Traduction : SOTT

Article paru dansThe Dot Connector Magazine n°12 de nov-déc. 2010

Le DMSO est un antalgique efficace, il bloque les fibres nerveuses conductrices à l'origine de la douleur.

Il réduit l'inflammation et le gonflement en éliminant les produits chimiques inflammatoires. Il augmente l'apport de sang vers une blessure en dilatant les vaisseaux sanguins et il augmente l'apport d'oxygène en réduisant la viscosité des plaquettes sanguines. Il stimule le processus de guérison ce qui le rend utile face à tous les maux.

C'est l'un des chasseurs de radicaux libres connu de l'homme les plus efficaces si ce n'est le plus efficace.


Alexander Saytzeff
© Inconnu
Alexander Saytzeff
En 1866, Alexander Saytzeff, un scientifique russe, isolait un composé chimique particulièrement curieux. Il était cristallin, inodore, non-toxique et avait le goût de l'ail. A cette époque, Saytzeff ne pouvait prédire que, tout au long de son histoire médicale, sa découverte allait être l'objet d'une vaste controverse, qu'elle serait testée dans des milliers d'études et qu'elle allait constituer un remède miraculeux pour nombre de patients.
Je vous parle du diméthyl sulfoxyde (DMSO), un composé soufré organique qui était utilisé comme solvant industriel jusqu'à ce que ses propriétés médicales soient découvertes en 1963 par une équipe de recherche dirigée par le docteur Stanley W. Jacob.

Le DMSO est un produit dérivé du processus de fabrication de la pâte à papier kraft (« procédé au sulfate ») qui permet de transformer le bois en pulpe constituée de fibre de cellulose quasiment pure. Aussi industriel que cela puisse paraître, ce procédé se résume à un traitement des copeaux de bois avec un mélange d'hydroxyde de sodium (NaOH) et de sulfure de sodium (Na2S), connu sous le nom de « liqueur blanche », qui permet de briser les liens entre la lignine (du latin lignum, signifiant bois) et la cellulose.

Le DMSO permet de traiter les douleurs, brûlures, acné, arthrite, arriération mentale, AVC, amyloïdes, traumatismes crâniens, sclérodermies ; il soigne les maux de dents, les maux de tête, les hémorroïdes, les douleurs musculaires ; il prévient les paralysies découlant d'une lésion de la moelle épinière, il assouplit les cicatrices. En fait le DMSO permet de traiter plus de 300 maladies et son usage est sans risque. Vous pourriez penser qu'un composé avec autant d'usages et de bienfaits est automatiquement suspect, mais un examen approfondi de ses propriétés et des données publiées vont faire la lumière sur cette substance miraculeuse.

Le soufre : l'élément de la vie

Le DMSO est un produit intermédiaire d'un cycle soufre global qui distribue du soufre bio disponible dans tous les animaux et végétaux (Parcell, 2002). Les composés soufrés se trouvent dans toutes les cellules de l'organisme et sont indispensables à la vie, ils sont nécessaires à bon nombre de réactions chimiques liées à la détoxication des médicaments et autres toxines nocives, et ils ont des applications cliniques potentielles dans le traitement de nombreuses maladies comme la dépression, la fibromyalgie, l'arthrite, la cystite interstitielle, les blessures d'effort, l'insuffisance cardiaque congestive, les diabetes, le cancer, et le SIDA (Parcell, 2002) Parmi les composés soufrés, le DMSO est probablement celui qui a la plus grande étendue et le plus grand nombre d'applications thérapeutiques jamais montrées pour tout autre produit chimique. Il a environ 40 propriétés pharmacologiques qui peuvent être bénéfiques à titre de prévention, soulagement ou régression de nombreuses maladies (Morton, 1993)
Un patient s'est plaint d'un terrible mal de tête au Dr Jacob, qui l'a autorisé à utiliser du DMSO en application locale après avoir entendu parler de ses propriétés. En quelques minutes le mal de tête avait disparu, puis il est revenu quatre heures plus tard, il a totalement disparu après une deuxième application de DMSO. On l'utilise parfois pour un problème et il en résoud un autre. Appliqué sur des boutons de fièvre, il a débarassé une patiente de sa sinusite en quelques minutes. Une femme touchée par un AVC a découvert qu'après application de DMSO pour une machoire douloureuse elle pouvait écrire avec sa main paralysée et mieux marcher (Haley, 2000)
Propriétés thérapeutiques

Le DMSO est un antalgique efficace, il bloque les fibres nerveuses conductrices à l'origine de la douleur. Il réduit l'inflammation et le gonflement en éliminant les produits chimiques inflammatoires. Il augmente l'apport de sang vers une blessure en dilatant les vaisseaux sanguins et il augmente l'apport d'oxygène en réduisant la viscosité des plaquettes sanguines. Il stimule le processus de guérison ce qui le rend utile face à tous les maux. C'est l'un des chasseurs de radicaux libres connu de l'homme les plus efficaces si ce n'est le plus efficace. Il s'agit d'un mécanisme crucial car dans notre organisme certaines molécules disposent d'électrons célibataires ce qui les rend instables et peut les faire détruire des cellules. Le DMSO se lie à ces molécules et puis laisse l'organisme éliminer ce composé.

