Enfant de la Société
Carte


Handcuffs

La liberté de la presse aux États-Unis et en Europe...

© Inconnu
Récemment, Reporters sans frontières a publié son Classement de la liberté de la presse 2015. Le rapport documente une montée de la censure, de la répression et des attaques contre la liberté de la presse. Le rapport, qui classe plus de 180 pays en fonction de leur adhésion aux standards internationaux de la liberté de presse, déclare « la liberté de la presse régresse sur les cinq continents ».

Le rapport place les États-Unis au 49e rang, derrière des pays tels que le Burkina Faso, le Nigeria et El Salvador. Les É.-U. ont reculé de trois places depuis l'an dernier et de 32 depuis 2002, alors qu'ils se plaçaient au 17e rang en terme de liberté de la presse.

Le rapport cite le journaliste d'enquête James Risen du New York Times qui a résisté aux tentatives du gouvernement de lui faire révéler ses sources journalistiques, disant que le gouvernement des États-Unis est « un État orwellien qui prétend être le plus transparent ».

Alors qu'ils brandissent avec hypocrisie le drapeau «des droits de la personne» pour poursuivre leurs objectifs en matière de politique étrangère, les États-Unis se dirigent ouvertement vers des formes dictatoriales de gouvernement. Le rapport fait référence à l'acharnement de l'administration Obama dans sa «guerre à l'information» illustrée dans un nombre record de poursuites contre des journalistes et des lanceurs d'alerte, incluant le soldat Bradley (Chelsea) Manning, l'ancien employé de la NSA, Edward Snowden et le groupe WikiLeaks.
Propaganda

50 nuances de Grey, un gros tas de "merde glamour"

© Inconnu
Je fais partie de ces personnes complètement insensibles à tout le tintouin entourant depuis quelques années les 50 nuances de Grey. Le peu que j'en ai entendu, y compris de la part des personnes qui disent avoir aimé, m'a fait fuir. Toutes ces histoires de romances glamour sado-maso plus de 30 ans après histoire d'O, ça commence à me courir sérieux !

Suite à la sortie du film et à l'afflux massif de gens se précipitant pour voir une "oeuvre" qui a toute l'apparence d' un gros tas de " M... glamour", une amie psychiatre m' a envoyé une lettre destinée aux jeunes, écrite par Miriam Grossman qui est une autre psychiatre, et que je vous fais partager. En fait je dois préciser par honnêteté intellectuelle que je n'ai pas lu le bouquin, ni vu le film, car tous les commentaires des personnes qui me sont proches et qui l'ont fait confirment le contenu de cette lettre que voici :

Commentaire: A propos du bouquin :

- Cinquante nuances de Grey : 50 nuances d'abus, soulignent des chercheuses

De la femme, dans la société :

- L'archétype de la putain « toute puissante », destructeur de la féminité
- La corruption du Féminin

Airplane

Un prof muté pour ses doutes sur la version officielle du 11 septembre

Un professeur contractuel d'un lycée de Chartres a été muté après avoir, au lendemain de l'attentat contre Charlie Hebdo, montré à ses élèves une vidéo accréditant des thèses complotistes en rapport avec les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, a-t-on appris aujourd'hui de source syndicale.

Cette mutation dans un autre établissement de l'académie d'Orléans-Tours fait suite au courrier d'un parent d'élève mécontent, a-t-on précisé de même source, confirmant une information de L'Écho Républicain.

Ses collègues ont participé hier à un mouvement de grève au lycée et demandé sa réintégration. L'inspection académique d'Eure-et-Loir a justifié devant la presse sa décision de muter ce professeur en expliquant qu'il s'agissait d'un fait grave et d'un défaut pédagogique. Le mouvement de grève avait cessé ce vendredi.
Bad Guys

Rassemblement contre la violence policière à Toulouse, les manifestants dispersés par la force




Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Nantes et Toulouse samedi en signe de protestation contre la violence policière qui emporté la vie du militant écologiste Rémi Fraisse en octobre dernier
.

Environ 800 manifestants ont battu le pavé nantais samedi. Un mot d'ordre sur les bannière et dans les slogans : «Contre les violences policières, sociales et économiques... Résistance».

Des émeutiers masqués ont jeté des pierres sur la police à la fin de la manifestation, les forces de l'ordre ont répondu par des canons à eau et des grenades lacrymogènes pour disperser la foule. Un policier a été blessé et transporté à l'hôpital. Au moins 10 manifestants ont été arrêtés dans le chef-lieu de Loire-Atlantique dont un pour port d'armes et un autre pour lancer de projectiles.
Snakes in Suits

Société en délire : des amendes aux personnes obèses qui n'arrivent pas à perdre du poids

© Phanie
Infliger des amendes aux personnes obèses qui n'arrivent pas à perdre du poids. L'idée peut sembler brutale. Elle gagne pourtant du terrain dans le monde. Illustration avec deux exemples, venus des deux côtés de l'Atlantique.

