Snakes in Suits

La méthode du psychopathe

Traduction : SOTT

© David Blackwell
Christian Sell – Un général sur le champ de bataille – 1648 env.
Au fil des millénaires, les êtres humains ont été domestiqués comme du bétail par des prédateurs parasites insidieux et sans pitié qui se meuvent parmi nous avec aisance. Leur nature prédatrice a été largement édulcorée et camouflée par des siècles de tolérance réticente et d'acceptation lâche de notre part. Presque toutes nos grandes idées institutionnelles ont été adaptées, perverties, corrompues et même radicalement transformées en environnements qui favorisent considérablement leurs méthodes et leurs tactiques.

Économie, gouvernance, enseignement, assistance sociale et santé ne sont désormais guère plus que les façades de leurs idéaux d'origine, gorgées de processus de prise au piège, d'exploitation et de frustration du potentiel qui fonctionnent uniquement pour rendre les prédateurs qui les contrôlent encore plus riches et plus puissants.

De nos jours, grâce à l'attention portée par nombre de chercheurs, ces prédateurs sont mis à découvert et décrits sous le terme de « psychopathes accomplis » - ils composent la majorité des 5 % de l'humanité qui sont parvenus à éviter d'être cliniquement diagnostiqués et n'ont pas été appréhendés lors d'activités criminelles et immorales puis internés.

Commentaire: Voir Système 1/Système 2 : les deux vitesses de la pensée
Comment pensons-nous ? Qu'est-ce qui guide nos préférences, nos jugements, nos décisions ? Quand faut-il ou non faire confiance à notre intuition ? Pourquoi agissons-nous souvent contre notre propre intérêt ?

Telles sont quelques-unes des questions qui servent de fil rouge à cet ouvrage, dans lequel Daniel Kahneman nous emmène à la rencontre des « deux personnages » qui se partagent notre esprit.

Le « Système 1 » est ultra-rapide, intuitif et émotionnel ; le « Système 2 » est plus lent, plus réfléchi, plus contrôlé et plus logique. Via de multiples expériences auxquelles le lecteur est invité à s'essayer lui-même, sont exposés les facultés extraordinaires de la pensée mais aussi les ravages des partis pris et autres biais cognitifs dont nous sommes les jouets : illusion de familiarité, effet de halo, biais optimiste, illusion de causalité, effet d'ancrage, illusion rétrospective... - autant d'exemples de notre tendance à interpréter les événements en fonction de ce que nous connaissons déjà, du sens que nous souhaitons qu'ils aient, et de notre incapacité, inversement, à raisonner statistiquement, en acceptant l'idée de hasard.

Fruit de toute une vie de recherche aux confins de la psychologie et de l'économie, Système 1/Système 2 dessine une théorie brillante, qui offre des prolongements pratiques immédiats dans la vie quotidienne et professionnelle.

Spécialiste de psychologie cognitive et d'économie comportementale, Daniel Kahneman est professeur émérite à l'université de Princeton. Ses travaux sur le jugement et la prise de décision lui ont valu un prix Nobel en 2002 et connaissent une grande influence dans de nombreux domaines.

Sott.net vous propose de découvrir l'introduction de cet ouvrage d'une grande utilité dans la recherche de la connaissance de Soi.

[...]



Gear

Contrôle mental, MK-ULTRA, révolution psychédélique : un produit de l'ingénierie sociale

Image
Cet article est la traduction de Manufacturing the Deadhead : a product of social engineering... publié par Joe Atwill et Jan Irvin sur le site Gnostic Media. Il constitue la seconde partie de la série sur l'histoire secrète des champignons hallucinogènes (lire la première partie). Ou comment Terence McKenna, Edward Bernays, Gordon Wasson et leurs complices ont créé de toutes pièces un mouvement culturel ayant pour objectif de détruire la jeunesse américaine.

Dollar

Dictature européenne : l'accord de la capitulation grecque commenté par Yanis Varoufakis

Yannis Varoufakis a posté hier sur son blog des remarques critiques sur la Déclaration du Sommet Européen du 12 juillet 2015. Pour lui, cette Déclaration devrait entrer dans l'histoire sous l'appellation « Les Termes de la Capitulation Grecque ».

