Enfant de la Société
Carte

Pistol

Un policier américain abat de 8 balles dans le dos un noir américain non armé

Une vidéo des tirs a été publiée puis filmée samedi, elle montre un homme qui court dans la direction opposée de l'officier de police Michael Slager. Huit tirs se font entendre dans la vidéo.

La victime, Walter Scott, 50 ans, tombe au sol, l'officier s'approche alors de lui et crie «Mettez les mains derrière le dos !»

Slager affirme qu'il a ouvert le feu après avoir vu Scott saisir un pistolet paralysant, mais la vidéo semble montrer que la victime n'est pas armée au moment des tirs.

Avertissement : contenu sensible.


L'officier a été arrêté après la découverte de l'enregistrement mardi. Si sa culpabilité est prouvée, il pourrait écoper d'une réclusion à perpétuité ou d'une peine capitale.

Cult

Directeur d'école pédophile : la brindille qui cache une jungle

Image
On parle beaucoup de "pédophilie à l'école" en ce moment. Comme un paquet de fiente qui nous éclaterait à la figure. Ben oui: à force de minimiser, de nier, d'ignorer la réalité des abus sexuels commis contre les enfants, on n'est pas à l'abri d'un scandale. Alors que le gouvernement tente encore une fois de minimiser l'ampleur du désastre, moi je dis que ce n'est que la triste banalité dans un pays où les pédophiles sont bien mieux protégés que leurs victimes.

Ce directeur d'école pédophile particulièrement retors a fini par donner des sueurs froides à nos gouvernants. Déjà condamné à une peine absolument dérisoire (6 mois de sursis) pour avoir téléchargé et visionné des vidéos de viols d'enfants, le type, père de famille, a pu continuer à violer des gamins dont il avait la responsabilité, et cela pendant des années.

On nous dit qu'on ne savait pas, que la condamnation n'a pas été transmise, qu'il y eu un bug en quelque sorte.

De choses l'une: soit on ignorait tout et il y a vraiment lieu de se poser des questions sur l'importance qu'on donne à la protection des mineurs dans ce pays, soit on savait et finalement on reste dans le schéma qu'on a connu depuis des années, c'est-à-dire la protection des pédophiles y compris dans l'éducation nationale. Très honnêtement, je penche pour la deuxième solution. On a connu des dizaines d'affaires, y compris très graves, dans lesquelles l'Etat a protégé des profs, des éducateurs et autres, au détriment des enfants.

Newspaper

Un politologue ukrainien appelle à exterminer des journalistes russes dans le Donbass

Image
Afin de raviver l'intérêt des médias américains pour l'Ukraine, sujet de plus en plus éclipsé par la campagne électorale en cours aux Etats-Unis, Iouri Romanenko, du centre l'analyse politique ukrainien "Stratagème", a proposé d'"exterminer" les journalistes russes.

Lors d'une rencontre avec des militants des droits de l'homme à l'Université Harvard, le journaliste et politologue ukrainien Iouri Romanenko a proposé, en guise de plaisanterie, d'attirer l'attention des médias américains sur l'Ukraine en exterminant les journalistes russes dans le Donbass.

"Les Forces armées de l'Ukraine doivent prendre pour cibles les journalistes russes couvrant la situation dans le Donbass. Il faut donner l'ordre aux tireurs d'élite ukrainiens de viser en priorité les personnes portant les casques avec l'inscription Press", a déclaré M.Romanenko.

No Entry

L'orchestre de Toronto interdit à Valentina Lisitsa de jouer à cause de ses propos dénonçant les crimes en Ukraine

Image
Une pianiste née en Ukraine s'est vue interdire une prestation à l'orchestre symphonique de Toronto, Canada, à cause de ses opinions sur la situation en Ukraine exprimées sur Twitter, selon la soliste elle-même.

L'orchestre a finalement annoncé sa décision d'écarter la pianiste Valentina Lisitsa du programme d'interprétation du Concerto pour piano n°2 du compositeur russe Sergueï Rachmaninov plus tôt cette semaine. Le président de l'orchestre symphonique de Toronto Jeff Melanson a cité «des accusations incessantes concernant un langage très offensant par les médias ukrainiens», ajoutant que «les commentaires provocateurs» de la pianiste auraient «assombri ses dernières interprétations».

