Family

Tout droit sorti de la bouche des petits : des recherches approfondies suggèrent que la réincarnation est bien réelle

Traduction : SOTT

L'univers est plein de mystères qui remettent en question notre connaissance actuelle. Dans « Beyond Science » (Au-delà de la science - NDT), Epoch Times collecte les récits sur ces étranges phénomènes pour stimuler l'imagination et ouvrir des perspectives auparavant inimaginables... Sont-ils réels ? A vous de décider.
De nombreux chercheurs ont minutieusement enquêté sur des cas d'enfants qui rapportent des mémoires de vies passées. Dans beaucoup de cas, les détails donnés par un enfant ont été vérifiés et correspondent (parfois avec une précision époustouflante) à une personne décédée. Dans d'autres cas, les détails ont été plus difficiles à vérifier.

Même dans les cas les plus convaincants certains trouveront une once de doute. Les parents pourraient-ils avoir influencé leurs enfants malléables par une certaine ligne directrice dans le questionnement ? Les enfants pourraient-ils avoir entendu par hasard l'information et l'avoir répété sans que leurs parents le sachent ? Une imagination débordante ou un désir d'attention pourraient-ils avoir alimenté le discours d'une vie passé? Peut-être que la probabilité peut expliquer comment les « mémoires » correspondent à des personnes ou à des événements réels, ou peut-être ces mémoires ne sont que des suppositions chanceuses.

La psychologie

Le psychologue, Dr Erlendur Haraldsson, professeur émérite à l'université d'Islande à Reykjavík, a étudié 30 enfants au Liban qui ont continuellement parlé de mémoires de vies passées, comparant ces enfants à un groupe test de 30 autres enfants. Le Dr Haraldsson s'est demandé si les enfants qui s'associent si fortement au fait d'être une autre personne (leur incarnation d'une vie passée) sont psychologiquement similaires aux personnes avec des personnalités multiples.

Commentaire: En effet, il y a une abondance de preuves pour suggérer que la réincarnation a une forte probabilité. Écoutez (en anglais) les podcasts suivants pour en apprendre davantage :
Réincarnation Partie 1

Dans ce podcast, la possible réalité de la réincarnation est discutée avec Laura Knight-Jadczyk. Dans la première partie, Laura partage une expérience très personnelle qui fournit la preuve éclatante pour laisser supposer que la réincarnation est en effet une réalité.

Durée de l'enregistrement : 27 min 54 sec Date : 14.01.2006
Streaming
Gros téléchargement- 9.2 MB
Petit téléchargement- 4 MB
Réincarnation Partie 2

Dans ce podcast, la possible réalité de la réincarnation est discutée avec Laura Knight-Jadczyk. Dans la première partie, Laura discute de la preuve qu'elle a collectée durant ses années en tant qu'hypnothérapeute. Dans la seconde partie, Laura partage une expérience très personnelle qui fournit la preuve éclatante pour laisser supposer que la réincarnation est en effet une réalité.

Durée de l'enregistrement : 30 min 44 sec Date : 14.01.2006
Streaming
Gros téléchargement- 10.1 MB
Petit téléchargement- 4.4 MB


USA

Le rapport sur la torture n'était que le sommet de l'iceberg : une vidéo d'Abou Ghraib montre des soldats US violer des garçons devant leurs mères

Traduit par Global Presse

Selon un certain nombre de sources médiatiques mainstream, le Pentagone cherche à cacher une vidéo troublante qui n'a pas été rendue publique avec le reste du rapport sur la torture.

Selon plusieurs journalistes renommés dont Seymour Hersh, l'horrible vidéo a été enregistrée à Abou Ghraib, le notoire cachot de torture US en Irak qui avait fait les gros titres il y a à peu près une décennie, quand les méthodes inhumaines employées dans cette prison ont été exposées.

Malheureusement, il semble que les preuves dévoilées il y a des années ne faisaient qu'égratigner la surface.

