Changements Terrestres
Carte

Solar Flares

Une vague de chaleur des Etats-Unis au Pakistan

Canicule aux Etats-Unis : près de 50°C aux Texas et en Arizona

Une canicule frappe l'ouest des États-Unis, la Californie, l'Arizona et le Nevada étant les États les plus touchés par cette vague de chaleur avec des températures qui dépassent les 45°C en ce début de semaine.

Cette canicule est liée à la remontée d'un air très chaud du Mexique. Air très chaud qui, dans un flux de sud et en passant au-dessus des Montagnes Rocheuses, se réchauffe encore davantage, un peu à la manière du foëhn sur les Pyrénées.

Vers des records de chaleur pour une fin juin ?

A Las Vegas, Phoenix, Tucson et El Paso, les températures approcheront les records de chaleur pour un mois de juin. On se situera entre 10 et 15°C au-dessus des moyennes de saison.

Snowflake

Vague de froid inhabituelle pour un mois de juin sur le Nord de l'Europe

Image
Une vague de froid inhabituelle pour un mois de juin, provoqué par la descente d'un air froid polaire qui s'est encore intensifié aujourd'hui, affecte depuis plusieurs jours le nord de l'Europe.

Sont concernés par ce froid : le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l'Allemagne où les températures ont été proches des zéros degré hier, 3°C près de Hambourg.
Il a même légèrement neigé juste en dessous des 200 mètres dans les Alpes Allemandes et Autrichiennes.

Des chutes de neige jusqu'à basse altitude sont attendues sur la Norvège, la Suède et la Finlande.

Cloud Precipitation

Nouvelle-Zélande : froid, pluie et neige avant le début de l'hiver austral

Image
Quelques jours seulement avant le début de l'hiver austral qui aura lieu demain dimanche, la Nouvelle-Zélande doit faire face à une intense vague de mauvais temps qui apporte de fortes pluies provoquant des inondations sur le centre du pays, ainsi que des chutes de neige jusqu'à basse altitude plutôt sur l'île du Sud et le long des côtes.

Le mauvais temps a été provoqué par une dépression alimentée par de l'air polaire maritime, la zone la plus affectée et le sud du pays dans la région Otago.

Bizarro Earth

Japon : le Mont Shindake a connu hier sa seconde éruption en 20 jours

Image
Le Mont Shindake dans l'île Kuchinoerabu au japon a connu hier sa seconde éruption en 20 jours.

Plus petite que la première du 29 mai dernier, elle a néanmoins projeté des petites roches à environ 9 km à l'est du volcan prés d' un navire de la Garde côtière japonaise qui a confirmé l'éruption.

Des petits séisme ont commencé à se faire sentir dans la région plus tôt cette semaine, avec au moins 10 enregistrés dans la seule journée de mardi, et mercredi 31, a indiqué l'agence Météorologique .

Bizarro Earth

Immense invasion d'algues toxiques sur les côtes américaines

Image
© Washington State Department of Ecology Marine Monitoring Unit
Une efflorescence d'algues toxiques lors d'une année précédente
Ce qui pourrait être la plus importante efflorescence d'algues toxiques de l'océan Pacifique sur la côte ouest de l'Amérique du Nord flotte au large des côtes de la Californie et s'étend jusqu'au nord de la Colombie-Britannique, selon des scientifiques américains.

Pêches et Océans Canada surveille également cette éclosion inhabituelle qui a déjà entraîné la fermeture de la pêche des mollusques bivalves sur la majorité de la côte britanno-colombienne. Le niveau de toxicité dans la plupart des secteurs n'est toutefois pas à un niveau qui pourrait entraîner des problèmes de santé, selon le scientifique Ian Perry de Pêches et Océans.

La prolifération du phytoplancton est apparue en mai. Au cours des périodes de prolifération, « [...] les coquillages filtreurs comme les myes et les moules accumulent les toxines des dinoflagellés dont ils se nourrissent », explique Pêches et Océans Canada sur son site Internet. Ces toxines peuvent entraîner une intoxication par la phycotoxine paralysante chez ceux qui consomment des mollusques bivalves. Cette intoxication peut-être mortelle, selon les chercheurs de l'Université de la Californie de Santa Cruz.

Bizarro Earth

Le réveil du volcan Sinabung en Indonésie


Le volcan Sinabung en Indonésie est entré en éruption mardi projetant un nuage de cendres à 2,5 kilomètres de haut. Près de 3 000 personnes ont été évacuées en l'espace de trois jours, pour près de 11 000 évacuées au total.