Il semble que dans sa déclaration, le président parle des posts de Valentina Lisitsa sur Twitter dans lesquels elle a exprimé ses opinions au sujet de la situation en Ukraine.

La pianiste, lundi, a lancé un appel à soutien à ses abonnés sur Facebook pour dire à l'orchestre symphonique de Toronto «qu'on ne peut pas faire taire la musique».

Eye 1

Société en délire : interdit d'être trop gros ou trop maigre !

Image
© Inconnu
Vous la reconnaissez ? Pour celles et ceux qui vivent sur Mars, voici Kim Kardashian, une star de la téléréalité, aux États-Unis, donc ailleurs également. Elle n'a rien fait de spécial mais c'est une vraie leader d'opinion. Quand le président Hollande et les quelques trois cents députés socialistes français doivent arriver, tous ensemble, péniblement, à cinq ou dix millions de followers sur Twitter, Kardashian arrive à en avoir 30 millions.

Mais il se trouve que les lois françaises, ce sont les députés qui les font, pas Kim Kardashian. Et qu'ont décidé tout récemment nos députés (dont on rappellera qu'ils sont majoritairement des hommes de 50 ans minimum...) ? Ils viennent de créer un nouveau délit, puni d'un an d'emprisonnement et de 10.000 euros d'amende visant à réprimer l'incitation à la maigreur excessive, notamment de la part de sites internet pro-anorexie. Ce qui est drôle, c'est que dans le même temps, ils ont aussi interdit le Free Refill de sodas afin de lutter contre l'obésité.

Au même moment où, manifestement, les canons de beauté en vogue, non pas chez les quinquas mais les ados, changent pour s'aligner sur les formes de Kim Kardashian, assez loin de l'anorexie, les députés, au lieu de proposer des budgets en équilibre, le respect des critères de Maastricht ou la simplification du millefeuille administratif, préfèrent légiférer sur le poids des mannequins !

Commentaire: Une petite étape supplémentaire de franchie afin d'habituer les gens à considérer comme normal les ingérences de l'État dans nos vie quotidienne. En toute logique :

- Société en délire : des amendes aux personnes obèses qui n'arrivent pas à perdre du poids


Propaganda

Amérique Latine : le regard biaisé de l'occident

Image
© Inconnu
Journaliste et ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique, Maurice Lemoine (ici au Paraguay) couvre l’Amérique Latine depuis plus de quarante ans. Derniers ouvrages parus : “Chávez Presidente !”, « Sur les eaux noires du fleuve », “Cinq cubains à Miami” et “Les enfants cachés du général Pinochet”
Depuis l'uniformisation des médias dans les années 80, l'Amérique Latine n'apparaît plus que lorsqu'un pic de désinformation épouse un programme de déstabilisation ou comme objet victimaire, humanitaire (indigènes, écologie...). Les 99 % du temps et de l'espace d'un sujet historique restent hors de portée de l'occidental.

Le nouveau livre de Maurice Lemoine que publient les Éditions Don Quichotte jette un pont. Les 716 pages des Enfants cachés du général Pinochet ont la force du cinéma de Francesco Rosi. Le thriller populaire fait avancer l'enquête à grand renfort de détails "vécus" sans renoncer aux surimpressions de cartes et de listes, et finit par nous arracher à notre fauteuil comme dans l'Affaire Mattei. En plus, ici, les peuples font l'Histoire (ce qui rappelle l'épique Salvatore Giuliano). Il faut vivre les histoires avant de les raconter, et vivre l'Amérique Latine tend à rendre meilleur : ce qui nous donne un style aux antipodes de la morgue du journalisme franco-français.

Stock Down

Grèce : un prochain retour à la drachme ?

Image
© REUTERS/ Yannis Behrakis
Pour honorer leurs engagements sociaux, les autorités grecques en sont déjà réduites à racler les fonds de tiroirs et pensent même à revenir à la drachme.