© Life
Le Dr Stanley Jacob travaillant avec le DMSO dans les années 1960.

En outre, le DMSO traverse aisément la peau et la barrière hémato-encéphalique, il pénètre dans les tissus et entre dans le sang. De plus, le DMSO protège les cellules de dégâts d'origine mécanique (compression, choc...) et au fil du temps des doses de moins en élevées sont nécessaires pour obtenir des résultats à contrario d'un grand nombre de molécules pharmaceutiques où des doses croissantes sont nécessaires. Il a un effet calmant sur le système nerveux central et, lorsqu'il est absorbé par la peau, il atteint toutes les parties du corps, y compris le cerveau. Ainsi quand le DMSO est appliqué sur une zone, il a souvent un effet antalgique dans d'autres zones en raison de son effet systémique.

Il agit comme transporteur d'autre substances et médicaments et il accroît également leurs effets. En fait, certains médicaments dissous dans le DMSO, comme les corticoïdes, antibiotiques, insuline, peuvent être utilisés à des doses plus faibles sans réduire leur efficacité thérapeutique et en réduisant considérablement leurs effets secondaires. De plus ces médicaments pourront traverser la barrière hémato-encéphalique qui est généralement impénétrable.

Le DMSO stimule l'excrétion urinaire et agit comme relaxant musculaire. Il stimule le système immunitaire, accroît la production de globules blancs et de macrophages qui détruisent les corps étrangers et pathogènes qui se trouvent dans notre organisme. Il a également des propriétés antibactériennes, antivirales et antifongiques. De plus, le DMSO augmente la perméabilité des membranes cellulaires, ce qui permet l'expulsion des toxines de la zone intracellullaire.

Le DMSO a des propriétés de radioprotection contre les effets mutagènes et parfois léthaux des rayons X sur les cellules, le système cellulaire et l'organisme dans son ensemble. Il a aussi des propriétés cryoprotectives, c'est-à-dire qu'il protège des blessures dues au froid.

Il a également été démontré que le DMSO a des propriétés de cholinestérase (Sams, 1967), en d'autres termes, il inhibe une enzyme qui détruit l'acétylcholine, ce qui augmente les concentrations et la durée d'action de cet important neuro transmetteur. L'acétylcholine est impliquée dans le processus d'apprentissage et la mémoire, elle a aussi un effet calmant et relaxant. L'acétylcholine joue également un rôle essentiel dans la régulation du système immunitaire dans le cadre d'une poussée d'inflammation dans l'organisme.

En tant que source de soufre, le DMSO aide à détoxiquer les métaux lourds. Le soufre se lie aux métaux lourds toxiques (mercure, plomb, aluminium, cadmium, arsenic, nickel) et les élimine à travers les urines, les selles et la transpiration.

Les obstacles de la FDA et des grandes entreprises pharmaceutiques

Le DMSO est vendu par les magasins d'aliments naturels, les entreprises de vente par correspondance, Internet, et ce dans la plupart des pays. Des millions de personnes l'utilisent pour ses propriétés thérapeutiques, pourtant aux Etats-Unis, le DMSO dispose d'un agrément de la FDA seulement pour la conservation des cellules souches, des cellules de la moelle épinière, et des organes destinés à la transplantation, ainsi que pour la cystite interstitielle - une maladie inflammatoire douloureuse de la vessie qui est très difficile à traiter avec d'autres substances.

Le DMSO n'a pas obtenu d'agrément pour d'autres maladies en partie parce qu'il est impossible de le tester en double aveugle. Comme leur nom l'indique, les études en double aveugle, nécessitent que les patients ne sachent pas s'ils prennent le placebo ou le médicament. Une étude du DMSO en aveugle est impossible en raison de son goût et de son odeur d'ail particuliers (quelque soit le mode d'administration) et aucun placebo pouvant imiter cette propriété spécifique de manière satisfaisante n'a pu être conçu (Steinberg, 1967).


La FDA et Big Pharma préféreraient que vous restiez dépendant de leurs médicaments.

Si vous faites des recherches sur le DMSO dans la bibliothèque Nationale de Médecine (Pubmed.org), vous obtiendrez près de 3000 résultats, ce qui en fait l'une des substances les plus étudiées de notre époque. Pourtant, on nous fait croire que le DMSO ne peut réussir les tests en vue d'un agrément pour d'autres maladies bien que son efficacité et sa faible toxicité son indiscutables.

