Enfant de la Société
Carte


Recycle

Maximisation des profits - L'immense espace ouvert devant les « droits de l'homme à coups de fusils »

Le terrain de chasse des multinationales en quête de travailleurs pauvres est aujourd'hui d'une dimension proprement colossale, ainsi que permet de le constater le rapport de l'Organisation internationale du travail (O.I.T.) : « Tendances mondiales de l'emploi 2011. »
Les Bourgeois
© GraphicaArtis/Getty Images
Ce document montre que « sur un total de près de 1,2 milliard de travailleurs dans le monde » , on estime à 20 % ceux qui vivent et font vivre leur famille avec moins de 1,25 dollar EU par personne par jour ; et à 39 % ceux qui le font avec moins de 2 dollars US.

Ces sommes, si modestes, sont-elles réellement un acquis ? Un minimum garanti ? Évidemment, non. Dans le monde tel qu'il est, centré sur une valeur économique qui doit s'engouffrer dans la rotation des capitaux internationaux avides de plus-value, il serait criminel de ne pas permettre à la grande majorité de la population du globe de faire l'expérience, directe pour les uns, indirecte pour les autres, de la possibilité, voire de l'imminence, de la mort par perte de tous ses moyens de subsistance.

Pour que le profit soit maximisé, il importe que la rémunération la plus faible possible - celle qui ne fait qu'assurer le maintien de l'état physique, intellectuel et psychique permettant le travail - se laisse démontrer comme étant bien à la limite où se décide la mort par inanition physique, intellectuelle et psychique.
Megaphone

Suisse : Dieudonné fait le plein

© Yvain Genevay
Théâtre de Beaulieu
Pour tenter de bloquer l'humoriste Dieudonné, les autorités suisses ont frappé au porte-feuille. La sécurité a coûté 100 000 francs pour les trois soirs à la charge de l'organisateur. Mais, jamais, dans l'histoire des spectacles de l'humoriste, il n'y a jamais eu le moindre problème. Heureusement, tout est complet et l'humoriste joue donc à guichets fermés. La presse suisse, ou plutôt certains journalistes suisses, sont plutôt honnêtes. AJ

SPECTACLE - Le Théâtre de Beaulieu a accueilli hier dans le calme la première des trois soirées de l'humoriste controversé. L'artiste a été égal à lui-même.

La Municipalité de Lausanne avait pris ses dispositions hier soir pour accueillir l'humoriste français Dieudonné au Théâtre de Beaulieu à Lausanne. Une cinquantaine de policiers municipaux, une dizaine d'agents de sécurité privée ainsi que deux inspecteurs de la police judiciaire pour suivre le spectacle: l'arsenal sécuritaire était impressionnant malgré la neige. « Nous avons mis en place un dispositif adapté à l'évaluation du risque, en tenant compte du contexte global », nous expliquait jeudi déjà le responsable communication de la police municipale, Jean-Philippe Pittet. Pourtant, c'est un public bon enfant qui s'est rendu en masse à la première des trois représentations lausannoises de l'artiste controversé.
Family

Victoire de Syriza

© AFP/Archives
Le leader espagnol de Podemos, Pablo Iglesias, lors d'un meeting de campagne de Syriza aux côté d'Alexis Tsipras, le 22 janvier 2015 à Athènes
Le parti anti-libéral espagnol Podemos a fêté dès dimanche après-midi la victoire de son allié Syriza sans même attendre le résultat des élections législatives grecques, espérant remporter bientôt un même succès en Espagne.

"L'espoir arrive, la peur s'en va. Syriza, Podemos: nous vaincrons", a lancé le chef de file de Podemos, Pablo Iglesias, aux quelque 8.000 militants de son parti rassemblés dans l'après-midi à Valence, dans l'est de l'Espagne. "En Grèce, ce soir, nous l'entendons déjà: +Tic Tac, Tic Tac, Tic Tac+", a-t-il proclamé pour illustrer le "compte à rebours" vers le changement. "Nous voulons qu'on l'entende très vite en Espagne aussi", a ajouté Pablo Iglesias, qui s'était rendu à Athènes jeudi pour participer à ses côtés au dernier meeting de campagne d'Alexis Tsipras, dirigeant de Syriza.