Le gouvernement grec de la gauche radicale a préparé un plan de nationalisation du système bancaire et d'introduction d'une monnaie parallèle à l'euro, rapporte vendredi le journal britannique The Telegraph, en référence à des sources au sein du parti grec au pouvoir SYRIZA.

Ce plan sera mis en œuvre si Athènes n'arrive pas s'entendre avec l'Europe sur le programme d'assistance financière. Dans un tel cas, le gouvernement n'aura tout simplement pas l'argent nécessaire pour honorer ses engagements sociaux, indiquent les sources.

Selon The Telegraph, cela contraindrait les autorités de revenir à la drachme qui n'est plus en circulation depuis 2001, soit depuis l'adhésion de la Grèce à la zone euro. C'est justement en drachmes qu'on prévoit de verser des salaires et des retraites aux Grecs.

Athènes est à court d'argent, et pour honorer ses engagements, il en est déjà réduit à racler les fonds de tiroirs. La dette du pays s'élevant à 320 milliards d'euros.

Selon des experts, il s'agirait de la mise en circulation d'un instrument monétaire à l'échelle nationale, un "euro-drachme" parallèle mais restant lié à l'euro, et visant à compléter et non remplacer ce dernier.

Family

France : violence policière de l'État

Image
© Mikael Marguerie, (CC BY-NC 2.0))
Police à Paris
Le mois d'octobre marquera le dixième anniversaire de la mort de Zied et Bouna, deux adolescents de Clichy sous Bois électrocutés en voulant échapper à un contrôle de police. Ils n'avaient commis aucun délit, mais ne voulaient pas se retrouver en garde à vue en plein ramadan, chose qui peut arriver à n'importe quel jeune Français issu de l'immigration, contrôlé sans raison, si ce n'est le délit de faciès. Suite à cet événement, une insurrection a embrasé la France entière pendant trois semaines, dénonçant ce que Guy Sorman a appelé « l'apartheid anti-jeunes ». Dix ans plus tard, rien n'a changé et nous en sommes toujours au même point.

« Une fois, à la sortie d'un chantier où je travaillais, la police est arrivée pour un contrôle d'identité et j'ai été écarté des autres ouvriers. C'était un contrôle banal qui s'est déroulé sans incident, seulement ça m'a fait mal d'être le seul à être contrôlé, juste parce que je suis étranger.
- Et pourtant, tu es Français ?
- Oui, mais je ne suis pas blanc, je suis d'origine pakistanaise. »

Commentaire: Pas sûr que la solution des sociétés privées qui patrouillent dans les rues soit la bonne... Le problème reste avant tout humain. Un raciste, un dingue psychopathe, un flic corrompu ou une personne usée et laminée par un système coercitif : le secteur privé, pas plus que le secteur public, ne nous mettra à l'abri des gens malades en position de pouvoir.


Wolf

Pédocriminalité et Éducation Nationale : sommet de l'iceberg ?


Maître Marie Grimaud, avocate de l'association Innocence en danger, ne mâche pas ses mots et dénonce l'omerta qui règne dans l'éducation nationale à propos de la pédophilie.

Propaganda

Amalgame, propagande et désinformation à la sauce du magazine l'Express

Image
© Inconnu
« Si j'avais accès aux médias mainstream, je commencerais peut-être à me demander si je fais quelque chose de mal. Est-ce que j'appuie le pouvoir en place au point où ses représentants sont prêts à me laisser avoir accès aux médias? Je commencerais à douter de ce que je fais. » Noam Chomsky, 1995

Récemment, le magazine français L'Express a publié un « article » intitulé Conspirations, rumeurs, parodies: l'annuaire des sites "d'infaux". Il s'agit d'une sorte de liste noire sur laquelle on a pris soin de mélanger des médias indépendants faisant un travail sérieux sur l'actualité mondiale avec des sites strictement parodiques et d'autres portant, entre autres, sur les ovnis et les extra-terrestres. Tactique usée, l'amalgame entre l'ufologie et le journalisme indépendant constitue le dernier refuge d'une élite médiatique désespérée et sans arguments pour contrer ses critiques.