Voyez-vous, le DMSO est un composé chimique courant qui peut être fabriqué à moindre coût. Aucune entreprise pharmaceutique ne peut déposer de brevet exclusif sur cette substance puisqu'il s'agit également d'un produit naturel, par conséquent il n'y a aucune perspective de retour financier substantiel. En fait, un cadre d'une des plus grandes entreprises pharmaceutiques a déclaré, « Je me fiche de savoir si le DMSO est le médicament du siècle, ce que nous savons tous, elle ne vaut rien à nos yeux » [Émission 60 minutes de CBS avec Mike Wallace, auteur de « The riddle of DMSO » [L'énigme du DMSO - Ouvrage non traduit - NdT]]. Si le DMSO avait été approuvé par la FDA, c'aurait été un médicament compétitif et les entreprises pharmaceutiques ne peuvent le breveter. Ou, selon les mots du Dr Richard Crout, directeur du service des médicaments à la FDA, « la toxicité du DMSO est faible et c'est un produit sûr (...) C'est un fait : les entreprises pharmaceutiques ne vont pas investir à moins qu'il y ait un retour financier » [Émission 60 minutes de CBS avec Mike Wallace, auteur de « The riddle of DMSO »]

Mais malgré un usage du DMSO restreint légalement, chaque année des milliers d'Étasuniens l'acquièrent via le « marché noir », sa popularité n'est pas vraiment due à la publicité mais plutôt au bouche à oreille. Quand vous trouvez un produit qui soulage toute sorte de problèmes, y compris certaines maladies qui peuvent être mortelles, vous finissez par le recommander à votre famille et à vos amis !

Mise en perspective

Dans les années 60, les recherches sur l'effet du DMSO sur les êtres humains ont été temporairement suspendues lorsqu'il a été découvert que certains animaux traités au DMSO connaissaient des altérations au niveau du cristallin. Certaines de ces altérations ressemblaient à celles constatées chez les chiens vieillissants (Gordon, 1967), mais néanmoins, les recherches ont été progressivement relancées après qu'aucune preuve de vieillissement du cristallin n'a été trouvée chez l'Homme. Comme Daniel Haley le rapporte dans son livre Politics in Healing (La Politique dans le domaine de la santé) : « les essais menés sur les lapins, chiens, et cochons (mais pas sur les humains) ont révélé certains problèmes. L'administration quotidienne pendant 6 mois de quantités de DMSO dix fois supérieures aux doses maximales pour les humains a provoqué des altérations mineures au niveau du cristallin des animaux, altérations suffisantes pour induire une légère myopie. L'altération du cristallin ne fut pas suffisante pour gêner les chiens pendant la course - ils n'ont pas percuté d'obstacles - et dans certains cas les altérations ont disparu après l'arrêt de l'administration de doses massives de DMSO. Aucun essai, réalisé à l'époque ou depuis lors n'a provoqué de cataracte, que ce soit chez l'animal ou chez l'Homme » (Haley, 2000).

En fait, le DMSO est efficace pour traiter la dégénérescence maculaire et le syndrome rétinien, qui sont tous deux des affections oculaires. Cette efficacité a été découverte chez des patients souffrant de retinitis pigmentosa, une affection rétinienne et qui prenaient du DMSO pour soigner des troubles musculosquelettiques. Ils ont remarqué que leur vision s'améliorait et certains ont obtenu des résultats remarquables (Morton, 1973).

En ce qui concerne les yeux, les preuves concernant le DMSO sont presque diamétralement opposées. Quand plusieurs patients traité avec du DMSO pour des problèmes musculaires rapportèrent au Dr. Jacob que leur vue s'était améliorée, il les envoya vers le Dr. Robert O. Hill, ophtalmologue à l'école médicale de l'université de l'Oregon. Confirmant ces améliorations, le Dr. Hill commença ses propres recherches sur le DMSO (après qu'il fut établi que, chez l'Homme, le DMSO ne provoquait pas d'altération du cristallin). Ses recherches démontrèrent que des gouttes contenant 50% de DMSO étaient efficaces contre la retinitis pigmentosa et la dégénérescence maculaire, et il présenta ses résultats au cours du symposium de l'Académie des Sciences de New York en 1971 (Haley, 2000).

En revanche, aux États-Unis le nombre de morts dues aux médicaments est estimé à 200 000 par an, ce qui en fait la troisième ou quatrième cause de mortalité (Pezzalla, 2005). Chaque année aux États-Unis, même des antalgiques courants comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) dont font partie l' Advil, le Motrin, l'Aleve et l'aspirine sont responsables de 7 600 décès et 76 000 hospitalisations selon les estimations (Tamblyn et al, 1997). Lorsqu'on prend ces chiffres en considération, on peut déclarer sans hésitation que le DMSO fait actuellement partie des substances les plus sûres. En fait le test classique de toxicité appelé LD-50 mesure la dose létale (DL) à partir de laquelle la moitié des animaux du groupe test meurent. Le test LD-50 pour l'aspirine et pour le DMSO montre que l'aspirine est 7 fois plus toxique que le DMSO (Haley, 2000).

Guide synthétique et maladies

Le DMSO, sous la forme de gel, de crème ou de liquide, est généralement appliqué sur la peau. On peut également le boire ou le prendre par voie intraveineuse, dans de nombreux cas combiné avec d'autres médicaments. Il peut également être administré de manière sous-cutanée, intramusculaire, intrapéritoniale, intrathécale, il peut être inhalé, administré dans les yeux, sur les muqueuses ou dans la vessie. Les concentrations et les dosages varient grandement.
Si vous avez simplement une blessure ou une douleur, appliquez localement. Ne le buvez pas. Ce mode d'administration est destiné à une détoxication profonde et autres problèmes internes. Si vous utilisez une crème de DMSO parfumée à la rose, il sera probablement impossible de sentir l'odeur de l'ail.