Les Espagnols sont appelés aux urnes en mai pour les élections municipales et régionales, puis en novembre, en principe, pour les législatives. "Ils disent que le chaos va arriver en Grèce. Moi je dis que le chaos est en Grèce", a poursuivi M. Iglesias.
Family

Syriza : « Nous allons détruire le système oligarchique grec »

© Inconnu
Aujourd'hui, Yanis Varoufakis est professeur d'économie ; à partir de lundi prochain il pourrait être le ministre des Finances de Syriza. L'auteur du « Minotaure planétaire » et de la « Modeste proposition pour résoudre la crise de l'euro » répond aux questions de Paul Mason, chef de la rubrique économie de Channel 4, la grande chaîne de télévision indépendante britannique.

Paul Mason : Que ferait un gouvernement Syriza dans les 100 premiers jours ?

Yanis Varoufakis : Trois mesures. Premièrement, nous devons nous occuper de la crise humanitaire. Il est grotesque qu'en 2015, nous ayons des gens qui avaient un travail, une maison - certains avaient une boutique, il y a encore quelques années - et qui dorment dans la rue, le ventre vide. Il est inacceptable que des écoliers fassent leurs devoirs à la lueur d'une bougie parce que l'électricité a été coupée du fait que l'État a été mal inspiré de décider de taxer la propriété à travers les factures d'électricité. Ce sont des choses qui coûtent très peu d'argent et qui ont un impact symbolique, social et moral majeur. C'est l'une des trois pièces [de notre politique].

La deuxième chose que nous devons faire dans ce pays est de le réformer. Réformer en profondeur et réformer d'une façon qui s'attaque à ce que l'on appelle le « triangle criminel ». En Grèce, le triangle criminel [ou « triangle des combines » - NdT] comprend la partie achats de l'État, où vous avez des fournisseurs de l'État à la recherche de profits indus qui lui font payer des fortunes - par exemple, une autoroute grecque coûte trois fois plus cher à construire qu'une autoroute française, ce qui est inacceptable. Deuxièmement, la deuxième partie du triangle est formée des banquiers sans scrupules qui extorquent le maximum d'argent.

Et troisièmement, les mass media qui sont tout le temps en faillite. Il faut donc se poser les bonnes questions, comme se demander comment ils parviennent à joindre les deux bouts quand ils n'ont jamais montré le moindre bénéfice.
Nuke

France : Pollution des sols, le scandale caché (documentaire)


Le territoire français présente l'une des plus fortes densités de sites pollués au monde. Durant deux siècles, les industriels ont enfoui une grande variété de produits chimiques sur leurs terrains ou en pleine nature. On compte ainsi près de 300 000 sites pollués en France. Une grande partie de cette surface est déjà occupée par des habitations, des établissements scolaires, ou encore des terrains de sport. Les produits toxiques, invisibles à l'oeil nu, sont capables de remonter à l'air libre, sous forme de gaz toxiques, ou de se répandre dans les nappes phréatiques.

(Suite ici).
Gear

11 Septembre, peurs, dissonance cognitive et double pensée (partie 4-5)

Traduction : Le foofighter

© Inconnu
En répondant à la question posée par titre de cet essai, le chapitre du mois dernier, la partie 3, a abordé le thème de « l'obéissance et de l'estime de l'autorité », qui a été restitué lors des expériences de Stanley Milgram, de Jane Elliott, et de Philip Zimbardo, lesquelles démontrent toutes notre propension humaine à faire confiance et à obéir à l'autorité, même en violation de fortes valeurs morales, conduisant au développement d'identités et de croyances erronées en plus d'aboutir à des décisions hasardeuses qui ont souvent une incidence négative sur les autres. Nous continuons l'analyse de Mme Shure ce mois-ci dans la partie 4 avec le concept de la « double pensée » [Ndt : ou avis divergents], développé par George Orwell.

Nous allons commencer par un peu de légèreté, avec le concept génial de « double pensée » de George Orwell. Dans le roman classique d'Orwell, 1984 (1), le concept des avis divergents signifie la capacité de faire cohabiter deux croyances contradictoires en même temps dans son esprit, et d'accepter les deux.
Nuke

Fukushima : poisson hautement contaminé

© Inconnu
Une rascasse du port de la centrale de Fukushima à 223 000 Bq/kg de Cs 134/137
Le 20 janvier 2015, Tepco déclare avoir détecté 223 000 Bq/kg de césium 134/137 dans une rascasse pêchée dans le port intérieur de la centrale de Fukushima. L'échantillon date du 18 décembre 2014. Les autres nucléides n'ont pas été testés.

