Le vrai visage de l'école gratuite, pour tous et obligatoire, restreignant à un cadre unique l'infinie possibilité de chaque individu.
« On éduque pour la concurrence, et la concurrence est le principe de toutes les guerres ! »
Educacione Prohibida-L'éducation interdite-illustration
© La Educacione Prohibida

L'Éducation interdite (en espagnol : La Educación Prohibida) est un documentaire indépendant sorti en 2012. Le film documente des pratiques d'enseignement alternatives diverses et des écoles non conventionnelles en Amérique latine et en Espagne et inclue des approches éducatives comme l'enseignement populaire, Montessori, l'enseignement progressif, Waldorf, l'école à domicile, etc.

Filmé en espagnol (la vidéo est sous-titrée en français), le documentaire donne la parole à une grande quantité d'intervenants issus de plusieurs pays d'Amérique du Sud et de l'Espagne. Ce film postule que nous sommes enfermés dans un paradigme qui évolue trop lentement.

« Il s'agit d'un projet de financement collectif basé sur une recherche portée sur huit pays ibéro-américains qui, en analysant quarante-cinq expériences éducatives non conventionnelle, enquête sur la logique de la scolarisation moderne et sa manière de comprendre l'éducation. Il nous présente de plus des entretiens à plus de quatre-vingt-dix éducateurs qui appliquent des propositions éducatives alternatives parmi lesquelles se trouve la méthode Montessori, l'éducation à domicile, la pédagogie systémique, l'éducation populaire, l'éducation libre, la pédagogie logosophique, la méthode de projets Kilpatrick, l'école active, l'école démocratique, la pédagogie Waldorf et la méthodologie Reggio Emilia.

Tel que l'explique les réalisateurs de ce film documentaire, cela fait déjà plus de 200 ans que l'école existe et elle est encore considérée comme la principale forme d'accès à l'éducation. Cependant, aussi bien l'école que l'éducation sont aujourd'hui des concepts largement discutés dans les forums académiques, les politiques publiques, les institutions éducatives, les médias et les espaces de la société civile. Ceux qui discutent les structures et les pratiques actuelles de l'éducation et de l'école coïncident sur le fait que la conception actuelle de ces dernières ne prend pas en considération la nature de l'apprentissage, la liberté de choix ou l'importance de l'amour et les liens humains dans le développement individuel et collectif.

À partir de ces réflexions critiques plusieurs propositions et pratiques sont apparues et considèrent l'éducation de manière différente, elles ont osé changer les structures du modèle éducatif de l'école traditionnelle, dont les idées et les expériences ont pour but d'explorer L'éducation interdite. » ~ Source
Réalisé par German Doin
Produit par Verónica Guzzo, Cintia Paz, Franco Iacomella
Le site du film educacionprohibida

Ci-après, quelques extraits marquants qui sont ici référencés :
0:10:11 « On stimule trop la compétitivité entre les enfants [...] Tout le monde parle de paix mais personne n'éduque à la paix. Les enfants sont éduqués à la concurrence et la concurrence est la première étape vers la guerre. »

0:15:14 « Cela ne se sait pratiquement pas, mais l'éducation publique, gratuite et obligatoire, a été inventée à un moment de l'histoire. Avant elle n'existait pas. [...] Autrefois l'éducation était entre les mains de l'église catholique, tout au moins dans la chrétienté occidentale. Et c'est tout récemment, seulement au XVIIIe siècle, pendant une époque de l'histoire appelée le Despotisme Eclairé, que l'éducation publique, gratuite et obligatoire a été inventée. [...] Que cherchaient ces despotes éclairés ? Un peuple docile, obéissant qui soit prêt à faire les guerres qu'il y avait à cette époque, entre toutes les nations qui étaient en train de naître. Par exemple, Catherine la Grande de Russie, a appelé les encyclopédistes français pour ça. Diderot, un des plus célèbres, était là pour mettre en œuvre cette formule, formant non pas des citoyens, mais des sujets obéissants de ces états.[...]. Voici l'origine de l'éducation publique. Pensez que Napoléon, peu de temps après, pourtant ennemi juré de tous ces despotes, a fait la même chose. Il le disait textuellement : Je veux former un corps enseignant, afin de pouvoir diriger l'opinion des français. »

0:19:19 « L'éducation continue à être la même chose, un outil pour former des travailleurs utiles pour le système et un instrument utile pour que la culture reste la même et puisse se répéter. Ce qui revient à conserver la structure actuelle de la société. »

0:36:41 « Etudier ne veut pas dire consommer des idées, mais plutôt les créer et les recréer. »