Le DMSO en cours de distillation.

Pour la prise orale, la dose typique est d'une cuillère à café de DMSO à 70% par jour (Morton, 1993). Mais, étant donné que le DMSO peut provoquer des réactions à la détoxication et que son excrétion totale peut prendre plusieurs jours, il vaut mieux le prendre qu'une seule fois par semaine. Commencez avec une demi- cuillère à café de DMSO à 50% et augmentez les doses jusqu'à une cuillère à café entière de DMSO à 70% seulement si les réactions de détoxication sont bien tolérées.

Lorsque vous utilisez du DMSO liquide en application locale, laissez le sécher pendant 20 à 30 minutes avant de vous essuyez. Avant une application locale de DMSO vérifiez que la zone à traiter est propre, sèche et qu'elle n'est pas écorchée. Le visage et la nuque sont plus sensibles au DMSO, utilisez du DMSO à 50% au maximum. Pour les applications locales où la circulation sanguine est limitée, ne dépassez pas 70% de concentration. Lorsque vous appliquez du DMSO dont la concentration est comprise entre 60 et 90%, vous pouvez ressentir chaleur, rougissements, démangeaisons et parfois des urticaires locaux peuvent apparaître. Ces symptômes disparaissent généralement après une ou deux heures et l'usage d'aloe vera, en gel ou crème permet de traiter/prévenir ces effets. Lorsque vous appliquez du DMSO dont la concentration est comprise entre 60 et 90% sur la paume de vos mains, elle peuvent se rider et rester dans cet état pendant quelques semaines.
Mon frère a appliqué du DMSO en gel (70% de DMSO et 30% d'aloe vera) sur ses épaules et sur le bas de sa nuque car il ressentait des douleurs/raideurs musculaires dans cette région, cela a provoqué des rougeurs/irritations pendant quelques heures, mais les douleurs ont également diminué... Ma grand-mère souffre d'arthrite rhumatoïde qui fait gonfler ses jambes et provoque des douleurs permanentes, Je lui ai fait appliquer le même gel au DMSO, et après 2 ou 3 jours d'application quotidienne, 90% des gonflements avaient disparu, et je pense qu'après 4-5 jours ils avaient totalement disparu, et elle a dit que les douleurs avaient également diminué... Michael Shatskiy, Los Angeles, Californie, Etats-Unis.
Les patients souffrant de douleurs chroniques doivent appliquer le DMSO pendant 6 semaines avant de pouvoir noter des changements, mais nombre de patients ont perçu une amélioration supérieure à toutes les autres thérapies. En, général plus la maladie est chronique, plus le traitement au DMSO sera long avant d'être palliatif (Steinberg, 1967)

Les problèmes de santé courants pour lesquels des gens se feront des applications locales de DMSO à la maison sont des blessures et des inflammations musculosquelettaires. Plus le DMSO est utilisé tôt, plus les résultats sont marqués. Une solution de DMSO à 70% mélangé à 8-12 ml d'eau, appliqué sur et largement autour de la blessure au moins trois fois par jour permet de guérir 80% des patients.

Arthrites, entorses, claquages

Lorsqu'il est utilisé localement, le DMSO permet de réduire rapidement la douleur, il accroît la mobilité et réduit l'inflammation. 5 à 20 minutes après l'application, une réaction positive est visible et elle dure entre 4 et 6 heures. (Steinberg,1967)
« Une enfant âgé de 6 ans souffrant terriblement d'arthrite rhumatoïde, s'est vu appliquer du DMSO sur les zones douloureuses, une demi-heure plus tard elle pouvait bouger son épaule et tourner la tête pour la première fois depuis deux ans. Lorsqu'on l'a convaincue d'essayer de marcher, elle a réussi à faire quelques pas et a fondu en larmes. « Pourquoi pleures-tu ? » lui demanda le Dr Jacob. « Parce que je n'ai plus mal » répondit-elle (Haley, 2000).

Mon frère a de l'arthrite au niveau de la colonne vertébrale. Il souffre et il reste alité la moitié du temps. Lorsqu'il est traité avec du DMSO, il peut vivre une vie normale et active... Juste une application de DMSO, ce produit bon marché et sûr a transformé mon frère d'un malade grimaçant en un homme actif et n'éprouvant aucune douleur en exactement 30 minutes ! (Haley, 2000)

Le DMSO est disponible sous divers formats.
June Jones, qui fut à l'époque quaterback et ensuite entraîneur des Falcons d'Atlanta, une équipe professionnelle de football américain, souffrait d'une bursite calcifiée de l'épaule droite. Sa carrière était sur le point de s'écrouler car il avait du mal à lever le bras, sans même parler de lancer un ballon. Mais il connaissait le DMSO car il l'avait utilisé pour soigner des entorses comme des milliers d'autres personnes. Il a reçu une injection de DMSO dans l'épaule et après 30 jours de traitement au DMSO, la calcification avait disparu (Haley, 2000).
Accident vasculaire cérébral (AVC)

Administré peu de temps après un AVC , le DMSO peut dissoudre le caillot à l'origine de l'accident , rétablir la circulation sanguine et éviter la paralysie. Une fois que le DMSO a été administré, soit par application locale, intraveineuse ou ingestion, il se diffuse dans l'organisme et traverse la barrière hémato encéphalique, ainsi même pris oralement il peut améliorer la circulation sanguine. Dans l'idéal il devrait être administré par intraveineuse.