Alors que la vidéo est toujours confidentielle, Hersh affirme que ce n'est qu'une histoire de temps avant sa sortie.

Livrant un discours à l'ACLU (Union US des Libertés Civiques, American Civil Liberties Union, ndlr) la semaine dernière, après que le rapport sur la torture ait été initialement publié, Hersh a fait quelques allusions à ce qui se trouve sur la vidéo secrète du Pentagone.

Lors du passage le plus révélateur de son discours il a dit que:

En débattant dessus, ummm... Certaines des pires choses qui se sont passées et que vous ne connaissez pas, ok? Des vidéos, um, il s'y trouve des femmes. Certains d'entre vous ont peut-être lu qu'elles faisaient sortir des lettres, des communications à leurs hommes. Ceci est Abou Ghraib... Les femmes faisaient sortir des messages qui disaient, « S'il te plaît viens me tuer à cause de ce qui s'est passé » et en fait ce qui s'est passé est que ces femmes avaient été arrêtées avec de jeunes garçons, des enfants dans des cas qui ont été enregistrés. Les enfants ont été sodomisés avec les caméras en action. Et le pire de tout est la bande sonore des garçons en train de hurler et que possède votre gouvernement. Ils sont dans la terreur totale. Cela va sortir. »

C'est impossible de vous dire comment en sommes-nous arrivés là? Qui sommes-nous? Qui sont les gens qui nous y ont envoyés? Quand j'ai fait Mỹ Lai j'ai été très troublé comme n'importe qui dans son état normal par ce qui s'était passé. Je me suis retrouvé dans quelque chose que j'ai écrit à la fin j'ai écrit que les gens qui ont commis ces meurtres étaient autant des victimes que les personnes qu'ils ont tuées à cause des cicatrices qu'ils avaient, je peux vous raconter certaines des histoires personnelles de certains qui étaient dans ces unités et qui ont été témoins de ça. Je peux aussi vous dire que des plaintes écrites ont été adressées aux officiers les plus gradés et donc nous avons affaire à une quantité énorme de comportements criminels qui a été étouffée au plus haut niveau là-bas et plus haut, et nous devons l'obtenir et nous l'aurons. Nous l'aurons. Vous savez qu'il y en a suffisamment là dehors, ils ne peuvent (applaudissements)... Donc cela va être une année d'élections intéressante. »

Mis en rapport avec un autre discours que Hersh a donné plus tôt cette année, il devient évident que les femmes qui ont été témoins de ces jeunes garçons se faisant violer étaient en réalité leurs mères.

Bomb

Au bord de la guerre et de l'effondrement économique à cause d'une poignée de psychopathes

Traduction : Rochelle Cohen, agence info-libre

Au cas où un de mes lecteurs me demanderais si je peux leur donner quelques bonnes nouvelles. La réponse est: pas si je dois vous mentir comme le font «votre» gouvernement et les médias traditionnels. Si vous voulez de fausses « bonnes nouvelles » vous avez besoin de retourner dans la matrice. En échange de moins de stress et d'inquiétude, vous serez conduits inconsciemment vers la ruine financière et l'Armageddon nucléaire.

Si vous souhaitez être prévenus, et peut-être préparés à ce que «votre» gouvernement vous apporte, et avoir une quelconque petite chance de réorienter le cours des événements, lisez et soutenez ce site. C'est votre site. Je connais déjà ces choses. J'écris pour vous.

Les néoconservateurs, un petit groupe de fauteurs de guerre fortement alliés avec le complexe militaro-industriel et Israël, nous a donné l'invasion de la Grenade (1) et les Contras dans l'affaire du Nicaragua (2). Le Président Reagan les a congédiés, et ils ont été poursuivis mais par la suite graciés par le successeur de Reagan, George Bush.

