonne partie de la Russie avec la reconstitution des masses d'air froid, les chutes de neige de ces derniers jours ont été particulièrement intenses dans les régions situées entre la capitale Moscou et l'Oural.

C'est dans la ville de Perm, au pied de l'Oural que les chutes de neige ont été les plus importantes. On relève par exemple ce mardi un épais manteau neigeux de l'ordre de 30 cm. Ce chiffre est remarquable lorsqu'on le compare avec la hauteur moyenne du manteau neigeux en plein hiver qui est de « seulement » 50 cm. Ces fortes chutes de neige peuvent surement être attribuées en partie à la température des eaux entourant la Russie (Atlantique, mer Baltique, et océan Arctique), qui sont bien plus chaudes en cette année que la normale, amenant une quantité de vapeur d'eau importante disponible pour les précipitations. En conséquence les perturbations amènent plus de neige, y compris dans des zones continentales habituellement plus sèches en cette période de l'année.
Cloud Precipitation

Pluies torrentielles à Ténérife : 1 mort


Une forte vague de mauvais temps a fortement affecté les îles Canaries ces dernières 36 dernières heures, avec de fortes pluies et des orages violents.

Des pluies diluviennes se sont abattues hier matin et en début d'après-midi sur la ville de Santa Cruz de Tenerife.

Il est tombé 140 mm de pluies sur la ville en l'espace de 6h, la majorité de ces précipitations entre 11h et 12h, ce qui a provoqué des inondations instantanées.
De nombreuses rues se sont transformées en torrents, et la ville a été paralysée durant plusieurs heures.
Cloud Precipitation

Six morts au Mexique dans la tempête tropicale Trudy

La tempête tropicale Trudy a fait au moins six morts lors de son passage cette fin de semaine dans la région de Guerrero, au sud du Mexique, sur la côte Pacifique.

Les pluies accompagnant Trudy, qui avait touché terre samedi, ont provoqué un glissement de terrain sur une ferme dans la municipalité de Tlacoachistlahuaca, causant la mort d'un travailleur de 23 ans.

Deux enfants et une femme ont été ensevelis par un autre glissement de terrain à Ometepec et une personne est morte pour la même cause à Cochoapa, tantis qu'un homme de 70 ans a été emporté par la crue d'une rivière.
Cloud Precipitation

Inondations au Nicaragua : 22 morts

Plusieurs régions du Nicaragua ont été touchées par de fortes pluies orageuses depuis près d'une semaine.

Les pluies torrentielles ont provoqué des inondations et des glissements de terrain.

Les autorités ont annoncé la mort de 22 personnes, dont 9 qui ont perdu la vie suite à l'effondrement d'un immeuble dans la capitale, Managua.
32 000 personnes sont touchées par ces intempéries.

De nombreux sauveteurs se sont mobilisés pour venir en aide à plusieurs dizaines de familles situées dans des zones ou le risque de glissements de terrain était élevé.
Cloud Precipitation

Inondations dans le Nord du Danemark

Le Nord du Danemark, et en particulier la région du Nord Jutland a subi de très fortes pluies durant 24 h. Celle-ci on tprovoqué des inondations dans plusieurs secteurs. Les services météorologiques Danois indiquent avec mesuré jusqu'à 100 mm de précipitation en 24 h à certains endroits.

Dans la ville de Lendum plusieurs habitations et commerces ont été inondés.

Près de Sindal, une route minée par l'eau s'est effondré. L'autoroute E39 ainsi que plusieurs routes secondaires ont dû être fermées à la circulation. Le trafic ferrovaiire a lui aussi été très perturbé.

Voici quelques cumuls relevés en 24 h:
  • 104.4 mm - Lendum
  • 73.9 mm - Uggerby
  • 71.0 mm - Frederikshavn
Binoculars

D'étranges filaments dans le ciel angevin

Mardi, autour d'Angers, de grands fils blancs ont virevolté dans les airs. Des témoins en ont photographié. De quoi s'agit-il ? Le mystère reste entier.

Elodie, qui habite Avrillé, n'avait jamais vu ça : « C'était comme une grosse toile d'araignée. » Mardi, en allant prendre le tram, elle a aperçu un étrange filament dans les airs.

Stéphane Calmels-Beaulieux, responsable dans un magasin de bricolage de l'agglo angevine, en a également vu. Dans son jardin à Seiches-sur-le-Loir, dans des champs à Saint-Sylvain-d'Anjou ou encore Pellouailles-les-Vignes. Il les a traqués avec son appareil photo. « Tout l'après-midi, des filaments ont chuté », raconte-t-il.
Fish

Les créatures des profondeurs indiquent des changements terrestres majeurs : quelqu'un y prête-t-il attention ?