À Puerto Rico tout d'abord, le sénateur Gilberto Rodríguez Valle a déposé début février un projet de loi visant tout particulièrement les plus jeunes. Il propose tout simplement de pénaliser financièrement les parents d'enfants obèses.

Si le texte est adopté, ce sont les professeurs qui seront chargés de détecter les cas d'obésité. Des professionnels de santé détermineront alors si la situation est due à une mauvaise hygiène de vie, ou à une maladie. Dans ce deuxième cas, ils mettront en place un programme d'activité physique et de modification des habitudes alimentaire. En cas d'échec au bout d'un an, les parents pourraient avoir à payer jusqu'à 800 dollars (environ 703 euros).

Commentaire: La perversité du système ne connait pas de limites : stigmatiser les victimes du-dit système qui a lui-même mis en place, depuis des décennies, à coup de désinformation et de propagande nutritionniste, de collusions et de concessions envers l'industrie agro-alimentaire, toutes les conditions nécessaires à la création du problème. Qu'il entend régler de la pire des manières : châtiment, culpabilité.

Est-ce vraiment la meilleure des manières pour aider ses semblables que d'utiliser chantage et mesures de rétorsions ? Remercions-les pourtant, tous ces cerveaux malades qui envisagent de telles solutions : ils ne sont que le reflet exact des moyens employés, et à ce titre, nous informent bien involontairement quand à leur véritable nature.

Merveilleux prétextes enfin, pour légitimer la prise de contrôle d'un corps qui ne semble plus devoir nous appartenir.

Quelques articles en rapport :

- Petite histoire du gras : genèse d'une désinformation (Partie 1)
- Loi Santé : le corps du patient n'appartient plus à lui-même mais à l'État


Nuke

Fukushima : déversement des eaux extrêmement radioactives dans l'océan ?

© Inconnu
Conférence de l'AIEA
La presse japonaise rapporte que l'AIEA pousse à déverser les eaux extrêmement radioactives dans l'océan mais il n'y a aucun communiqué en ce sens.

La presse japonaise ment aux japonais en leur faisant croire que c'est une demande de l'organisation internationale pour qu'ils acceptent un déversement des eaux extrêmement radioactives dans le Pacifique. Le 17 février 2015, l'AIEA (Agence Internationale de l'Énergie Atomique) a terminé sa troisième publication pour le Japon de ses plans pour le démantèlement de Fukushima.

NHK et d'autres grands organes de presse ont couvert la conférence de presse tenue par M. Juan Carlos Lentijo qui mène l'équipe d'inspection de l'AIEA et ils racontent qu'il aurait fortement recommandé d'envisager le déversement des eaux extrêmement radioactives dans le Pacifique. Ils écrivent que l'augmentation du volume de stockage des eaux extrêmement radioactives paralyse le plan de démantèlement, qu'ils sont à court d'espace.

Or en réalité, sur le site de l'AIEA, ils disent seulement : "L'équipe de l'AIEA considère les mesures de stockage des eaux extrêmement radioactives comme provisoires et a mis en avant le besoin d'une solution plus durable. ", chose qui ne mentionne aucun "déversement". Dans leur communiqué, ils recommandent fortement "l'amélioration et l'extension des systèmes d'épuration des eaux extrêmement radioactives", "l'installation de nouvelles citernes de stockage améliorées pour les eaux extrêmement radioactives" et "la mise en place d'un système de dérivation des eaux souterraines", choses qui ont été réalisées depuis 2013.

Aucun des médias japonais n'a publié la vidéo de la conférence de presse originale, sans sous-titre traduit/d'interprétation.

Compte-rendu de l'AIEA.
Padlock

Totalitarisme de détail

© Inconnu
Je m'instruis dans Plutarque, disait Victor Hugo. Plutarque sait tout. D'une certaine façon, il savait même d'avance à quoi servirait la Sécurité routière : à nous garder dans les clous de la pensée unique. Voilà vingt-cinq ans, j'essayais de faire réaliser une enquête sur les études qui fondent les recommandations de cette vénérable institution. En vain. Certes, la Sécurité routière publiait ses conclusions, par exemple l'incidence de la vitesse ou de l'alcool sur la mortalité, mais elle ne publiait pas ses données, ses méthodes ou d'éventuelles comparaisons avec d'autres causes d'accident comme l'état des routes, l'âge, la santé des conducteurs.

