Bienvenue à Sott.net
jeu., 11 fév. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Changements Terrestres
Carte

Airplane Paper

« Chemtrails » : croyance ou réalité ? (Partie I)

Ma première confrontation à propos du sujet des Chemtrails s'est produite il y a de cela 3 ans. Sentant que la société ne tournait pas vraiment comme il le fallait, je m'étais lancé à la recherche d'informations afin d'en trouver les causes profondes. Je naviguais alors plus ou moins sereinement au milieu de la « complosphère ».
© Inconnu
Un jour, sur un site de « ré-information », je suis tombé sur un article alarmiste indiquant que les gouvernements et élites planétaires avaient secrètement planifié et exécutaient en ce moment même, et depuis quelques temps déjà, l'empoisonnement de la population par des épandages chimiques aériens. La principale preuve évoquée était la recrudescence et la persistance, ces dernières années, des traînées que laissaient les avions dans leurs sillages.

Étant relativement jeune au moment des faits, je n'avais pas le recul nécessaire pour pouvoir juger correctement cette affirmation. Malgré cela, j'ai fini par y croire naïvement, poussé par cette mouvance tous azimuts de « c'est forcément vrai car les élites veulent notre peau », alors que je n'avais aucune connaissance basique à propos de la météorologie ou de la climatologie.

Je m'étais donc forgé cet avis précipitamment et j'ai embarqué cette conclusion avec moi le reste du temps, étant heureux lorsque le ciel était plus ou moins clair ou étant embêté et médisant lorsque celui-ci était parcouru ne serait-ce que par une de ces traînées blanchâtres. Pendant ce temps là, un article était publié par-ci, par-là avec toujours le même refrain : « C'est chimique ! Ils nous empoisonnent ! ».

Commentaire: Accédez aux Partie II et Partie III


Ambulance

Un séisme en Inde fait au moins huit morts et des dizaines de blessés

Un puissant séisme de magnitude 6,7 a touché le Nord-Est de l'Inde tôt ce lundi matin. Huit personnes sont mortes près de la frontière avec la Birmanie et de nombreux habitants se sont retrouvés paniqués dans les rues.
© Worshon Ngashangva / AP
A Imphal, lundi 4 janvier 2016.
Selon l'Institut américain de géologie (USGS), le séisme est survenu à 4h35 (00h05 en France), à 29 km au nord-ouest d'Imphal. Des immeubles se sont effondrés près de l'épicentre et l'électricité est coupée dans cette zone, a indiqué l'agence Press Trust of India (PTI).

La secousse a fait cinq victimes en Inde et trois au Bangladesh, tandis que des dizaines d'autres personnes ont été blessées, souvent dans des bousculades d'habitants paniqués. Un responsable de l'autorité de gestion des catastrophes naturelle a fait état de 33 blessés. Mais un responsable de l'un des principaux hôpitaux d'Imphal a indiqué que plus de 50 personnes avaient été admises dans ses services pour des blessures à la tête et des fractures.

Cow Skull

Le froid et le blizzard déciment 30 000 vaches au Texas

Le blizzard « Goliath » aux Etats-Unis a tué plus de 30.000 vaches cette semaine au Texas. Une véritable catastrophe est en cours.
Une déclaration obtenue par Breitbart Texas de l'Association du Texas de l'Industrie Laitière (TAD) qui nous dit que la tempête hivernale nommée Goliath « a durement touchée le cœur de l'industrie laitière au Texas. »

La réduction de la production laitière de l'État, les produits laitiers et d'autres pertes financières, ainsi que l'impact émotionnel sur les agriculteurs de perdre leurs animaux, sont énormes, affirme le directeur exécutif Darren TAD Turley.

Turley nous dit que de nombreux producteurs laitiers de la région sont largement touchés par la tempête - de l'ouest de Lubbock à Muleshoe, au Texas, et du nord à Friona - il pourrait mesurer l'impact en sondant leurs biens.

Turley dit que la région comprend la moitié des dix premiers producteurs de lait des comtés de l'État qui équivaut à environ 36 pour cent des vaches laitières de l'État à Lone Star à environ 142.800 vaches. Turley estime qu'environ cinq pour cent des vaches laitières matures, et de génisses, de veaux ont été tués et cela reste encore à déterminer. Il prévoit des pertes en hausse car les agriculteurs vont être en mesure de constater les dégâts.