Dans le texte qui suit, les remarques de Yanis Varoufakis sont mises en italiques gras et entre crochets. Dans son court texte d'introduction, Y.V. nous invite à « lire » et à « pleurer« . Ce texte souligne s'il en était besoin la gravité tragique de la Capitulation grecque, entérinée hier soir par le vote du Parlement Grec.
Image
DÉCLARATION DU SOMMET EUROPÉEN, 12 JUILLET 2015

Le Sommet Européen souligne le besoin crucial de rétablir la confiance avec les Autorités Grecques [le gouvernement grec doit instaurer une nouvelle austérité encore plus drastique frappant les Grecs les plus vulnérables, qui ont déjà énormément souffert], condition préalable à un éventuel futur accord sur un nouveau programme du MES [pour le prolongement d'un prêt non viable]. À cet égard, il est essentiel que la maîtrise du processus revienne aux autorités grecques [le gouvernement Syriza doit reconnaître dans une déclaration qu'il a enfreint la "logique" de la troïka], et que les engagements politiques pris dans ce contexte soient suivis d'une mise en oeuvre effective.

On attend d'un membre de la zone euro demandant l'assistance financière du MES qu'il adresse, dans la mesure du possible, une requête similaire au FMI. Il s'agit d'une condition préalable pour que l'Eurogroupe accepte un nouveau programme du MES. La Grèce devra donc demander au FMI la poursuite de son soutien (contrôle et financement) à partir de mars 2016 [Berlin continue à croire que la Commission n'est pas digne de confiance pour "faire la police" de ses propres programmes de "sauvetage"].

Che Guevara

Nous sommes tous Grecs

Traduction: Nicolas Casaux

Image
Les pauvres et la classe ouvrière des États-Unis savent ce que c'est que d'être grec. Ils connaissent le sous-emploi et le chômage. Ils connaissent la vie sans revenus. Ils connaissent l'existence avec seulement quelques dollars par jour. Ils connaissent les coupures de gaz et d'électricité à cause de factures impayées. Ils connaissent le poids écrasant de la dette. Ils connaissent la maladie et l'inaptitude à se payer des soins médicaux. Ils connaissent la saisie de leurs maigres biens par l'État, un procédé appelé aux États-Unis « la confiscation civile », et qui a permis aux agences de police états-uniennes de confisquer plus de 3 milliards de dollars en cash et en propriété. Ils connaissent le désespoir profond et la renonciation qui surviennent lorsque les écoles, les bibliothèques, les cliniques de quartier, les services de soins journaliers, les routes, les ponts, les bâtiments publics et les programmes d'assistance sont négligés ou fermés. Ils connaissent le détournement des institutions démocratiques par les élites financières dans le but d'imposer une misère de grande ampleur au nom de l'austérité. Tout comme les Grecs, ils savent ce que c'est que d'être abandonné.

Les Grecs et les travailleurs pauvres des États-Unis subissent les mêmes privations parce qu'ils sont attaqués par le même système — le capitalisme corporatif. Il n'y a pas de contraintes internes au capitalisme corporatif. Et les quelques contraintes externes qui ont existé ont été supprimées. Le capitalisme corporatif, manipulant les institutions financières les plus puissantes du monde, y compris l'Eurogroupe, la banque mondiale, le fonds monétaire international et la réserve fédérale, fait ce qu'il est conçu pour faire : il transforme tout, y compris les êtres humains et le monde naturel, en marchandises à exploiter jusqu'à épuisement ou effondrement. Dans le procédé d'extraction, les syndicats sont brisés, les agences de régulation sont égorgées, les lois sont écrites par les lobbyistes corporatistes afin de légaliser la fraude et d'encourager les monopoles mondiaux, et les services publics sont privatisés. Des accords commerciaux secrets — dont même des élus officiels ayant vu les documents ne sont pas autorisés à parler — permettent aux oligarchies corporatistes d'amasser encore plus de pouvoir et d'engranger encore plus de profits au détriment des travailleurs. Pour faire gonfler ses profits, le capitalisme corporatiste pille, réprime et mène à la faillite des individus, des villes, des états et des gouvernements. Ultimement, il démolit les structures et les marchés qui rendent possible le capitalisme. Mais c'est une bien maigre consolation pour ceux qui subissent ses maux. Avant qu'il ne se détruise lui-même, il aura entraîné une misère humaine incommensurable dans son sillage.

Stock Down

Les dégats engendrés par le numérique dans l'enseignement scolaire

Image
A la rentrée 2014 nous apprenions que notre collège serait « collège connecté ». Ce qui signifie que notre établissement se voit « doté d'équipements mobiles et de ressources numériques » et que nous bénéficions « d'une formation spécifique a ux usages pédagogiques du numérique. » (1).