Installés dans les think-tanks et protégés par l'argent israélien et le complexe militaire/sécurité, les néoconservateurs ont resurgi sous l'administration Clinton et ont conçu l'éclatement de la Yougoslavie, la guerre contre la Serbie et l'expansion de l'OTAN aux frontières de la Russie.
Propaganda

La presse française : de l'atlantisme assumé au pavlovisme décérébré

© Inconnu
Nous y voici enfin... Après un long travail de sape effectué pendant des dizaines d'années, une partie de la société française, et notamment sa classe dirigeante et son passeur de plats, la caste médiatique relayant ses points de vues et remplissant l'agenda médiatique, est totalement infectée par un virus qui incube longtemps, insidieux et subreptice. Virus qui peut s'avérer mortel pour le porteur, sain au départ, et qui finit complètement vérolé. C'est ce qui est en train d'arriver à la France qui depuis de nombreuses années, subissant une longue mutation idéologique et culturelle, n'a plus d'anticorps ou plus que de manière résiduelle, au sein des leaders d'opinion et des dirigeants, et n'offre donc plus aucune résistance ou si peu à l'assaut atlantiste qui enfin doit se réjouir d'avoir mis la France si retorse par le passé, au pas. L'accomplissement pour la France est d'assister à l'affaiblissement éventuel mais soumission certaine en tout cas, de son outil militaire et industriel encore indépendant, sans aucune préoccupation de ses intérêts stratégiques à courts et moyens termes par connivence idéologique et acceptation de facto des standards géopolitiques et moraux anglo-saxons (et l'on sait trop souvent de quoi il s'agit lorsqu'on parle de morale avec les anglo-saxons, plutôt R2P - Right2Protect - et droit d'ingérence drapés derrière des argumentations vertueuses pour l'opinion publique dindonnée as usual). Le tout, avec le sourire complice et le verbe hystérique des médias mainstream envers les maigres résistances qui se posent des questions quant à la logique de cette politique d'alignement.
Bad Guys

Congo, occident et stratégie du chaos

© Inconnu
La guerre qui sévit en République Démocratique du Congo, et ses horreurs, sont souvent présentées comme l'échec du président Kabila et de la communauté internationale. Il s'agit, en réalité, d'une réussite éclatante d'une stratégie dont le Congo et les Congolais sont la cible. Le dernier ouvrage de l'analyste des questions géopolitiques Patrick Mbeko, « Stratégie du chaos et du mensonge », en donne une remarquable démonstration. L'auteur analyse les enjeux qui se trament derrière les souffrances des Congolais depuis l'acquisition du pays par le Roi des Belges Léopold II, en 1885, jusqu'à sa mise sous tutelle actuelle, par les milieux d'affaires occidentaux derrière le triumvirat Museveni-Kagame-Kabila et la Monusco.

Lorsqu'on jette un coup d'œil sur l'holocauste qui se déroule au Congo, avec ses millions de morts, les clichés des reportages sur l'Afrique sont qu'il s'agit de conflits entre tribus africaines au « Cœur des ténèbres ». Patrick Mbeko, qui coécrit l'ouvrage avec un fin connaisseur des enjeux du Congo, en la personne d'Honoré Ngbanda[1], va droit au cœur des enjeux de la guerre. A l'appui des enquêtes des Nations-Unies il démontre que l'instabilité chronique à laquelle nous assistons est entretenue à dessein. Il s'agit d'une politique de chaos sciemment organisée qui a pour objectif d'affaiblir durablement le pays, d'en faire un non-État, réduit au simple rôle de coffre-fort où les groupes financiers et les élites occidentales puisent d'immenses richesses naturelles sans être importunés. Il s'agit de la mise en pratique de la théorie longuement murie du « chaos constructeur », chère aux stratèges américains.
Propaganda

