Changements Terrestres
Carte


Bizarro Earth

Des nouvelles de la faille géologique californienne

Image
© Flickr/ Brian Hawkins
La fissure de la croûte terrestre aux alentours de la ville américaine de Los Angeles s'avère plus profonde qu'on ne le pensait, et pourrait provoquer un séisme très puissant.

Cette conclusion a été faite par le géologue de l'Université de Californie à Santa Barbara, Jim Boles, et diffusée par la station radio KPCC.

Lors de sa recherche, le scientifique a constaté une fuite importante d'hélium de la faille Newport-Inglewood, longue de 45 km et passant par le territoire du grand Los Angeles. "Cela indique que la faille est plus profonde qu'on le pensait jusqu'à présent", souligne Boles.

Bizarro Earth

Les restes d'un monstre marin retrouvés sur une plage russe

Image
Deux fois plus grand qu'un homme, la queue recouverte de poils et un bec d'oiseau... c'est le spectacle offert par la dépouille peu ragoutante d'un animal apparemment non répertorié échoué sur une plage.

Trouvé près de l'aéroport à Shakhtersk, sur l'île de Sakhaline, l'animal (ou ce qu'il en reste) n'a jamais été vu dans la région. Selon le Siberian Times, sa carcasse découverte dans un état de décomposition avancé a ému tous les médias pour se transformer en buzz sur les réseaux sociaux russes. Pour certains internautes, il pourrait s'agir des restes d'un dauphin du Gange, mais la présence de fourrure sur son corps entretient le mystère. Nikolay Kim, chef adjoint du département de prévision de l'Institut de recherche de Sakhaline a déclaré: "A en juger par l'apparence de la tête, c'est clairement un grand dauphin. Sans doute une espèce rare. L'animal a très probablement été porté par le courant chaud. "

Cloud Precipitation

Des dizaines de morts et de sinistrés en raison d'inondations en Inde

Image

Les carcasses de plus de 5 000 animaux ont également été retrouvées, dont celles de quatre lions asiatiques, une espèce en danger. STRDEL / AFP
Après la canicule, les inondations. Après les plus de 2 200 morts causés par la vague de chaleur, fin mai, l'Inde doit désormais faire face aux pluies torrentielles dans l'Etat du Gujarat, dans l'ouest du pays, qui ont déjà fait 55 morts.

Des secouristes tentaient ainsi de sauver, samedi 27 juin, des personnes bloquées par des inondations causées par la mousson. Des milliers de personnes ont cherché refuge dans des zones moins affectées par les inondations qui ont surtout touché depuis mercredi la région de Saurashtra.

Amélioration de la météo

« Le bilan a atteint 55 morts depuis le 24 juin », a déclaré un responsable du centre de contrôle des inondations. Le ministre de la défense, Sitanshu Kar, a affirmé sur son compte Twitter que l'aviation indienne avait effectué 23 sorties et que les hélicoptères avaient « largué 5,87 t de paquets alimentaires » aux populations sinistrées.

Snowflake

La Nouvelle Zélande frappée par des records de froids

Image
Comme indiqué dans un précédent article (voir ici), la Nouvelle-Zélande a vu les températures plonger un peu plus ce week-end surtout dans sa partie Sud, ainsi que de fortes pluies qui ont provoqué des inondations et glissements de terrain sur l'Ouest.

Durant ces dernières 24h, les services météorologiques du pays ont relevé les températures minimales suivantes :
-20 °C à Pukaki, pas loin du record national relevé à Ranfurly en 1903 avec -25.6°C.
-5°C à Dunedin, Blenheim et Taumarunui.
-2°C à Hamilton.
+2.7°C à Auckland.

Taumarunui était la ville la plus froide de l'île du nord avec -5 degrés, suivi par Taupo avec -3 et -2°C à Hamilton.

Des chutes de neige se sont produites jusqu'à basse altitude sur l'île du Sud, rendant la circulation impossible sur les routes de montagne.
Les chutes de neige les plus intenses ont eu lieu sur la région d'Otago, où la neige a blanchi les collines , on a relevé par endroits plus de 5,4 cm de neige fraîche.

Blue Planet

7 % de la biodiversité terrestre déjà disparue

Image
© Inconnu
Une équipe pluridisciplinaire de chercheurs français vient de prouver que 7% de la biodiversité terrestre a déjà disparu. Ces chercheurs de l'Institut de systématique, évolution et biodiversité, du Centre des sciences de la conservation et de l'université d'Hawaï ont publié leurs travaux dans les Proceedings of the National Academy of Science (PNAS).

