Traduit de l'anglais par Folamour pour CrashdeBug

Prison New York Sandy
© governor.ny.gov/flickr
Images de département de l'état de New York des fonctionnaires de la conservation environnementale comme ils font une visite d'hélicoptère vendredi 2 novembre 2012 aux dommages côtiers d'enquête de l'ouragan Sandy
Décidément, je ne sais que penser de cette « Superstorm » Sandy. Alors que certains nous disaient que cette tempête n'était pas si « énorme » et qu'elle arrangeait bien du monde (il faut dire qu'elle est tombée à point nommé pour redorer le blason d'Obama).

Il y aurait quand même 40 000 sinistrés, et la situation à New York est assez chaotique car il y a pénurie d'essence, alors en lisant ce billet, je reste dubitatif, car les choses ne semblent pas si tranchées...

Les fonctionnaires de New York observent, semble-t-il, une prison récemment fermée comme logement temporaire pour des personnes déplacées par l'ouragan Sandy.

Le New York Post signale que les fonctionnaires considèrent les installations correctionnelles d'Arthur Kill sur Staten Island pour alimenter et loger 900 victimes qui n'ont nulle part où aller.

« Notre personnel des équipements doivent l'auditer afin de savoir ce qu'il faudrait faire pour le faire fonctionner et le mettre en service dans ce but » a dit au journal Peter Cutler, un porte-parole pour le département d'état pénitentiaire. « Naturellement, le défi est le fait qu'il a été clôturé il y a une année, et tous les composants importants d'infrastructure, tels que les chaudières et le système d'eaux usées, avaient été mis hors tension. »

Jusqu'à 40 000 new-yorkais auraient besoin d'abris contre les événements météorologiques extrêmes, selon les évaluations de la ville. Sur Staten Island seulement, il y a environ 5 200 personnes qui ont eu recours à un logement provisoire de la FEMA, mais seulement environ deux douzaines de personnes ont été placées avec succès, ont dit des sources fédérales au journal.

« Il est vide. Ils pourraient aussi bien l'employer, » a dit Rob Conigatti, 39 ans, qui a perdu sa maison des collines de Dongan et reste maintenant avec sa grande famille. « Au moins ils ont les bons équipements. Vous ne pouvez pas les maintenir dans les écoles. Les enfants ont obtenu d'aller à l'école. »