Amérique Latine et propagande médiatique

© Inconnu
Depuis l'arrivée au pouvoir d'Hugo Chavez au Venezuela en 1999, une nouvelle ère s'est ouverte en Amérique Latine. L'élection de président progressistes et révolutionnaires en Bolivie, en Équateur ou en Argentine ont redonné espoir à des millions de personnes que les années de néolibéralisme effrénés avaient condamnés à la pauvreté et aux injustices. Dans un contexte de révolutions sociales et de reconquête des souverainetés, certains pays en revanche persistent sur le chemin du pillage de leurs ressources naturelles, la libéralisation croissante de leur économie ainsi que sur le durcissement de la répression policière et militaire. C'est le cas du Mexique, du Pérou ou encore du Paraguay. Deux politiques, deux visions de l'économie se font donc face. Dans cette opposition idéologique et politique, les médias occidentaux semblent avoir choisi leur camp...

Les médias dominants sont devenus dans nos sociétés dites « démocratiques » de redoutables agents de propagande et de manipulations. En France, comme dans la majorité des pays occidentaux, la plupart des grands médias sont aux mains de puissants groupes industriels et financiers. Le quotidien Le Figaro à l'entreprise d'armement Dassault, la chaîne TF1 à la multinationale Bouygues ou encore la station de radio Europe 1 au groupe Lagardère. Loin d'être « indépendant » ou « objectif », comme ils adorent s'autoproclamer, un de leur rôle consiste à faire accepter aux citoyens les politiques antisociales et austéritaires qui leur sont imposées. Du matin au soir, les téléspectateurs, les lecteurs et les auditeurs ont droit à leur leçon de catéchisme libérale. Pour ces VRP du système, seul la libéralisation et la financiarisation de l'économie apporteront croissance et emploi. La situation catastrophique dans laquelle se trouve l'Europe après avoir adopté les mesures dictées par les institutions financières internationales et la commission européenne n'entame apparemment en rien la détermination des éditocrates, spécialistes et autres économistes « réalistes » dans leur croisade contre les derniers acquis de l'État social.
Propaganda

John Pilger : les médias, armes de guerre

Traduction : Nicolas Casaux

© Inconnu
Pourquoi tant de journalistes ont-ils succombé à la propagande ? Pourquoi la censure et les distorsions sont-elles des pratiques courantes ? Pourquoi la BBC se fait-elle la voix d'un pouvoir rapace ? Pourquoi le New York Times et le Washington Post trompent-ils leurs lecteurs ? Pourquoi n'enseigne-t-on pas aux jeunes journalistes à analyser l'agenda médiatique et à contester les hautes prétentions et les basses intentions de cette fausse objectivité ? Et pourquoi ne leur enseigne-t-on pas que l'essence de ce qu'on appelle les médias mainstream (dominants) n'est pas l'information, mais le pouvoir ?

Ces questions sont urgentes. Le monde fait face à un risque majeur de guerre, peut-être nucléaire - avec des USA déterminés à isoler et à provoquer la Russie et finalement, la Chine. Cette vérité se voit inversée et travestie par les journalistes, dont ceux-là même qui firent la promotion des mensonges qui menèrent au bain de sang irakien de 2003. Les temps dans lesquels nous vivons sont si dangereux, et l'opinion publique le perçoit de manière si distordue que la propagande n'est plus, comme Edward Bernays l'appelait, « un gouvernement invisible ». C'est le gouvernement. Elle règne directement sans craindre la contradiction et son principal objectif c'est de nous conquérir : notre vision du monde, notre capacité à séparer la vérité des mensonges.
Die

South Stream : le coup de génie géopolitique de Poutine causera une énorme onde de choc dans toute l'Eurasie


La carte 2009 des gazoducs en service et prévus
L'Union européenne aurait donc infligé une défaite à Poutine en le forçant à abandonner le projet de gazoduc South Stream. C'est du moins ce qu'entonnent les médias institutionnels occidentaux. Quelle absurdité ! La réalité sur le terrain va dans un tout autre sens.

