© MétéoWeb
L'Italie n'en a pas fini avec les intempéries. Après la Toscane et le centre de l'Italie touché par de fortes pluies et inondations en début de semaine, c'est maintenant au tour de la Sicile et de la Calabre, dans l'extrême sud du pays se subir de fortes pluies orageuses.

Cette forte instabilité est due à une dépression évoluant dans les parages de Malte mais aussi a la présence d'une goutte froide d'altitude (poche d'air froid à -20°C vers 5 000 mètres d'altitude) surplombant une mer relativement chaude (20°C). L'arrivée de cet air froid a d'ailleurs occasionné des chutes de neige sur l'Etna (volcan point culminant de la Sicile à 3 300 m), phénomène non exceptionnel en hiver.

A Brindisi on a déjà relevé 80 millimètres en fin de journée de jeudi.

Nouvelle menace pour la Méditerranée dès ce week-end

Alors que les derniers orages se décalent désormais vers la Crète, une nouvelle dépression est entrée par le détroit de Gibraltar hier vendredi : elle a déjà généré de nouveaux orages sur le sud du Portugal (région de l'Algarve) où plusieurs tornades ont été signalées. Le Maghreb et la côte nord Africaine sont également dans la ligne de mire de ces orages qui éclatent ce week-end ; ils restent moins intenses que ceux survenus tout au long de la semaine écoulée.

Lundi et mardi prochains, cette nouvelle dépression Afro-méditerranéenne va circuler une nouvelle fois vers la Tunisie et le sud de l'Italie où des intempéries sont attendues.