Enfant de la Société
Carte


Gear

11 Septembre, peurs, dissonance cognitive et conformisme (partie 6)

© Inconnu
Solomon Asch
En répondant à la question posée par le titre de cet essai, le chapitre de la semaine dernière, les parties 4 et 5 ont exploré les concepts de double pensée, de déni et de dissonance cognitive. Nous avons recours au déni afin d'éviter la dissonance cognitive, ce sentiment inconfortable et parfois inquiétant de perdre notre équilibre émotionnel lorsque nous sommes confrontés à des informations nouvelles qui défient notre vision du monde, ou lorsque nous nous accrochons à des croyances qui sont en contradiction avec les faits connus.

Dans la partie 6, nous allons continuer l'analyse de Mme Shure avec les expériences de Solomon Asch sur le conformisme et la théorie de la « spirale du silence » de Elizabeth Noelle-Neumann.

Au début des années 1950, les expériences de Solomon Asch (Swarthmore College) ont démontré de manière flagrante notre propension humaine à nous conformer à l'opinion dominante d'un groupe. Plusieurs étudiants sélectionnés avant l'expérience ont été invités à agir comme s'ils étaient des sujets de l'expérience, alors qu'en réalité, ils en étaient des complices, ou autrement dit des « plantes ». Ces complices ont tous été invités à donner la même mauvaise réponse en donnant la longueur d'une ligne sur une carte.
Vader

Texas : un Grand Jury blanchit deux policiers qui ont tabassé une femme



Un grand jury a décidé que deux anciens policiers du Texas n'auront pas à faire face à des accusations criminelles suite au passage à tabac brutal d'une femme afro-étatsunienne qui était en garde à vue.


Pourtant, il existait des preuves vidéos (par des caméras de surveillance) où l'on peut voir des officiers tirer les cheveux de Keyarika Diggles, et taper son visage sur le comptoir, pour ensuite la plaquer au sol.

Enfin, ils l'ont traînée par les pieds dans une cellule de détention.

Les policiers Cunningham et Grissom avaient arrêté Diggles le matin même chez elle, en présence de ses deux enfants, en raison d'un billet de transport qui n'avait pas été payé.
Gingerbread

Nice : un enfant de 8 ans entendu pour « apologie d'acte de terrorisme »

Un élève de CE2, qui avait affirmé en classe être « avec les terroristes », a été auditionné au commissariat de Nice pour « apologie d'acte terroriste » après une plainte déposée par son école.

school
© LP / Frédéric Dugit
ILLUSTRATION. Un écolier, élève en CE2 aurait alors affirmé « Je ne suis pas Charlie, je suis avec les terroristes » le 8 janvier lorsqu'il a été invité par son instituteur à s’exprimer sur les attentats de Paris. Ce qui lui a valu d'être entendu, ce mercredi après-midi, dans le cadre d’une audition libre au commissariat de Nice (Alpes-Maritimes).
Un mineur de 8 ans a été entendu ce mercredi après-midi dans le cadre d'une audition libre au commissariat de Nice (Alpes-Maritimes) pour « apologie d'acte de terrorisme ». Le 8 janvier dernier, l'enfant se trouvait dans sa classe de CE2 lorsqu'il a été invité par son instituteur à s'exprimer sur les attentats de Paris.

Il aurait alors affirmé : « Je ne suis pas Charlie, je suis avec les terroristes ». La direction de l'école avait déposé plainte dans la foulée, selon l'avocat de l'enfant.
Snakes in Suits

Particularités du cerveau des psychopathes

Les criminels violents psychopathes présentent des anomalies dans des parties de leur cerveau associées à l'apprentissage de la punition et de la récompense selon une étude d'IRM menée par Sheilagh Hodgins et Nigel Blackwood.

« Dans les pénitenciers canadiens, un détenu sur cinq reçoit un diagnostic de psychopathie », explique Mme Hodgins, professeure à l'Université de Montréal et chercheuse à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal. « Les criminels ayant ce profil présentent des taux supérieurs de récidives et ne répondent pas bien aux programmes de réhabilitation. Comme notre recherche révèle une anormalité qui sous-tend ces comportements, elle pourrait appuyer les interventions afin de prévenir le comportement violent ainsi que les thérapies comportementales visant à réduire le nombre de récidives ».