Aujourd'hui, la vérité sort de son puits. Un ancien gendarme témoigne auprès de la Ligue de défense des conducteurs :
« À chaque accident, on remplissait un bulletin d'analyse d'accident corporel (BAAC). Lorsque nous n'arrivions pas à déterminer la cause exacte de l'accident, il nous était demandé de cocher la case "vitesse excessive". Voilà donc comment sont constituées les données qui justifient scientifiquement les politiques contraignantes auxquelles sont soumis les automobilistes ! »
Dollars

Insolvabilité générale des banques en vue

Money
© n/a
Pour essayer de garder 209.000 euros dans l'agence le plus longtemps possible, la directrice est allée jusqu'à demander un mot signé du notaire, comme quoi notre lectrice avait bien rendez-vous avec lui pour finaliser l'achat d'un petit studio!!! L'affaire était sur les rails depuis un bon mois, mais là il fallait définitivement sortir les sous du compte et d'un seul coup d'un seul, la directrice de la banque a demandé, ultime frein, la preuve que la signature allait avoir lieu!...

Et pourquoi pas le carnet de notes de la gamine pendant qu'on y est, ou bien une autorisation de sortie validée par le proviseur afin que la banque fasse le virement au notaire???

Sentant l'argument "ah ben, le notaire n'a pas envoyé son papier", notre lectrice et sa fille ne se sont pas démontées. D'abord elles ont interrogé la directrice de l'agence sur la validité juridique d'une telle demande, et d'un tel document, et ensuite elle a sorti son téléphone pour montrer qu'elle enregistrait la conversation.

Voyant qu'elle était tombée sur des os (des clients qui ne s'en laissent pas conter-compter) la directrice a aussitôt "appelé Levallois" pour que les fonds soient effectivement virés. Et le notaire a pu procéder enfin à la signature.
Bad Guys

En voiture, ils passent devant une synagogue : perquisitionné par la police pour avoir fait des gestes tout en discutant

Dans la série « surtout pas d'amalgames », voilà ce qui est arrivé à un Nîmois. Le Lundi 2 février vers 17h, monsieur X sortait de sa formation d'animateur sportif avec un ami. En voiture, ils passent devant une synagogue où se tenaient deux militaires. Monsieur X, assis du côté passager, parle avec son ami et fait des gestes tout en discutant. Trois jours plus tard, le Jeudi 5 février, c'est à 5h du matin que Monsieur X est réveillé en sursaut par la police. Sans ménagement, elle débarque chez lui et procède à une perquisition de son domicile avant de l'emmener pour une audition. Il a été accusé d'avoir porté atteinte à une personne dépositaire de l'autorité publique. La mise en cause ? Les gestes effectués en voiture trois jours plus tôt. Un militaire avait interprété ses gestes comme étant « menaçant » à son endroit.

Seulement, la police, en visionnant les caméras, n'a rien trouvé pour corroborer les affirmations du militaire. Monsieur X ne sera finalement pas poursuivi mais il vit mal cette situation qui a été provoquée par l'acharnement du parquet de Paris à vouloir le faire arrêter et juger. Aucunes excuses n'ont été faites à l'endroit de Monsieur X.
Star of David

10h dans la peau d'un Juif à Paris, la vidéo qui a trompé tout le monde




La vidéo a fait le tour du monde (plus de 4 millions de vues sur YouTube). Presse française comme presse étrangère. Sur certains quotidiens québécois, elle est encore aujourd'hui affichée en Une. Et pour cause, elle est de prime abord révoltante. Un journaliste juif s'est baladé à Paris, une Kipa sur la tête, pendant dix heures. Résultat ? Des agressions antisémites, injures et crachats. Attention, tout ceci est un détournement honteux qui joue sur des codes établis.


Tout d'abord, cette vidéo surf sur la vague des « Vis mon quotidien. » qui ont tendance à dénoncer la stigmatisation d'une branche de la population, comme ce fut le cas pour des femmes à New York ou à Bruxelles. Le journaliste use et abuse de ces codes afin de toucher directement l'émotionnel, ce format ayant été déjà éprouvé. Méfiance donc, car la manière de présenter le sujet n'est certainement pas neutre et elle a été pensée pour vous immerger dans ce "quotidien infernal". Le cœur a ses raisons que la raison ignore, disait Blaise Pascal. Et là, c'est clairement le cœur qui est visé, pour vous empêcher de raisonner correctement.

En y repensant, trouvez-vous cela normal que dix heures de rush ne parviennent qu'à produire une minute trente d'insultes et de crachats ? Même si c'est une minute trente de trop, ce sont plus de neuf heures qui ont mystérieusement disparu. Il manque donc une large partie de cette expérience, qui permet d'en dresser une vision objective.
Top