En abandonnant le gazoduc South Stream au profit d'un Turk Stream, la toute dernière manœuvre spectaculaire dans la saga du Pipelinistan [1] ne manquera pas de causer une énorme onde de choc géopolitique dans toute l'Eurasie, et ce, pour un bon moment. C'est le nouveau grand jeu eurasiatique à son meilleur.

Résumons. Il y a quelques années, la Russie a conçu deux projets de gazoduc : le Nord Stream (aujourd'hui pleinement opérationnel) et le South Stream (toujours à l'état de projet), afin de contourner l'Ukraine, qui est peu fiable comme pays de transit. Voilà maintenant que la Russie propose un nouvel accord avantageux avec la Turquie, qui lui permet d'ignorer la position de la Commission européenne, qui n'est pas constructive (dixit Poutine).

Une récapitulation s'impose pour comprendre le jeu en cours. Il y a cinq ans, j'ai suivi de très près l'opéra absolu [2] du Pipelinistan qu'était la guerre des gazoducs rivaux South Stream et Nabucco. Nabucco avait fini par être écarté. Le South Stream pourrait éventuellement ressusciter, mais seulement si la Commission européenne retrouve ses sens (ne parions pas là-dessus).
Hourglass

Poutine le sage ?

© Inconnu
Dans un article relevé par dedefensa, (publié en entier, ici) James Petras exprime ses appréhensions concernant la situation russe en général en proposant une lecture des événements qui se sont succédé depuis l'effondrement de l'Union soviétique. Ses propos s'articulent sur une vision causale dans laquelle le rôle des oligarques russes est négatif, tandis que Poutine est présenté comme un redresseur de la situation interne, prenant toujours tardivement conscience des intentions destructives de l'Occident. Pour finir, il invite le président russe à développer une politique activement "anti-impérialiste" seule en mesure, à ses yeux, de favoriser le salut de la Russie.

Ces propos rejoignent pour l'essentiel les diverses interventions de Paul Craig Robert exhortant Poutine à passer fermement à l'action parce que, dit-il en substance, l'Occident n'arrêtera pas son offensive destructrice si les pulsions guerrières qui l'animent ne rencontrent pas une riposte vigoureuse et décisive.

Beaucoup d'analystes déplorent par ailleurs la "prudence" de Poutine et l'on sait que la question ukrainienne suscite des positions ultranationalistes dans les milieux militaires russes qui combattent pour le Sud-Est de l'Ukraine et pour la défense de l'identité des russophones.
Robot

Stephen Hawking, l'intelligence artificielle et la fin de l'espèce humaine

Traduction partielle : SOTT

Terminator
© Warner Bros. Pictures
Le britannique Stephen Hawking, professeur, physicien théoricien et cosmologiste, est universellement connu, et aussi bien dans le champ de la science pure que dans celui de la communication, à cause de ses travaux et des conditions extraordinaires de son état de santé où il effectue ses travaux.

L'article du Wikipédia qui lui est consacré indique sur ce dernier point que « Hawking souffre d'une dystrophie neuromusculaire qui est attribuée à une sclérose latérale amyotrophique (SLA) ; sa maladie a progressé au fil des ans et l'a laissé presque complètement paralysé».

Nous parlons par conséquent d'un très grand savant qui présente des caractéristiques extraordinaires dans sa vie personnelle, suffisamment pour en faire également un personnage hors du commun pour l'« image » que véhicule la communication, qui lui donne une notoriété supplémentaire considérable hors du champ de la science pure. La conséquence est que ce trait fondamental de sa vie personnelle en fait, en plus de ce qu'il est dans sa fonction réelle, un personnage intensément médiatique à l'image des « people » dont la communication est si friande, dans notre société où le système de la communication véhiculant le sensationnalisme s'empare de tous les sujets pour les faire intervenir puissamment dans la perception que nous avons de la gloire factice ou de la destinée catastrophique du Système.
Top