Les Drs Dettman & Kalokerinos du Biological Institute australien qui ont pu observer et suivre des milliers d'enfants concluent :
« Selon des recherches sophistiquées (...) les effets produits par les programmes vaccinaux de l'enfance sur les lymphocytes T (...) montrent que le système immunitaire s'avère substantiellement endommagé à la suite des vaccinations de routine. Une part importante des lymphocytes T est mobilisée par les antigènes spécifiques présents dans les vaccins. Une fois ainsi mobilisés, ces lymphocytes T deviennent immunologiquement inertes, incapables de réagir ou de se défendre contre d'autres antigènes, infections ou maladies. Ces découvertes tendraient à montrer que le capital immunologique se trouve substantiellement amoindri chez les nombreux enfants soumis aux programmes vaccinaux courants. »
© Inconnu
« Les vaccinations en bas âge ne peuvent pas aider car elles ont des effets dangereux sur le système immunitaire de l'enfant laissant peut-être ce système tellement atteint qu'il ne peut plus protéger l'enfant durant sa vie, ouvrant la voie à d'autres maladies suite à une dysfonction immunitaire. »

~ Drs. H. Buttram et J. Hoffmann
« Le système immunitaire s'avère particulièrement endommagé à la suite de vaccinations de routine... » « ... Le capital immunologique se trouve substantiellement amoindri chez les nombreux enfants soumis aux programmes vaccinaux courants. »

~ Le Concours Médical, 20 janvier 1974
« J'appelle ça de la vaccinnomanie. Nous sommes arrivés à un point qui n'est plus défendable sur le plan scientifique. Introduire de nouveaux vaccins dans le corps sans savoir comment ils pourront affecter dans le temps les fonctions du système immunitaire frise la criminalité. »

~ Nicholas Regush, journaliste médical