Cela va bientôt faire 4 ans depuis le 11 mars, néanmoins le niveau de contamination radioactive reste toujours élevé chez les animaux marins et la tendance perverse de Tepco à minimiser la radioactivité réelle n'a pas changée non plus.

Rapport Tepco sur la contamination des poissons.

Commentaire: Pas de quoi s'alarmer. On sait très bien que la radioactivité s'arrête à la limite des eaux territoriales du japon. Nous pouvons continuer à manger les poissons du Pacifique, en toute tranquillité. Et puis n'a t-on pas découvert récemment l'existence d'une barrière invisible totalement infranchissable, séparant, comme il suit, l'océan Pacifique de l'océan Indien, l'océan Indien de l'océan Atlantique et l'océan Atlantique de l'océan Pacifique ? Mais si. Quand on sait en plus que grâce au réchauffement climatique, le détroit de Gibraltar n'existe plus, tout va pour le mieux dans le meilleur des monde.

Candle

Iran - Plusieurs milliers de personnes à Téhéran disent au revoir au général Muhammad Ali Allahdadi

Des milliers de personnes se sont réunies à Téhéran mercredi lors d'une procession funéraire pour le général des Gardiens de la Révolution, Muhammad Ali Allahdadi, tué par Israël. Après cet événement, l'Iran a déclaré qu'Israël devrait « s'attendre à des foudres destructrices ».
Muhammad Ali Allahdadi
© uskowioniran.com
Muhammad Ali Allahdadi
Téhéran, funérailles du général Muhammad Ali Allahdadi
© Inconnu
Téhéran, funérailles du général Muhammad Ali Allahdadi
Le général Muhammad Ali Allahdadi est mort aux côtés de six combattants du Hezbollah libanais lors de l'attaque dimanche, près de Quneitra, sur le côté contrôlé par l'État syrien sur le plateau du Golan. Furieux, de nombreux iraniens ont brûlé le drapeau israélien...
Star of David

Eric Zemmour : « Moquer la Shoah est devenu blasphématoire »

Lors de sa chronique sur RTL mardi 20 janvier, Eric Zemmour s'est illustré en mettant en évidence l'hypocrisie et le deux poids, deux mesures concernant la liberté d'expression.
Zemmour RTL, shoah blasphème
© Capture YouTube
Il admet ainsi que les lois sur le blasphème sont toujours en vigueur, notamment avec la Shoah qui est sacralisée et dont il est interdit, du fait de la loi Gayssot, de remettre en question les conclusions établies par le tribunal de Nuremberg.

Gear

11 Septembre, peurs et dissonance cognitive (partie 3) : Obéissance et foi dans l'autorité

Traduction : Le foofighter

Voir les articles précédents : Partie 1 - Partie 2

© Inconnu
En répondant à la question posée par le titre de cet essai, le chapitre du mois dernier, la partie 2, a abordé le problème par l'étude anthropologique, la diffusion des innovations, et nous a expliqué comment le changement se produit dans les sociétés. Ces anthropologues ont découvert que, dans les diverses cultures, on peut trouver des groupes dont l'ouverture à de nouvelles idées et technologies est variable - groupes que l'on peut représenter par une jolie courbe en cloche. Le succès de la diffusion d'une technologie innovante ou d'une idée nouvelle dépend essentiellement d'un point : si oui ou non les leaders d'opinion vont se porter garant pour elle. Dans ce contexte, les médias grand public peuvent à juste titre être considérés comme des vecteurs de la promotion du mythe officiel du 9/11, et ont donc aidé et encouragé les crimes du 11 Septembre 2001.

Nous continuons l'analyse de Mme Shure dans la partie 3 avec les expériences sur l'autorité menées par Stanley Milgram, Jane Elliott, et Philip Zimbardo. Dans sa célèbre expérience consacrée à l'obéissance à l'autorité en 1961 (1), le psychologue de l'Université de Yale Stanley Milgram a entrepris de répondre aux questions suivantes : « Se pourrait-il que Eichmann et ses millions de complices de l'Holocauste aient tout simplement suivi des ordres ? Peuvent-ils être tous considérés complices ? »

Commentaire: Quelques liens supplémentaires pour étoffer une réflexion :

- Le cyranoid, manipulation et tromperie humaine
- Désinformation

Top