Enfant de la Société
Carte

Nuke

Le corium disparu de Fukushima

Image
© Kyodo, Reuters
Jusqu'à présent, Tepco et les experts du secteur avaient certes la quasi-certitude que le combustible avait fondu, mais sur la base de calculs et simulations
Le combustible du réacteur 1 de la centrale accidentée de Fukushima a à coup sûr totalement fondu et est tombé on ne sait où, selon des tests de localisation par rayons cosmiques dont les résultats viennent d'être communiqués.

Ces dernières semaines, le gérant du complexe atomique, Tokyo Electric Power (Tepco), ainsi que des chercheurs du laboratoire KEK, de l'Université de Tsukuba et d'un établissement universitaire de Tokyo, ont utilisé un dispositif spécial qui permet de voir où se trouve le combustible nucléaire. Ils ont ainsi réussi à situer le combustible de la piscine de désactivation du réacteur 1, mais pas le combustible du coeur du même réacteur à l'endroit où il aurait pourtant dû être s'il n'avait pas fondu.

Pour se faire ont été utilisées les propriétés de particules de haute énergie et charge négative appelées muons. Lesdits muons, des cousins des électrons, ne sont pas faciles à arrêter: ils traversent librement de nombreux matériaux, au point d'ailleurs de gêner parfois des expériences scientifiques. Pourtant, ils peuvent être stoppés par des substances à haute densité. En traquant les muons bloqués, il est ainsi possible de produire une image de la présence du combustible nucléaire dans le réacteur.

2 + 2 = 4

C'est officiel : les États-uniens sont stupides

Traduction/Relecture : Lionel/JJ, Diane

Image
© Inconnu
En tant qu'États-uniens, nous avons tendance à être imbus de nous même et cela est particulièrement vrai pour les plus jeunes d'entre nous. Mais avons-nous réellement des raisons d'être fiers? Selon une information choquante du Educational Testing Service, ETS [le service des tests de l'éducation, NdT ], les États-uniens entre 20 et 34 ans, en ce que concerne les capacités en lecture, en mathématiques et en technologie, se trouvent loin derrière les jeunes adultes des autres nations industrialisées. Bien que plus d'États-uniens que jamais auparavant aillent au lycée, nous continuons à reculer toujours plus intellectuellement. Qu'est ce que cela nous apprend? La vérité est malheureusement que les États-uniens, sont stupides. Notre système d'éducation est un échec colossal et notre jeunesse passe presque tous son temps libre devant la télévision, des ordinateurs et des appareils mobiles. Tant que nous ne serons pas honnêtes envers nous-mêmes à ce sujet, notre déclin intellectuel va s'aggraver.

Commentaire: Ajoutons à la liste des causes :

- une alimentation complètement polluée par des centaines d'agents chimiques
- une alimentation complètement dénaturée, monstrueuse, issue du « génie » génétique
- des gens baignant dans un electro-smog permanent dont l'influence délétère engendre des dégâts au niveau cellulaire : appareils électriques en tous genres, antennes relais, haarp, etc.

Bien évidemment, nous sommes tous américains.


Eye 2

Big Brother : la loi sur le renseignement, plus en détail

Image
© Balefire9/iStock/Thinkstock
Comme Le Monde, nous avons pu nous procurer l'avis de la Commission nationale de l'informatique et des libertés visant le projet de loi sur le renseignement, pour y revenir profondément. Objectif ? Opposer cet avis à l'une des versions du projet de loi désormais à l'air libre (le texte en PDF), en fait avant son analyse par le Conseil d'État.

Après la loi de programmation militaire, celle contre le terrorisme, ce projet de loi sur le renseignement a été présenté ce matin en Conseil des ministres, avant son dépôt à l'Assemblée nationale, accompagné de l'avis du Conseil d'État. Le vote suivra dans quelques semaines.

Son objectif ? Une profonde mise à jour des règles encadrant, parfois mal, les pratiques du renseignement. Cet « update » serait, aujourd'hui même, d'une impérieuse nécessité, selon l'exécutif : assurer la protection de l'État, celle des agents qui flirtent avec l'illicite, mais également les citoyens. Dans son avis, la CNIL ne dit pas autre chose : « les dispositions projetées doivent (...) permettre d'encadrer juridiquement les pratiques des services de renseignement pouvant porter atteinte à la vie privée et d'assurer ainsi la licéité de la collecte et de l'exploitation de l'ensemble des informations recueillies par l'intermédiaire de ces techniques ».