Même si le DMSO à 40% peut rallonger la durée des saignements, il reste indiqué pour le traitement des embolies et des hémorragies cérébrales. Le DMSO est meilleur que tout autre médicament pour le traitement des traumatismes crâniens, causés par des missiles à hautes vitesse, où des saignements importants sont présents (Morton, 1993).
Un homme ayant subi un AVC à 7h30 du matin refusa d'aller à l'hôpital tant que sa femme n'aurait pas parlé avec le Dr Stanley Jacob, ce qui eut lieu à 18h30. A partir de 19h00, le jour de l'AVC, elle lui donna du DMSO à 50% mélangé à un peu de jus d'orange tous les quarts d'heure pendant deux heures et pluis toutes les demi-heures pendant deux heures. Le lendemain son mari allait mieux et il retrouva rapidement son état normal. Nombreux sont ceux qui aimerait avoir une substance dans sa pharmacie capable d'arrêter un AVC pendant qu'il se produit. (Haley, 2000)
Angine de poitrine, attaques cardiaques, traumatismes crâniens et de la moelle épinière

Le DMSO peut aider à neutraliser les effets néfastes qu'exercent sur le cœur et le cerveau des maladies comme les traumatismes crâniens, les traumatismes de la moelle épinière, les attaques cardiaques, les troubles de la mémoire, et les cardiopathies ischémiques (Jacob, de la Torre, 2009). Une solution de DMSO à 40% devrait être adminsitré au cours des quatre premières heures afin d'être efficace, au cours des 90 premières minutes pour que l'effet soit optimal.
Après une administration de DMSO par intraveineuse, on constate une augmentation de la circulation sanguine dans la moelle épinière en direction de la zone du traumatisme. L'une des premières conséquences d'un traumatisme de la moelle épinière est une réduction de la circulation sanguine et de l'apport d'oxygène en raison d'une constriction parfois totale des vaisseaux sanguins... Sans traitement, les tissus gonflent, ce qui provoque à terme une paralysie. Au cours d'un AVC, l'animal tombera dans le coma, en léthargie ou mourra. Avec une injection de DMSO juste après la blessure (ou l'AVC) de tels dénouements sont évités - Pr Jack de la Torre, professeur de physiologie et de neurochirurgie à l'University of New Mexico.

Le Dr Santley Jacob a même administré du DMSO par intraveineuse à des patients qui étaient déjà paralysés - paraplégiques - et certains ont retrouvé l'usage de leurs jambes. Un homme, souffrant de paraplégie a retrouvé suffisamment de motricité pour aller à l'université et puis travailler dans une banque (Haley, 2000)
Infections

Lorsqu'il est combiné avec des antibiotiques, le DMSO supprime la résistance des bactéries à tel ou tel antibiotique et il est probable qu'une solution de DMSO à 80 ou 90% sera nécessaire pour être clinique efficace (Pottz, Rampey, Benjamin, 1967). Le DMSO a été utilisé avec d'excellents résultats pour transporter des antibiotiques dans des zones difficiles à atteindre comme la moelle osseuse et le cerveau (Sanders, 1967)

Le DMSO peut dissoudre la membrane protéinique d'un virus, rendant son noyau vulnérable avec son acide nucléique exposé au système immunitaire. Appliqué localement, il soulage les lésions produites par l'herpès et le zona (Morton, 1993)

Appliqué dans les narines ou sur le visage, le DMSO peut déboucher les sinus en quelques minutes et il a été utilisé avec succès chez des patients souffrant de polypes (Marvin, 1967)

DMSO can clear up gum disease and reduce tooth decay and their pain by painting it on the involved areas.
Via une application locale, le DMSO peut améliorer la santé des gencives et réduire les caries
J'ai du DMSO de qualité pharmaceutique et le soir je mets 2 cuillères à soupe dans un verre auquel je rajoute 20 mg de doxycycline et 2 cuillères à café d'eau distillée, je me fais un bain de bouche de 2 à 3 minutes puis j'avale le tout. J'estime que c'est une solution à 50%. Ma bouche va vraiment mieux. Les foyers d'inflammation au niveau de mes mâchoires ont diminué d'à peu près 70% voire plus en l'espace de seulement 2 jours. J'espère que l'inflammation aura totalement disparu d'ici demain après la dose de DMSO de cette nuit. Laura Knight Jadczyk, Toulouse, France
Chéloïdes, cicatrices, brûlures, hématomes

Une concentration de 50 à 80% appliquée 2 ou 3 fois par jour fait dégonfler les cicatrices enflammées depuis plusieurs mois. Le DMSO est extrêmement utile pour les brûlures superficielles (Goldman, 1967) et lorsqu'il est appliqué juste après une blessure, il évite l'apparition d'hématomes.
Je me suis appliqué du DMSO sur le visage pendant deux semaines... J'ai eu une crise d'acné en mars, et ce traitement l'a bien traitée mais ce qui m'a étonné c'est que mon mélasma (hyperpigmentation) a également diminué très sensiblement. En fait, c'est incroyable ! - HG, États-Unis
J'ai dilué une solution de DMSO à 50% et je l'ai appliquée localement sur un ganglion lymphatique souffrant d'inflammation. J'en ai à nouveau appliqué ce soir. C'est époustouflant ! La taille du ganglion a sensiblement diminué après seulement deux applications ! Il n'est plus dur au toucher. Ca fait 20 ans que ce ganglion était enflé !!! Melissa Medlock, Coldwater, Michigan, United States.