Lorsqu'on prête attention à ce qui arrive aux animaux de la planète, ils peuvent nous en dire beaucoup sur l'environnement et prédire des changements que nous, simples humains, ne remarquerions d'ordinaire pas aussi rapidement (voire pas du tout). Comme les canaris qu'on utilisait autrefois pour détecter des gaz toxiques dans les mines de charbon, les animaux sont sensibles à des choses dont les humains sont souvent inconscients (avant qu'il ne soit trop tard), et remarquer ces « choses » peut parfois faire la différence entre la vie et la mort pour un grand nombre de personnes. Hormis d'être dotés de sens que ne possèdent pas les êtres humains, les animaux occupent aussi des endroits où nous ne sommes pas, comme les océans et les cieux, des endroits qui bordent notre espace vital et finalement l'impactent. Donc, ce qui leur arrive nous arrive souvent à nous un petit peu plus tard.

Récemment, j'ai remarqué ce qui paraît être une augmentation significative de comportements bizarres chez les animaux - en particulier, très récemment. Ici, je n'aborderai que la vie marine bien que des bizarreries similaires frappent d'autres animaux et insectes dans le monde. Commençons par quelques infos du début du mois de mai.
Cloud Precipitation

Italie : les intempéries font quatre morts en moins d'une semaine


Les pluies diluviennes qui s'abattent sur l'Italie ont fait quatre morts en moins d'une semaine. Dans la région de la Maremme, une zone marécageuse située au nord de Rome, deux sœurs âgées de 65 et 69 ans ont été emportées par la crue soudaine de la rivière. Leurs dépouilles ont été retrouvées mardi par les pompiers.

À Muggia, près de Trieste, le corps d'une femme a été retrouvé hier dans les décombres de sa maison ravagée par une coulée de boue. La région de Gênes avait, elle, été frappée en fin de semaine dernière par des inondations soudaines qui ont fait un mort et des millions d'euros de dégâts.
Info

Iran : seize blessés après un séisme

Un séisme de magnitude 5,6 a secoué aujourd'hui deux villes de l'ouest de l'Iran faisant 16 blessés, selon un institut de recherche et le Croissant-Rouge iranien. Le tremblement de terre s'est produit peu après 17H00 (13H30 GMT), et l'épicentre a été localisé à 51 kilomètres à l'est de la ville de Dehloran, proche de la frontière irakienne, selon l'Institut américain de géophysique USGS.
Les villes de Dehloran et Abdanan, où vivent au total 65.000 personnes, ont été affectées par le séisme, a expliqué le Croissant-Rouge iranien.

"Aucun décès n'a été signalé", a indiqué l'organisation dans un communiqué, ajoutant que le séisme n'avait causé que des dégâts mineurs dans les zones résidentielles. Mais le texte précise qu'en raison du froid le gouverneur d'Abdanan a demandé des tentes pour les familles dont les maisons ont été endommagées.
Cloud Grey

Ouragan Gonzalo : alerte aux Bermudes, puis direction l'Europe

Après avoir touché le nord des Antilles, l'ouragan Gonzalo s'est renforcé pour devenir un phénomène puissant. Il s'apprête actuellement à faire des ravages sur les Bermudes ces prochaines heures.

Gonzalo est désormais le phénomène cyclonique le plus puissant de l'année en Atlantique. Après avoir atteint la catégorie 4 hier, il a régressé aujourd'hui en catégorie 3 (avec des vents compris entre 179 et 209 km/h) et va atteindre les Bermudes ce vendredi midi. L'archipel britannique est en alerte. Les écoles sont déjà fermées et les magasins sont pris d'assaut dans le but d'effectuer des provisions. Regardez notre vidéo d'explication sur son évolution météo.

204 km/h à Saint-Barthélémy

Nommé Gonzalo le 12 octobre dernier, cet amas orageux a rapidement pris de l'ampleur pour devenir tempête tropicale, puis ouragan de catégorie 1 en frappant les îles du nord de l'arc antillais en début de semaine. En passant sur St-Martin et St-Barthélemy, les vents ont soufflé jusqu'à 204 km/h en rafale. Quant aux pluies, si elles n'ont pas été diluviennes, elles ont tout de même laissé 90 mm à St-Martin en 06h et 74 mm en 03h à St-Barthélemy. La Guadeloupe a en revanche été plutôt épargnée.
Top