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs se sont intéressés aux mollusques terrestres (escargots et limaces). Pour 200 espèces tirées au sort, les chercheurs ont demandé à 35 experts d'évaluer si elles étaient éteintes, encore vivantes ou s'ils ne pouvaient pas se prononcer. En parallèle, toutes les informations existantes depuis deux siècles sur ces 200 espèces ont été rassemblées. "Les résultats des deux approches sont remarquablement concordants. Extrapolés aux autres compartiments de la biodiversité, ces résultats permettent donc d'estimer que nous aurions déjà perdu, non pas 1,3% mais 7% de la biodiversité terrestre de la planète", expliquent les chercheurs dans un communiqué.

Solar Flares

Une vague de chaleur des Etats-Unis au Pakistan

Canicule aux Etats-Unis : près de 50°C aux Texas et en Arizona

Une canicule frappe l'ouest des États-Unis, la Californie, l'Arizona et le Nevada étant les États les plus touchés par cette vague de chaleur avec des températures qui dépassent les 45°C en ce début de semaine.

Cette canicule est liée à la remontée d'un air très chaud du Mexique. Air très chaud qui, dans un flux de sud et en passant au-dessus des Montagnes Rocheuses, se réchauffe encore davantage, un peu à la manière du foëhn sur les Pyrénées.

Vers des records de chaleur pour une fin juin ?

A Las Vegas, Phoenix, Tucson et El Paso, les températures approcheront les records de chaleur pour un mois de juin. On se situera entre 10 et 15°C au-dessus des moyennes de saison.

Snowflake

Vague de froid inhabituelle pour un mois de juin sur le Nord de l'Europe

Image
Une vague de froid inhabituelle pour un mois de juin, provoqué par la descente d'un air froid polaire qui s'est encore intensifié aujourd'hui, affecte depuis plusieurs jours le nord de l'Europe.

Sont concernés par ce froid : le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l'Allemagne où les températures ont été proches des zéros degré hier, 3°C près de Hambourg.
Il a même légèrement neigé juste en dessous des 200 mètres dans les Alpes Allemandes et Autrichiennes.

Des chutes de neige jusqu'à basse altitude sont attendues sur la Norvège, la Suède et la Finlande.

Cloud Precipitation

Nouvelle-Zélande : froid, pluie et neige avant le début de l'hiver austral

Image
Quelques jours seulement avant le début de l'hiver austral qui aura lieu demain dimanche, la Nouvelle-Zélande doit faire face à une intense vague de mauvais temps qui apporte de fortes pluies provoquant des inondations sur le centre du pays, ainsi que des chutes de neige jusqu'à basse altitude plutôt sur l'île du Sud et le long des côtes.

Le mauvais temps a été provoqué par une dépression alimentée par de l'air polaire maritime, la zone la plus affectée et le sud du pays dans la région Otago.

Bizarro Earth

Japon : le Mont Shindake a connu hier sa seconde éruption en 20 jours

Image
Le Mont Shindake dans l'île Kuchinoerabu au japon a connu hier sa seconde éruption en 20 jours.

Plus petite que la première du 29 mai dernier, elle a néanmoins projeté des petites roches à environ 9 km à l'est du volcan prés d' un navire de la Garde côtière japonaise qui a confirmé l'éruption.

Des petits séisme ont commencé à se faire sentir dans la région plus tôt cette semaine, avec au moins 10 enregistrés dans la seule journée de mardi, et mercredi 31, a indiqué l'agence Météorologique .

Bizarro Earth

Immense invasion d'algues toxiques sur les côtes américaines

Image
© Washington State Department of Ecology Marine Monitoring Unit
Une efflorescence d'algues toxiques lors d'une année précédente
Ce qui pourrait être la plus importante efflorescence d'algues toxiques de l'océan Pacifique sur la côte ouest de l'Amérique du Nord flotte au large des côtes de la Californie et s'étend jusqu'au nord de la Colombie-Britannique, selon des scientifiques américains.

Pêches et Océans Canada surveille également cette éclosion inhabituelle qui a déjà entraîné la fermeture de la pêche des mollusques bivalves sur la majorité de la côte britanno-colombienne. Le niveau de toxicité dans la plupart des secteurs n'est toutefois pas à un niveau qui pourrait entraîner des problèmes de santé, selon le scientifique Ian Perry de Pêches et Océans.

La prolifération du phytoplancton est apparue en mai. Au cours des périodes de prolifération, « [...] les coquillages filtreurs comme les myes et les moules accumulent les toxines des dinoflagellés dont ils se nourrissent », explique Pêches et Océans Canada sur son site Internet. Ces toxines peuvent entraîner une intoxication par la phycotoxine paralysante chez ceux qui consomment des mollusques bivalves. Cette intoxication peut-être mortelle, selon les chercheurs de l'Université de la Californie de Santa Cruz.