Bienvenue à Sott.net
sam., 13 fév. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte


Bomb

Le génocide occidental en Syrie : 11,5% de la population tuée ou blessée et 255 milliards de pertes économiques

Selon les données de l'ONG Syrian Centre for Policy Research présentées au journal britannique The Guardian, le conflit syrien a fait quelque 470 000 morts alors que 45% de la population syrienne a été déplacée à cause de lui.

Par ailleurs, les institutions, l'infrastructure et les richesses nationales de la Syrie ont été «presque détruites» par «l'impact catastrophique» du conflit qui dure depuis presque cinq ans. Le nombre des victimes serait donc, d'après ce rapport, près de deux fois plus élevé que les 250 000 morts, répertoriés par les Nations unies, il y a 18 mois, jusqu'à ce que l'ONU cesse de tenir une statistique.

Selon le rapport de l'ONG, près de 11,5% de la population a été tuée ou blessée. Le nombre de blessés est estimé à 1,9 million alors que l'espérance de vie est descendue à 55,4 ans en 2015, contre 70 ans en 2010. Les pertes économiques atteignent la somme effarante de 255 milliards de dollars.

Dollars

La ville de Cleveland ajoute l'insulte au meurtre, en exigeant à la famille de Tamir Rice, tué par des policiers, de payer les frais d'ambulance

Le 22 novembre 2014, Tamir Rice, 12 ans, est tué de deux balles dans l'abdomen par un officier de police de Cleveland. Le jeune garçon brandissait ce que le policier néophyte a pris pour une vraie arme, mais qui n'était qu'un « BB gun ». Un pistolet à air comprimé qui ressemble beaucoup à un flingue, mais qui n'est, au final, qu'un jouet.


La scène est filmée par une caméra de surveillance. Le policier ouvre le feu dès son arrivée. Il se trouve à moins de quatre mètres du garçon. Il dira qu'il était menaçant. La famille de Tamir Rice dira qu'il essayait de mettre la fausse arme à terre et de lever les mains. L'affaire avait ému un pays qui vivait déjà au rythme des bavures policières très médiatisées.

Eye 1

Et un p'tit coup de fascisme climatique, un

© Inconnu
Dans son blog, Donna Laframboise, journaliste canadienne réputée pour avoir une langue acerbe, s'en prend à David Suzuki, un écolo activiste très impliqué dans le combat contre le réchauffement du climat et qui ne cache pas ses théories malthusiennes (http://www.davidsuzuki.org/fr/ ). Malgré le fait que cet individu, le Nicolas Hulot du Canada, ait fait partie de l'association canadienne des libertés civiles (https://ccla.org) il milite pour emprisonner toute personne en désaccord avec les conclusions et les directives de la COP21 car il s'agit selon lui d'un délit d'opinion condamnable. Suzuki rejette donc la liberté d'expression et comme j'en ai fait mention dans ce blog, cette histoire de climat nous achemine vers un totalitarisme planétaire si ces décisions de la COP21 sont prises à la lettre.

Comme du temps de Mussolini, d'Hitler, de Staline et de Mao nous risquerons à brève échéance d'être condamnés pour délit d'opinion et parqués dans des goulags jusqu'à ce que mort s'en suive. Et ce d'autant plus que les milieux financiers s'intéressent de très près à la crise climatique car il y a naturellement des profits juteux à la clé sans bourse délier car ce sont les consommateurs et les contribuables qui paieront.

Commentaire: C'est en effet une dictature climatique qui se profile à l'horizon...


Bell

Le poète Ashraf Fayad condamné a 800 coups de fouets et 8 ans de prison

Le poète palestinien Ashraf Fayad, parfois orthographié Fayadh, a reçu un soutien unanime de la communauté internationale après sa condamnation à mort en Arabie saoudite pour l'écriture d'un texte dans lequel il expliquait renoncer à toute foi. Depuis le mois de novembre 2015, l'homme attend le verdict, et il vient d'échapper à une mise à mort. Sa peine est désormais fixée à 8 années de prison et 800 coups de fouet, mais son avocat annonce un nouvel appel pour que Fayad retrouve sa liberté.

© Google
Ashraf Fayad
D'après le poète, les autorités religieuses le harcelaient littéralement depuis qu'il avait représenté le pays à la Biennale de Venise, en 2013, et une première arrestation en 2014 avait rapidement mené à un verdict à l'emporte-pièce : Fayad recevrait 400 coups de fouet et passerait 4 années en prison reconnu coupable d'apostasie, renonciation publique de sa foi. Après un premier appel, la sentence s'était changée en condamnation à mort.

