© RIA Novosti

Trois tremblements de terre se sont produits vendredi sur le littoral russe du Pacifique, rapporte ITAR-TASS.

La secousse la plus puissante, d'une magnitude 5,1, a été enregistrée dans l'après-midi au large des côtes sud-est de la péninsule du Kamtchatka (Extrême-Orient russe), à une profondeur de 129 km, a annoncé le service géophysique de l'Académie des sciences de Russie.

Deux autres secousses telluriques, de magnitudes comprises entre 3,9 et 4, ont été enregistrées vendredi au large des Kouriles.

Les épicentres des séismes se trouvaient près des îles inhabitées d'Onekotan et de Simushir, leurs foyers étant situés à une profondeur de 60-89 km, selon la source.

Les habitants du littoral russe du Pacifique n'ont pas ressenti ces séismes et aucune alerte au tsunami n'a été lancé, ont informé les sismologues.