© © Abaca
Oprah Winfrey a soulevé une polémique (voire notre estomac) en dévoilant son secret de beauté pour une peau sans rides. La reine de l' « entertainment » américain utiliserait une crème à base de cellules de prépuce.

SkinMedica est une marque américaine produisant des produits de beauté, dont une crème « miracle » TNS Skin Recovery Complex, à base de cellules de prépuce. Parmi ses clientes, on compte Oprah Winfrey, présentatrice vedette aux États-Unis, qui a déclaré être une adepte de cette ligne de produits anti-âge, notamment sur son site internet officiel où elle a plusieurs fois fait l'éloge de cette crème. Cette dernière régénère les cellules de la peau tout en augmentant la production de collagène, limitant ainsi l'apparition des rides. La révélation choc de la présentatrice américaine a rendu plus d'une personne perplexe.

Glen Callender, fondateur du groupe Canadian Foreskin Awareness Project, a été étonné de la promotion d'un tel produit par Oprah Winfrey, connue pour ses combats contre la violence faite aux femmes et notamment contre l'excision : « Imaginez comment réagirait Oprah si une crème pour les hommes faite à partir de parties génitales de petites filles était lancée sur le marché. Ce serait honteux et justifié ». La page Facebook de l'association canadienne a de son côté lancé un appel à la manifestation lors de la visite d'Oprah Winfrey à Vancouver au Canada le 24 janvier dernier. Des participants ont brandi des pancartes au slogan « Circoncisez Oprah ! Elle sera plus propre », rapporte le journal canadien Metro.

En réponse aux protestations, la porte-parole de SkinMedica, Chrissy Baum, a indiqué que la crème en question est réalisée à partir de « fibroplastes humains conditionnés » prélevés une seule fois il y a dix ans sur un donneur volontaire. Les cellules utilisées dans les produits de la marque proviennent de ce seul prélèvement, cultivé en laboratoire selon la porte-parole. « Ce n'est pas comme s'il y avait de réels morceaux de prépuce dans la crème », a-t-elle ajouté.

Les fibroplastes, vendus librement sur internet à 85 dollars la pièce, sont également utilisés en médecine pour les grands brûlés et pour soigner les ulcères. « Je voudrais qu'Oprah reprenne ses esprits et réalise que tous les enfants ont un droit fondamental de garder leurs parties génitales intactes et de décider eux-mêmes s'ils veulent procéder à une circoncision », a expliqué Glen Callender mercredi à Vancouver24h. « Nous ne sommes pas un groupe anti-circoncision. Nous rejetons la circoncision en tant qu'acte effectué sur une personne non-consentante ». Une polémique stérile ?