En novembre 2014 le Président de la République annonçait que tous les élèves de 5° seraient dotés de tablettes dès la rentrée 2016. Il est fait de l'utilisation du numérique au collège une priorité. Le ministère de l'Éducation Nationale affirme qu'il veut mettre en œuvre une stratégie ambitieuse pour faire entrer l'école dans l'ère du numérique. (2) Par le numérique nous entendons, tout comme les autorités d'ailleurs, le recours aux ressources en lignes, aux sites internet en classe et surtout l'utilisation des tablettes par nos élèves. Nous nous intéresserons moins aux vidéoprojecteurs dans le sens où ils nous servent essentiellement de projecteurs diapositives très perfectionnés. Ils n'ont jamais eu pour vocation de changer nos pratiques, notre rôle d'enseignant ni l'environnement cognitif des élèves. Les tablettes, si. (3) Si on nous a abondamment consultés sur les pratique s du numérique, notamment lors de la concertation nationale sur le numérique lancée le 20 janvier 2015, on ne nous a jamais questionnés sur la pertinence de son utilisation et de sa massification.

Comme si le bien fondé du numérique au collège allait de soi. Nous sommes bel et bien conscients de vivre à l'ère du numérique et nous savons bien que ce dernier a pris une place prépondérante dans nos vie s et qu'il a formé un système. Donc, loin de nous l'idée d'élever les élèves dans un cocon et de ne pas les former au monde qu'ils devront affronter. Par cet écrit nous souhaitons simplement rétablir l 'équilibre et provoquer la possibilité d'un débat, d'une discussion, sur la pertinence du numérique au collège. Entendons bien que si nous ne sommes pas technophiles nous ne sommes pas davantage technophobes, ni même partisans d'un quelconque retour à la bougie (impossible au demeurant...). Nous nous inscrivons plutôt dans la lignée des technocritiques.

Bomb

La stratégie du Pentagone en 2015 pour diriger le monde : la guerre, la guerre et encore la guerre

Traduit par Résistance 71

Image
Mercredi, le Pentagone a publié sa Stratégie Militaire Nationale (SMN) pour 2015 ( 2015 National Military Strategy,) un plan de 24 pages pour gérer le monde au travers de la force militaire. Bien que le langage du rapport soit plus subtil et moins incendiaire que les documents similaires publiés dans le passé, la détermination de poursuivre unilatéralement les intérêts des Etats-Unis au moyen d'une extrême violence demeure la pierre angulaire de toute la nouvelle stratégie. Les lecteurs ne trouveront même pas l'ombre d'un remord dans ce rapport pour la vaste destruction et les centaines de milliers de vies humaines perdues par les pays attaquées, pays qui ne posaient absolument aucune menace réelle pour la sécurité nationale des Etats-Unis. Au lieu de cela, le rapport démontre la résolution froide de ses auteurs et de l'élite pour continuer le carnage et les effusions de sang jusqu'à ce que tous les rivaux potentiels aient été tués ou éliminés et jusqu'à ce que Washington pense qu'il contrôle tous les leviers du pouvoir mondial et qu'il ne puisse plus être défié.

Comme on pouvait s'y attendre, le rapport cache ses intentions hostiles derrière le language trompeur de la "sécurité nationale". Les Etats-Unis n'agressent pas des états qui possèdent de grandes quantités de ressources naturelles. Non. Les Etats-Unis ne font juste "qu'adresser des défis sécuritaires" pour "protéger la patrie" et pour "faire avancer nos intérêts nationaux". Comment quelqu'un pourrait-il trouver quelque chose à redire à cela ? Après tout, les Etats-Unis n'essaient-ils pas d'amener la paix et la démocratie dans ces pays (sauvages) que sont l'Afghanistan, l'Irak, la Libye et maintenant la Syrie ? (NdT: en attendant l'Iran et la Russie...)

Dans la préface du chef d'état major des armées, le général Martin Dempsey tente de préparer le peuple américain à une future guerre sans fin:

Snakes in Suits

La mondialisation de la perversion narcissique

Image
© Inconnu
« La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment [...] et pourtant une guerre à mort. »[1]

Ce qu'a voulu signifier par là l'ancien Président François Mitterrand dans cette confession politique, c'est que toute guerre quelle qu'elle soit, est également précédée d'une guerre psychologique menée par le ou les représentants du pouvoir hégémonique aux commandes. Compte tenu de la marche impérialiste que les États-Unis mènent ouvertement à « l'insu de notre plein gré »[2], il n'est absolument pas étonnant que les premiers lanceurs d'alertes nous ayant annoncé l'avènement de l'ère du narcissisme pathologique ou du narcissisme pervers soient d'origine américaine.