Le Sinabung, en activité depuis 2010, avait tué 11 personnes lors d'une précédente éruption en février 2014

Snowflake Cold

Le SSRC alerte sur les effets catastrophiques d'un refroidissement global

Image
Le Space and Science Research Corporation (SSRC) est le premier organisme de recherche aux États-Unis sur le sujet des changements climatiques liés à une ère de refroidissement global de longue durée. Outre la recherche, son objectif est d'alerter les gouvernements, les médias et les populations sur la nécessité de se préparer à cette nouvelle ère climatique.

Le SSRC croit, ainsi que d'autres scientifiques et géologues, qu'il existe une forte probabilité que les éruptions volcaniques et les tremblements de terre seront plus nombreux en fréquence et en intensité au cours de cette prochaine ère. Tous ces événements catastrophiques seraient le résultat d'un cycle "d''hibernation solaire", soit une réduction spectaculaire de la production d'énergie du Soleil.

En date du 8 juin dernier, le SSRC a émis un communiqué de presse sur son site intitulé "La menace de tremblements de terre et de volcans augmente pour les États-Unis".

Fish

Une pluie de poissons s'abat sur l'Alaska


En Alaska, les poissons tombent parfois du ciel. Dans la deuxième ville de l'Etat, Fairbanks, des spécimens de lamproie arctique s'abattent sur le sol depuis plusieurs semaines... et sont encore en vie lorsque les habitants les récupèrent. Ce parasite longiligne, entre la sangsue et l'anguille, peut atteindre une quarantaine de centimètres. Surnommé "le vampire aquatique", il se nourrit du sang des autres poissons une fois devenu adulte.

Toutefois, il n'y a pas de raisons de s'inquiéter ou d'évoquer un phénomène surnaturel. La responsable d'une association de pêcheurs, Nancy Sisinyak, citée par le Washington Post, avance une explication bien plus rationnelle :
"Des mouettes ou des goélands vont chercher des lamproies dans la rivière Chena et les laissent tomber en vol. Quand les oiseaux se dessaisissent du poisson, leur bec laisse une marque en forme de V de chaque côté des ouïes."
Nancy Sisinyak remarque également que ce n'est pas la première fois que des lamproies arctiques tombent ainsi du ciel. Mais il est très rare qu'il en tombe en si grande quantité. Là encore, cette amatrice de pêche a une explication : ces poissons sont de plus en plus nombreux dans la rivière en raison de leur cycle de reproduction.

Cloud Precipitation

Résumé SOTT - Mai 2015 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Image
L'hiver dans l'hémisphère nord a officiellement pris fin en mars, et pourtant mai 2015 a vu de fortes chutes de neige dans certaines parties de la Norvège, la Russie, la Chine et les États-Unis. L'Europe a enregistré officiellement ses plus hautes températures en mai et juin - 44° C en Espagne - au cours d'une brève vague de chaleur, avant que le mercure chute aussi bas que 8° C la semaine suivante. Comme une grande partie de la Sibérie, le nord de la Chine est passé d'un temps chaud et sec - avec des tempêtes de sable et feux de forêt - en avril, à des blizzards à la fin du mois de mai, alors que les records de chutes de neige printanières et les températures froides ont été dépassés en Russie.

Cloud Precipitation

Tempête Ashobaa à Oman : 8 ans de pluies en 1 jour !

La tempête tropicale Ashobaa a frappé le sud de la péninsule arabique. Le sultanat d'Oman a été particulièrement touché.


La tempête tropicale "Ashobaa" est née dans la mer d'Arabie mardi passé. Elle a frappé le Sultanat d'Oman jeudi et vendredi, provoquant des pluies exceptionnelles et des inondations dans le sud du pays. Si on ne dénombre aucune victime, plus d'une centaine de personnes ont dû néanmoins être secourues en raison des inondations.

8 ans de pluies en 24 heures !

Plusieurs villes du sud du sultanat ont reçu des quantités d'eau impressionnantes. A Massirah, 231mm de pluies ont été recueillis contre une moyenne de 2mm en juin. Quand on sait que la pluviométrie annuelle est de 40mm à Massirah, on peut donc considérer qu'il a plu en 24 heures l'équivalent de 8 ans de précipitations dans cette cité !