Enfant de la Société
Carte

Safe

Grèce : les épargnants retirent plus de 2 milliards d'euros des banques, en moins d'une semaine

Image
© EMMANUEL DUNAND / AFP
La réunion d'urgence de la BCE intervient alors que les retraits bancaires en Grèce se sont accélérés ces derniers jours
Les retraits effectués auprès des banques grecques par les épargnants ont dépassé un milliard d'euros pour la journée de jeudi. Le rythme de ces retraits ne cesse de s'accélérer depuis l'échec des négociations entre Athènes et ses créanciers le week-end dernier.

Les retraits entre lundi et jeudi ont atteint près de trois milliards d'euros (environ 3,1 milliards de francs suisses). Cela représente environ 2,2% des dépôts des ménages et des entreprises détenus par les banques grecques à la fin avril.

"Il n'y a pas de files d'attente ou de panique, les retraits se font dans le calme et de manière progressive", a dit un banquier. "Ils sont liés à l'inquiétude sur la possibilité de conclure un accord avec les créanciers du pays", a-t-il ajouté. Le site d'informations économiques Euro2day, s'appuyant sur des sources bancaires, évalue à un milliard d'euros les sorties de capitaux pour la seule journée de jeudi et plus de deux milliards d'euros au cours des trois journées précédentes.

Commentaire: On comprendra facilement pourquoi, afin de garder tout ce beau monde sous contrôle, les élites désirent aussi ardemment la disparition de l'argent liquide.


Vader

Un commandant militaire ukrainien arrêté pour viols et tortures

Image
Le commandant de l'unité de police ukrainienne Tornado qui a fait face à des condamnations de crimes violents par le passé, a été arrêté pour des faits d'enlèvements, de tortures ainsi qu'un viol. Les autorités ont dissout son unité.

Les combattants de l'unité composée de 170 membres se sont mutinés et ont déclaré que leur chef était victime de fonctionnaires corrompus qui profitent de la contrebande.

Le conflit entre le bataillon Tornado et Gennadiï Moskal, le chef de la zone de Lougansk contrôlée par Kiev a eu lieu mercredi. Tornado a arrêté un train de marchandises provenant des régions contrôlées par les forces antigouvernementales près d'une usine située dans la zone d'influence de Kiev. Les dirigeants de l'unité ont déclaré que le train transportait des marchandises de contrebande alors que Moskal assurait que la cargaison était une livraison régulière de charbon et a accusé Tornado de saisie illégale.

Handcuffs

France : la liberté d'expression, oui, mais avec la LICRA et la loi Gayssot


Robert Faurisson, Paul-Éric Blanrue et Marc George ont comparu le mardi 16 juin devant la 17e chambre correctionnelle du TGI de Paris pour des propos tenus dans le documentaire « Un homme » jugés contraires à la loi Gayssot par la LICRA. L'association, qui prétend lutter contre le racisme et l'antisémitisme, accuse Robert Faurisson d'avoir tenu des propos révisionnistes dans ce documentaire réalisé Paul-Éric Blanrue. Marc George, quant à lui, est accusé d'avoir relayé le film sur le site medialibre.eu.

Nous avons pu recueillir leurs propos avant et après l'audience qui s'est terminée aux alentours de minuit après plus de 10 heures de débats. À noter que Kémi Séba était lui aussi appelé devant la 17e chambre le même jour pour répondre à une plainte pour « incitation à la haine raciale » déposée par Ahmed Meguini, un journaliste proche de Bernard Henry Lévy et de Caroline Fourest.

Vader

Des militaires ukrainiens accusés de tortures sur la population

Image
Huit combattants du bataillon de volontaires Tornado ont été accusés de tortures à l'égard de la population civile.

Ces volontaires, qui faisait partie des forces armées ukrainiennes, ont été arrêtés dans différentes villes du pays. Selon le parquet, ils avaient installé une salle de tortures dans la cave d'une école, où ils maltraitaient des civils.

Les combattants, dont le chef du bataillon Rouslan Onishchenko, ont été arrêtés à Kiev, à Lvov, à Dnepropetrovsk et à Severodonetsk. Selon le procureur militaire principal Anatoli Matios, les détenus en question sont accusés d'avoir créé un groupe criminel (art.255 du Code pénal de l'Ukraine) et d'avoir commis des crimes, dont des agressions sexuelles (art.127 du Code pénal) et des meurtres (art.115 du Code pénal).

M. Matios a précisé qu'en janvier 2015, Rouslan Onishchenko a créé un groupe criminel dans la ville de Privolie, dans la région de Lougansk, où il poussait ses subordonnés à commettre des crimes aggravés, tels que la réclusion illégale d'habitants, des tortures et des viols. Ainsi, une vidéo montre le viol collectif d'un homme commis par les combattants du bataillon Tornado dans une salle de tortures.

Eye 1

Bientôt, la santé connectée à Big Brother

Image
© Inconnu
Bientôt, très bientôt, viendra le temps où votre pilulier connecté vous rappellera à l'ordre pour prendre vos comprimés. Mais il ne va pas se contenter d'une sonnerie. Vous ne pourrez pas foutre les pilules aux chiottes car elles seront dotées de puce nfc et d'un centre de contrôle. Donc si vous ne les bouffez pas, on vous enverra à domicile un type pour vous avertir que si vous continuez à ne pas ingurgiter les saloperies que l'on vous aura prescrites, votre couverture maladie sautera. Après le fonctionnaire humains viendront des cyborgs (robot).