En France, et jusqu'à très récemment, il n'existait guère que la théorie de la perversion narcissique qui étudiait les mécanismes d'atteintes narcissiques précoces donnant lieu à l'âge adulte à de sévères troubles de la personnalité induisant une pathologie du pouvoir[3].

Family

Crise grecque, les suites du référendum, que peut-il se passer maintenant

Image
© Inconnu
1. Pourquoi ce conflit entre Grèce et Institutions ?

Les Institutions - anciennement : « Troïka » - sont l'Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international, qui exercent une tutelle sur le gouvernement grec depuis 2010, laquelle tutelle fut acceptée par la Grèce en échange de la prise en charge de l'essentiel de sa dette publique par les autres États participant à l'euro.

A partir de 2010 et en plusieurs étapes, les États membres de l'eurozone ont racheté la plus grande partie de la dette publique grecque aux banques européennes qui avaient prêté à l'État grec, si bien que les Etats européens sont créanciers de la Grèce pour presque les trois quarts de sa dette publique, soit environ 230 milliards parmi 320. Cette opération a permis du point de vue des banques créditrices de substituer à un emprunteur défaillant - l'État grec - des emprunteurs solvables - les autres États européens, protégeant les banques du plus gros des conséquences de leurs erreurs c'est-à-dire avoir prêté de manière irresponsable de même que la Grèce s'endettait de manière irresponsable, en échange de quoi leur a été demandé seulement de renoncer à une faible partie de leur créance. C'est ainsi que les banques ont été mises à l'abri, et les contribuables européens à leur place.

Che Guevara

De nouveau, la Grèce peut sauver l'Occident

Traduit par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

Image
Comme à Marathon, aux Thermopyles, à Platées et à Mycale, il y a environ 2500 ans, de nouveau, la liberté occidentale dépend de la Grèce. Aujourd'hui, Washington et son empire d'États vassaux européens jouent le rôle de l'Empire perse, et les Grecs ont, tardivement, formé un gouvernement, Syriza, qui refuse de se soumettre à l'Empire de Washington.

Peu de gens comprennent que le sort de la liberté occidentale, ce qu'il en reste, est en jeu dans le conflit et, en fait, le sort de la vie sur terre. Il est certain que le gouvernement allemand ne le comprend pas. Sigmar Gabriel, un vice-chancelier allemand, a déclaré que le gouvernement grec était une menace pour l'ordre européen. Ce qu'il entend par ordre européen est le droit des pays les plus forts de piller les plus faibles.

La crise grecque n'est pas à propos de la dette. La dette est la propagande à laquelle l'Empire recourt pour nier la souveraineté partout dans le monde occidental.

Le gouvernement grec a demandé à la brochette de pays qui composent la démocratique Union européenne une prolongation d'une semaine pour rembourser la dette afin de permettre au peuple grec d'approuver ou de désapprouver les conditions léonines imposées à la Grèce par la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le FMI, sur l'insistance de Washington.

La réponse de l'Europe et du FMI, et de Washington, a été NON.

Sun

Soleil et santé : combattre la désinformation et les idées reçues

Image
© Inconnu
Tous aux abris ! Le soleil revient ! Avec l'arrivée des beaux jours, c'est à peu près toujours le même marronnier que nous sert avec une belle unanimité la presse occidentale : le soleil représente un danger mortel. Pour s'en prémunir, il convient de porter des lunettes anti- UV, de limiter notre exposition, ou bien de se badigeonner copieusement de crèmes protectrices à filtration UV garantie. Le but : échapper au mélanome - le cancer de la peau le plus grave - qui serait dû à des expositions solaires répétées. Pourtant, le mélanome ne représente que 2 % de la mortalité par cancers. Une cause de décès rare, donc. Et si, à vouloir protéger une population entière d'un danger hypothétique, on l'exposait à d'autres risques ?