Hardhat

La Colombie-Britannique réveillée par un tremblement de terre de 4,3

Un léger tremblement de terre de magnitude 4,3 a été ressenti à 23 h 39, mardi soir, dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique, ainsi que dans le nord-ouest de l'État américain de Washington.

Petit tremblement de terre à Vancouver
L'épicentre a été localisé par Séismes Canada à seulement 21 km au nord de Victoria, la capitale. Selon le Service géologique des États-Unis, le séisme a frappé à 18 km de profondeur.

On ne rapporte jusqu'ici aucun dommage ; on ne s'attend pas à ce qu'il y en ait non plus. Aucune alerte au tsunami n'a été diffusée. BC Hydro a fait savoir pour sa part que ses systèmes de transmission et de distribution n'avaient subi aucun impact. Certains trajets du Skytrain de Vancouver ont tout de même été interrompus temporairement par mesure de prévention.

Commentaire: Voici un aperçu des changements terrestres pour le dernier mois.




Bizarro Earth

Une fuite de méthane provoque l'une des pires catastrophes environnementales de l'histoire des Etats-Unis

Depuis la découverte le 23 octobre d'une fuite massive de méthane des milliers de riverains ont déménagé. Le site Aliso canyon est un des plus grands réservoirs de gaz naturel qui se trouve au nord de la Californie.
SoCal Gas , l'entreprise responsable de cette catastrophe, qui est l'une des plus grandes fuites de gaz de l'histoire est accusé de ne pas en faire assez pour résoudre le problème.

La fuite a déplacé des milliers de familles. Pour l'un des avocats des familles, la compagnie s'est montrée irresponsable et n'a pas fourni les informations nécessaires aux populations locales. «SoCal Gas n'a pas entretenu son installation correctement, conduisant à des problèmes pour la santé et la sécurité des habitants» a-t-il affirmé à l'AFP.

La quantité de gaz rejeté par le site Aliso canyon depuis le début de la fuite fin octobre, équivaut aux émissions de 7 millions de voiture pendant 20 ans. La fuite est très difficile à arrêter car elle est située à 2 500 mètres en dessous de la surface terrestre. Les écologistes disent que cette fuite pourrait être la pire catastrophe écologique de ces dernières années.

Déjà 2 174 familles ont été évacuées de la zone et 2 694 autres devraient suivre très prochainement. La compagnie de gaz paie une indemnité mensuelle aux résidents qui choisissent de rester dans la région. Elle a fait savoir qu'elle faisait tout ce qui était en son pouvoir pour réparer la fuite.

Snowflake

Turquie : plus de 300 vols annulés à Istanbul à cause de la neige

De fortes chutes de neige se sont abattues sur la plus grande ville de Turquie, jeudi, entraînant l'annulation de plus de 300 vols au départ ou à destination des aéroports Atatürk et Sabiha Gökçen.

Il fait chaud au Pôle nord, mais il a tant neigé tant à Istanbul que plus de 300 vols ont été annulés, jeudi.

La compagnie nationale Turkish Airlines (THY) a annoncé avoir supprimé 265 de ses vols desservant l'aéroport Atatürk, le plus important de la mégapole, et 37 celui de Sabiha Gökçen, dans sa partie asiatique. De son côté, sa concurrente à bas coût Pegasus Airlines en a annulé 34 au départ ou à destination de Sabiha Gökçen, selon son site internet.


Snowflake Cold

Le réchauffement climatique passe la vitesse supérieure avec les chutes de neige les plus abondantes en un demi-siècle au Mexique...

© Agence France-Presse/CIUDAD JUAREZ
Jusqu'à 30 centimètres de neige sont tombés sur une trentaine de villes du Mexique proches de la frontière américaine, le thermomètre dégringolant jusqu'à -18°C
Le nord-ouest du Mexique enregistre cet hiver ses plus importantes chutes de neige depuis plus d'un demi-siècle, entraînant la fermeture temporaire d'un aéroport et de plusieurs autoroutes dans l'État de Chihuahua, ont indiqué lundi les autorités locales.

En fin de semaine dernière, jusqu'à 30 centimètres de neige sont tombés sur une trentaine de villes proches de la frontière américaine, le thermomètre dégringolant jusqu'à -18°C.

« Il s'agit du niveau de neige le plus important des 55 dernières années », a déclaré à l'AFP Efrén Matamoros, directeur de la Protection civile de Ciudad Juárez, ville située dans l'État de Chihuahua.