Commentaire: A propos de l'Arabie saoudite... En anglais :




Gingerbread

Espagne : 60 euros pour passer un entretien d'embauche

© Unknown
Des syndicats et des associations professionnelles ont dénoncé mercredi une filiale de la compagnie aérienne espagnole Air Europa pour avoir exigé 60 euros pour passer des entretiens d'embauche à des postes de pilotes et de personnel de cabine.

Cette association considère que payer pour pouvoir présenter sa candidature à un emploi est "une pratique illégale", qui va à l'encontre de l'égalité des chances et à la non-discrimination à l'embauche, selon un communiqué. Un responsable de la communication d'Air d'Europa n'a pas confirmé les faits mais a dit à l'AFP qu'ils étaient "très contents" du processus de sélection.

Les entretiens d'embauche à 100 postes de pilote et 150 postes de personnel de cabine pour la filiale à bas coûts d'Air Europa, Air Europa Express, lancée le 11 janvier, ont eu lieu mardi matin à Valence. Six-cent candidats se sont présentés pour les seuls postes de stewarts et d'hôtesses de l'air, a fait savoir le syndicat du secteur aérien Uso.

Commentaire: Sur l'économie voir aussi : Oseront-ils faire éclater la bulle, oseront-ils vous ruiner ?


Bad Guys

Etats-Unis : la principale menace terroriste est le citoyen américain

Selon le coordinateur du renseignement des Etats-Unis, des citoyens et des résidents américains radicalisés pourraient commettre des attentats au nom de Daesh qui dispose d'une «capacité croissante».

Dans son rapport annuel sur l'évaluation des menaces mondiales, James Clapper a indiqué que Daesh, qui dispose des capacités pour lancer des attaques sur toute la planète, est devenu aujourd'hui la principale menace terroriste mondiale.

Cependant, selon le rapport de l'Institute for the Study of War et de l'American Enterprise Institute, paru en janvier, le Front Al-Nosra constitue à long terme une menace plus grande que l'Etat islamique.

D'après les auteurs du document «le Front Al-Nosra se répand tranquillement au sein de la population et de l'opposition syrienne. Il adopte une position attentiste et attend la défaite de Daesh pour prendre le contrôle du djihad mondial».

Commentaire: Voir aussi :
  • La France et les Etats-Unis ont-ils déclaré la guerre à l'Etat islamique ou à leur peuple



Eye 1

État d'urgence : un protocole et une efficacité à toute épreuve...


Commentaire : Si la liberté des gens n'était pas ici en jeu, on pourrait presque en rire. Il est toujours utile de rappeler quelques principes fondamentaux, pour comprendre comment les choses, insidieusement, ont toujours tendances à empirer quand des incompétents ou des fous ont en charge un quelconque pouvoir :
La présomption d'innocence est le principe selon lequel toute personne qui se voit reprocher une infraction est réputée innocente tant que sa culpabilité n'a pas été légalement prouvée.
Mais c'est oublier, fous que nous étions, que le gouvernement est presque officiellement en guerre contre sa population, et que, au fond, soyons en presque certain, nous sommes tous des coupables qui s'ignorent.


© Inconnu
Le Conseil d'État a suspendu mardi l'assignation à résidence d'un homme qui était contraint de rester chez lui depuis bientôt quatre mois. Au cœur de la décision : une clé USB que le ministère de l'Intérieur refuse de produire. Ou que la police a peut-être perdue.

Ce n'est pas parce que l'on est en état d'urgence et que des libertés fondamentales sont suspendues que la police peut oublier la rigueur nécessaire aux perquisitions administratives qui viennent à l'appui des mesures de restrictions de libertés. Le Conseil d'État a ainsi ordonné mardi la suspension de l'assignation à résidence d'un justiciable de Montpellier, après que le ministère de l'Intérieur ait été incapable de produire les preuves supposées découvertes sur l'ordinateur du suspect.

En l'espèce, l'homme était dans le collimateur des services de renseignement pour sa « proximité avec une famille djihadiste partie en 2013 dans les rangs de Daesh », reconnue lors d'un entretien avec la DGSI en 2014. Mais il n'y avait aucun élément concret retenu contre lui pour prouver son propre dessein terroriste. La police avait donc profité de l'état d'urgence pour opérer chez lui sans l'aval d'un juge une perquisition administrative dans la nuit du 16 novembre 2015, à la suite de laquelle l'homme a été immédiatement assigné à résidence.