Dr Nigel Blackwood, affilié au King's College London, ajoute que « les criminels psychopathes se distinguent des autres contrevenants de nombreuses façons. Les criminels en général sont très sensibles à la menace ainsi qu'aux comportements colériques et agressifs. Les psychopathes, quant à eux, réagissent faiblement aux menaces, restent froids et exercent une violence délibérée. De plus en plus de données probantes démontrent que les deux profils de criminels, avec ou sans psychopathie, présentent plusieurs anomalies, propres à chacun, dans leur développement cérébral dès l'enfance. »
Snakes in Suits

Ces députés qui sacralisent l'irresponsabilité des multinationales

© CC Jaber Al Nahian
L’effondrement de l’immeuble du Rana Plaza, le 24 avril 2013 au Bangladesh, a tué 1127 ouvriers et ouvrières du textile. Des sous-traitants y travaillaient pour les marques Mango, Benetton, The Children’s Place ou Primark. Des étiquettes de vêtements Carrefour (marque Tex), Auchan (marque In Extenso) et Camaïeu ont été retrouvées dans les décombre
Les grandes entreprises françaises ne seront pas soumises à un « devoir de vigilance » vis-à-vis de leurs sous-traitants. Cette proposition de loi issue d'une poignée de députés socialistes et écologistes sera, au mieux, vidée de son contenu, au pire jetée à la poubelle. Le projet de loi Macron obligeait de son côté les entreprises à être gérées « dans le respect de l'intérêt général économique, social et environnemental ». Cette définition a disparu de la loi pendant que journalistes et lanceurs d'alertes sont criminalisés au nom du « secret des affaires ». Pourtant, l'opinion publique est largement favorable à une meilleure régulation des multinationales.

La Commission des lois de l'Assemblée a rejeté la semaine dernière la proposition de loi sur le « devoir de vigilance » des multinationales porté par trois députés socialistes et écologistes. Le projet visait à combler un vide juridique en responsabilisant les sociétés-mères françaises quant aux atteintes graves aux droits humains occasionnées par leurs activités dans d'autres pays (lire notre entretien avec Dominique Potier, l'un des initiateurs du projet). Désastre du Rana Plaza pour Auchan et Carrefour, naufrage de l'Erika ou pollutions pétrolières au Nigeria pour Total... autant d'exemples des difficultés à placer les multinationales françaises - et étrangères - face à leurs responsabilités lorsqu'un drame se produit, et à obtenir justice pour les victimes [1].
Star of David

Des soldats israéliens renvoyés pour avoir dénoncé des abus anti-Palestiniens

L'armée israélienne a décidé de renvoyer 43 soldats réservistes de la plus prestigieuse unité de renseignement militaire pour avoir dénoncé anonymement dans la presse des "abus" commis selon eux contre des Palestiniens, a indiqué lundi la radio militaire israélienne.

Dans une lettre publiée dans la presse en septembre, 43 réservistes ayant servi dans l'unité 8200, le service de renseignement militaire, avaient déclaré refuser d'endosser de nouveau l'uniforme pour ne plus avoir à participer aux injustices commises selon eux contre les Palestiniens.

Spécialisée dans la cyberdéfense, l'unité 8200 est souvent comparée à la NSA (National Security Agency) américaine.

Ces soldats, hommes et femmes, qui ont été identifiés au cours d'une enquête interne de l'armée selon la radio, avaient déclaré ne plus vouloir "continuer à servir ce système qui porte atteinte aux droits de millions de personnes".
Dollars

Agents de la police impliqués dans un vaste trafic de drogue...

© Inconnu
Les deux fonctionnaires de la police aux frontières (PAF), en poste depuis plusieurs années à l'aéroport de Roissy, sont soupçonnés d'avoir fermé les yeux sur le passage de valises contenant de la cocaïne et transportées par des "mules".

Interpellés en possession de 40 kg de cocaïne

Ils ont été interpellés dimanche 25 janvier, vers 11 h 30, dans le cadre d'une enquête sur un vaste trafic de drogue débutée en 2012. Une dizaine de personnes se trouvaient, comme eux, en garde à vue, dans la soirée.

Lors de leur interpellation, les deux hommes venaient de contrôler les passagers d'un vol en provenance de Punta Cana, en République dominicaine, et étaient en possession de deux valises, contenant chacune 20 kilos de cocaïne, que deux mules leur avaient remises.

