Traduction : Info-Palestine/JPP

Israël a détruit mardi une mosquée dans le sud des collines d'Hébron, il a abattu au bulldozer une maison de deux étages à Jérusalem-Est, rasé une infrastructure agricole au sud-est de Naplouse, et les colons ont arraché et volé environ 200 oliviers dans un village à l'ouest de Bethléhem, déclarent des témoins.

Un Palestinien, un Coran à la main, traverse les restes d’une mosquée démolie par les soldats israéliens à al-Mafqara, en Cisjordanie, le 4 décembre 2012.
(Photo : AFP – Hazem Bader)
Des témoins ont déclaré à l'agence Ma'an que l'armée avait empêché les habitants de récupérer des livres et d'autres objets dans la mosquée d'al-Mafqara, à l'est de Yatta, avant de la raser pour la deuxième fois depuis 2011.

Un militant local, Rateb al-Jabour, a indiqué à l'agence Wafa que les soldats israéliens avaient par la force fait sortir les fidèles de la mosquée, à l'aube, pour pouvoir aplanir le terrain afin d'étendre les deux colonies juives illégales d'Avijal et Mao'n.

Tout au long de ses 45 années d'occupation, Israël régulièrement a démoli les maisons et les biens des Palestiniens en Cisjordanie, mais sa politique semble avoir été accentuée depuis vendredi, où il a annoncé qu'il agrandissait les colonies de 3000 nouveaux logements.

Ces projets illégaux sont vus comme une réponse au succès du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, pour relever le statut de la Palestine aux Nations unies au rang d'État observateur non membre. Israël avait menacé les Palestiniens d'actions punitives s'ils allaient à l'ONU.

Dimanche, Israël a informé qu'il conservait 120 millions de dollars sur les finances palestiniennes, plusieurs jours après que l'Assemblée générale des Nations-Unies ait voté à une écrasante majorité le rehaussement du statut.

Les nations ont réprimandé Israël pour sa décision d'agrandissement des colonies, et l'Australie, le Royaume-Uni, la France, l'Espagne, la Suède et le Danemark ont convoqué leur ambassadeur israélien dès la nouvelle connue. L'Allemagne et la Russie ont aussi pressé Israël de reconsidérer ses projets, et les États-Unis ont émis une critique rare, quoique modérée, contre la saisie de terres, la qualifiant de « contre-productive ».

Dans Jérusalem-Est occupée, des employés de la municipalité israélienne ont abattu au bulldozer une maison de deux étages dans le quartier de Jabal Zeitoun, maison qui appartenait à Mohammed Abu al-Hawa. Israël prétend l'avoir démolie parce qu'elle avait été construite sans autorisation, selon des sources citées par Wafa.

A Khirbet al-Taweel, village au sud-est de Naplouse, l'armée israélienne a encerclé une parcelle de terres agricoles et a commencé à en détruire les structures, sans doute pour étendre les colonies illégales du secteur, ajoute l'agence d'informations palestinienne.

Et ce sont environ 200 oliviers palestiniens qui ont été déracinés par des colons juifs, en la présence des soldats dans le village d'al-Jabaa, à l'ouest de Bethléhem. Un responsable du village a déclaré que la terre appartient à Ibrahim Hamdan, et que les colons ont utilisé un bulldozer pour arracher et emporter les arbres, prétendant que cette terre est la leur.

Israël a détruit environ 2,5 millions d'oliviers en Cisjordanie depuis 1967, imposant aux agriculteurs palestiniens une perte, chaque année, d'environ 55 millions de dollars, selon une étude de 2011 du ministère de l'Économie nationale de l'Autorité palestinienne.