Ambulance

France : médecins, futurs ouvriers de la sécu ?

Image
© Life Mental Health
Médecin consultation ordonnance
Un médecin payé directement par la Sécurité sociale, cela ne choque pas vraiment les Français. Explication « pour les nuls ».

La Sécu va détenir le porte-monnaie et décidera ce qu'elle paye et sous combien de temps. Quelle profession accepterait d'être soumise à ce point-là ? Même les fonctionnaires ont une rémunération fixe et régulière, qui ne dépend pas du bon vouloir de leur employeur. Rappelons à ceux qui font semblant de l'ignorer que la Sécu est déficitaire, elle n'a plus d'argent. Vous accepteriez, vous, de signer un contrat avec un employeur en faillite ?

Qu'arrive-t-il quand il y a déficit ? Certains médicaments sont déjà moins remboursés, et un jour, on dira aux médecins qu'il n'y a plus assez d'argent pour les payer. Il sera d'autant plus facile de rejeter la responsabilité du « trou de la sécu » sur eux. Quel moyen auront-ils pour faire valoir qu'ils ont fourni un travail qui doit être payé ? Aucun. Ils seront soumis à celui qui les paye. Si celui-ci décide qu'il « gèle » les rémunérations, il faudra s'y plier.

Le tout sans bénéficier bien entendu du moindre avantage accordé habituellement au salarié : 35 heures hebdomadaires, congés payés, cotisations sociales et retraite du salarié, arrêts maladie payés au bout de quelques jours. Non : le médecin sera soumis à son employeur, au même titre qu'un salarié, mais comme un professionnel libéral, il continuera à avoir les cotisations, les montants d'assurances et de protection égale à zéro.

Commentaire: C'est de plus un moyen de contrôle parfait : obtenir l'obéissance des médecins, quelles que soient les politiques scandaleuses appliquées par les administrations à la population... tout le monde n'ayant pas la possibilité financière de choisir un médecin non-conventionné.


Handcuffs

Liberté d'expression : Dieudonné condamné

Image
© Miguel Medina AFP
Le polémiste Dieudonné le 4 février 2015 au tribunal de Paris
Dieudonné a été condamné ce mardi à deux mois de prison avec sursis pour apologie d'actes de terrorisme. Après la manifestation républicaine du 11 janvier dernier, le polémiste avait écrit sur les réseaux sociaux «Je me sens Charlie Coulibaly».

Le parquet avait requis 200 jours amende à 150 euros, soit au total 30.000 euros. Une peine de jours amende implique que le condamné voit cette peine transformée en emprisonnement s'il ne s'acquitte pas de la totalité de l'amende. Dans un message posté sur Facebook le 11 janvier, alors que des millions de personnes venaient de défiler en France contre les attentats, Dieudonné qualifiait cette marche d'«instant magique égal au big bang qui créa l'univers».

Propaganda

Propagande et champs médiatiques asphyxiés, en détail

Image
© Inconnu
Tariq Ali, l’écrivain et historien pakistanais/britannique, coscénarsite du documetaire "South of the border", le réalisateur Oliver Stone et le président Hugo Chavez arrivant au Festival de la Mostra de Venise, le 7 septembre 2009.
Septembre 2009. Le cinéaste Oliver Stone présente à la Mostra de Venise son documentaire South of the border (1). Les premières secondes offrent un bêtisier des JTs étasuniens sur le « dictateur Chavez » : Le réalisateur enchaîne en off : « Nuit et jour, sur toutes les chaînes, voici ce que voient les états-uniens. Le croient-ils ? J'espère que non. Mais même les plus sérieux des médias écrits aux Etats-Unis ou en Europe suivent la même ligne ». Lors de sa conférence de presse, Stone précise : "Le manque de liberté d'expression que dénoncent les médias et l´opposition de droite vénézuélienne est un mensonge. Celui qui va au Venezuela se rend compte que 80, 90 % des médias sont contre Chavez. Ils disent des choses très dures sur lui et il le tolère. Il ne punit pas ces personnes, elles sont toujours en place. Aux États- Unis cela ne se passerait pas ainsi."

