© Inconnu
Des chercheurs, le Réseau Environnement Santé (RES), la députée européenne Michèle Rivasi (EELV) et l'association d'entraide aux Malades de Myofasciite à Macrophages E3M ont appelé lundi, en conférence de presse, à la poursuite des recherches sur la toxicité des sels d'aluminium utilisés comme adjuvants dans la grande majorité des vaccins. Ils protestaient ainsi contre une réponse négative de subvention de la part de l'ANSM, agence du médicament, à l'équipe de Romain Gherardi de l'Inserm (hôpital Henri Mondor de Créteil).

Les travaux menés par cette équipe ""ont permis d'identifier une nouvelle pathologie, la myofasciite à macrophages, une inflammation grave des muscles se traduisant par des douleurs musculaires et articulaires et une grande fatigue, chez des personnes génétiquement prédisposées, indique le Réseau Environnement Santé (RES) dans un communiqué."

Ces travaux ""ont fait prendre conscience à la communauté scientifique que l'adjuvant aluminique était capturé par les cellules immunitaires pour ensuite y demeurer pendant de très nombreuses années. Ceci remet en question l'idée antérieurement admise d'une élimination rapide de l'aluminium vaccinal par les reins"".

L'équipe du Pr Gherardi a identifié 585 cas de myofasciite à macrophages. Chez ces malades, ""on observe des troubles de la mémoire visuelle et verbale, des fonctions d'exécution, comme l'attention, la mémoire de travail et la planification"", indiquait-il en 2009. ""Ce type d'atteinte du système nerveux a déjà été observé et identifié chez des malades souffrant d'atteintes organiques acquises, de type toxique ou inflammatoire, chez les soudeurs et les hémodialysés, exposés à l'aluminium"".

La députée européenne Michèle Rivasi (EELV) a réclamé, au nom du principe de précaution, un moratoire sur tous les vaccins contenant de l'aluminium, comme l'avait déjà fait en mars dernier un groupe d'études de l'Assemblée nationale.

Au cours de cette conférence de presse, ont aussi été présentés les travaux d'autres chercheurs internationaux. Pour plus d'informations, lire le dossier de presse de la conférence présenté par le RES: La recherche sur l'aluminium vaccinal doit se poursuivre.