Podologie

Le DMSO peut traiter cors douloureux, cals, ongles incarnés, oignons, orteils en marteau, épine calcanéenne et crise de goutte affectant le gros orteil.

Varices et thrombophlébites

Le DMSO en applications locales peut blanchir la télangiectasie, une dilatation des petits vaisseaux sanguins qui se trouvent juste sous la peau. Il peut également réduire la taille des varices sur les jambes et l'inflammation qui les accompagne tout en réduisant la gène et les crampes qu'elles induisent (Marvin, 1967. Blumenthal, Fuchs, 1967).

Problèmes oculaires

Une goutte de solution de DMSO à 25% (dilué dans du liquide physiologique ou de l'eau salée stérilisée) deux fois par jour permet de traiter les problèmes oculaires y compris la cataracte et le glaucome.
Le DMSO est étonnant, j'ai constaté des résultats positifs en l'utilisant pour mes yeux. Étant du type aventurier, aujourd'hui j'ai fait une dilution de DMSO à 30% et j'ai mis deux gouttes dans mon œil qui présentait des tâches rouges autour de l'iris. Les taches rouges ont énormément diminué. Le seul effet secondaire a été une légère sensation de brûlure, similaire à ce qu'on ressent avec ces gouttes pour le test du glaucome mais sans l'effet secondaire des pupilles dilatées. - DZ, États-Unis.
Céphalées

Le DMSO est très efficace pour les maux de tête d'origine vasculaire et pour les tensions musculaires qui accompagnent si souvent les céphalées. On peut l'appliquer sur le cuir chevelu et près des yeux. Le plus efficace est une solution à 90% (Ogden, 1967).

Troubles mentaux

Le DMSO a été utile pour le traitement de patients souffrant des troubles suivant : (1) états d'hyperexcitation (réaction schizophréniques graves, phase maniaque de la psychose maniaco-dépressive, psychoses alcooliques, psychoses symptomatiques, (2) certains symptômes de la psychose chronique (autisme, stéréotypie, négativisme, comportements anormaux ou états délirants) ; (3) névrose grave (réactions d'angoisse, obsessions) (Ramirez, Luza, 1967).

McGrady a attiré l'attention sur une publication extraordinaire présentée par le Dr Eduardo Ramirez et le Dr. Segisfredo Luza de l'Ayetano Heredia University de Lima au Pérou. Après des essais exhaustifs sur les animaux puis chez l'Homme, le DR Ramirez a rapporté qu'il avait « administré des injections intramusculaires de solution de DMSO à 50 ou 80% à des patients souffrant de schizophrénie aigüe ou chronique » et que « chacun des 14 patients souffrant de schizophrénie aigüe est sorti de l'hôpital dans les 45 jours suivant le début du traitement... Il a déclaré que parmi les 11 patients souffrant de schizophrénie chronique, depuis plus de 14 ans pour l'un d'entre eux, 4 ont fini par quitter l'hôpital et les 7 autres ont vu leur état s'améliorer sensiblement et ont suivi des séances d'ergothérapie... IL a observé une baisse rapide du niveau d'agitation... une réduction du sentiment de persécution, une tendance relativement soudaine à communiquer et à être propre..., l'évanouissement des obsessions, le retour d'un état de vigilance, et un calme qui a remplacé l'agitation et l'anxiété (Haley, 2000).

Trouble du système urogénital

Le DMSO a été utilisé chez de nombreux patients souffrant de divers troubles du système urogénital, y compris la maladie de La Peyronie, la cystite interstitielle et l'épididymite aigüe. Certains ont connu une réduction spectaculaire de leurs symptômes (Persky, Steeart, 1967).

Divers

Le DMSO en conjonction avec d'autres traitements permet de lutter très efficacement contre le cancer (Ayre, 1967).

L'administration intraveineuse de DMSO réduit notablement la porosité intestinale tout en préservant la capacité d'absorption de ce dernier (Wang et al, 1996). Cet élément est très important d'un point de vue clinique étant donné que la perméabilité intestinale joue un rôle fondamental dans les maladies dégénératives chroniques.