Ces propos suscitent aussitôt une « réponse appropriée » de David Pujadas au 20 heures de France 2 (service public) : « Image de la Mostra de Venise, une fois n'est pas coutume, ce n'est pas un acteur ou une actrice qui tient la vedette de ce très célèbre festival mais le président vénézuélien Hugo Chavez. Le réalisateur américain Oliver Stone lui consacre en effet un documentaire admiratif et il a été ovationné par le public. Ironie du sort, il faut tout de même savoir qu'au même moment Hugo Chavez s'apprête à interdire dans son pays 29 radios suscitant de vives critiques de la part des défenseurs de la liberté de la presse. »

Handcuffs

Dictature administrative : un exemple français, en détail

Image
© Inconnu
La Sécurité Sociale française est un système merveilleux que le monde entier nous envie, et qui permet tous les jours à des milliers de gens de résoudre des problèmes invraisemblables, complexes et fort coûteux qu'ils n'auraient jamais eus si elle n'avait pas existé. Moyennant quoi, une quantité toujours plus grande de cotisants prend chaque jour conscience de la nécessité d'agir pour se sortir de l'engrenage ubuesque dans lequel ils sont tombés et qui finira, sinon, par les broyer. Rassurez-vous : comme pour tout système collectiviste, tout sera fait pour écraser promptement ce désir scandaleux de liberté.

On l'a vu récemment : au sein de la galaxie d'organismes qui prétendent gérer la santé, le chômage et la retraite des Français, c'est le régime social des indépendants (RSI) qui cristallise actuellement toutes les colères et les exaspérations, tant sont hautes les ponctions qu'il opère et médiocres les services qu'il prétend assurer. Tant et si bien qu'une manifestation, organisée lundi 9 mars, a rassemblé plusieurs dizaines de milliers d'indépendants.

Commentaire: Ou la perversion d'un système dont le fonctionnement, à la base pourtant bon, mais devenu corrompu et détourné de son but initial, se retourne contre ceux qu'il était censé aider. Une administration, au service des intérêts d'une minorité, et non de la communauté.


Health

Le Dr Éléonore Djikeussi Danou : médecin inapte, bouc émissaire ou oncologue avertie ?

Fin 2012, le centre hospitalier de Niort [Deux-Sèvres] décide de recruter pour son pôle cancérologie Éléonore Djikeussi Danou, brillant médecin d'origine africaine (Cameroun). Docteur en médecine de la faculté de Lyon (Rhône), la jeune femme est également diplômée en cancérologie et en oncologie. Elle a donc tout le profil pour occuper le poste vacant. Le Dr. Éléonore avait déjà fait ses classes en Île de France, dans le Val-de-Marne.
© Inconnu
Mais un an plus tard, l'établissement lui signifie son licenciement à l'issue de sa période probatoire, licenciement validé par le Centre national de gestion des praticiens hospitaliers : on reproche à la jeune cancérologue son inaptitude à travailler en équipe avec les autres praticiens de son service. Cette femme brillante, est par ailleurs auteur du livre Cancer : le Glucose en Question. Traité à l'usage des Étudiants en Santé, un livre référence.

Licenciement justifié dit le rapporteur public

L'intéressée a saisi le tribunal administratif de Poitiers, qui rendra sa décision dans quinze jours. Mais mercredi, le rapporteur public de ce tribunal a conclu au rejet de cette requête, le licenciement étant selon lui justifié. Le magistrat reconnaît pourtant que le dossier à l'encontre du médecin comporte des imprécisions curieuses et même gênantes : on lui reproche par exemple l'insuffisance de son volume de travail sans préciser quels étaient exactement le volume fourni et celui fixé par les objectifs. Une justice à deux vitesses dans laquelle, un juge, sans élément probant, prend néanmoins une décision non motivée, ce qui est un déni de justice.