La police fédérale reste en « état d'alerte » dans les États septentrionaux de Chihuahua, Sonora, Durango et Coahuila, « pour enlever la neige et la glace » sur les autoroutes et aider les automobilistes, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

L'aéroport international de Ciudad Juárez est resté fermé ce week-end en raison d'une couche de glace sur la piste. Son activité était revenue à la normale lundi.

Snowflake

Il a neigé à Las Vegas


New York a battu vendredi son record de chaleur pour un jour de Noël, tandis que d'exceptionnels flocons de neige tombaient à Las Vegas et que le sud des Etats-Unis pansait ses plaies après une vague de tornades inhabituelles en cette saison.

Manhattan a connu un record de chaleur pour un 25 décembre, avec 18,8°C relevés en cours de nuit vendredi, selon le service national de la météo (NWS). Un sommet jamais atteint depuis le début des annales en 1871, dépassant largement les 17,7°C du 25 décembre 1982 enregistrés à Central Park. New York traverse un "été indien" depuis une semaine qui a déjà poussé à des records le 24 décembre, avec plus de 22°C atteints jeudi. Une chaleur qui contraste avec l'hiver enneigé connu l'an dernier à Manhattan.

"Noël tropical"

Des fleurs bourgeonnent sur la côte est des Etats-Unis et malgré la pluie qui s'abattait en averses sur la capitale vendredi, les passants profitaient aussi de Washington en t-shirt et sandales, le Washington Post parlant d'un "Noël tropical".

Windsock

Inondations en Angleterre : des centaines de personnes évacuées

Des centaines de personnes ont été évacuées samedi dans le nord de l'Angleterre en raison d'inondations provoquées par de fortes pluies, qui ont également privé d'électricité quelque 10 000 foyers. La principale région affectée a été placée en alerte rouge par les services de la météorologie nationale. La population a été encouragée à "prendre des mesures pour rester en sécurité".

Plus de 300 alertes ont été lancées dans les comtés du Lancashire et du Yorkshire, respectivement au nord-ouest et au nord-est de l'Angleterre, dont une trentaine avertissant d'inondations potentiellement mortelles. D'après Lee Fraser, un habitant de Todmorden dans le Yorkshire, c'est "de pire en pire, il pleut vraiment très fortement depuis la nuit dernière."

© Capture d'écran/BBC
Le vieux pub de Summerseat, le Riverside, a cédé à la force de la rivière, gonflée par les importantes pluies de ces derniers jours

Une unité du second bataillon du régiment du duc de Lancaster a été déployée pour aider les résidents et les autorités locales à lutter contre les inondations et participer aux évacuations, et, dans la matinée, le gouvernement a tenu une réunion de crise pour superviser les opérations. "Il pourrait y avoir encore aujourd'hui en 24 heures l'équivalent d'un mois de précipitations", a mis en garde le secrétaire d'État à l'Environnement, Rory Stewart, chargé des questions liées aux inondations, sur la BBC.

Commentaire: Vous pouvez aussi voir: Voici un aperçu des changements terrestres qu'il y a eu sur toute la planète depuis un mois:




Cloud Precipitation

El Niño fait des ravages : 170 000 personnes déplacées par des inondations en Amérique du Sud

Au Paraguay, en Uruguay, dans le nord de l'Argentine et dans le sud du Brésil... près de 170 000 personnes ont été évacuées dans ces quatre pays cette semaine en raison d'importantes inondations.

La situation est la plus grave au Paraguay, où la rivière du même nom est sortie de son lit après de très fortes pluies. La crue a provoqué l'évacuation de 130 000 personnes, selon les autorités. Quatre personnes sont décédées à la suite de chutes d'arbres, et la capitale Asuncion a été temporairement privée d'électricité. Le président a annoncé le déblocage de 3,5 millions de dollars (3,18 millions d'euros) pour les évacuer.


Au nord-est de l'Argentine, les crues du fleuve Uruguay ont fait deux morts et près de 20 000 personnes ont été évacuées, ont fait savoir les autorités qui déplorent « la pire inondation en 50 ans ». En Uruguay, ce sont les communes de Salto, Artigas et Rivera qui ont été touchées. Au moins 6 600 personnes ont été évacuées, selon les responsables locaux cités par le journal El Pais. Enfin, dans l'État brésilien du Rio Grande do Sul, frontalier avec l'ensemble de ces zones touchées, des dizaines de villes de petite ou moyenne taille ont, aussi, été évacuées.

Commentaire: Vous pouvez continuer à lire et écouter :