Le DMSO a également montré d'excellents résultats dans le traitement de la sclérodermie, résultats qu'aucun autre traitement n'a permis d'obtenir.
En 1980, Mme. Jean Puccio de Washington, dans l'État de Columbia, a témoigné de sa guérison d'une sclérodermie au cours d'une audition devant la sous-commission sénatoriale sur la santé dirigée par le sénateur Edward Kennedy. Diagnostiquée en 1971, on lui dit qu'il n'y avait aucun traitement, et que les prochaines étapes probables étaient le fauteuil roulant puis une mort prématurée. Ella a déclaré devant les sénateurs qu'au moment où elle a découvert le Dr Jacob (par bouche à oreille), « j'avais des difficultés pour respirer, marcher et manger ». La maladie « épaissit les tissus et tend tellement votre peau que vous ne pouvez plus bouger. J'avais du mal à conduire, à tourner la clef pour démarrer ou à tourner la tête ». Pendant un certain temps, son dentiste n'a pu la soigner parce qu'elle ne pouvait pas ouvrir la bouche. « Désormais » a-t-elle ajouté « je peux ouvrir la bouche comme tout le monde ». Après avoir ressenti des brûlures au niveau des zones d'application du DMSO, le Dr Jacob lui a conseillé de prendre le DMSO par voie orale. Elle ajoute : « ma maladie a disparu presque immédiatement, en moins de 6 mois, désormais je peux faire tout ce que les autres font » (Haley, 2000).
J'espère que ce bilan rapide des propriétés étonnantes du DMSO aura permis d'illustrer à quel point il est le médicament de notre époque. Je suis convaincue de ses propriétés thérapeutiques, de par ma propre expérience et celle de nombreuses personnes, sans compter les preuves apportées par les publications scientifiques. Ses usages et applications en font un composé très pratique pour votre pharmacie. S'il est pur, le DMSO peut être conservé indéfiniment, vous pourrez donc l'utiliser pendant des années.

Résolution de problèmes


Plusieurs livres ont été publiés sur les avantages du DMSO.

L'odeur d'ail perçu par certains au niveau du corps et dans la bouche est attribué à un métabolite spécifique du DMSO : le sulfure de diméthyle (DMS), un composé qu'on trouve dans l'ail et dans l'oignon (McKim, Strub, 2008). Cette odeur peut durer un ou deux jours, et chez un petit nombre, en particulier les hommes, l'odeur peut être très forte. Boire suffisamment d'eau peut aider à faire disparaître cette odeur. D'autres symptômes comme le mal au ventre, les maux de tête, les vertiges, et la fatigue - sont très probablement liés à des phénomènes de détoxication déclenchées par le DMSO.

Seul du DMSO purifié et correctement dilué devrait être utilisé. Lorsque vous diluez du DMSO pur, utilisez systématiquement de l'eau distillée. Lorsque vous l'appliquez, vérifiez que la zone à traiter et que vos mains sont bien propres. C'est très important car de par ses propriétés le DMSO permet de transporter des contaminants à travers la peau et dans le sang.

Le DMSO est connu pour être l'une des substances les moins toxiques (Parcell, 2002), par conséquent tout effet secondaire grave est probablement dû à des contaminants potentiels ou à l'absorption de médicaments pris en même temps et transportés par le DMSO. Au risque de me répéter, le DMSO et toute substance y étant dissoute, traversera la peau, al barrière hémato encéphalique, et d'autres régions du corps très rapidement.

Souvenez-vous également que le DMSO accroît l'effet des médicaments comme les anticoagulants, stéroïdes, sédatifs, etc. En outre, une contamination par de l'acétone ou un acide peut provoquer de graves conséquences médicales. Soyez conscient de ce problème lorsque vous achetez du DMSO pur. Ce dernier se solidifie (comme de la glace) lorsqu'il est placé dans un réfrigérateur pendant deux heures. Si, lorsque vous retournez le flacon, de petites gouttes d'eau tombent de la glace, vous avez probablement en pain du DMSO de qualité vétérinaire. c'est-à-dire du DMSO à 90%. Les 10% qui restent sont de l'eau distillée (Morton, 1993)

Le DMSO est contre indiqué en cas de grossesse ou d'allaitement, même si le DMSO est utilisé pour conserver les embryons humains. Le DMSO peut interférer avec les tests des fonctions hépatiques et provoquer des résultats erronés. Ce problème est aisément résolu en arrêtant l'usage de DMSO une semaine avant le test.

Des études montrent que l'usage du DMSO à long terme est sûr. Les problèmes oculaires, constatés chez des animaux de laboratoires n'ont pas été confirmés. Les effets secondaires comme des éruptions cutanées ou des démangeaisons au niveau de la zone d'application, destruction de globules après une infusion intraveineuse, peuvent être en grande partie évités en utilisant des solutions plus diluées. Sachez que malgré ces effets secondaires, le DMSO est utilisé comme conservateur des globules sanguins et des cellules souches (McKim, Strub, 2008)

De la chaleur est produite lorsque le DMSO est dilué dans l'eau. Le flacon sera chaud au toucher. Il s'agit d'une réaction temporaire et sans danger.