Commentaire:
L'intérêt de cet article va au-delà de la dénonciation d'un problème supposé de discrimination raciale et indéniable d'injustice. Lorsque l'on fait quelques recherches, il s'avère que le Dr Éléonore Djikeussi Danou a bien publié cet essai Cancer : le Glucose en Question. Traité à l'usage des Étudiants en Santé, mais qu'il n'est disponible qu'au format Kindle sur Amazon, ce qui revient à dire qu'il n'existe pas de publication papier pour le moment. Du moins, je n'en ai pas trouvé. Voici ce qu'en dit l'éditeur :
L'alimentation est au cœur du métabolisme cellulaire, où la mitochondrie joue un rôle primordial dans la production d'énergie. Le dysfonctionnement mitochondrial est au centre de la « théorie métabolique » du cancer qui émerge actuellement au côté de la théorie génétique. Un faisceau d'arguments cliniques, épidémiologiques et expérimentaux permet de repérer le rôle de l'excès de glucose dans la cancérogenèse et de proposer des soins de supports basés sur la prise en charge nutritionnelle dont un exemple est la diète cétogène. Malgré ces importantes données publiées dans la littérature scientifiques, ces notions sont peu diffusées dans le milieu universitaire, notamment le milieu médical.
Est-il possible qu'un lien existe entre cette étude et le licenciement vraisemblablement abusif dont est victime cette oncologue ? L'histoire regorge de cas identiques à celui du Dr Éléonore Djikeussi Danou et les articles sur SOTT.net à ce propos ne manquent pas. N'hésitez pas à effectuer vos propres recherches ici et ailleurs, et pour vous y aider, voici quelques articles en relation avec le cancer qui se nourrit de sucre/glucose/glucide, pourquoi et comment ce dernier agit sur notre système cellulaire et quelles sont les solutions alternatives incluant le régime cétogène :

Un lien évident entre le sucre et le cancer
Un régime fort en glucides lié à la progression du cancer ?
Gary Taubes : les recommandations nutritionnelles rendent les gens malades
Cancer et études frauduleuses
La (malfaisante) industrie du cancer dévoilée par des médecins
Cancer : ces molécules de sucre qui dopent la croissance tumorale
Cancer et Sucre - Stratégie pour affamer le cancer
Le sucre, l'ennemi « numéro 1 » de l'humanité
Le sucre illumine les cancers sur les IRM
Une présentation du régime cétogène
Les fruits et le régime cétogène
Le régime cétogène pourrait être la clé pour guérir du cancer
Pourquoi la diète cétogène semble-t-elle efficace ?
Un régime cétogène pourrait améliorer le traitement de l'épilepsie
Cancer du cerveau : guérir grâce au régime cétogène
Épilepsie et troubles neuronaux : agir avec le régime cétogène
Le régime paléolithique revisité
Leo Galland : The Fat Resistance Diet
Extrait de « FAT - Pourquoi on grossit », de Gary Taubes
La vitamine D, le cancer du sein et Big pharma, ou le bon la bête et le truand !
La cétose et les cétones : comment une alimentation riche en graisse améliore le fonctionnement du cerveau
L'Épidémie d'obésité, gracieusement offerte par l'industrie agroalimentaire
L'ADN « poubelle » viral, le régime cétogène qui améliore l'ADN et les effets cométaires
Pourquoi le lait est si mauvais pour la santé

Et pour finir, voici un extrait de l'essai du Dr Éléonore Djikeussi Danou :
Les processus par lesquels une cellule se cancérise restent sujets à débat.
La théorie génétique comme base à l'explication de la cancérogenèse a prédominé ces dernières années. Elle affirme que les dysfonctionnements cellulaires au cours du cancer proviennent d'un processus initiateur qui est une mutation génique ou anomalie chromosomique.
Actuellement, l'hypothèse métabolique est de plus en plus au cœur de l'analyse de la carcinogenèse. Elle soutient que les dysfonctionnements cellulaires au cours de la cancérogenèse y compris certaines dérégulations géniques, ont pour origine un dysfonctionnement mitochondrial.
Cette théorie est étayée par un faisceau d'arguments épidémiologiques, clinique et expérimentaux.
L'élément clé de la théorie métabolique est un défaut de la respiration cellulaire avec la mitochondrie au centre de ce processus pathologique résumé sous l'expression « effet WARBURG. »

Les « visions génétique et métabolique » du cancer ne se contredisent pas, au contraire se complètent. En effet, l'intégrité du génome nucléaire est sous la dépendance de l'intégrité mitochondriale, de sa capacité à fournir l'énergie dont les cellules ont besoin pour maintenir leur viabilité. Les processus de réparation du génome mitochondrial dépendent aussi de systèmes de réparations non mitochondriaux.