0:39:50 « L'apprentissage en profondeur ne peut être que fondé sur l'intérêt, la volonté, la curiosité et prend son origine au-delà des frontières de la raison. C'est bien plus qu'analyser ou mettre des concepts en relation. Apprendre implique un processus profond qui crée une relation entre les gens et leur entourage. »

0:41:39 « [...]on dénature le processus éducatif qui est une découverte, et non un apprentissage de vérités. »

0:42:55 « À tous les niveaux l'être humain apprend toujours de ce qu'il fait.
La Educacione Prohibida-L'éducation interdite-affiche du film
© La Educacione Prohibida
Il doit faire des efforts pour apprendre ce qu'il ne fait pas. Il y a d'abord l'action puis vient l'aspect cognitif. Parfois nous regardons la motricité de façon péjorative, or il se trouve que la motricité est très liée au cognitif. Le jeu est un défi à l'inconnu. Un défi à ce qui peut arriver, parce que quand un enfant joue ou se confronte à cela, il part du principe qu'il met quelque chose en mouvement, dans l'éducation on met toujours quelque chose en mouvement. À l'école, c'est mon point de vue, on vient pour apprendre évidemment, pas seulement pour jouer, mais en jouant on apprend beaucoup. »

0:46:59 « Tout comme une découverte scientifique, l'éducation informelle est le résultat d'un processus profondément chaotique, où l'homme cherche un ordre causal, logique, en passant successivement du chaos à l'ordre. Mais cet apprentissage naît d'une interrogation faite au chaos, et non d'une réponse qui vient de l'ordre. »

0:47:20 « Lorsqu'on vient au monde, la société nous rend plus ignorants car elle nous donne des réponses à ces questions. Elle nous donne des réponses préfabriquées, préfabriquées au sein de la philosophie, de la politique et même au sein des religions. Cette société détruit les questions et la capacité d'apprendre. »

0:48:28 « C'est ainsi que tous les êtres vivants apprennent, à travers l'interaction avec les autres et avec l'environnement, et non au travers un programme préétablit par quelqu'un. »

1:25:46 « L'école se transforme en un espace ouvert, une école ouverte aux expériences, aux coutumes, à la communauté. Les conflits et les affrontements de l'espace communautaire font partie de l'école, et celle-ci devient un centre éducatif où nous pouvons apprendre de tous. De cette manière il n'y a pas d'âges ou de barrières qui nous séparent, juste des expériences qui nous construisent. »

1:26:12 « L'école ne devrait même pas avoir de murs, mon rêve est qu'elle soit toute une ville, une ville où tout l'environnement devient un espace d'apprentissage ludique. »

1:26:54 « Les écoles rurales ou les écoles unitaires sont en général obligées de travailler avec des enfants d'âges différents dans une même classe. On affirme souvent que c'est un inconvénient, mais au contraire l'apprentissage gagne en expériences, en liens et en valeurs humaines, tant pour les enfants que pour les enseignants. Il arrive souvent que ces écoles éloignées et marginales aient une formation intégrale difficile à retrouver dans les écoles urbaines, qui insistent à séparer les enfants par tranche d'âge. [...] Alors que l'être humain, tout au long de son histoire a vécu en développant les relations intergénérationnelles [...] »

1:28:12 « La différence d'âges créent aussi la possibilité qu'apparaisse l'éthique. »

1:30:15 « Quel est l'objectif de l'éducation ? Apprendre ? Apprendre quoi ? Des connaissances ou développer des capacités humaines ? Celle-ci ne se développent qu'en ayant des relations avec l'autre, en se donnant du temps, un processus, en se mettant en action, en communiquant [...] »

1:43:59 « Un nouveau paradigme éducatif devrait tenir compte des scénarios dans lesquels chacun puisse expérimenter et découvrir ce qu'il aime et ensuite avoir l'occasion de les développer. »

2:00:22 « On dirait que les parents pensent qu'élever un enfant est une activité professionnelle, c'est à dire que pour élever leur propre enfant, ils devraient étudier et faire beaucoup d'efforts, finalement comme ils pensent qu'ils ne feront probablement pas bien, peu importe leurs efforts, ils préfèrent le laisser à un professionnel, à un pédagogue, un psychiatre, un psychologue, ce qui est une erreur. Les parents sont les seules personnes qui peuvent bien élever leurs enfants. »

2:03:10 « Souvent, lorsqu'un enfant arrive chez lui, les parents lui demandent : qu'est-ce que tu as fait aujourd'hui, comment ça s'est passé, qu'as-tu appris ? Mais rarement, nous demandons comment t'es-tu senti à l'école aujourd'hui ? »

En complément de ce documentaire, voici une interview de Jean-Pierre Lepri, auteur de La fin de l'éducation ? Commencements...