Le Hamas, au pouvoir à Gaza, a rejeté jeudi « toute discussion sur une trêve avec Israël en ce moment », alors que les frappes israéliennes sur le territoire palestinien se poursuivaient pour la deuxième journée consécutive.

Gaza bombarded
© Reuters
Sept Palestiniens ont été tués jeudi dans des raids de l'aviation israélienne contre la bande de Gaza et trois civils israéliens par un tir de roquette dans le sud d'Israël, selon des sources palestiniennes et israéliennes
« Nous ne nous laisserons plus abuser par les duperies de l'occupation. Nous considérons que discuter d'une trêve en ce moment reviendrait à fournir une couverture supplémentaire à la poursuite de l'escalade contre Gaza », a déclaré Sami Abou Zouhri, un porte-parole du Hamas, lors d'une conférence de presse à Gaza.

Sept Palestiniens ont été tués jeudi dans des raids de l'aviation israélienne contre la bande de Gaza et trois civils israéliens par un tir de roquette dans le sud d'Israël, selon des sources palestiniennes et israéliennes.

Au total, quinze Palestiniens ont péri, dont deux mineurs et une femme, et au moins cent-cinquante ont été blessés depuis le début de l'opération « Pilier de Défense » déclenchée mercredi après-midi avec l'assassinat ciblé du chef des opérations militaires du Hamas, Ahmad Jaabari, selon des sources médicales.

Cinq des Palestiniens tués jeudi étaient des membres de la branche armée du Hamas, les Brigades al-Qassam, a précisé ce groupe. Les deux autres sont un homme de 60 ans de Beit Lahiya (nord du territoire) et un enfant qui a succombé à ses blessures à Khan Younès (sud), a indiqué Achraf al-Qoudra, porte-parole des services de santé du Hamas, au pouvoir à Gaza.

En Israël, trois civils - deux hommes et une femme - ont trouvé la mort à la suite d'un tir direct de roquette contre un immeuble de quatre étages à Kiryat Malachi, une ville populaire de 20 000 habitants, à 30 km de Gaza, selon la police israélienne. Cinq autres personnes ont été blessées, dont un bébé d'un an, selon les services de secours.

Depuis mercredi après-midi, l'armée de l'air israélienne a effectué « quelque 150 frappes » sur l'enclave palestinienne, selon une porte-parole qui a précisé qu'« au moins 195 roquettes » se sont abattues en Israël, dont 48 ont été interceptées par le système anti-missile Iron Dome.

Reynders condamne les tirs de roquette et attend d'Israël une réaction mesurée

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a condamné « fermement » jeudi les tirs de roquettes depuis la Bande de Gaza en direction d'Israël et a dit attendre d'Israël « une réaction mesurée », tout en reconnaissant le droit de ce pays de défendre sa population.

Gaza bombarded
© Reuters
Sept Palestiniens ont été tués jeudi dans des raids de l'aviation israélienne contre la bande de Gaza et trois civils israéliens par un tir de roquette dans le sud d'Israël, selon des sources palestiniennes et israéliennes
Le chef de la diplomatie belge appelle toutes les parties à la retenue afin d'éviter l'escalade et de garantir la protection des populations civiles.

Il demande également aux pays de la région d'user de leur influence pour rompre le cycle de violence.

L'ambassade de Belgique à Tel Aviv ainsi que le consulat général à Jérusalem sont en contact avec la communauté belge en cas de nécessité, précise M. Reynders.

Sept Palestiniens ont été tués jeudi dans des raids de l'aviation israélienne contre la bande de Gaza et trois civils israéliens par un tir de roquette dans le sud d'Israël, selon des sources palestiniennes et israéliennes.

Au total, quinze Palestiniens ont péri, dont deux mineurs et une femme, et au moins cent-cinquante ont été blessés depuis le début de l'opération « Pilier de Défense » déclenchée mercredi après-midi avec l'assassinat ciblé du chef des opérations militaires du Hamas, Ahmad Jaabari, selon des sources médicales.