L'intérêt de l'analyse du lien entre cancérogenèse et facteurs environnementaux, en particulier, la nutrition qui est un des piliers du métabolisme cellulaire, peut permettre de développer des mesures d'accompagnement pour le traitement et la prévention des cancers.

Un focus est porté sur la place du glucose et autres hydrates de carbone devenus prépondérants dans l'alimentation moderne envahie par des glucides à index glycémique élevé, et que l'on sait déjà en rapport avec le syndrome métabolique, problème de santé publique à venir dans le monde « globalisé. »

Source : Cancer : le Glucose en Question. Traité à l'usage des Étudiants en Santé, Kindle, Introduction
Le livre contient de nombreux graphiques et sources ainsi que des études sur le régime cétogène, et je ne peux m'empêcher de conclure avec un dernier extrait :
L'utilisation du régime cétogène comme support au traitement des cancers rejoint l'affirmation d'HIPPOCRATE « que tes aliments soient ton médicament ».



Propaganda

Propagande, pseudo-résilience et lavage du cerveau à l'encontre des populations : l'exemple de Fukushima

Image
© T. MUNITA/The New York Times-REDUX-REA

Logements provisoires pour personnes déplacées dans la municipalité de Minamisoma, dans la région de Fukushima.
Quatre ans après l'explosion d'une centrale nucléaire à Fukushima, le sort des populations concernées est loin d'être réglé. La chercheuse Cécile Asanuma-Brice décrypte la politique qui vise à inciter ces personnes à réintégrer les zones encore contaminées.

Combien de personnes restent déplacées ? Dans quelles conditions vivent-elles ?

Cécile Asanuma-Brice : Le gouvernement japonais fait état de 118 812 personnes déplacées1, dont 73 077 à l'intérieur du département de Fukushima et 45 735 à l'extérieur, ce qui représente une baisse puisque les mêmes statistiques officielles affichaient 160 000 personnes déplacées en 2011, quelques mois après la catastrophe. En réalité, le nombre de personnes déplacées est bien plus élevé que cela. Car le système d'enregistrement mis en place par l'Administration est extrêmement contraignant et une partie non négligeable des habitants n'a pas voulu s'y plier. J'ai personnellement interviewé plusieurs familles regroupées au sein d'associations qui ont refusé cet enregistrement, car cela aboutissait à leur faire perdre des droits, notamment quant à la gratuité de leur suivi médical.

Che Guevara

Brésil : 1.5 millions de manifestants demandent la destitution présidentielle

Image
© AFP
Brésil: un million de manifestants dans les rues de Sao Paulo contre Dilma Rousseff
Un million de Brésiliens manifestaient ce dimanche 15 mars à Sao Paulo pour réclamer la destitution de la présidente de gauche Dilma Rousseff, a indiqué la police militaire de la capitale économique du pays sur son compte twitter.

Les manifestations organisées dimanche dans tout le pays contre la présidente, réélue de justesse fin 2014, ont mobilisé près d'1,5 million de personnes selon les estimations ville par ville de la police militaire, soit une marée humaine comparable au pic atteint lors de la fronde sociale historique de juin 2013. Selon des estimations de la police militaire, les cortèges, convoqués sur les réseaux sociaux, ont notamment rassemblé 45.000 personnes dans la capitale Brasilia, 24.000 à Belo Horizonte (sud-est), 15.000 à Rio de Janeiro.

Une importante manifestation était sur le point de débuter à Sao Paulo (sud-est), capitale économique du géant d'Amérique latine et fief d'une opposition qui a mal digéré sa courte défaite à la présidentielle de l'automne dernier, au terme d'une campagne rugueuse. Des marches de moindre ampleur ont été enregistrés dans le nord et le nord-est, à Salvador de Bahia, Recife ou Belem, villes traditionnellement acquises au Parti des travailleurs (PT) au pouvoir.