Etant donné que le DMSO assèche la peau et la fait peler, les maladies de la peau qui font peler (psoriasis) sont aggravées par l'usage du DMSO. Mais des applications locales de DMSO limitées à quelques jours ont été efficaces dans le traitement du psoriasis. Une utilisation prolongée du DMSO était toutefois déconseillée étant donné qu'elle peut aggraver le psoriasis (Engel, 1967), seul le DMSO pris par voie orale est recommandé.
Je suis heureux de pouvoir dire que la prise de DMSO en parallèle des conseils de détoxication qui m'ont été donnés commencent à améliorer la situation de mon psoriasis. Deux zones sont encore touchées mais j'ai remarqué une forte amélioration générale. L'usage de DMSO en application locale a permis d'améliorer un problème d'eczéma que mon épouse trainait depuis un moment. - Peter Norquest, Tucson, Arizona, United States.
Le DMSO2, un dérivé du DMSO, est mieux toléré, il n'a pas d'odeur et ne produit pas d'irritation. Malgré ces qualités, il n'a pas dépassé l'efficacité, la fascination et la popularité dont jouit le DMSO. Le DMSO2 est également connu sous le nom de méthylsulfonylméthane ou MSM, ce qui constitue un sujet entier pour un autre article !

Le soufre est un élément provenant de la Terre et il est essentiel à la vie, c'est l'un des éléments les plus présents dans le corps humain. Il est impossible d'être allergique au soufre car il ne contient aucune protéine. Lorsque des gens sont « allergiques au soufre », cela signifie qu'ils sont allergiques ou sensibles à certains médicaments ou certaines protéines qui contiennent du soufre, en particulier les sulfa antibiotiques (sulfonamides) et les sulfites (conservateurs utilisés dans les vins et certains aliments), ou à des aliments contenant beaucoup de soufre (brocoli, choux-fleur, ail, oignon, etc.) Nombre d'individus souffrant d'allergies aux sulfonamides, sulfites, ou aliments riches en soufre (comme l'auteur de cet article) n'ont pas de problème avec le DMSO, car, hormis le soufre, il n'a rien d'autre en commun avec ces substances.

Comme toujours, procédez avec prudence, faites vos recherches, et consultez un médecin si vous avez des doutes.

Références

Ayre JE, LeGuerrier J. Some (regressive) effects of DMSO dexamethasone upon cervical cells in cervical dysplasia and carcinoma in situ. Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):414-22.

Blumenthal LS, Fuchs M. The clinical use of dimethyl sulfoxide on various headaches, musculoskeletal, and other general medical disorders. Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):572-85.

Engel MF. Indications and contraindications for the use of DMSO in clinical dermatology. Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):638-45.

Goldman J. A brief resume of clinical observations in the treatment of superficial burns, trigeminal neuralgia, acute bursitis, and acute musculo-skeletal trauma with dimethyl sulfoxide. Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):653-4.

Gordon DM. Dimethyl sulfoxide in ophthalmology, with especial reference to possible toxic effects. Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):392-401.

Haley Daniel. Politics in Healing. Potomac Valley Press, 2000.

Jacob SW, de la Torre JC. Pharmacology of dimethyl sulfoxide in cardiac and CNS damage. Pharmacol Rep. 2009 Mar-Apr;61(2):225-35.

Marvin P. Interval therapy with Dimethyl Sulfoxide. Annals of the New York Academy of Sciences. Volume 141, Biological Actions of Dimethyl Sulfoxide pages 551 - 554.

McKim A.S., Strub Robert. Dimethyl Sulfoxide USP,PhEur in Approved Pharmaceutical Products and Medical Devices. Pharmaceutical Technology, May 2008.

Ogden HD. Experiences with DMSO in treatment of headache. Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):646-8.

Parcell S. Sulfur in human nutrition and applications in medicine. Altern Med Rev. 2002 Feb;7(1):22-44.

Persky L, Steeart BH. The use of dimethyl sulfoxide in the treatment of genitourinary disorders. Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):551-4.

Pezalla E. Preventing adverse drug reactions in the general population. Manag Care Interface. 2005 Oct;18(10):49-52.

Pottz GE, Rampey JH, Benjamin F.Ann- The effect of dimethyl sulfoxide (DMSO) on antibiotic sensitivity of a group of medically important microorganisms: preliminary report.

Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):261-72.

Ramírez E, Luza S. Dimethyl sulfoxide in the treatment of mental patients. Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):655-67.

Sams WM Jr. The effects of dimethyl sulfoxide on nerve conduction. Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):242-7.

Sanders M. Discussion. Annals of the New York Academy of Sciences. Volume 141, Biological Actions of Dimethyl Sulfoxide pages 649 - 652, March 1967.

Scherbel AL, McCormack LJ, Layle JK. Further observations on the effect of dimethyl sulfoxide in patients with generalized scleroderma. (Progressive systemic sclerosis). Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):613-29.

Steinberg A. The employment of dimethyl sulfoxide as an antiinflammatory agent and steroid-transporter in diversified clinical diseases. Ann N Y Acad Sci. 1967 Mar 15;141(1):532-50.

Tamblyn R, Berkson L, Dauphinee WD, Gayton D, Grad R, Huang A, Isaac L, McLeod P, Snell L. Unnecessary prescribing of NSAIDs and the management of NSAID-related gastropathy in medical practice. Ann Intern Med. 1997 Sep 15;127(6):429-38.

Walker Morton. DMSO Nature's Healer. New York: Avery, 1993.

Wang XD, Wang Q, Andersson R, Ihse I. Alterations in intestinal function in acute pancreatitis in an experimental model. Br J Surg. 1996 Nov;83(11):1537-43.