Des contrôleurs reliés à un smartphones feront le joint. Nous sommes encore relativement libre de négocier un traitement ou de ne pas l'ingurgiter mais bientôt vous n'aurez plus aucune droit à votre libre arbitre. Vous serez surveillé en permanence par des objets connectés et il va sans dire que tous les médecins devront appliquer les protocoles édictés par Big Pharma sous peine d'être radié. Alors quand vous voyez comment on traite l'hypothyroïdie et le cholestérol vous aurez intérêt à complètement sorti du "Système" et à développer des conduites de prévention.

Propaganda

Intelligentsia et servitude : bouillie idéologique des médias, à la française

Image
© Inconnu
Que le Marché-Système dévore le monde quitte à disparaître avec lui est cohérent vis-à-vis de sa nature. Que les théoriciens de cette machine à épuiser l'univers s'emploient à défendre l'indéfendable l'est aussi. Ce qui l'est moins en revanche, c'est de constater que l'intelligentsia dite de gauche soit devenue une pièce maîtresse de la fabrique à consentement dudit Système, et en favorise même les dérives par son «grand œuvre» de formatage des esprits et de déconstruction sociale. Mais comment en est-on arrivé là? Comment se fait-il que le parti des salonards parisien, les plumitifs de Libé, du Monde ou les gentils animateurs de Canal+ ou d'ARTE produisent avec les autres médias dominants une seule et même bouillie idéologique, appelant aux mêmes transgressions, aux mêmes guerres, aux mêmes haines, aux mêmes divisions voulues par le Marché-Système? Comment cette intelligentsia a-t-elle pu trahir le peuple et ses propres idéaux pour jouer les porteurs d'eau de la pègre du Capital apatride dans sa version terminale? Tentative d'éclairage.

Cult

Abus rituels et contrôle mental : un exemple chez les mormons

Traduction : MK-Polis

Image
© Inconnu
Le 19 juillet 1990, Elder Glenn Pace, alors évêque Mormon, a envoyé une note interne à son Église pour dénoncer les abus rituels. En effet, Glenn Pace avait mené une enquête sur les abus rituels sataniques au sein même de l'Église des saints des derniers jours (Mormons) afin de dénoncer la prolifération systématique et largement répandue du contrôle mental. Il avait ainsi recueilli une soixantaine de témoignages concernant des rituels traumatiques et des sacrifices humains. À l'époque, ce mémorandum a fait beaucoup de bruit au point qu'une enquête gouvernementale sur les abus rituels en Utah a été lancée l'année suivante ("Ritual Crime in the State of Utah"). Voici la traduction du mémorandum de cet évêque qui a eu le courage de dénoncer ces horreurs :

Cloud Lightning

Pierre Jovanovic passe en revue la situation économique

L'Agence Info Libre a profité du passage de Pierre Jovanovic à Lyon, pour la dédicace de son dernier livre "666", afin de s'entretenir des questions d'actualité économique.

Che Guevara

Un nouvel âge politique pour l'Afrique ?

Image
© Inconnu
« Chaque génération doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l’accomplir ou la trahir » , Frantz Fanon
La jeunesse africaine est de nouveau confrontée à la découverte de sa « mission », pour reprendre l'expression de Frantz Fanon. De manière significative en Egypte, en Tunisie ou au Burkina Faso, les vastes mobilisations de la jeunesse ont été accompagnées d'une redécouverte des grandes figures des indépendances (Nasser, Sankara, N'Krumah, etc.).

Des manifestations contre l'exploitation du gaz de schiste en Algérie aux grandes grèves des mineurs en Afrique du Sud, en passant par le formidable mouvement de révolte qui mit fin au règne de l'assassin de Sankara au Burkina et par les révolutions égyptienne et tunisienne, etc., il existe un point commun que les médias dominants se gardent bien de souligner : la présence massive de jeunes. De nouvelles générations militantes émergent, réagissant, d'une part, aux conditions d'existence scandaleuses imposées par la mondialisation capitaliste et, d'autre part, à l'action des gérants locaux de cette mondialisation que sont la plupart des gouvernements en place. Cette nouvelle attitude militante de la jeunesse a une base concrète : les mutations sociologique et démographique du continent et la paupérisation massive des jeunes. C'est pourquoi les puissances impérialistes, par le biais des ONG, sont particulièrement actives pour détourner cette jeunesse de la mission qu'elle s'est donnée : la lutte pour la seconde indépendance.

Megaphone

Le lymphome non hodgkinien officiellement lié aux pesticides

Image
© Inconnu
Les organochlorés et - phosphorés concernés
Le lymphome non hodgkinien vient enfin d'être reconnu comme maladie professionnelle liée à l'emploi de certains pesticides, selon un décret paru mardi 9 juin au Journal officiel. «Une avancée importante» pour l'association Phyto-victimes, qui espère élargir la liste.

Selon ce nouveau «tableau» des maladies professionnelles, le numéro 59, le lymphome non hodgkinien est désormais reconnu comme maladie survenant suite à des « travaux exposant habituellement aux composés organochlorés, aux composés organophosphorés, au carbaryl, au toxaphène ou à l'atrazine ».

L'exposition peut avoir eu lieu «lors de la manipulation ou l'emploi de ces produits, par contact ou par inhalation» ou « par contact avec les cultures, les surfaces, les animaux traités ou lors de l'entretien des machines destinées à l'application des pesticides », ajoute le texte, qui fixe un délai de prise en charge de 10 ans, «sous réserve d'une durée d'exposition de 10 ans». Le dernier ajout à la liste des maladies professionnelles, ou tableau n°58, remonte à avril 2012, avec la maladie de Parkinson, toujours avec les pesticides.