Traduit par Résistance 71

Le chercheur qui a publié l'étude monumentale qui lie les OGM de Monsanto et son herbicide RoundUp au développement de tumeurs et de mort précoce tire maintenant la sonnette d'alarme sur le nombre grandissant de scientifiques des entreprises qui ne sont pas juste "trop proches" de Monsanto et de ses cultures à moissonner les bénéfices, mais beaucoup d'entre eux possèdent ou recherchent à établir leurs propres patentes OGM. Ces patentes leur permettent bien entendu de se remplir les poches. D'autres scientifiques des entreprises sont (ou étaient à un moment donné de leur carrière) sur la liste des employés de Monsanto, ceci incluant l'ancien chef exécutif de Monsanto devenu depuis adjoint commissaire à l'alimentation pour la Food and Drug Administration US (FDA): Michael Taylor.

Le Dr. Gilles Séralini, un scientifique français qui a été sous le feu nourri de Monsanto et de scientifiques pro-OGM, est responsable pour ce qui est sûrement le plus grand éveil concernant les dangers des produits alimentaires OGM de Monsanto, qui ait jamais existé. Non seulement le public a commencé a reconnaître plus avant l'existence du danger représenté par les OGM, grâce à son étude, mais un bon nombre de pays comme la Russie et d'autres ont effectivement arrêté les importations de maïs génétiquement modifiés à cause des préoccupations du public pour sa santé.

Ceci, bien sûr, a totalement énervé les scientifiques d'entreprises financés par Monsanto, qui ont littéralement "lâchés les loups" sur le Dr. Séralini. Même Monsanto a publié un communiqué, disant que l'étude sur la vie entière des rats n'était pas suffisante pour émettre des préoccupations substantiées pour la santé. L'entreprise elle-même, de manière surprenante, avait effectué une étude d'essai sur une période de seulement 90 jours pour ses OGM avant de les larguer sur le public.

Des preuves préalables et peer-reviewed mettant en évidence les dangers des OGM ont été ignorées par des "scientifiques"

Il est très important de se souvenir que le travail de Séralini est peut-être le plus populaire dans les médias, mais il ne constitue pas la seule recherche liant les OGM et le RoundUp à de sérieux troubles de la santé. Monsanto et ses garde-chiourmes n'ont pas mentionné cette vérité, spécifiquement le fait que le RoundUp de Monsanto a été associé avec 29 effets négatifs pour la santé d'après des recherches qui ont été validées par le système de peer-review et publié sur PubMed. Ces conditions négatives pour la santé n'ont rien de mineur. Les effets sur la santé du RoundUp incluent:
  • Cancer
  • Parkinson
  • Endommagement de l'ADN
  • Baisse de la testostérone
  • Dégâts hépatiques (foie)
  • Stérilité
  • Maladies endocriniennes (hormonales)
Ceci représente de sérieux désordres physiques résultant de cet herbicide RoundUp qui est utilisé sur les cultures par les fermiers du monde entier, avant que ces cultures ne se retrouvent dans nos assiettes. En fait, une utilisation accrue de la substance est maintenant à l'ordre du jour, grâce à l'inéfficacité des cultures OGM qui sont maintenant mangées par des super-insectes mutants qui ont développés une résistance aux pesticides OGM Monsanto intégrés dans les plantes.. Les cultures noyées dans de RoundUp finissent éventuellement dans nos assiettes dans le monde entier.

Mais peu de scientifiques dans le monde osent parler de ces dangers à cause de l'influence politique énorme et tentaculaire que Monsanto et les autres entreprises de la biotechnologie possèdent sur les nations du monde. Nous savons depuis les fameux câbles de Wikileaks en 2007 que non seulement la plupart voire tous les ambassadeurs US émargent chez Monsanto, mais également que des figures politiques connues américaines ont menacé des nations qui s'opposent à Monsanto de "guerres économiques et commerciales proches de guerres réelles". Une menace qui a appeurée beaucoup de nations qui ne veulent pas prendre le risque de représailles massives de la part des Etats-Unis.

Maintenant en tout ca, l'attention est montée de plusieurs crans pour les consommateurs du monde entier et ceux-ci se dressent. Une attitude de rébellion que les nations du monde ne peuvent plus ignorer, ni non plus les scientifiques corrompus des entreprises ne peuvent dissiper l'affaire avec la science poubelle habituelle pour laquelle ils sont grassement payés.