Gear

La poupée des anges : juste une mode ou la voie vers la dissociation chez les Thaïlandaises?

Natsuda Jantaptim, propriétaire d'un salon de beauté à Bangkok, n'est pas une mère de famille comme les autres. Lorsqu'elle décrit les goûts de son bébé prénommé Ruay Jang, qui aime le lait à la fraise, on ne s'attend pas à voir une grande poupée en plastique. Appelée en thaï "thep de Luuk" (enfants des anges), ces poupées qui coûtent jusqu'à 600 dollars ont été popularisées il y a un peu plus d'un an par des célébrités qui prétendaient qu'elles leur avaient apportées le succès professionnel.

© Google
La poupée qui aide à la dissociation

Commentaire : Que se passe-t-il dans l'esprit des gens lorsqu'ils commencent a aimer des objets en forme de bébés ? Opèrent-ils un transfert pour tenter de remplir un vide qu'ils ressentent en eux ? Est-ce la marque d'un désarroi dans la population féminine ? La réalité est-elle à ce point si dure à supporter que pour pallier à la solitude, que ces femmes ont décidé de considérer ces jouets de plastique comme un être vivant ? On peut sourire et trouver la situation amusante, on peut même en rire, mais toute plaisanterie mise à part, il y a peut-être, ici, la marque d'un phénomène dissociatif. Pourrait-on aussi y voir une forme de volonté de contrôle ou un sentiment d'inutilité pour ces femmes d'âge mûr, qui ont élevé leurs enfants et se retrouvent maintenant seules ? Ces poupées nourrissent-elle le sentiment de retrouver un « pouvoir » perdu ? Ou peut-être est-ce seulement de la superstition ? Ces objets sont supposés avoir des pouvoirs magiques, comme celui d'apporter la bonne fortune...

Pour quelque raison que ce soit, ces poupées nous disent malgré tout que quelque chose ne va pas très bien dans la société thaïlandaise.


En Thaïlande, bouddhisme, superstitions et pratiques mystiques cohabitent et beaucoup de Thaïlandais pensent que la magie noire ou les rituels occultes peuvent porter chance ou écarter le malheur. Les adeptes des poupées, dont beaucoup ont été bénies par un moine, pensent que ces dernières contiennent l'esprit d'un enfant et doivent donc être traitées comme des êtres vivants. En retour, les propriétaires seront récompensés, estiment-ils.

Commentaire: Vous pouvez lire aussi :


Cult

Norvège : des migrants mineurs victimes de délinquants sexuels dans plusieurs centres d'accueil

© AFP 2016/ TT NEWS AGENCY / STIG-AKE JONSSON
Selon une source policière, plusieurs agressions sexuelles commises à l'encontre de migrants mineurs non accompagnés par des délinquants sexuels ont été recensées dans plusieurs localités du pays. Un phénomène passé sous silence par les autorités.

La police criminelle norvégienne a fait part au journal Klassekampen d'une hausse des agressions à caractère sexuel.

«Les mineurs non accompagnés et autres enfants dans les centres d'accueil sont particulièrement vulnérables. Nous avons constaté que des délinquants sexuels connus fréquentaient des centres pour mineurs non accompagnés, des abus ont été également recensés», a déclaré Eivind Borge, porte-parole de la police criminelle Kripos.

Ce dernier a en outre estimé que ces actes étaient sous-estimés car de nombreuses victimes n'osaient pas porter plainte contre leurs agresseurs.

Commentaire: Voir aussi :


Brick Wall

L'UE resserre les mailles de ses frontières avec Frontex

L'Autriche souhaite que les migrants pris en charge à leur arrivée en Grèce par l'agence européenne aux frontières Frontex puissent être directement renvoyés en Turquie, a déclaré samedi le chancelier autrichien social-démocrate Werner Faymann à la presse.

"Frontex doit arrêter les gens qui fuient vers la Grèce. Tous doivent être sauvés, mais ensuite ces personnes doivent être renvoyées en Turquie. Ainsi Frontex ne serait pas qu'un programme de sauvetage mais réellement un service de protection des frontières", déclare le chancelier dans le tabloïd Österreich.

© Google
Corps à corps entre les réfugiés et Frontex
Il a ajouté avoir proposé "cette solution optimale" au Premier ministre turc Ahmet Davutoglu lors de la conférence des donateurs sur la Syrie, jeudi à Londres.

Commentaire: Lire aussi: