Changements Terrestres
Carte

Igloo

Une glaciation à l'horizon 2030

Image
© Tina Leggio via Flickr ((CC BY-NC-ND 2.0))
Alors que l'Europe connaît une canicule durable, une bonne nouvelle est parue le 9 juillet. De quoi s'agit-il ? Valentina Zharkova, un professeur d'astrophysique à l'université Northumbria, a présenté, ce jour-là, à la station balnéaire de Llandudno au Pays de Galles, une étude qui démolit la thèse du réchauffement climatique lié à l'activité humaine. D'ici 2030, une nouvelle ère glaciaire va succéder à la période actuelle marquée par une hausse conséquente de la température à l'échelle mondiale.

Alors que le GIEC (un groupe d'experts autoproclamés sur le changement de climat) nous assène que le réchauffement est lié à l'augmentation de CO2 dans l'atmosphère, Zharkova avance que celui-ci est lié à l'activité solaire. Cette dernière obéit à un cycle d'une durée comprise entre dix et douze ans mais chaque cycle est différent du précédent et aucun modèle mathématique n'a pu jusqu'alors expliquer ces fluctuations.

Snowflake

Le froid tue 11 personnes en Indonésie

De l'aide a été envoyée vers trois districts de la province de Papouasie, en Indonésie, les conditions climatiques difficiles ayant fait 11 morts depuis le début du mois, a-t-il été rapporté jeudi.

Du riz, des couvertures, des médicaments et du personnel de santé ont été envoyés mercredi vers les districts de Kuyawage, Wanua Barat et Gua Balim, ont indiqué les autorités provinciales, selon le site d'informations Tempo. Depuis le début du mois, 11 personnes sont décédées de faim et de froid, selon un porte-parole de la police.

La région a été touchée par plusieurs jours de grêle aux alentours du 10 juillet, avec des températures descendant jusque -3°, ce qui a endommagé de nombreuses récoltes. La Papouasie est une des provinces les plus pauvres d'Indonésie.

Snowflake Cold

Chutes de neige dans le sud-est de l'Australie, un phénomène rare dans le Queensland

Image
Alors que le sud de l'Europe souffre de la chaleur, de l'autre côté du Monde c'est le froid qui règne en maitre.

C'est un hiver particulièrement rigoureux qui affecte l'hémisphère Sud.

Après les fortes chutes de neige qui ont touché la Nouvelle-Zélande, ce Week-end c'est la Tasmanie dans le sud-est de l'Australie qui a vu les flocons tomber.

La forte instabilité atmosphérique provoquée par une large dépression alimentée par de l'air froid polaire a provoqué des chutes de neige particulièrement rare pour ces latitudes.

Stock Down

Chute de 70 % du nombre d'oiseaux marins dans le monde, depuis 1950

Image
© Inconnu
Les populations d'oiseaux marins surveillées dans le monde ont chuté de 70 % depuis les années 1950, affirment des chercheurs de l'Université de Colombie-Britannique et de l'Université de technologie de Sydney, en Australie, dans une nouvelle étude publiée dans la revue PLoS ONE.

Les chercheurs ont compilé les données de plus de 500 populations d'oiseaux marins du monde entier. Les populations globales d'oiseaux dans le monde ont diminué de 69,6 %, disent-ils dans leur rapport, soit une perte d'environ 230 millions d'oiseaux depuis 60 ans.

"Les oiseaux marins sont de très bons indicateurs de la santé des écosystèmes côtiers», a déclaré Paleczny, dans un communiqué. "Quand on constate l'ampleur du déclin des oiseaux de mer, nous pouvons désormais affirmer quelque chose ne tourne plus rond dans tous les écosystèmes marins du monde entier."

Les agents contributeurs de cette baisse spectaculaire sont nombreux : la surpêche mondiale qui épuise les ressources alimentaires des oiseaux de mer, l'enchevêtrement dans les engins de pêche, la pollution généralisée par les plastiques des océans, les effets néfastes des marées noires, l'introduction de nouveaux prédateurs non indigènes dans les colonies d'oiseaux , les changements et la destruction massive de leurs habitats, le changement climatique"

Les populations d'albatros, par exemple, montrent des baisses substantielles. Ces chutes dans les populations étudiées sont principalement causées par les hameçons des palangres où les oiseaux se font piéger jusqu'à la noyade. C'est un phénomène qui tue des centaines de milliers d'oiseaux marins chaque année dans le monde.

"Notre étude démontre l'urgente nécessité d'accroître les efforts de conservation des oiseaux de mer à l'échelle internationale», a déclaré Paleczny.

"La perte des oiseaux marins provoque une multitudes d'impacts néfastes sur tous nos écosystèmes côtiers et marins." il est vraiment urgent d'agir.

L'étude.

Cloud Lightning

Résumé SOTT - Juin 2015 - Météorologiques extrêmes, perturbations planétaires et grande étrangeté

Image
Avec une économie mondiale fondée sur le dollar au bord de l'effondrement systémique, la montée du chaos dans les sphères politiques et sociales est reflétée par le chaos climatique. En juin 2015, avec les milliers de feux de forêt qui ont éclaté dans l'ouest de l'Amérique du Nord, l'ensemble du continent est sur la voie de sa pire saison jamais enregistrée de son histoire. Juin est le pic de la saison des tornades aux États-Unis, mais l'intensité des tempêtes qui les ont amenés était incroyable. Le bilan meurtrier le plus dévastateur pour une tornade est survenu dans le centre de la Chine, où une trombe marine a fait chavirer un bateau de croisière sur le fleuve Yangtze.

Le record de précipitations du mois de mai au Texas et en Louisiane... a juste continué à tomber du ciel le mois dernier, avec la rivière Rouge atteignant son plus haut niveau depuis soixante-dix ans. Des parties du sud de la Chine ont également connu leurs pires inondations depuis plus de soixante-dix ans. Des crues soudaines localisées ont frappé partout dans le monde et pas des moindres à Accra, capitale du Ghana, ou des centaines de personnes ont été tuées quand une station de gaz a explosé suite à l'inondation. Tbilissi, en Géorgie, a été impacté de manière similaire quand un « mur d'eau » est passé à travers la ville, tuant vingt personnes et la moitié des animaux du zoo. D'autres capitales ont été inondées par des déluges le mois dernier y compris Ankara, Bangkok et Madrid, tandis qu'Oman a vu tomber la quantité de pluie de cinq années... en une seule journée.

Igloo

Une "mini-période glaciaire" d'ici quinze ans

Image
© AFP
La Terre pourrait être confrontée à une mini-période glaciaire à partir de 2030 en raison de changements dans les cycles d'activité du soleil, estiment des scientifiques dans une étude publiée par la Royal Astronomical Society et relayée par plusieurs médias britanniques.

D'après ces scientifiques, l'activité solaire diminuera de 60% entre 2030 et 2040, entraînant une "mini-période glaciaire" similaire à celle qui avait touché la planète entre 1645 et 1715. Lors de cette période, appelée le petit âge glaciaire, les hivers étaient particulièrement rigoureux et les étés très courts en Europe et en Amérique du Nord.

Le nouveau modèle scientifique est calculé d'après l'effet dynamo de deux couches de matière composant le soleil. "Nous avons trouvé que deux vagues magnétiques ont pour origine deux différentes couches de matière à l'intérieur du soleil. Elles ont toutes deux une fréquence d'environ onze années, même si elles sont légèrement différentes et sont parfois décalées. Au cours du cycle, les vagues fluctuent entre les hémisphères nord et sud du soleil. En combinant les effets des vagues et en les comparant avec les données réelles du cycle actuel du soleil, nos prévisions montrent une exactitude de 97%", affirme le professeur Valentina Zharkova, qui a présenté ses conclusions lors d'un meeting d'astronomie à Llandudno, au Pays de Galles.

Bizarro Earth

Le mystérieux cratère géant apparu en Sibérie est devenu un petit lac

Image
Le trou mystérieux apparu dans la péninsule de Iamal s'est transformé en un lac d'une profondeur actuelle de 50 mètres, a noté un scientifique russe, estimant que l'apparition de cette cuvette était probablement due à des explosions de gaz.

Le gouffre géant qui est apparu non loin du gisement de gaz Bovanenkovo exploité par Gazprom au nord de la péninsule de Iamal est en train de s'élargir, affirment des scientifiques cités une chaîne de télévision régionale. Ils ont en outre découvert d'autres cratères plus petits autour du lac situé au cœur d'une région stratégique pour ses ressources en gaz et en pétrole : le district autonome de Iamalo-Nénétsie.

Le cratère, découvert l'année dernière s'est peu à peu rempli d'eau au point qu'il est aujourd'hui devenu un lac. L'hiver et le printemps dernier, le niveau de l'eau a augmenté de 10 mètres et il va continuer à le faire, croient les scientifiques, selon le site internet de la région de Iamalo-Nénétsie.

«Je suis très surpris par sa taille, il est très grand !», a confié un reporter du journal japonais Asahi Shimbun, Terukhiko Nouse, qui accompagnait l'expédition scientifique, à la chaine de télévision locale avant d'ajouter : «Et le son d'un glacier qui fond ... Ce son me stupéfie».

Snowflake

La Terre bientôt confrontée à une mini-période glaciaire

Image
La Terre pourrait être confrontée à une mini-période glaciaire à partir de 2030 en raison de changements dans les cycles d'activité du soleil, estiment des scientifiques dans une étude publiée par la Royal Astronomical Society et relayée par plusieurs médias britanniques.

D'après ces scientifiques, l'activité solaire diminuera de 60% entre 2030 et 2040, entraînant une "mini-période glaciaire" similaire à celle qui avait touché la planète entre 1645 et 1715. Lors de cette période, appelée le petit âge glaciaire, les hivers étaient particulièrement rigoureux et les étés très courts en Europe et en Amérique du Nord.

Le nouveau modèle scientifique est calculé d'après l'effet dynamo de deux couches de matière composant le soleil. "Nous avons trouvé que deux vagues magnétiques ont pour origine deux différentes couches de matière à l'intérieur du soleil. Elles ont toutes deux une fréquence d'environ onze années, même si elles sont légèrement différentes et sont parfois décalées. Au cours du cycle, les vagues fluctuent entre les hémisphères nord et sud du soleil. En combinant les effets des vagues et en les comparant avec les données réelles du cycle actuel du soleil, nos prévisions montrent une exactitude de 97%", affirme le professeur Valentina Zharkova, qui a présenté ses conclusions lors d'un meeting d'astronomie à Llandudno, au Pays de Galles.

Bizarro Earth

La Chine se prépare à l'approche d'un typhon, le plus violent depuis 1949


Le très puissant typhon Chan-hom se dirigeait samedi en direction de la Chine. Il a déjà fait cinq morts aux Philippines cette semaine, plus de 20 blessés au Japon et quatre à Taïwan. À l'approche des terres, le phénomène gagnait encore en intensité.

Les télévisions chinoises ont déjà diffusé des images impressionnantes : des vagues de plus de 10 mètres de haut, des vents violents, des averses. Près de 30 000 bateaux ont dû rentrer s'abriter au port et la circulation sur de nombreux ponts a dû être stoppée. Les autorités chinoises ont par ailleurs décidé d'évacuer plus de 800 000 personnes dans le sud-est du pays, au sud de Shanghai. Des centaines de vols ont également été annulés à cause des vents violents, allant jusqu'à 200 km/h.

Selon le service météorologique national, ce typhon pourrait bien être le plus violent depuis 1949.

Bizarro Earth

Des centaines de personnes évacuées au Mexique après l'éruption d'un volcan

Image
Plusieurs centaines de personnes ont été évacuées et un aéroport fermé, samedi 12 juillet, après l'éruption du volcan Colima, situé à 450 km à l'ouest de Mexico. Les opérations se sont accélérées alors que son activité gagnait en intensité.

Selon des experts, il pourrait connaître cette année sa plus violente explosion depuis un siècle : « [Les] conditions sont similaires à celles de 1913. » Le ministère de l'intérieur se montre, lui, moins alarmiste, estimant que Colima pourrait tout aussi bien perdre peu à peu de la vigueur au cours des prochaines semaines

Périmètre de sécurité élargi

Un panache de vapeur et de cendres s'élevait du volcan en milieu de journée et de la cendre recouvrait l'un de ses flancs. Des coulées de lave se produisaient par ailleurs sur plusieurs versants. « Il s'agit de l'activité la plus forte depuis 2005 », a estimé à la radio le coordinateur national de la protection civile, Luis Felipe Puente. Le périmètre de sécurité autour du cratère a été élargi à 12 kilomètres. La circulation automobile a été limitée dans tout le secteur.