La panacée solaire

C'est ce que pense, entre autres, le Dr Brigitte Houssin, auteur en 2010 d'un ouvrage sur les bienfaits du soleil dont Néosanté vous a déjà parlé plusieurs fois : « Soleil, mensonges et propagande ». Médecin libérale spécialisée en micro-nutrition et ostéopathie, Brigitte Houssin s'est livrée à une patiente et exhaustive revue de la littérature scientifique au sujet des effets du soleil sur le corps. Elle a notamment exploré le cycle de la vitamine D que notre peau, comme celle des autres animaux, synthétise sous l'effet des rayonnements UV à partir d'une substance proche du cholestérol située sous la peau. Résultat : sans nier les risques d'une exposition excessive, des milliers d'études prouvent qu'en s'exposant régulièrement au soleil aux beaux jours, on prévient et on traite une foule de maladies.

Commentaire: Dans son très bon livre Les bienfaits de la lumière sur votre santé, Fabio Marchesi écrit en préambule :
À quelle lumière nos ancêtres étaient-ils exposés ? À une seule, celle du soleil. Nous vivons aujourd'hui dans des ambiances ou non seulement les valeurs de l'intensité lumineuse sont extrêmement réduites mais en plus les longueurs d'onde mises en jeu sont très différentes de celle du soleil. Les lampes de notre éclairage artificiel ne produisent pas d'ultraviolet ; à travers les vitres de nos fenêtres il en passe des quantités presque dérisoires ; lorsque nous sommes à l'extérieur nous portons des lunettes qui les arrêtent et nous enduisant de crème qui comporte des filtres chimiques toxiques et empêche l'entrepôt de profiter de ses effets bénéfiques.

...

En ce qui concerne les recherches sur les essais thérapeutiques de la lumière du soleil qui est gratuite, non brevetable et dont aucune entreprise ne pourrait tirer le moindre profit économique comparable, même de loin, à celui qui peut être dégagé en brevetant une nouvelle molécule, il existe fort heureusement une bibliographie aussi vaste qu'inconnu, datant même d'avant 1938, l'année de naissance de la pharmacologie moderne.

Aujourd'hui, bien qu'elles soient innombrables, les études sur les effets bénéfiques de la lumière solaire ultraviolette restent pratiquement inconnues non seulement des milieux médicaux mais également de la population elle-même. Ceux qui ont fondé leur richesse sur la découverte et l'utilisation de nouvelles substances chimiques ont un tel pouvoir économique, politique et commercial que bien souvent leurs multinationales financent et suscitent des travaux destinés à démolir et à ridiculiser toutes les recherches qui, d'une manière ou d'une autre, serait susceptible de constituer une menace pour le maintien de leur puissance de leur chiffre d'affaires.
Un peu plus loin :
Pourquoi donc en est-on arrivé alors à la conviction que les rayons ultraviolets étaient nocifs ? Cela semble paradoxal mais les travaux qui ont démontré leur nocivité sont non seulement discutables mais également inférieurs en nombre à ceux qui ont au contraire prouvé leurs effets bénéfiques. Le fait que les premiers se soient faits connaître, au moins quant aux résultats obtenus, et que les seconds soient en revanche restés inconnus peut amener à se poser quelque questions dont les réponses peuvent malheureusement être embarrassantes.

Une des études contre les ultraviolets dont les résultats ont été massivement divulgués a pour titre Action Spectrum for Retinal Injury from Near-Ultraviolet radiation in the Aphatic monkey et elle a été menée en 1981 par le Médical Collège of Virginia de richmond par Wt Ham et ses collaborateurs.

Sur un singe anesthésié à qui on a dilaté les pupilles et maintenues les yeux ouverts à l'aide d'écarteurs en l'exposant jusqu'à 16 minutes à des lampes au xénon de 2500 W émettant des niveaux très élevés d'ultraviolet, on a observé des altérations de la rétine ! C'est en partant de là que l'on a déduit que les ultraviolets endommageaient la rétine ! D'autres études comparables menées sur les animaux, de véritables tortures, ont conduit ce genre de recherche à conclure par exemple que les ultraviolets étaient la cause de la cataracte et de certaines tumeurs. Il aurait peut-être été plus exact de dire que les animaux torturés, par les ultraviolets ou par d'autres moyens, peuvent développer des tumeurs, la cataracte ou mourir.

Le paradoxe est qu'une autre étude scientifique menée par Chow et ses collaborateurs ont démontré à l'inverse que des chimpanzés tenus dans des ambiances à basse luminosité voyaient leurs capacités visuelles dégénérées mais on a évidemment accordé aucune valeur à cette étude. Le résultat est qu'aujourd'hui, après que tout le monde ait été convaincu, en bien ou en mal, médecin compris, que les ultraviolets étaient nocifs, nous vivons tous avec de graves carences en lumière à large spectre et en ultraviolet. Il faut réaffirmer que c'est l'utilisation inadéquate et antinaturelle, ce sont les expositions soudaines et prolongées d'un organisme non préparé à les gérer qui peuvent causer des effets secondaires.