Un rôle crucial

L'Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (Octris) est en charge de l'enquête. Selon une information de L'Express, le rôle des policiers pourrait être crucial dans ce trafic. Ils sont suspectés d'être allés chercher les passeurs sur le tarmac de l'aéroport en voiture sérigraphiée, en uniforme, et de leur avoir fait franchir la douane.
Recycle

Maximisation des profits - L'immense espace ouvert devant les « droits de l'homme à coups de fusils »

Le terrain de chasse des multinationales en quête de travailleurs pauvres est aujourd'hui d'une dimension proprement colossale, ainsi que permet de le constater le rapport de l'Organisation internationale du travail (O.I.T.) : « Tendances mondiales de l'emploi 2011. »
Les Bourgeois
© GraphicaArtis/Getty Images
Ce document montre que « sur un total de près de 1,2 milliard de travailleurs dans le monde » , on estime à 20 % ceux qui vivent et font vivre leur famille avec moins de 1,25 dollar EU par personne par jour ; et à 39 % ceux qui le font avec moins de 2 dollars US.

Ces sommes, si modestes, sont-elles réellement un acquis ? Un minimum garanti ? Évidemment, non. Dans le monde tel qu'il est, centré sur une valeur économique qui doit s'engouffrer dans la rotation des capitaux internationaux avides de plus-value, il serait criminel de ne pas permettre à la grande majorité de la population du globe de faire l'expérience, directe pour les uns, indirecte pour les autres, de la possibilité, voire de l'imminence, de la mort par perte de tous ses moyens de subsistance.

Pour que le profit soit maximisé, il importe que la rémunération la plus faible possible - celle qui ne fait qu'assurer le maintien de l'état physique, intellectuel et psychique permettant le travail - se laisse démontrer comme étant bien à la limite où se décide la mort par inanition physique, intellectuelle et psychique.
Megaphone

Suisse : Dieudonné fait le plein

© Yvain Genevay
Théâtre de Beaulieu
Pour tenter de bloquer l'humoriste Dieudonné, les autorités suisses ont frappé au porte-feuille. La sécurité a coûté 100 000 francs pour les trois soirs à la charge de l'organisateur. Mais, jamais, dans l'histoire des spectacles de l'humoriste, il n'y a jamais eu le moindre problème. Heureusement, tout est complet et l'humoriste joue donc à guichets fermés. La presse suisse, ou plutôt certains journalistes suisses, sont plutôt honnêtes. AJ

SPECTACLE - Le Théâtre de Beaulieu a accueilli hier dans le calme la première des trois soirées de l'humoriste controversé. L'artiste a été égal à lui-même.

La Municipalité de Lausanne avait pris ses dispositions hier soir pour accueillir l'humoriste français Dieudonné au Théâtre de Beaulieu à Lausanne. Une cinquantaine de policiers municipaux, une dizaine d'agents de sécurité privée ainsi que deux inspecteurs de la police judiciaire pour suivre le spectacle: l'arsenal sécuritaire était impressionnant malgré la neige. « Nous avons mis en place un dispositif adapté à l'évaluation du risque, en tenant compte du contexte global », nous expliquait jeudi déjà le responsable communication de la police municipale, Jean-Philippe Pittet. Pourtant, c'est un public bon enfant qui s'est rendu en masse à la première des trois représentations lausannoises de l'artiste controversé.
Family

Victoire de Syriza

© AFP/Archives
Le leader espagnol de Podemos, Pablo Iglesias, lors d'un meeting de campagne de Syriza aux côté d'Alexis Tsipras, le 22 janvier 2015 à Athènes
Le parti anti-libéral espagnol Podemos a fêté dès dimanche après-midi la victoire de son allié Syriza sans même attendre le résultat des élections législatives grecques, espérant remporter bientôt un même succès en Espagne.

"L'espoir arrive, la peur s'en va. Syriza, Podemos: nous vaincrons", a lancé le chef de file de Podemos, Pablo Iglesias, aux quelque 8.000 militants de son parti rassemblés dans l'après-midi à Valence, dans l'est de l'Espagne. "En Grèce, ce soir, nous l'entendons déjà: +Tic Tac, Tic Tac, Tic Tac+", a-t-il proclamé pour illustrer le "compte à rebours" vers le changement. "Nous voulons qu'on l'entende très vite en Espagne aussi", a ajouté Pablo Iglesias, qui s'était rendu à Athènes jeudi pour participer à ses côtés au dernier meeting de campagne d'Alexis Tsipras, dirigeant de Syriza.

Les Espagnols sont appelés aux urnes en mai pour les élections municipales et régionales, puis en novembre, en principe, pour les législatives. "Ils disent que le chaos va arriver en Grèce. Moi je dis que le chaos est en Grèce", a poursuivi M. Iglesias.
Top