Il existe bien entendu un certain type d'ultraviolet, les UVC, dont on utilise les vertus bactéricides pour éliminer les bactéries et virus, qui, à cause de leur niveau élevé d'énergie, peuvent abîmer les tissus ; il faut faire plus attention à eux qu'aux autres catégories d'ultraviolet, compte tenu également du fait qu'ils ne sont pas visibles.

...

Que le soleil et les rayons ultraviolets soient dangereux, voilà bien une véritable phobie entretenue avec ponctualité au début de chaque été par les médias : télévision, revues et journaux mettent la population en garde contre les dangers du soleil et la nécessité de s'en protéger. Autant d'informations erronées qui contribuent à augmenter le chiffre d'affaires des dentistes, des médecins, des psychiatres ainsi que des industries chimiques et pharmaceutiques. On pourrait tout aussi bien prendre pour cible n'importe quel autre élément indispensable à la santé en faisant d'abord en sorte que la population en soit privée puis, lorsque tout le monde aura été affaibli par cette carence grave, en la mettant en garde contre le risque qu' il y a à en abuser d'un seul coup, risques provenant du seul fait qu'en état de manque, on est vulnérable pour n'être pas préparé.

Par comparaison, on pourrait faire la même chose avec la nourriture : si on amenait quelques personnes à un niveau grave de dénutrition, il serait possible de continuer ensuite à ne plus leur donner à manger puis de les convaincre que la nourriture est dangereuse sous prétexte qu'en leur offrant un banquet riche et abondant, elles se sentiraient mal après s'être empiffrées.

De la même façon, le seul danger du soleil provient tout simplement du fait que durant l'année, nous sommes tous contraints, à cause d'un éclairage artificiel incorrect et déséquilibré, de nous priver d'une exposition à la lumière solaire à large spectre, y compris des ultraviolets, si bien que lorsque en été nous nous y exposons brusquement, cette situation de carence nous a mis dans un état d'impréparation.

Les bienfaits des rayons ultraviolets :

- Ils activent la synthèse de la vitamine B3, nécessaire à l'assimilation correcte du calcium et autres minéraux.
- Ils réduisent la tension artérielle et améliore l'efficacité du muscle cardiaque. Il a été démontré qu'une exposition à la lumière ultraviolette réduisait la pression sanguine dès le début et que cet effet perdurait cinq à six jours. De plus, pour 90 % des sujets examinés, l'efficacité cardiaque se trouve augmentée de 39 %.
- Ils améliorent l'électrocardiogramme et les paramètres sanguins. Il y a de notables améliorations chez les sujets atteints d'artériosclérose.
- Ils réduisent le cholestérol : 9 % des sujets ont vu se réduire de 13 % leur niveau de cholestérol deux heures après la première exposition et chez 86 % d'entre eux ce niveau plus bas s'est maintenu jusqu'à 24 heures après l'exposition.
- Ils stimulent le métabolisme et participent à la réduction du poids grâce à une stimulation de la thyroïde et du système endocrinien.
- Ils réduisent le risque de dégénérescence rétinienne et la diminution de la vision. Dans les yeux, les cellules de la rétine ne se divisent et ne se régénèrent pas sans une petite quantité de lumière ultraviolette.
- Ils sont efficaces dans le traitement du psiorasis. La National Psiorasis Foundation indique que 80 % des personnes affectées de psoriasis voient leurs conditions de santé s'améliorer quand elles sont exposées aux rayons ultraviolets.
- Ils sont efficaces dans le traitement de nombreuses autres pathologies parmi lesquels l'asthme, les problèmes respiratoires et la tuberculose.
- Ils améliorent le niveau des hormones sexuelles, augmente la testostérone et rendent les œstrogènes plus efficaces pour les femmes soumises aux ultraviolets B
- ils améliorent les performances du système immunitaire.
- Ils réduisent le risque de maladies cardio-vasculaires.
Quelques articles supplémentaires afin de parfaire ses connaissances :

- Propagande : le soleil est notre ennemi
- Le soleil peut vous sauver la vie
- L'exposition au soleil et la vitamine D réduiraient les risques de sclérose en plaques